Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2017

Elle court, elle court, la gourmandise... !

Suite à la sortie de mon livre, il y a eu quelques événements à Paris et j'ai été sollicitée deci-delà par des lecteurs/lectrices, contacts sur les réseaux sociaux pour venir parler de mon livre et le dédicacer. Oh, je ferais bien le tour de France mais temps et budget risquent de manquer un peu pour cela ! Je compte quand même saisir quelques opportunités d'aller parler de mon livre et d'alimentation au fil des mois.

dédicace,la gourmandise ne fait pas grossir,lyon,bordeaxu,femmes 3000 gironde,olio nuovo day,huile d'olive nouvellePour l'instant, il n'y a pas de dédicace programmée à Paris prochainement sauf changement de dernière minute mais on peut toutefois en imaginer une de façon informelle si vous, lecteur-lectrice parisien le souhaitez. En effet, samedi 21, de 16h30 à 17h00, je serai sur l'espace La Cornue de la Grande Epicerie du Bon Marché à Paris, pour parler d'huile d'olive nouvelle, donc pas vraiment de mon livre. Mais, si vous passez juste après, et souhaitez me voir ou avoir une dédicace, ce sera avec grand plaisir. Et mon livre est disponible au Bon Marché (si vous ne l'avez pas encore !). Cela se passe dans le cadre d'un bel événement, les Olio Nuovo Days, une semaine destinée à mettre en valeur des huiles d'olive nouvelles (récolte récente) de multiples origines et de haute qualité. Je vous invite à regarder le programme, il y a de multiples événements prévus, soit de découverte-dégustation, soit dans des restaurants.

Quittons un peu Paris... Chaque dédicace est l'occasion de rencontres et échanges fort sympathiques et intéressants. Et il y en aura une une dans quelques jours, à Bordeaux. En effet, je suis invitée par l'association Femmes 3000 de Gironde à parler alimentation autour de mon livre. Et je compte bien profiter aussi de l'occasion pour rencontrer/revoir quelques sympathiques personnes installées là-bas.

J'ai évoqué mes "virées" à Brest et Périgueux, j'avais oublié Lyon. Je suis en effet partie fin octobre à Lyon pour rencontrer quelques personnes qui me suivent depuis longtemps ou moins longtemps avec fidélité. Ce fut une rencontre en fin de journée, fort chaleureuse et plaisante, dans un lieu agréable, un salon de thé-librairie, le Tasse-Livre.

20161027_170421_lyon.jpg

J'en ai profité pour me balader une demi-journée dans Lyon, il faisait un temps froid et lumineux et j'ai beaucoup marché. J'avais sollicité quelques gourmets locaux sur les réseaux sociaux pour savoir où diriger mes pas.

Je suis arrivée à l'heure du déjeuner et me suis lancée dans une longue marche pour atteindre un restaurant largement vanté par la très gourmande Sonia Ezgulian, le Kitchen Café. Après avoir failli repartir faute de table, j'ai pu y déjeuner d'un plaisant et original plat (oie du Périgord, polenta crémeuse, choux de Bruxelles à la sauce soja)  et d'un fort délicieux dessert à base de pommes "feuille à feuille". Tout cela, pas typiquement lyonnais !

20161027_131932.jpg

20161027_133353.jpg

Juste à côté, je suis tombée par hasard sur une boulangerie récemment ouverte, Antoinette Pain et Brioche, où j'ai été accueillie très sympathiquement. Une boulangerie qui ne fait que des pains et des brioches (déclinées à différents parfums). J'ai pris un pain de seigle (à la farine fournie par un vieux Monsieur) et une brioche, non pas aux pralines mais au café, qui fut un bonne part de mon dîner dans le train retour.

dédicace, la gourmandise ne fait pas grossir, lyon, bordeaxu, femmes 3000 gironde, olio nuovo day, huile d'olive nouvelle

Laurence de Chocolatitudes m'avait recommandé de faire une visite à l'artisan chocolatier bio Guillaume Daix. Là aussi, j'ai eu un accueil adorable, j'ai discuté avec le chocolatier, goûté divers chocolats et suis repartie avec quelques achats.

dédicace, la gourmandise ne fait pas grossir, lyon, bordeaxu, femmes 3000 gironde, olio nuovo day, huile d'olive nouvelle

Je suis aussi allée visiter les Halles de Lyon, pas aussi emballantes qu'on me l'avait promis, peut-être à cause du calme d'une heure creuse. J'en aurais bien rapporté quelques quenelles (j'ai le souvenir d'enfance que je mangeais cela avec délectation quand nous faisions un stop dans une brasserie lyonnaise sur la route des vacances) mais je n'avais pas le bon timing pour garder des produits au frais.

J'apprécie vraiment beaucoup ces petites escapades, mix de rencontres, de balades et de gourmandise, tout ce que j'aime !

 

09/01/2017

Quelques sympathiques "cantines" parisiennes

Cela fait longtemps que je ne vous ai pas parlé de mes petites "cantines" de mes lieux favoris pour déjeuner quand je n'ai pas le temps/le courage/l'envie de me préparer une "gamelle". Chance, il y a de plus en plus de lieux plaisants pour déjeuner dans Paris (désolée pour mes lecteurs/trices non Parisiens), même si l'on veut éviter le un peu trop mode, un peu trop sain ou un peu trop cher. Avec souvent une offre végétarienne et parfois des horaires larges adaptés à mes déjeuners tardifs. Je fuis en revanche les lieux ostensiblement étiquetés "SANS" (gluten, sucre, cuisson, ...). Des lieux où l'on mange pour 10 à 15 euros. Quelques exemples (pure appréciation personnelle et je ne mentionne pas ceux que je n'ai pas aimés) :

Toujours au top, au rapport qualité-prix imbattable, Mûre où je me régale d'une assiette de trois salades végétariennes variées, originales, parfumées, nourrissantes pour 7,50 euros (il y a d'autres plats et tout n'est pas végétarien). Problème, je ne suis pas la seule à apprécier donc, si on ne veut pas faire une longue queue, il faut y aller à midi pile ou après 13h30.

bistro syrien,cantine vagabonde,ima,mersea,mure restaurant,simone lemon,sonat,wynwood,déjeuner à paris,bon et sain,déjeuner végétarien à paris,cantines parisiennes

 

Récemment ouvert et à proximité de mon cabinet, SoNat, qui propose des bols variés (le grand bol seul 10 euros). Bien sûr, le lieu surfe sur la vague des "buddha bowls" et autres "power bowls" qui envahissent les réseaux sociaux mais c'est assez original, bon et végétarien.

bistro syrien,cantine vagabonde,ima,mersea,mure restaurant,simone lemon,sonat,wynwood,déjeuner à paris,bon et sain,déjeuner végétarien à paris,cantines parisiennes

Un lieu délicieux, avec une carte végétarienne bio courte (2 entrées, 2 plats, 2 desserts) et savoureuse, la Cantine Vagabonde, où j'ai toujours grand plaisir à aller quand j'ai suffisamment de temps (entrée-plat ou plat-dessert autour de 13 euros).

bistro syrien,cantine vagabonde,ima,mersea,mure restaurant,simone lemon,sonat,wynwood,déjeuner à paris,bon et sain,déjeuner végétarien à paris,cantines parisiennes

Un lieu atypique qui vient de changer de nom : M and P's, ex Merguez & Pastrami, qui se recentre sur une offre assez largement végétarienne. On y mange de larges assiettes variées, dont une autour de falafel, bien nourrissante et parfumée ou divers petits plats (12-14 euros).

bistro syrien,cantine vagabonde,ima,mersea,mure restaurant,simone lemon,sonat,wynwood,déjeuner à paris,bon et sain,déjeuner végétarien à paris,cantines parisiennes

Si j'ai du temps pour me déplacer, un nouveau lieu tonique et délicieux, Wynwood, qui a un positionnement qui me plait :"everybody-friendly" : il y a aussi bien des plats vegan qu'omnivores, du sans gluten ou avec, toujours avec du goût et une touche d'originalité. Et l'accueil super souriant de Laure, que javais croisée avant l'ouverture. Malheureusement pas super bien situé en haut de la rue Charlot.

bistro syrien,cantine vagabonde,ima,mersea,mure restaurant,simone lemon,sonat,wynwood,déjeuner à paris,bon et sain,déjeuner végétarien à paris,cantines parisiennes

Un lieu fort sympathique où l'on peut déjeuner (notamment sur la terrasse en été) d'une assiette de mezze végétarienne très variée et savoureuse, Le bistro syrien, sur les Grands Boulevards (photos introuvables...). Complément : INFO la critique gastronomique toujours bien informée Esterelle Payani m'indique que le Bistro syrien a fermé. Deux autres adresses Le Daily Syrien restent ouvertes

Un lieu au positionnement et à l'emplacement tendance, trop loin pour y déjeuner régulièrement, IMA : l'assiette multi-salades d'inspiration méditerranéenne et alentours est très bonne mais tarifée un peu excessivement 12,50 euros.

bistro syrien,cantine vagabonde,ima,mersea,mure restaurant,simone lemon,sonat,wynwood,déjeuner à paris,bon et sain,déjeuner végétarien à paris,cantines parisiennes

Un endroit intéressant par sa démarche anti-gaspi et la possibilité de manger très varié, car il y a un marge choix chaud et froid, salé et sucré, et selon son appétit, car on paie au poids, Simone Lemon.

bistro syrien,cantine vagabonde,ima,mersea,mure restaurant,simone lemon,sonat,wynwood,déjeuner à paris,bon et sain,déjeuner végétarien à paris,cantines parisiennes

Un lieu original, positionné comme "fast-good de la mer", Mersea, initié par le chef breton Olivier Bellin et spécialisé dans le poisson, où j'ai déjeuné deux fois de façon plaisante : une fois pour le plat phare du lieu, un "fish & chips à la française", une autre fois pour un duo soupe/salade aux poissons fumés. L'accueil est très sympathique.

bistro syrien,cantine vagabonde,ima,mersea,mure restaurant,simone lemon,sonat,wynwood,déjeuner à paris,bon et sain,déjeuner végétarien à paris,cantines parisiennes

bistro syrien,cantine vagabonde,ima,mersea,mure restaurant,simone lemon,sonat,wynwood,déjeuner à paris,bon et sain,déjeuner végétarien à paris,cantines parisiennes

On peut ajouter à cela deux "pionniers" à ne pas négliger :

- Bob's Kitchen où on peut manger un veggie bowl changeant. Confort un peu spartiate toutefois.

- Supernature où je ne vais pas assez souvent et en général bondé car délicieux, avec son assiette vitalité.

Ou encore, si on est encore plus paresseux(se) l'excellente proposition livrée sur Paris de 20-80, vraiment savoureuse et originale (disponible à Levallois sur place).

bistro syrien,cantine vagabonde,ima,mersea,mure restaurant,simone lemon,sonat,wynwood,déjeuner à paris,bon et sain,déjeuner végétarien à paris,cantines parisiennes

 

Tout cela peut rendre un peu paresseux(se) quand il s'agit de préparer sa gamelle/lunchbox. En ce début d'année, ne soyons ni stakhanovistes ni inactifs. Soit on a des restes sympathiques ou un peu de temps pour se préparer un bento, soit on déjeune plaisamment près de son travail : tentons l'alternance ! 

La Cantine Vagabonde, 11 rue d'Aubervilliers, Paris 18ème

IMA, 39 quai de Valmy, Paris 10ème

M and P's 57 rue Rodier, Paris 9ème

Mersea, 6 rue du Faubourg Montmartre, Paris 9ème

Mûre, 6 rue St Marc, Paris 2ème

Simone Lemon, 30 rue Le Peletier, Paris 9eme

SoNat, 5 rue Bourdaloue, Paris 9ème

Wynwood, 61 rue Charlot, Paris 3ème

Bob's Kitchen, 74 rue des Gravilliers, Paris 3ème

Supernature, 8-12-15 rue de Trévise, Paris 9ème

05/01/2017

Samedi, on cause gourmandise chez Inspire à St Cloud

Si vous êtes samedi à Paris ou pas loin de Saint Cloud, rendez-vous samedi après-midi dès 14h00 au bel institut de Pilates, Inspire, créé par la dynamique Laurence, reconvertie comme moi. J'y serai pour échanger sur divers sujets alimentaires selon l'intérêt des participants et éventuellement dédicacer mon livre.

Inspire_affiche A3 ariane grumbach.jpg

 

INSPIRE - 4 Parc de la Bérengère, St Cloud (train direct depuis St Lazare, arrêt Le Val d'Or)

 

04/01/2017

Repas de fête quasi-végétariens ou pas du tout, on s'est régalés !

Dans la période festive qui vient de se terminer, Monsieur et moi avons mis la main à la pâte. Pour ma part, j'ai préparé deux repas quasi-végétariens dont on s'est régalés :

- un brunch de Noël dimanche 25 décembre que j'ai improvisé selon les envies du moment, avec :

. un œuf cocotte à la fameuse saucisse aux algues d'Olivier Hélibert, fameux charcutier des environs de Brest,

. du houmous et du pain pita maison,

. une petite tartine à l'avocat,

. des galettes de patate douce avec une sauce au yaourt à la Ottolenghi,

. de la salade,

. une salade de fruits d'hiver,

. un gâteau poire-ricotta-noisettes.

Ce fut donc à 90% végétarien car j'avais vraiment envie d'intégrer cette délicieuse saucisse avec modération dans ce repas.

20161225_123514_brunch_noel.jpg

- un dîner de réveillon le samedi 31, un peu plus anticipé. Comme cela m'arrive parfois notamment pour ces repas de fête, j'aime bien choisir un thème qui guide le repas. Celui-ci fut placé sous l'inspiration des châtaigne/marrons dans tous les plats, avec :

. une soupe de potimarron avec une tartine de foie gras au "gomasio de châtaigne" (recette inspirée du magazine Régal),

. une poêlée de fenouil et châtaignes (recette de Anne/Papilles),

. un trio de choux aux marrons (brocoli.chou blanc, chou de Bruxelles) (basé sur une recette du livre Nanashi),

. du riz aux marrons, un classique japonais,

. une salade d'endives, poire, Comté, marrons (recette de Clea dans le livre l'Atelier Bio),

. en dessert, un trio autour du marron : mousse aux marrons glacés (délicieuse recette du magazine Saveurs) / gâteaux roulés à la farine de châtaignes, mi-crème de marron, mi-confiture de cassis (recette de biscuit roulé adaptée de celle de Pascale Weeks dans son livre) / biscuits à la farine de châtaigne (recette d'Edda Onorato).

20161231_211655_reveillon.jpg

En accompagnement, je n'ai pas hésité à prévoir aussi du pain à la châtaigne et noix (déniché chez Bread and Roses) mais aussi un délicieux pain au khorasan de Terroirs d'Avenir).

20161230_115943_reveillon_pain.jpg 

Des recettes pas forcément festives mais dont la succession fait de délicieux repas.

Chez Monsieur, ce fut un peu moins végétal mais tout aussi délicieux... Le 24, il nous a préparé un dîner qu'il n'intitula pas "de Noël" mais assez festif quand même et que ne renierait pas l'Amicale du Gras sans doute :

. du foie gras,

. une cassolette de boudin blanc (très fameux d'Olivier Hélibert), sauce au foie gras et cèpes,

. de la "tête de moine"

. un Panettone

20161224_203156_Noel.jpg

Et vous, quelles gourmandises retenez-vous de cette période festive ?

 

02/01/2017

Résolutions de début d'année ? En tout cas, PAS DE REGIME !

Cette après-midi, histoire de commencer l'année sur les chapeaux de roue, j'étais invitée par Flavie Flament sur RTL, dans son émission On est fait pour s'entendre pour parler des régimes et surtout dire "stop aux régimes". J'étais en bonne compagnie avec Chloé Hollings, auteure du livre "Fuck les régimes", qui a fait a paix avec la nourriture et avec son corps après des années de régime et perdu du poids justement quand elle a arrêté de vouloir en perdre à tout prix. On a été en phase dans nos interventions : réapprendre à écouter son corps, à lui faire confiance, manger de tout en écoutant ses envies, comprendre ce qu'il y a derrière les kilos en trop, etc. Merci à Flavie Flament et son équipe pour avoir mis ce thème à l'ordre du jour, pour leur invitation et pour accueil fort sympathique. Le replay est . Donc, surtout pas de résolution de régime en ce début d'année !

A propos de résolutions, je ne dis pas qu'il ne faut pas aspirer à modifier des choses dans sa vie, y compris sa façon de manger. Peut-être est-ce plus facile à un moment symbolique comme une nouvelle année. Mais je crois qu'il ne faut surtout pas se fixer des objectifs démesurés. Perdre 15 kilos en deux mois. Ou aller à la salle de sport quatre fois par semaine. Peut-être choisir un changement à la fois, en fonction de ce qu'on désire vraiment. Et avancer à pas raisonnables, en fonction de son rythme personnel et de l'implication qu'on peut y mettre sans bouleverser tout le reste.

Pour ma part, je vais essayer :

- de m'occuper toujours du mieux possible des personnes qui viennent me consulter,

- d'alimenter un peu plus souvent ce blog à nouveau,

- de continuer à parler de mon livre dans divers lieux car je suis convaincue, sans fausse modestie, qu'il peut avoir une utilité,

- et aussi de garder un peu de temps pour moi !

Ça fait déjà pas mal !

Et vous, avez-vous des projets autour de ce qui est important pour vous ?

A nouveau, très belle année !

01/01/2017

Belle et délicieuse année 2017 !

Je vous souhaite une merveilleuse année 2017, pleine de bons moments, de délicieuse gourmandise, de belles rencontres, riche de la réalisation de vos souhaits les plus chers, sans vous fixer de résolutions délirantes. Prenez soin de vous et de vos proches et profitez de la vie jour après jour !

bonne année 2017, meilleurs voeux, diététicienne anti régime, stop aux régimes



Rappel : rendez-vous demain lundi à 15h sur RTL, on causera régimes !

23/12/2016

Bonnes fêtes sereines et gourmandes !

En cette période que je vous souhaite festive si vous en avez envie, quelques mots dans la lignée de l'abécédaire qui a occupé une bonne partie de mon année :

Que les AGAPES soient à votre goût 

Evidemment, pas de BALANCE le lendemain des repas de fête !

Oubliez la CULPABILITE, elle ne sert à rien !

DETENDEZ-vous même si les repas de famille vous pèsent

Ecoutez vos ENVIES !

Attendez d'avoir à nouveau FAIM si vous avez trop mangé.

Prêtez attention au GOUT des aliments dès les premières bouchées

Appréciez les plaisirs de l'HIVER

Buvez des INFUSIONS ou des thés à votre goût

Préparez de JOLIES tables

joyeux noel,bonnes fêtes, table de fête, excès à table

N'ayez pas peur de prendre un KILO et quelque, il repartira vite

Faites des LOUANGES aux personnes qui reçoivent et ont cuisiné avec talent

Appréciez une MARCHE tonifiante

Passez un joyeux NOEL !

Ne vous sentez pas OBLIGE(E) de manger ce que vous n'aimez pas

Faites-vous PLAISIR !

Pensez QUALITE plutôt que quantité

REPOSEZ-vous

SAVOUREZ des mets délicieux avec attention

Essayez de sortir de TABLE sans inconfort déplaisant

Bonnes VACANCES si vous en prenez !

 

Et pour information, pour bien commencer l'année, sachez que je serai lundi 2 janvier de 15h à 16h sur RTL dans l'émission de Flavie Flament, On est fait pour s'entendre.

 

Visuel © izumikobayashi - Fotolia.com

 

12/12/2016

Oyez, oyez, Parisiens, le 22 décembre, dédicace à votre service !

Il y a déjà eu plusieurs occasions, en particulier à Paris, de venir faire dédicacer mon livre. D'ailleurs, ce n'est pas fini, on va continuer dès janvier. Mais cela ne suffit pas ! Est-ce l'urgence de cadeaux de Noël, l'envie de l'offrir, quelques personnes sont demandeuses sans tarder et j'ai du mal à dire non, c'est toujours une occasion de rencontres sympathiques. Alors, suite à quelques échanges Facebook, j'ai décidé de vous accueillir jeudi 22 décembre toute la journée à mon cabinet, dans le 9eme arrondissement. Papotage, dédicace, petites gourmandises à savourer, cela vous dit ?
Seule condition, m'envoyer un message avant mercredi 21 midi à toutelagourmandise@gmail.com (ou un message privé via twitter ou facebook si nous sommes connectés) pour me prévenir de votre venue.

la gourmandise ne fait pas grossir,diktats alimentaires,mincir sans régime,diététicienne anti-régime,dédicace,diététicienne paris 9

NB : vous pouvez venir avec un livre déjà acheté et sinon, j'aurai quelques exemplaires en stock (13 euros, paiement en espèces).

NB bis : pour mémoire, le livre existe aussi en format ebook, téléchargeable en ligne, au prix de 9,99 euros.

09/12/2016

Les émotions, un univers complexe et essentiel

Les émotions que l'on ressent, c'est un sujet que j'évoque très fréquemment avec mes patients car elles ont souvent un lien avec la nourriture, qu'il s'agisse de se réconforter, de se faire plaisir, de s'apaiser voire de fuir quelque chose de ressenti trop pénible. "Le poids des émotions" étaient le thème du congrès aux XIVemes rencontres du GROS (Groupe de Réflexion sur l'Obésité et le Surpoids, association dont je fais partie depuis mes débuts de diététicienne) le jeudi 24 novembre. Je ne vais pas rendre compte de la totalité mais évoquer quelques interventions particulièrement intéressantes et complémentaires.

congrès du gros,rencontres du gros,obésité et surpoids,comportement alimentaire,émotions,thérapie des émotions

En introduction, Gérard Apfeldorfer s'est réjoui que les émotions reviennent sur le devant de la scène après des siècles où on a essayé de nous convaincre que nous devrions être des êtres de pure rationalité... Et heureusement ! Car les émotions sont un moyen de nous adapter aux événements et à notre environnement et d'assurer entre autres notre survie ! Et notre bien-être. Elles nous aident à comprendre ce dont nous avons besoin, à nous motiver, à avoir des relations avec autrui...

congrès du gros,rencontres du gros,obésité et surpoids,comportement alimentaire,émotions,thérapie des émotionsLe professeur et psychothérapeute belge Pierre Philippot, spécialisé dans la thérapie des émotions, a rappelé ainsi que les émotions avaient d'abord une fonction, celle de réguler nos interactions avec notre environnement. Elles sont toutes utiles, il n'y a donc pas lieu d'opposer "bonne" et "mauvaise" émotion. Mais les problèmes commencent quand le processus d'expression d'une émotion dérape, qu'on veut la fuir, la refouler, l'étouffer ou qu'elle soit en décalage avec la situation.

Cette habitude qu'ont certaines personnes de réprimer ainsi leurs émotions peut trouver son origine dans l'enfance, selon l'éducation émotionnelle qu'on a reçue. La psychologue Jeanne Siaud-Facchin, a fait une intervention passionnante sur 'l'enfance des émotions", la place des émotions dans l'enfance. Les émotions étant un régulateur et un moyen d'exprimer nos besoins profonds, il est impératif de prendre en compte sans discuter les émotions de l'enfant, qu'il ressent de façon brute et instantanée et de ne surtout pas faire comme si c'était "pas grave", "sans raison" et au contraire de nommer l'émotion qu'il ressent, de lui donner un sens. J'ai trouvé très intéressant qu'elle affirme que, finalement, il y a une seule question à poser à un enfant dans ce cas-là est "De quoi as-tu besoin ?" 

Elle a montré l'importance de l'attachement qui se crée avec une figure de "mère" (pas forcément la mère biologique) qui sécurise les débuts de la vie. Une relation aimante, soutenante, empathique permet de développer d'une bonne régulation émotionnelle. Cela m'a évoqué le contre-exemple absolu, dans un livre qui m'a beaucoup marquée et passionnée ces derniers mois, Laetitia, d'Ivan Jablonka : Laetitia et sa sœur jumelle ont totalement manqué justement de cette sécurité affective et en ont eu des séquelles durables.

Il n'y a cependant pas de fatalité à avoir un mode d'expression émotionnel perturbé. Jeanne Siaud-Facchin a expliqué qu'on peut à tout âge développer ses compétences émotionnelles et déclencher les hormones de l'attachement et de la sécurité (la fameuse ocytocine). Il n'est jamais trop tard pour apprendre à repérer, nommer, accueillir, exprimer son vécu émotionnel.

J'ai beaucoup apprécié que Pierre Philippot tempère la mode omniprésente de la pleine conscience en parlant d'une souhaitable flexibilité : l'important est d'élargir son répertoire émotionnel et de ne pas fonctionner toujours sur le même mode. Au lieu d'être toujours dans l'évitement émotionnel (qui finit par nuire au respect de ses émotions et peut conduire à des compensations alimentaires) ou d'être toujours dans l'introspection de son ressenti (qui demande un effort certain), on peut avoir la souplesse (ah, la souplesse, un mot que j'emploie à longueur de temps mais que j'ai mystérieusement oublié dans mon livre !) de jongler avec différentes possibilités : on peut parfois se confronter à ses émotions ou en parler à un proche mais on a aussi le droit de se changer les idées et se distraire avec une série, un magazine, ... Et bien sûr aussi, se réconforter avec le nourriture en ne culpabilisant de le faire de temps en temps avec un aliment qu'on aime.

Bienvenue au royaume des émotions, ne les craignez pas !

Image © claudykant Fotolia.com

 

 

04/12/2016

La gourmandise ne fait pas grossir : RV mardi à Brest avec Olivier Hélibert en prime !

Mardi soir, j'aurais le plaisir de parler d'alimentation et de mon livre à la librairie Dialogues, célèbre librairie de Brest et ce sera un événement très gourmand. 

Tiens, pourquoi donc aller à Brest parler de mon livre plutôt qu'à Toulouse, Strasbourg ou Nantes ? Parce que...Olivier Hélibert. Parce que...Dialogues. Je m'explique. Au mois de mars à Omnivore, j'ai écouté et rencontré Olivier Hélibert, exigeant et sympathique charcutier-traiteur installé près de Brest et goûté un peu ses produits de haute gastronomie. Du coup, on est entrés en contact sur Facebook. et quand j'ai annoncé la sortie de mon livre, il a réclamé une dédicace. Je l'ai pris au mot et proposé, sans trop réfléchir, de venir la faire à Brest. Ah ah, cela n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd ! On a imaginé de la coupler avec un petit buffet charcutier car j'aime que le livre soit associé à de la gourmandise concrète (cf les dédicaces chez RAP, Terroirs d'Avenir, Chocolatitudes). Il a contacté la librairie de référence à Brest, Dialogues, qui a dit banco de façon très sympathique. Je serai ravie du coup de découvrir cette librairie que Gaëlle, grande lectrice et un temps brestoise, m'a grandement vantée Me voilà donc sur le point de partir pour un aller-retour assez express à Brest. Cela me fait un peu drôle car je crois que je n'y ai pas mis les pieds depuis près de 25 ans et un voyage à l'ile d'Ouessant...

librairie dialogues, brest, olivier helibert, la gourmandise en fait pas grossir, dédicace, diététicienne gourmande, charcuterie, vive le bon gras, bretagne, rencontres librairie dialogues brest

Souvenir d'une délicieuse dégustation lors de la conférence Omnivore

Gourmand(e)s breton(ne)s, cela me ferait très plaisir de vous rencontrer à cette occasion, de répondre à vos questions diverses sur la nourriture et de picorer (pas très végétarien...) ensemble. Cela vous dit ? Habitants de Brest et alentours, parlez-en autour de vous ! Ces rencontres sont toujours l'occasion d'échanges sympathiques et il y a tellement à dire autour de l'alimentation aujourd'hui...

Cela se passe mardi 6 décembre de 18h à 20h au café de la librairie Dialogues, rue de Siam, à Brest, avec petit buffet charcutier.