Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2011

Appel pour une beauté libre : je signe !

Il y a quelques jours, je vous parlais d'une initiative britannique pour promouvoir la diversité des femmes. Eh bien, il se passe quelque chose en France aussi. Le magazine Psychologies vient de lancer un Appel pour une beauté libre. Cet appel comprend différents principes auxquels je souscris pleinement puisque je lutte contre les diktats de la minceur à tout prix et je souhaite qu'on aille vers une plus grande acceptation de la diversité des corps. Extraits de cet appel :

- "La beauté ne doit pas être réduite à une seule définition ni formatée par une norme".

- "Une femme peut être belle sans être ni mince ni jeune ni sexy".

- "La représentation des beautés plurielles est la clé du bien-vivre, avec soi et avec les autres", etc.

Je suis donc allée sur le site de Psychologies signer l'appel et vous pouvez en faire autant si vous pensez aussi que la beauté doit être plurielle, qu'on en a assez d'une beauté complètement normée, qui contraint les femmes à lutter contre leur charme personnel pour ressembler à des modèles. Parmi les premiers signataires : Gérard Apfeldorfer, Président d'honneur du G.R.O.S., les actrices Karine Viard et Judith Godrèche, la journaliste Isabelle Giordano, la chanteuse Juliette, ....

C'est sans doute un tout petit pas face à l'uniformité des silhouettes dans le monde de la beauté, de la mode, de la pub, des medias, je ne sais pas bien quel impact cela peut avoir, mais c'est déjà ça.

femmes,beauté,diversité,corps,minceur,diktats,psychologies magazine,appel pour une beauté libre,normes

Un visuel des campagnes de publicité Dove, une marque qui promeut depuis quelques années la diversité des corps

08/03/2011

Journée de la femme, journée DES femmes (Stop à l'uniformité !)

Je profite de la Journée de la femme pour revenir sur le sujet de la diversité des corps. En effet, je suis assez étonnée par ceux qui prétendent que les magazines féminins donneraient plus de place aux femmes rondes depuis quelque temps.

D'abord, cela reste vraiment très occasionnel, un article de temps en temps par-ci par-là. Et rien de nouveau en ce qui concerne les photos des pages mode ou les pubs bien sûr.

Et surtout, on va en fait vers les extrêmes : on montre quelques femmes très rondes, une mannequin, une chanteuse, une blogueuse... parallèlement aux habituelles filles extrêmements minces. Veut-on en faire de nouveaux modèles ? Mais on ne voit pas de femmes "moyennes" (qui feraient une taille 40-42 par exemple).

 JISR_image.png

Un visuel utilisé par le groupe Equilibre au Québec en 2009 pour encourager au respect de la diversité des corps


Quid de la diversité alors ?! Où sont ces femmes ? Je sais que le but des magazines est de faire rêver et non de montrer la vie telle qu'elle est. Mais pourquoi ne voit-on jamais des femmes séduisantes de toutes morphologies ? Montrer un peu plus de diversité aiderait sans doute de nombreuses femmes à mieux accepter leur corps, à ne pas rêver à un corps inatteignable et se précipiter sur le dernier régime à la mode ou vivre dans une permanente relation restrictive à la nourriture. Avez-vous des idées sur le sujet ?

04/12/2010

Vive la diversité !

Chaque femme (les hommes aussi bien sûr) a son corps naturel, génétique, qui lui donne,  :
- sa morphologie, sa silhouette : grande, petite, menue, carrée, ... Et, de même qu'on a une certaine taille, des yeux bleus, marrons, ..., on a un certain poids naturel.
- son métabolisme : notre propension à "consommer" l'énergie plus ou moins vite que nous absorbons.

Si on mange une alimentation variée, en fonction de sa faim, on maintient ce poids naturel. Notre corps est une mécanique très bien régulée qui sait très bien ce dont elle a besoin. Le problème, c'est que beaucoup de femmes n'acceptent pas ce poids et cette silhouette et elles pensent qu'elles peuvent faire ce qu'elles veulent de leur corps. Cela notamment pour être aussi minces (pour ne pas dire maigres) que les filles des magazines.

Si on n'accepte pas son corps, on peut :
- le modifier en partie par la pratique du sport ce qui représente beaucoup d'efforts (voyez par exemple comment Madonna a façonné son corps avec des milliers d'heures de gym). On peut le faire à condition que ce soit aussi pour le plaisir et sans que cela devienne une obsession.
- le rendre plus mince qu'il n'est naturellement, par des régimes restrictifs. Comme cela n'est pas naturel, cela nécessite un contrôle strict, le fait de ne pas manger à sa faim, de se priver de certains aliments. On peut y parvenir mais on n'arrivera à maintenir ce sous-poids qu'au prix d'efforts permanents, de frustrations et parfois d'une attention obsessionnelle à ce qu'on mange. Cela peut notamment faire perdre le plaisir de la convivialité familiale ou amicale.

Aujourd'hui, on sait par des études scientifiques que les régimes ne marchent pas durablement. A chaque régime, on prend un peu plus de poids. Et on développe mal-être, culpabilité, baisse de l'estime de soi, obsessions alimentaires, tout cela nécessitant beaucoup d'énergie mentale qui pourrait être mieux utilisée ailleurs.

jisd_banniere.jpg

Une campagne pour la diversité des corps an Québec en 2009

Cela en vaut-il vraiment la peine ? Pourquoi vouloir être toutes pareilles, comme formatées ? Combien de patientes me disent aujourd'hui : "Si seulement je pouvais retrouver le poids que j'avais quand j'ai commencé mon premier régime car je me trouvais trop grosse alors". Quand elles revoient les photos d'alors, elles réalisent qu'elles étaient seulement "normales". Mais les images de minceur omniprésentes, ou parfois des commentaires déplacés de l'entourage, les avaient convaincues du contraire. Alors, si vous avez des filles adolescentes, si vous êtes une jeune adulte, ne commencez pas le premier régime ! Réconciliez-vous avec votre corps, chouchoutez-le, soignez-le, habillez-le joliment sans le cacher. Et vous ne vous en porterez que mieux !

24/09/2010

Corps, beauté, alimentation : RV le 9 octobre

creme2.jpgLes femmes sont en général assez concernées par la beauté. Beauté du visage, beauté de la peau, beauté du corps. C'est à leur intention qu'Alexandra Béhêtre a créé le site de beauté A Healthy Beauty et les ateliers Beauty Loft. Elle m'a proposé d'intervenir lors d'un de ses ateliers car, bien sûr, l'alimentation est une grande préoccupation des femmes : santé, régimes, minceur, forme, surpoids, corps à accepter à tout âge, ... le sujet est vaste.

L'intitulé : "Alimentation - Un Équilibre, un Corps qui me plait", sera sûrement l'occasion de passionnants échanges. L'atelier accueillera une autre intervenante, une dermatologue qui parlera de l'entretien de la peau, risques et remèdes (Soleil, Peeling, Laser...)

Il reste quelques places. Si vous êtes intéressée, contactez Alexandra le plus vite possible par email: alexandra@ahealthybeauty.com

Ce sera le samedi 9 octobre, à 14h00 dans un joli endroit, la Verrière de la Villa Maillot, Paris 16ème. Participation : 25 euros.

17/07/2010

Stop aux corps normés !

Ce samedi, j'étais à un cours de NIA, donné par la co-créatrice de cette discipline, Debbie Rosas-Stewart. Ce qui est bien avec le NIA, outre le bien-être énergisant qu'il procure, dont j'ai déjà parlé ici, c'est qu'on y cultive la diversité des corps : pas des corps normés comme en danse classique, pas des corps sur-musclés comme en aérobic, pas des corps tous pareils et androgynes comme dans les magazines : non,  ici, il y a des corps grands, des petits, des minces, des ronds, des maigres : tous les corps ont droit de cité et la règle est bienveillance et non jugement. Car le problème des normes, c'est qu'on veut y ressembler alors que nos corps sont faits pour être différents. Et on se met au régime, on se met sous contrôle, en restriction permanente pour atteindre un poids, une silhouette qui ne nous sont pas naturels, et pour le plus souvent prendre du poids in fine. Alors, ne pourrait-on s'inspirer du NIA pour la vraie vie et cultiver la diversité des corps ?

NIA_Debbie_juL10.jpg
NIA_Debbie2_juL10.jpg

18:01 Publié dans Stop à ... | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : nia, danse, corps, femme, minceur, régime, normes, sport, modèles féminins | |  Facebook | |  Imprimer

23/02/2010

Mesdames, acceptez vos rondeurs pour votre santé !

Fotolia_2502415_XS.JPGLes études en matière de nutrition et de maladies associées sont foison, souvent contradictoires, parfois un peu superficielles, ... La nutrition est une science récente et très complexe et on est loin d'avoir tout compris au fonctionnement du corps humain. Ce qui explique la succession de messages nutritionnels pas toujours cohérents.
C'est la raison pour laquelle je prône surtout une alimentation variée en étant à l'écoute de ses besoins et de ses envies plutôt qu'une alimentation scientifiquement structurée en se prenant la tête.

Mais je ne résiste pas à l'envie de vous faire partager les résultats d'une étude dont les résultats étaient présentés sur le site canadien www.Passeportsante.net avec le titre : "Des fesses généreuses protégeraient contre les maladies cardiovasculaires". Voilà qui devrait ravir quelques femmes de profil dit méditerranéen ou en forme de poire.

En effet, alors qu'il est assez reconnu qu'un embonpoint au niveau du ventre peut être un facteur de risque cardio-vasculaire, des fesses rondes protègeraient plutôt contre ce risque. D'après l'étude citée dans l'article, le gras qui s’accumule autour des hanches aiderait à capter des acides gras nocifs qui circulent dans le sang. Si on cumule les deux types d'embonpoint, ce bénéfice ne serait plus présent. Mais beaucoup de femmes, sans avoir de problèmes de poids, ont, car c'est leur morphologie, des hanches et des fesses généreuses. Malheureusement, elles s'en lamentent car elles rêvent au profil irréaliste de mannequins androgynes, qui est le modèle qu'on nous impose.

Et si la préoccupation santé pouvait aider à mieux s'accepter ?

Pour lire l'article complet, c'est ici.

Image © Laetitia Bouaziz

21/02/2010

Les régimes sur France 5 le 16 mars

j0422209.jpgIl n'y a pas que moi qui parle des régimes et des couvertures de magazine sur le sujet.

Notez dans vos agendas de regarder France 5 le mardi 16 mars à 20h35. On parlera des régimes et sans doute pas pour en dire que du bien, vu le titre :  Enquête de santé : Régimes et produits minceur, la grosse arnaque ?

Pour plus d'infos sur cette émission, présentée par les animateurs Santé de france 5, Hélène Carrère d'Encausse et Michel Cymes :

http://www.france5.fr/et-vous/France-5-et-vous/Demandez-l...

Et il y aura notamment pour le débat Jean-Philippe Zermati, président d'honneur du GROS (Groupe de Réflexion sur l'Obésité et le Surpoids) dont je fais partie. Mais aussi Jean-Michel Cohen, l'éternel habitué des plateaux télé. Pourquoi toujours lui ?!

 

20/02/2010

Stop aux régimes !

votre-beaute-mar2010.jpgCa y est, c'est reparti, la grande ronde des couvertures de magazines vantant le régime qui enfin va vous faire maigrir sans effort et définitivement. Ou plutôt cela ne s'était pas vraiment arrêté : des 3 kilos à perdre avant les fêtes aux cures detox post-réveillon, des nouveautés Weight Watchers au régime chrononutrition , je crois que les couvertures liées aux régimes sont maintenant présentes non-stop toute l'année. Alors qu'avant, c'était plutôt un "marronnier" de printemps. Il faut croire que cela fait vraiment bien vendre. En effet, c'est un mystère, la capacité des femmes à se persuader sans cesse que le dernier régime va marcher cette fois.

marie-claire-mar2010.jpgPour parler au hasard des premiers magazines de mars : Votre Beauté promet de "maigrir vrai" ! (et c'était quoi, maigrir faux ?!), Marie-Claire nous annonce "le régime qui donne la pêche" et met en couv une mannequin vraiment très très mince.

Je n'ai rien contre ces magazines en particulier car je ne fais pas d'illusion,les autres vont suivre très très bientôt. On aura l'embarrras du choix. 

Alors que LES REGIMES, CELA NE MARCHE PAS !!! Bien sûr, toute personne un peu disciplinée arrive à perdre du poids (de moins en moins au fil des régimes successifs). Mais presque tout le monde reprend le poids perdu, voire plus : selon toutes les études, 90 à 95 % des régimes échouent. Et ne culpabilisez pas, ce n'est pas de votre faute, ce n'est pas dû à un manque de volonté. Manger, c'est une question d'écoute des besoins de son corps, pas une question de discipline, de maîtrise rigoureuse, de volonté acharnée, qui ne peuvent pas fonctionner sur la durée.

Si vous avez pris du poids, c'est que vous mangez trop ou que vous avez trop mangé à un moment de votre vie. Il faut comprendre pourquoi (repas trop copieux, stress, ennui, ...) et essayer de revenir à l'écoute de vos sensations de faim et de rassasiement. Et bien sûr, avoir une alimentation variée, sans vous priver d'aucun aliment en particulier et surtout en vous faisant plaisir et en mangeant avec attention. Et accepter que vous pouvez être heureuse sans ressembler aux filles improbables des magazines. A ce sujet, je vous rappelle que j'organise justement le 18 mars un atelier "Comment se débarrasser de l'obsession de la minceur" pour justement ne plus se jeter sur ces magazines comme s'ils étaient la solution à tous nos soucis.

 

03/02/2010

Mes prochains ateliers autour de l'alimentation

tomates_vertical.JPGJ'organise régulièrement des ateliers de groupe, car la dynamique de groupe est très différente de ce qui se passe en consultation individuelle : bien sûr, on n'entre pas autant dans le détail de son comportement alimentaire particulier mais très souvent, on reconnait des problèmes identiques aux siens chez d'autres, on rebondit sur ce que disent d'autres participants, on est créatifs pour trouver des solutions à plusieurs, ...

Voici le planning de mes ateliers ces prochains mois :   

mercredi 10 février : manger moins avec sa tête et plus avec son corps

- jeudi 18 mars : comment sortir de l'obsession de la minceur ?

- jeudi 8 avril : manger avec les 5 sens (avec dégustation/durée 2h30)

mardi 13 avril : alimentation et stress

- lundi 17 mai : transposer ses talents d'organisation à l'alimentation ?  

Tous ces ateliers se déroulent de 19h00 à 21h00, dans le 9ème arrondissement de Paris.  

Si l'un de ces thèmes vous intéresse mais que vous préféreriez un autre horaire (par exemple 8h30 le matin, ou à l'heure du déjeuner), n'hésitez pas à me contacter.

J'organise également prochainement un atelier pour les adolescentes de 13 à 16 ans environ sur le thème : "Tentations et dangers des régimes". Cet atelier aura lieu le samedi 20 mars de 16h00 à 17h30.  

Et aussi à venir des ateliers sur l'estime de soi, sur comment valoriser ses atouts quelque soit son poids, avec des spécialistes de ces sujets, et aussi un projet d'ateliers de cuisine pour complexées des fourneaux !

La participation à chaque atelier s'élève à 15 euros (atelier 5 sens : 20 euros) et est payable d'avance. 
Inscription impérative, en écrivant à ariane.grumbach@bbox.fr.

N'hésitez pas à en parler à des personnes qui pourraient être intéressées.

17/01/2010

Retour sur l'atelier Pilates et plaisir de manger

inspire.jpgSamedi après-midi, j'étais conviée au studio de Pilates Inspire à St Cloud pour faire une intervention sur le thème "Manger moins avec sa tête et plus avec son corps". Pas de hasard à cette rencontre : Inspire propose d'aider à retrouver une relation harmonieuse avec son corps, et de mon côté, de retrouver une relation harmonieuse avec l'alimentation.

Accueil sympathique, cadre serein, participantes très intéressées qui ont eu une écoute attentive et permis un échange riche. Mon intervention dans ses grandes lignes explorait les raisons de manger, les facteurs qui perturbe la régulation naturelle du corps (l'environnement, les contraintes et l'obesssion de la minceur notamment), pourquoi il ne faut pas faire de régime ni s'interdire d'aliment, et comment réconcilier la tête et le corps pour retrouver une relation sereine avec l'alimentation. J'ai beaucoup insisté sur l'importance de se faire plaisir (cf mes plaisirs gourmands quotidiens), de manger consciemment et d'écouter son corps. Un lien naturel avec le Pilates, discipline où l'on écoute ses sensations avec attention.

Beaucoup de remarques et de questions : en effet, beaucoup constatent qu'elles se sont éloignées de leurs sensations, qu'elles mangent souvent machinalement, parfois par stress, qu'elles ont l'habitude ancrée de finir leur assiette, et se demandent comment adapter cette écoute à leurs propres contraintes : je les rassure, c'est possible ! J'ai senti que cette discussion donnait lieu à des envies de reconsidérer certaines habitudes et je me réjouis si cela peut permettre de regarder un peu autrement son alimentation, pour plus de bien-être.