Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2017

Un peu de télé...pas seulement pour me voir !

Ce début de semaine, le hasard a fait que je suis passée deux fois à la télé, dans des émissions de France 5. Je vous propose ici les liens, pas tant par égocentrisme de vous faire voir ma tête mais car j'ai eu l'impression qu'il y avait du contenu intéressant à prendre dans chacune des deux :

Mardi, j'étais (une deuxième fois) invitée dans la Quotidienne, émission de vie pratique qui passe le midi sur France 5. Le thème était "Mincir sans régime, est-ce vraiment possible ?" et j'étais en compagnie de Michel Desmurget, chercheur en neurosciences, qui a lui-même perdu 50 kg sans régime mais en changeant ses habitudes peu à peu dans la durée. Il a compilé toutes les études sur le sujet de l'obésité et en a toujours une sous le coude pour appuyer son argumentation. Dans les échanges que nous avons eu hors plateau, nous étions pas d'accord sur absolument tout, mais nous avons été en phase sur l'essentiel : LES REGIMES FONT GROSSIR et donc ne marchent absolument dans la durée et on peut perdre du poids autrement, sans régime, en PERSEVERANT dans la durée. Il faut résister à l'envie d'aller vite qui conduit quasi-toujours à une reprise de poids. On a parlé famine, métabolisme, mémoire du corps, jeûne intermittent... A noter que je ne suis pas en phase avec la pratique de la diététicienne montrée dans le reportage qui, certes, ne donne pas de régime, mais propose des repas équilibrés. Je rappelle que l'équilibre se fait dans la durée et pas sur un repas. Je réapprends, si besoin, à mes patients, à manger de tout, à avoir une grande variété d'aliments de toutes catégories mais avec SOUPLESSE. Ce type d'émission est toujours un peu frustrante car il y aurait tellement à dire sur le sujet mais cela a toujours une certaine utilité, je crois, pour lutter contre les régimes. Le lien est là et disponible quelques jours.

Mercredi, j'étais invitée de l'émission Allo Docteurs sur le thème des aliments fermentés et leurs bienfaits. J'étais en compagnie de Sylvie Lortal, chercheuse à l'INRA spécialiste du lait, qui s'est passionnée d'abord pour la fermentation des produits laitiers puis au-delà. Il y a un reportage avec démonstration concrète de légumes fermentés par Marie-Claire Frédéric, très grande spécialiste du sujet. Il faut d'ailleurs que je vous reparle des expériences que j'ai faites dans ce domaine avec un de ses livres. Je n'ai pas été vraiment très claire sur les cornichons, alors, je vous joins une recette ! L'idée, autour des aliments fermentés, est d'observer sa consommation et se demander si on peut l'élargir, pour se faire du bien et aussi pour le plaisir des découvertes gustatives et explorations culinaires. Voici le lien, disponible quelques jours aussi.

20170524_164219.jpg

Profitez bien de votre journée, pas seulement derrière les écrans quand même !

 

 

05/05/2017

Foutez-vous la paix (alimentaire) ! Vive la liberté !

Il y a quelques semaines, j'ai lu Foutez-vous la paix, le dernier livre de Fabrice Midal, philosophe, écrivain et fondateur de l'Ecole Occidentale de Méditation. J'ai découvert Fabrice Midal il y a plusieurs années, j'ai beaucoup apprécié son parcours et son approche de la méditation, j'ai lu plusieurs livres de lui avec beaucoup d'intérêt. Je n'étais a priori pas trop intéressée par ce dernier qui me paraissait un peu une redite. Et puis, finalement, je l'ai acheté en voyage pour accompagner quelques heures de train. Il se lit facilement et reprend les thèmes habituels de Fabrice Midal qu'il regroupe sous ce chapeau "Foutez-vous la paix". C'est-à-dire : arrêtez de vous mettre la pression, arrêtez de vouloir être parfait, arrêtez de vous fixer des tas de règles rigides, de vous soumettre à de multiples injonctions qui vous empêchent de vivre bien, de profiter de la vie, etc. Fabrice Midal semble penser que cette phrase-titre a suffisamment de force pour créer un déclic, plus fort que dans ses écrits précédents.

foutez-vous la paix ! fabrice midal,liberté alimentaire,anti-régime,contrôle alimentaire,restriction alimentaire

Je ne suis pas vraiment convaincue que cela soit si simple. Par ailleurs, j'ai lu le livre sans déplaisir mais, un peu comme je l'imaginais, sans y trouver beaucoup de nouveauté, plutôt une synthèse de ce qu'il avait déjà écrit. Il y parle d'arrêter d'être calme, sage, parfait, d'arrêter de se comparer (ce que font tellement les femmes concernant leur silhouette...), d'être bienveillant avec soi, ce qui ne veut pas dire ne rien faire et ne pas avancer, mais le faire autrement. Ce ressenti peut probablement être différent pour quelqu'un qui le découvre avec ce livre qui donne de nombreuses pistes intéressantes pour appréhender la vie autrement.

Il y a cependant un passage qui m'a frappé tant il résonnait avec le principe des régimes. Fabrice Midal parle de la "servitude volontaire" (se référant à l'ouvrage de La Boétie "Discours sur la servitude volontaire"), du fait que l'on se convainc si souvent que l'on ne fait bien que si l'on obéit aux règles fixées par autrui. Cette expression en particulier s'applique on ne peut mieux aux régimes.

Se mettre au régime en effet, c'est renoncer à sa liberté alimentaire pour se placer entre les mains / sous le contrôle d'un programme alimentaire précis, d'un nutritionniste, d'un cadre alimentaire lu dans un livre ou un magazine. Pourquoi donc renoncer à cette liberté qui me parait un bien ô combien précieux ? Parce que l'on ne se fait pas confiance, qu'on ne se croit pas assez compétent ou sage pour décider soi-même comment manger. Bien sûr que, si l'on a jamais "appris" à manger, on a besoin d'un peu d'éducation pour prendre ses marques. Mais cela n'est pas le plus fréquent. La majorité des personnes qui viennent me voir ont fait beaucoup de régimes, sont expertes des règles nutritionnelles. On pourrait imaginer, et elles le formulent d'ailleurs, qu'elles veulent sortir de ce carcan. Elles se doutent qu'elles ne vont pas repartir de mon cabinet avec une feuille imprimée leur disant exactement quoi manger. Et pourtant j'observe même chez certaines d'entre elles, une peur au début de "faire n'importe quoi" avec cette liberté. Tellement elles y ont renoncé longtemps, parfois depuis leur enfance. Mais finalement, au fil des séances, elles constatent qu'elles peuvent se faire confiance en écoutant leurs corps, leurs sensations, leurs envies. Pour retrouver peu à peu une relation intuitive et libre à l'alimentation.

La liberté alimentaire, cela veut dire aussi faire ses propres choix en fonction de ses goûts, ses convictions, ses choix, et pas en se conformant à des normes ou des diktats, sans cesse renouvelés vous disant quoi manger, qu'il faut arrêter le sucre ou le gluten, la viande ou les laitages, alors que vous vivez très bien avec. Et pour moi, la liberté va avec la tolérance envers les autres mangeurs puisqu'on respecte leur propre liberté alimentaire.

NB ; demain samedi 6 mai, c'est la Journée Internationale sans Régime, le No Diet Day :Et si c'était le premier jour de votre nouvelle vie, si vous en profitiez pour faire une expérience de liberté alimentaire, manger selon vos envies, écouter votre corps davantage que votre tête, vous faire plaisir sans arrière-pensée et aussi réfléchir à tout le mal que vous font/vous ont fait les régimes...

foutez-vous la paix ! fabrice midal,liberté alimentaire,anti-régime,contrôle alimentaire,restriction alimentaire,stop aux régimes,journée sans régime

Vous avez le choix !

20/02/2017

Un livre, une reconversion, des rencontres....

logo-decitrepng.pngPetites infos pratiques...

1. Trouver facilement mon livre

Je sais que mon livre La gourmandise ne fait pas grossir est diffusé partout en France mais évidemment pas dans toutes les librairies. Certaines n'en ont pas entendu parler, d'autres l'ont eu, l'ont vendu et n'ont pas renouvelé leur stock. Si vous le demandez, elles vous proposent de le commander. Cela prend du temps.

J'ai ainsi entendu deci-delà des personnes qui avaient du mal à le trouver. Du coup, je propose, si besoin, de le commander ici via le bouton rouge Decitre qui figure dans la colonne de gauche.

Decitre est un réseau de librairies originaire de Rhône-Alpes, qui existe depuis 1907. Je préfère les choisir, eux, que d'autres libraires en ligne, autrement plus puissants mais dont le comportement global ne me sied guère... 

Contrairement à ce que vous pourriez penser, ce n'est pas une traditionnelle "affiliation", je ne toucherai RIEN si vous cliquez. J'ai simplement demandé à Decitre de garantir qu'ils ont le livre en stock. Bref, c'est juste un service pour vous simplifier la vie.

Parlez-en autour de vous si vous connaissez des personnes qui cherchent le livre. Merci !

2. Parler reconversion...avec gourmandise

Si vous me lisez depuis un certain temps, vous le savez sans doute. Ou pas. Je n'ai pas toujours été diététicienne, je fais partie de cette tribu, visiblement en croissance, des reconvertis. Avec passion. Alors, le hasard du calendrier fait que j'aurai deux occasions d'échanger sur ce sujet, de raconter mon parcours, de répondre à des questions :

- le 28 février à Paris, à partir de 19h00 dans le très délicieux café Wynwood Paris (s'inscrire sur la page si possible) près de la place de la République (61 rue Charlot). On pourra aussi parler gourmandise et savourer quelques mets préparés par la talentueuse équipe de ce lieu. Dédicace possible.

la gourmandise ne fait pas grossir,dieteticienne gourmande,dietiticienne anti-regimes,stop aux regimes,stop aux diktats,decitre,librairie en ligne,carnets nord,reconversion des femmes,salon profession'l,bordeaux

- le jeudi 9 mars à Bordeaux.
Eh oui, suite à la sympathique rencontre avec Femmes 3000, j'ai été invitée à participer à un événement consacré à la reconversion professionnelle des femmes, Profession'L, événement gratuit qui se tient à l'Hôtel de Ville. J'interviendrai précisément à 11h45 mais j'y serai un peu plus largement pour échanger avec qui le souhaitera. Et je dédicacerai mon livre. Si vous êtes de la région et intéressée par le sujet, il y a visiblement un beau programme.

Mais s'il vous plait, ne me parlez pas de reconversion pour devenir diététicienne, je suis submergée par les questions à ce sujet et j'ai tout dit dans ce billet !

08/02/2017

Cinq mois après, qui a lu / pas encore lu mon livre ?!

Cinq mois, eh oui déjà, après la sortie de mon livre, cinq mois pendant lesquels ce livre a beaucoup envahi le blog. Car c'est un projet important pour moi, vous l'avez compris. Et vous, qu'en pensez-vous ? J'ai eu quelques retours de votre part mais pas tant que ça.

Alors, l'avez-vous lu ? Si oui, cela me ferait tellement plaisir de savoir ce que vous en avez pensé. Dites-le moi en commentaire.

la gourmandise ne fait pas grossir,diététicienne gourmande,diététicienne anti-régime,stop aux diktats,stop aux régimes,paix avec la nourritureVous ne l'avez pas lu ?! Quoi, est-ce possible ?! 

Vous n'en avez peut-être pas envie, libre à vous évidemment ! Mais si vous me lisez ici car vous ressentez le besoin de faire la paix avec la nourriture, si manger vous stresse, vous questionne, que vous souffrez de la cacophonie nutritionnelle, que vous vous interrogez sur les modes sans ceci ou cela, que vous vous demandez comment manger sans vous prendre la tête, alors ce livre peut vous être utile. Ou peut-être autour de vous, connaissez-vous des personnes auquel il pourrait faire du bien. On m'a même dit que "tout le monde devrait le lire" !!! C'est excessif bien sûr ! Je pense utile toutefois, même si vous jugerez peut-être cela prétentieux, de partager quelques avis, que j'ai reçus avec joie et étonnement, plutôt qu'argumenter moi-même davantage.

Côté blogs et sites, j'ai eu beaucoup de retours vraiment précieux : 

Anne Lataillade a écrit un très gentil billet sur le livre sur son si précieux blog Papilles et Pupilles.

Pascale Weeks m'a interviewée en video pour 750grammes et m'a beaucoup touchée en parlant de "petit bijou" à propos de mon livre !

Le livre a été choisi dans la sélection littéraire écologique du site Consoglobe !

Le site Pleine Vie chroniqué le livre de façon très sympathique et a tout compris !

La diététicienne Paule Neyrat a écrit un billet archi-sympathique sur le livre, j'ai été super flattée !

Il y a eu un superbe billet d'Anne alias Panier de Saison, qui a tout compris au livre et en parle très bien.

J'ai aimé le billet très gourmand et beurré de Cécile, blogueuse gastronome et marseillaise, sur son blog Sofood Sogood

J'ai apprécié une très sympathique mention et jolie photo avec "ze livre inside" sur le blog "lifestyle" de Sophie Trem, The Other Art of Living

J'ai été touchée par un magnifique billet d'Anne Inquimbert alias Ideemiam, qui déclare mon livre "d'utilité publique" !

La Bibliothèque de Mireille l'a apprécié

Et aussi par un adorable billet par Edda Onorato dont j'adore le blog Un déjeuner de soleil !

J'ai eu une longue interview (finalement, cela s'avère très rare) sur le site Les Boomeuses autour de la prise de poids avec l'âge.

J'ai été ravie d'être chroniquée par la talentueuse Elisabeth Scotto et la gastronome Blandine Vié alias Greta Garbure

J'ai découvert un gentil billet riche d'expérience sur le blog Un autre endroit

Suite à une jolie rencontre, Madame Ganache en a parlé

Plusieurs sites l'ont recommandé dans une sélection de livres lors des fêtes de fin d'année (mais il est intemporel !) :

- le blog ça se saurait : "un livre qui fait du bien"

- le blog d'Endorphine "pour la copine qui enchaîne les régimes"

- le blog de la délicieuse blogueuse "historique" Clotilde Dusoulier qui le qualifie de "petit précis absolument essentiel" et qui en avait parlé aussi dans une interview, waouh !

Côté presse, 

J'ai eu le grand honneur d'être interviewée par Camille Labro sur mon approche et ma tarte aux pêches pour M Le Monde, le supplément magazine du week-end dans la rubrique Affaire de goût !

et le livre a eu des chroniques/mentions dans L'Obs, Elle, France Dimanche, le Quotidien du Médecin Nutrition, Psychologies, Maxi, Marie-France, France Info, La Quotidienne, le Télégramme de Brest, Zeste Mag, RTL... Et je crois que ce n'est pas fini...

Côté collègues, je découvre régulièrement que certaines recommandent fréquemment mon livre à leurs patientes et cela me fait chaud au coeur.

Et j'ai été super heureuse de la video adorable de Sandra sur son site Habitudes Santé. Bon, elle dit "si vous appliquez tout ce qu’Ariane vous dit dans ce petit livre, vous allez voir que vous allez avoir une vie tellement plus simple" : peut-être un peu exagéré, je ne suis pas magicienne !

Figurez-vous que je ne m'attendais pas à une telle salve d'avis très sympathiques, j'étais sincèrement dans l'interrogation sur la façon dont le livre serait perçu. Je suis tellement contente qu'il soit compris et jugé utile. Je crois qu'il pourrait l'être encore plus largement et vous pouvez m'aider à cela. Merci à vous !

NB : si le livre n'est pas disponible dans une librairie, il suffit de le commander, il n'est pas épuisé.
NB2 : si vous craignez l'encombrement, il est aussi disponible en version électronique.

Visuel © claudykant - Fotolia.com

02/01/2017

Résolutions de début d'année ? En tout cas, PAS DE REGIME !

Cette après-midi, histoire de commencer l'année sur les chapeaux de roue, j'étais invitée par Flavie Flament sur RTL, dans son émission On est fait pour s'entendre pour parler des régimes et surtout dire "stop aux régimes". J'étais en bonne compagnie avec Chloé Hollings, auteure du livre "Fuck les régimes", qui a fait a paix avec la nourriture et avec son corps après des années de régime et perdu du poids justement quand elle a arrêté de vouloir en perdre à tout prix. On a été en phase dans nos interventions : réapprendre à écouter son corps, à lui faire confiance, manger de tout en écoutant ses envies, comprendre ce qu'il y a derrière les kilos en trop, etc. Merci à Flavie Flament et son équipe pour avoir mis ce thème à l'ordre du jour, pour leur invitation et pour accueil fort sympathique. Le replay est . Donc, surtout pas de résolution de régime en ce début d'année !

A propos de résolutions, je ne dis pas qu'il ne faut pas aspirer à modifier des choses dans sa vie, y compris sa façon de manger. Peut-être est-ce plus facile à un moment symbolique comme une nouvelle année. Mais je crois qu'il ne faut surtout pas se fixer des objectifs démesurés. Perdre 15 kilos en deux mois. Ou aller à la salle de sport quatre fois par semaine. Peut-être choisir un changement à la fois, en fonction de ce qu'on désire vraiment. Et avancer à pas raisonnables, en fonction de son rythme personnel et de l'implication qu'on peut y mettre sans bouleverser tout le reste.

Pour ma part, je vais essayer :

- de m'occuper toujours du mieux possible des personnes qui viennent me consulter,

- d'alimenter un peu plus souvent ce blog à nouveau,

- de continuer à parler de mon livre dans divers lieux car je suis convaincue, sans fausse modestie, qu'il peut avoir une utilité,

- et aussi de garder un peu de temps pour moi !

Ça fait déjà pas mal !

Et vous, avez-vous des projets autour de ce qui est important pour vous ?

A nouveau, très belle année !

01/01/2017

Belle et délicieuse année 2017 !

Je vous souhaite une merveilleuse année 2017, pleine de bons moments, de délicieuse gourmandise, de belles rencontres, riche de la réalisation de vos souhaits les plus chers, sans vous fixer de résolutions délirantes. Prenez soin de vous et de vos proches et profitez de la vie jour après jour !

bonne année 2017, meilleurs voeux, diététicienne anti régime, stop aux régimes



Rappel : rendez-vous demain lundi à 15h sur RTL, on causera régimes !

11/10/2016

Encore des événements à venir !

Les rencontres-dédicaces autour de mon livre, ce n'est pas fini ! Il y aura encore quelques occasions d'ici la fin 2016 et sûrement d'autres en 2017.

Voilà où en est le calendrier (il va encore bouger) :

Jeudi 27 octobre (18h-20h) : rencontre-dédicace à Lyon* (lieu à préciser)

Dimanche 20 novembre (15h-19h) : rencontre-dégustation-dédicace très chocolatée chez Chocolatitudes, merveilleuse boutique gourmande dans le 14eme arrondissement de Paris

Week-end des 26-27 novembre : le Salon du Livre Gourmand de Périgueux, qui va accueillir un grand nombre de talents gourmands.

Mardi 6 décembre (18h-20h) : Dédicace très gourmande à la librairie DIALOGUES de Brest en compagnie du très talentueux charcutier Olivier Hélibert

Samedi 7 janvier (14h-16h) (juste avant la galette !) : rencontre-dédicace à l'atelier de pilates Inspire à St Cloud

la gourmandise ne fait pas grossir, dieteticienne anti-regime, stop aux regimes, dedicace, diktats alimentaires, mincir sans regime

J'espère aussi avoir la possibilité de venir à Marseille, Aix, Bordeaux, Toulouse... Et si vous vous sentez capable de rassembler un nombre de personnes un peu significatif dans un lieu accessible, étudions la chose ! Je réfléchis aussi à des possibilités d'échange en ligne.

*Si vous êtes intéressé(e) à me rencontrer à Lyon, dites-le moi dès que possible en commentaire. Merci !

08/10/2016

Arrêtons les régimes, tentative dans la Quotidienne hier

Vous ne passez sans doute pas vos journée devant la télé, donc il est fort possible que vous n'étiez pas hier vendredi devant votre télé à midi. J'étais une des invitées de l'émission La Quotidienne sur France 5, dans le cadre d'un dossier sur les régimes. Bien évidemment, c'était avec l'idée de dénoncer les méfaits de régimes et d'inciter à les arrêter. Ce n'est pas une émission de débats mais plutôt une émission de conseils pratiques. Je n'ai pas eu assez de temps pour convaincre et expliquer ma démarche mais tout s'est passé dans la bonne humeur. Et cela a peut-être planté quelques petites graines de changement. Une première preuve, je viens d'avoir un appel d'une dame retraitée de Belfort en surpoids, étonnée et séduite par mon discours et qui compte venir me voir...

Le replay est ici, sans doute pour quelques jours seulement.

 

22/07/2016

La gourmandise ne fait pas grossir ! lisons la 4eme de couv

La couv d'un livre, c'est bien joli, mais certains aimeraient en savoir un peu plus. Comme quand on est dans une librairie, qu'on se saisit d'un livre, attirés par le titre, qu'on le retourne pour comprendre de quoi il s'agit, décider s'il faut prolonger l'intérêt. C'est à cela que sert la "quatrième de couv", à ouvrir quelques pistes vers l'intérieur, à préciser les intentions.

la gourmandise ne fait pas grossir,diététicienne gourmande,diététicienne anti-regime,stop aux regimes,livre de diététique,carnets nord

Alors, sans attendre la sortie, voilà ce que l'éditeur Carnets Nord a écrit sur la quatrième de couverture :

"On ne mange pas des calories, on mange des aliments!" "Etre bien dans son corps, ce n’est pas une question de poids." "Plus on s’interdit un aliment, plus on en a envie." "Ça serait pas un peu de l’intox, la detox?"

Ariane Grumbach, diététicienne atypique et passionnée, veut en finir avec les angoisses liées à la nourriture aujourd’hui, les derniers régimes à la mode, le diktat de la minceur à tout prix, les idées reçues sur les aliments à proscrire et ceux aux vertus soi-disant extraordinaires.

Dans son abécédaire gourmand, où plaisir de manger rime avec bien-être, elle déconstruit ces injonctions et croyances en tout genre, décrypte les modes alimentaires, analyse nos modes de vie et de consommation et nous donne des pistes pour retrouver une relation sereine à la nourriture qui nous mènera à notre juste poids. Et elle crie haut et fort: "Arrêtez les régimes, tous les régimes!"

-----------------------------------------

Ariane Grumbach est diététicienne-nutritionniste à Paris. Diplômée d’HEC, elle a travaillé pendant vingt ans dans des grandes entreprises avant de se reconvertir par passion pour l’alimentation et l’humain. Elle fait partie du GROS (Groupe de réflexion sur l’obésité et le surpoids). Elle tient un blog, "L’art de manger", qui mêle réflexions sur l’alimentation, conseils nutritionnels et recettes gourmandes.

Voilà qui ne doit pas trop vous surprendre, vous fidèles lecteurs et lectrices de ce blog... Mais l'info, c'est qu'il s'agit d'un abécédaire, pour qu'on puisse lire librement !

Pour la suite, rendez-vous le 8 septembre !

24/12/2015

Mai 2015 : je célèbre la Journée Internationale Sans Régime

Petit retour sur les bons côtés, les jolis moments de 2015, ceux dont je n'avais pas pris le temps de vous parler sur le blog, et ils vont nous amener tranquillement à la fin de l'année.

Chaque année, le 6 mai, c'est la Journée Internationale Sans Régime. Régulièrement, j'en parle, j'essaie d'attirer l'attention mais en France, ce n'est vraiment pas évident d'intéresser largement sur le sujet... Cette année, voulant toutefois encore une fois marquer la date, j'avais imaginé un petit déjeuner "portes ouvertes" pour répondre aux questions sur les régimes. Quelques personnes ont participé. Pas très nombreuses, du fait de l'horaire de journée sans doute, mais très sympathiques et ouvertes à la discussion et au partage.

Elles avaient toutes, avec plus ou moins de constance, pratiqué des régimes. Je n'ai pas eu beaucoup à insister pour les convaincre que cela ne marchait pas. On a évoqué les raisons psychologiques (la restriction entraîne le craquage, la culpabilité se développe) et physiologiques (le corps enregistre la privation et baisse peu à peu ses besoins). On a parlé de ces nouveaux régimes "sans" plein de choses qui, sous couvert de forme et de santé, prennent bien soin de vanter l'amaigrissement aussi. On a évoqué ces femmes qui ne sentent pas au régime mais qui sont en fait dans la restriction permanente, qui finit par devenir une seconde nature.

On a évoqué ce qui fait prendre du poids, dont les raisons émotionnelles : se donner du courage pour un travail pénible à faire, une récompense pour avoir réglé un problème, l'ennui, un moment de flottement,  ... qui souvent peuvent se muer en habitudes et comportements machinaux. Et la difficulté à changer ses habitudes même si on sait ce qu'il faudrait faire. On a parlé de "conscientiser" ses comportements, de réfléchir à ses motivations, de comment changer des habitudes ancrées.

Et surtout on a beaucoup parlé de toutes les croyances, règles, dogmes qui déterminent la façon de manger souvent bien davantage que l'écoute de ses propres besoins. L'obligation de prendre trois repas par jour, de faire un petit déjeuner consistant, les aliments qui feraient grossir, ...

Bref, un moment de partage très intéressant et j'aimerais en avoir l'occasion plus souvent.

20151027_195751.jpg

Exemple de croyance à défaire : que le fromage ferait grossir...Oh, non, question de faim et de quantité !

 

Et vous, avez-vous enfin renoncé aux régimes ? Si vous me lisez, peut-être !