Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2010

Japon et créativité chez Guilo Guilo (plaisir gourmand du 29 septembre

P1020641.JPGMercredi soir, retour vers un de nos restaurants favoris, Guilo Guilo. C'est toujours un grand plaisir et une surprise renouvelée : recettes créatives, beauté visuelle, saveurs parfois inconnues ou mélanges audacieux, c'est tout ce que j'attends d'un restaurant : que ce ne soit surtout pas banal ou comme à la maison. Plus un accueil charmant par Eichi et son équipe, une vaisselle magnifique jusque dans le détail des porte-baguettes tous différents, une vue sur le chef qui cuisine en live tout en répondant au téléphone, la proximité avec ses voisins autour du comptoir pas du tout désagréable car elle invite au dialogue entre gourmets. Pas la peine que j'en rajoute, vu que c'est déjà difficile de réserver !

Hier, c'était délicieux de bout en bout, d'un "gomadofu" aux noix (au lieu de l'habituel sésame) en entrée à une gelée de mandarine au shiso parmi les petits desserts. Mais, si je ne dois retenir qu'un plat qui m'a ravie totalement, c'était une soupe de brocoli avec de l'omelette et du crabe, douceur délicate à savourer lentement. Miam, quand est-ce qu'on y retourne ?!

Guilo Guilo, 8 rue Garreau, Paris 18ème, 01 42 54 23 92, deux services à 19h00 et 21h30.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.

29/09/2010

Qui aime les pâtes les varie (plaisir gourmand du 28 septembre)

P1020636.JPGJe parle assez souvent de pâtes ici car j'adore ça. Elles sont assez fréquemment au menu d'autant plus que c'est un plat facile pour le soir.

Mais il ne s'agit surtout pas de tomber dans la monotonie : certaines personnes qui me consultent me parlent d'une seule recette de pâtes à leur répertoire : à la tomate, au pesto, ... Pourquoi ne pas partir un peu en exploration gustative ?

Ainsi, hier soir, il s'agissait d'une recette toute en parfums subtils : des penne à la saucisse, au fenouil et au safran. Cela vous dirait ?

Ou alors vous pouvez essayer aussi par exemple, des pâtes (en variant les formes en fonction de la sauce) avec :

Des courgettes et crevettes,
Des brocolis et des anchois,
Des artichauts et de la coppa,
Du jambon de Parme et des petits pois,
Des aubergines, de la tomate et de la ricotta,
Des tomates, du thon et des olives,
Des dés d'espadon et du fenouil,
Du saumon fumé et de la roquette, et tout cela à assortir d'herbes, épices selon votre goût.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.

28/09/2010

Plat mijoté : bon et pratique (plaisir gourmand du 27 septembre)

Dimanche, j'avais cuisiné du quasi de veau aux prunes*. Des morceaux de veau qui mijotent tranquillement dans une sauce teriyaki** qui s'épaissit progressivement, auquel on ajoute des prunes en cours de cuisson, pour avoir un plat de saison. Un délicieux plat sucré-salé, où la viande cuite lentement devient toute moelleuse, la sauce onctueuse et goûteuse, les prunes fondantes.

J'en avais préparé une portion supplémentaire et cela a donc été un savoureux déjeuner lundi. C'est bien pratique d'avoir ainsi son déjeuner tout prêt, notamment quand on travaille chez soi. De plus, un plat mijoté, c'est encore meilleur réchauffé. Qui dit réchauffage dit aussi possibilité de congeler pour un autre moment.

P1020635.JPG

Car, cela a été une discussion lors de l'atelier spécial freelance, il y a deux écoles qui s'opposent (gentiment !) :

- celles et ceux pour qui il est inconcevable de manger le même plat deux jours de suite ! Quelle monotonie selon eux. Du coup, ils préfèrent congeler ces portions et les ressortir avec plaisir à une autre occasion. Attention toutefois à bien les étiqueter (contenu-date-nombre de portions) et à ne pas les oublier pendant des mois ;

- celles et ceux qui trouvent cela impeccable d'avoir un plat disponible qui permet de ne pas ses compliquer la vie, chercher une idée, ... ou qui n'ont pas envie d'encombrer leur congélateur.

Que vous penchiez plutôt d'un côté ou de l'autre, prenez donc plaisir à préparer des plats mijotés parce que c'est bon et pratique (et pas forcément long ou compliqué comme on le croit parfois).

* Je poursuis ma lecture des magazines de cuisine et essaie de tester les recettes assez rapidment quand il s'agit d'ingrédients de saisons. Cette fois, c'était une recette de Elle Cuisine.

** la sauce teriyaki est une grande classique de la cuisine japonaise, composée de sauce soja, mirin et saké (étonnant de la retrouver ici mais c'était très réussi)

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.

27/09/2010

Prochains ateliers pour parler alimentation tous azimuts

Voilà un petit récapitulatif de mes prochains ateliers informatifs, ludiques et interactifs.

Fotolia_2873732_XS_© Alexandra Thompson.jpg

Vendredi 8 octobre à 14h00 : MANGER, UNE QUESTION DE SENS

Un atelier large pour faire un point global sur sa relation à l'alimentation, comprendre ce qui va et ce qui pourrait aller mieux, et envisager si besoin des changements concrets et réalistes pour allier sérénité et gourmandise.


Jeudi 14 octobre à 19h00 : JE MANGE QUAND JE SUIS STRESSE/E... QUE FAIRE ?

Nous vivons dans un monde stressant : le travail, la famille, les amis, les contraintes de la vie quotidienne : on veut tout faire, on court, on s'énerve, on vit sous pression. Et souvent, on trouve de la détente et du réconfort dans l'alimentation. Il s'agira de comprendre ce qui nous stresse, d'apprendre à mieux gérer son stress et ses émotions sans que cela se transforme en grignotage de compensation au bureau ou le soir en rentrant, de trouver des moyens de ne pas ajouter le stress d'un repas pris à toute vitesse à la tension du travail, ... 


Mardi 26 octobre à 19h00 : TRANSPOSONS NOS TALENTS A L'ORGANISATION DES REPAS (Spécial femmes actives)

Nombreuses sont celles qui gèrent admirablement une carrière réussie, des responsabilités, avec un grand talent d'organisation, de préparation, d'animation, ... bien souvent, les mêmes se retrouvent fort démunies quand il s'agit des repas à la maison. Presque rien dans le frigo, des enfants ou un mari qui demandent "qu'est-ce qu'on mange ce soir ?" ou qui geignent "Encore la même chose !". Et cela peut les entraîner dans des abîmes de culpabilité. Conseils et astuces pour être plus sereine et efficace quant à la gestion des repas.


Vendredi 19 novembre à 13h30 : MANGEONS AVEC TOUS NOS SENS

Aujourd'hui, bien souvent, on mange trop vite, machinalement, en faisant autre chose. Ou on est gourmand mais on croit que manger, c'est seulement une affaire de papilles. Un atelier ludique et informatif pour réapprendre à manger avec tous ses sens et initier ainsi un vrai changement dans sa façon de s'alimenter ! Avec mise en pratique à la clé.


Vendredi 26 novembre à 12h30 : BIEN MANGER QUAND ON EST FREELANCE

Si vous travaillez en indépendant(e ), seul (e ), chez vous, beaucoup, un peu de tout ça peut-être, cela ne vous laisse pas beaucoup de temps pour penser à votre alimentation. Du coup, vous êtes davantage abonné(e) au sandwich ou au paquet de biscuits qu'à des repas dignes de ce nom. Au risque de voir la forme s'effriter ou les kilos s'installer. Un atelier interactif pour apprendre à concilier emploi du temps intense et plaisir de manger sain sans passer des heures en cuisine.  

Mardi 7 décembre à 19h00 : DETACHONS-NOUS DE L'OBSESSION DE LA MINCEUR

Vouloir ressembler aux modèles de la mode et des médias entraine de trop nombreuses femmes dans une spirale de régimes qui produit malheureusement le plus souvent kilos supplémentaires et mal-être. Il s'agira de remettre en question le modèle unique de beauté présenté, afin de privilégier le bien-être plutôt que la minceur à tout prix. 

Chaque atelier dure 2 heures, la participation est de 25 euros, le nombre de places est limité. Contactez-moi vite si vous êtes intéressé(e).
Si l'un de ces sujets vous intéresse mais que la date ne vous convient pas, que vous souhaitez réunir quelques ami(e)s autour d'un de ces thèmes, contactez-moi pour en parler.

Image copyright Fotolia_© Alexandra Thompson

26/09/2010

Mangeons avec tous nos sens (plaisir gourmand du 26 septembre)

Dimanche midi, un bento 100% Japon, une occasion idéale pour manger avec tous ses sens.

Cela commence par l'attente impatiente de découvrir ce qu'il y a dedans. Suspense !

P1020628.JPG

Puis entrent en action :

- la vue : que c'est joli à regarder, tous ces mets disposés avec soin. On prend le temps de les découvrir, on anticipe le plaisir gustatif qu'on va avoir. On admire aussi le joli porte-baguettes en forme de feuille de gingko biloba.

- l'odorat : on apprécie en bouche le doux parfum de yuzu des crevettes au miso, l'arôme herbacé du thé sencha, la touche de sésame qui enrobe les épinards ;

P1020630.JPG

- le goût : toutes les saveurs sont là : le salé du saumon grillé au sel, l'acidité de la salade concombre-algues wakame, l'amertume du thé vert, le sucré subtil de l'omelette à la japonaise et même l'umami du bouillon dashi (absent de la photo).

- le toucher, avec le plaisir de textures différentes, en particulier le croquant d'une aubergine saumurée (tsukemono), le moelleux de l'omelette, le fondant des oeufs de saumon, la fermeté des crevettes. Le toucher tout doux aussi du bento en bois laqué.

- l'ouïe avec l'aspiration du bouillon (on a le droit de faire du bruit au Japon avec une soupe ou des pâtes !), le tsukemono dont le croquant se fait entendre, le tintement des baguettes sur la surface du bento, le claquement du bento qui se referme : c'est fini !

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.

 

Assouplissons l'idée d'équilibre - suite (plaisir gourmand du 25 septembre)

Samedi, soirée légumes avec de délicieux artichauts à la barigoule. Je vous disais il y a quelques jours qu'il faut une vision souple de l'équilibre alimentaire, bricolage permanent et non cadre rigide. Donc, aucun problème à faire un repas à base de légumes, la viande peut bien attendre un peu. Des légumes mais pas tout à fait un plat végétarien car il y a un peu de poitrine fumée qui se joint aux petits artichauts poivrade, tomate, ail, oignon, laitue, romarin, champignons, basilic. Tout cela mijote, se mêle, est fondant, a beaucoup de goût. On peut en cuisiner une bonne quantité, en manger à sa faim (sans se forcer à finir le plat) et congeler le reste pour quelques prochains dîners savoureux. En revanche, attention, il ne faut pas garder de l'artichaut cuit plus de 24h, il développerait des substances toxiques.

P1020627.JPG

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.

25/09/2010

Retour sur le premier atelier spécial freelance

P1010752.JPGVendredi midi, j'animais un atelier spécial freelance, travailleurs indépendants, .... Ambiance très sympathique, conviviale, animée. Petit résumé subjectif et partiel :

 

Pour avoir du PLAISIR à déjeuner, il est agréable de faire une vraie PAUSE, de trouver une autre PLACE que son bureau, de temps en temps de PARTAGER son repas avec un ami, collègue, voisin, ou pourquoi pas de faire une petite PROMENADE jusqu'à un PARC voisin, et surtout d'être PRESENT à ce qu'on mange. Et, pour se faciliter les repas, on peut PREVOIR des courses adéquates,  PREPARER plusieurs repas à l'avance, PENSER à ses envies pour anticiper le bon moment que cela sera, ou au contraire improviser car on a a rempli ses PLACARDS avec ce qu'on aime.

Merci aux participants ! Je rééditerai volontiers l'expérience.

 

Les salades : à décliner selon ses envies (plaisir gourmand du 24 septembre)

Curieuse de tout ce qui parle d'alimentation, j'aime me plonger dans certains magazines de cuisine et il est fréquent que j'y trouve quelques recettes de saison à tester. Là, j'ai "flashé" sur une salade fort appétissante dans le dernier numéro de "Cuisine by" et je l'ai réalisée sans tarder. Elle était effectivement délicieuse avec un subtil équilibre de saveurs: salade (mesclun et trévise), figues juteuses, lamelles de fromage de brebis parfumé (de l'Ossau-Iraty), jambon de Bayonne finement tranché, pignons grillés, vinaigrette moutardée. Un des plaisirs d'une salade comme cela, c'est de varier le mariage des divers ingrédients dans des bouchées successives, ce qui permet une myriade de saveurs différentes. Une réussite !

P1020624.JPG

Finalement, ce n'est pas si compliqué de varier les salades-repas, on n'est pas obligé de faire toujours les mêmes :

- on prend une base de salade (laitue, mâche, roquette, épinards, mesclun, sucrine, frisée, endives ...) : rien que là, le choix ne manque pas ;

- on choisit un ou deux légumes de saison, voire un fruit comme ici : ce pourrait être tomate, courgette, carotte, concombre, courgette, champignons, pamplemousse, ...

- on choisit un aliment qui va être source de protéines pour que ce soit un peu consistant : jambon, lamelles de poulet, thon, maquereau, bresaola, crevettes, saumon fumé, oeuf, et/ou un fromage, à varier également (gruyère, comté, parmesan, chèvre, brebis, roquefort, mimolette...).

- on ajoute des graines, fruits secs, ... pour une texture croquante : graines de courge, pignons grillés, noix, noisettes, ...

- on varie aussi la vinaigrette avec différents vinaigres ou du citron, des huiles, de la moutarde ou non, ...

- on accompagne avec du pain quand la salade ne contient pas de féculent.

Cela ne permet-il pas des variations quasi-infinies ?

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.

24/09/2010

Manger, une question de sens : soirée NLPNL le 30 septembre

jul2008 041.jpgComme je vous l'avais annoncé dans mon billet de rentrée, j'interviendrai jeudi 30 septembre dans le cadre des soirées NLPNL sur le thème "Manger, une question de sens" (c'est à double sens, vous aviez compris, hi hi !).

La participation est de 5 euros pour les adhérents NLPNL (vu la qualité des intervenants, adhérer est plutôt intéressant) ou 15 euros pour les non-adhérents. Aucune obligation d'être praticien ou formé à la PNL (la programmation neuro-linguistique, un ensemble de techniques pour mieux utiliser son cerveau), ce sont des approches grand public.

Inscription ici

Ce que dit le site NLPNL :

"Ariane GRUMBACH: Manger, une question de sens
Horaire : de 19h précises à 21h30; accueil à 18h 30
Adresse : A l'institut REPERE, 78 av du Gl Michel Bizot 75012 PARIS, Code porte:B1024.

La gourmandise ne fait pas grossir !

Dans un monde régi par la vitesse, envahi par une cacophonie nutritionnelle qui nous parle de régime anti-cancer, d'omega 3, de pesticides, de cinq fruits et légumes..., on ne sait plus comment manger. On pense santé ou minceur et on oublie trop souvent le plaisir. Se nourrir est une activité indispensable et l'une des plus fréquentes de notre vie. Mais lui donne-t-on sa juste place ? N'est-elle pas trop présente dans notre tête alors qu'on y consacre de moins en moins de temps ?

Manger n'est pas anodin. Que l'on soit gourmet, au régime, bon vivant, soucieux de sa forme, nous avons une relation riche et complexe à l'alimentation, modelée par la famille, la culture, l'environnement. Ariane Grumbach, diététicienne-nutritionniste, nous aidera à la décoder.

Elle nous montrera que le plaisir de manger est important à notre sérénité et ne fait pas grossir, au contraire ! Que l'on peut manger moins avec sa tête et plus avec son corps et avec ses sens. Démonstration pratique incluse."

Corps, beauté, alimentation : RV le 9 octobre

creme2.jpgLes femmes sont en général assez concernées par la beauté. Beauté du visage, beauté de la peau, beauté du corps. C'est à leur intention qu'Alexandra Béhêtre a créé le site de beauté A Healthy Beauty et les ateliers Beauty Loft. Elle m'a proposé d'intervenir lors d'un de ses ateliers car, bien sûr, l'alimentation est une grande préoccupation des femmes : santé, régimes, minceur, forme, surpoids, corps à accepter à tout âge, ... le sujet est vaste.

L'intitulé : "Alimentation - Un Équilibre, un Corps qui me plait", sera sûrement l'occasion de passionnants échanges. L'atelier accueillera une autre intervenante, une dermatologue qui parlera de l'entretien de la peau, risques et remèdes (Soleil, Peeling, Laser...)

Il reste quelques places. Si vous êtes intéressée, contactez Alexandra le plus vite possible par email: alexandra@ahealthybeauty.com

Ce sera le samedi 9 octobre, à 14h00 dans un joli endroit, la Verrière de la Villa Maillot, Paris 16ème. Participation : 25 euros.