Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2013

Comment se reconvertit-on comme diététicienne ?

PREAMBULE

JE SUIS CONTACTEE PLUSIEURS FOIS PAR SEMAINE A PROPOS DE RECONVERSION DIETETIQUE :

- JE SUIS DESOLEE MAIS JE N'AI PLUS LE TEMPS DE TRAITER CES DEMANDES. TOUT CE QUE J'AI A DIRE SUR CE SUJET EST DANS CE BILLET ET DANS LES ARTICLES QUI ONT PARLE DE MOI DONT LES LIENS FIGURENT EN BAS.

- POUR DES QUESTIONS SUR LE METIER DE DIETETICIEN(NE), CONTACTER L'AFDN (TOUS SECTEURS) OU L'ADL (LIBERAL).

- IL FAUT SAVOIR QUE BEAUCOUP DE PERSONNES S'ORIENTENT OU SE REORIENTENT VERS CE METIER, SANS DOUTE TROP AU REGARD DES BESOINS FINANCABLES DES PARTICULIERS OU INSTITUTIONS (IL SEMBLE QU'IL Y AIT TRES PEU DE DEBOUCHES HOSPITALIERS), ET IL EST TRES DIFFICILE D'EN DEGAGER UN REVENU CORRECT. MEME AVEC UNE ACTIVITE BIEN REMPLIE, LA GRANDE MAJORITE DES DIETETICIEN(NE)S ONT DES REVENUS MODESTES C'EST EVIDEMMENT UN ELEMENT A PRENDRE EN COMPTE AU REGARD DES CONTRAINTES DE CHACUN.

 

Depuis que je suis devenue diététicienne, je ne compte plus les personnes qui m'ont contactée parce qu'elles envisageaient, de façon plus ou moins avancée, une semblable reconversion. Plusieurs dizaines sans doute. Alors que je suis loin d'être la seule à avoir suivi ce parcours. Probablement car je suis assez visible sur internet.

J'ai toujours accepté de répondre à leurs questions de visu, au téléphone, par mail. Cela me paraît normal de les éclairer sur la réalité des études et du métier. Sauf à une occasion récente car je n'étais vraiment pas disponible. Cela pourrait se reproduire, alors je me suis dit qu'un billet sur ce sujet pourrait être utile d'autant que j'ai souvent l'impression de me répéter un peu ! Désolée pour les lecteurs/lectrices que cela n'intéresse pas.

En 2005, j'étais consultante au sein d'un cabinet de conseil. Voulant évoluer vers autre chose, j'ai fait un bilan de compétences financé en bonne partie par le Fongecif (temps pris sur mes jours RTT)  : rien de bien passionnant ne semblait devoir en sortir quand, étant en quête plutôt d'un métier d'accompagnement des personnes, je suis tombée sur celui de diététicienne et cela a fait tilt : voilà une activité qui répondrait à ce souhait tout en le conciliant avec ma passion gourmande pour l'alimentation. Je me suis lancée dans les études (un BTS) sans hésitation, convaincue que c'était la bonne voie : je me suis inscrite au Cned (Centre national d'études à distance), les études par correspondance étant la seule possibilité pour continuer à travailler en parallèle. Je n'ai pas cédé à la panique en recevant la haute pile de documents du Cned ni en découvrant la teneur fortement scientifique des matières mais j'avoue que j'ai bien ramé ! Certes, j'avais eu un bac C (scientifique) mais il y a fort longtemps et je promets aux titulaires d'un bac littéraire qui voudraient se lancer que j'avais tout oublié et ne me retrouvais pas plus avancée qu'eux/elles ! Alors qu'avoir des connaissances de maths, chimie, biologie aurait été bien utile. Si j'avais eu le temps, une bonne option aurait sans doute été de prendre quelques cours particuliers de biochimie.

Le programme est très lourd, d'ailleurs les études vont passer à trois ans au lieu de deux et il est vraiment préférable d'avoir beaucoup de temps à y consacrer. Pour ma part, je travaillais et ce n'est pas le contexte idéal. Et quand on fait des études à distance, on se sent un peu seul(e), il faut savoir s'organiser, ne jamais se décourager. il est parfois difficile de garder le cap, de gérer les priorités. A l'époque, il y avait un super forum sur internet, géré bénévolement par des étudiantes, qui donnait des tas d'infos concrètes et pouvait compenser la solitude. On avait même fini par se rencontrer à quelques-unes à Paris.

diététicienne,reconversion,bts diététique à distance,cned,changement de métier,devenir diététicien

J'ai fait tous les stages demandés (6 semaines la première année, 14 semaines la deuxième année) sur mes congés annuels ou en prenant des congés sans solde. Je conseille vivement de s'y prendre très longtemps à l'avance car les places sont difficiles à trouver, notamment en milieu hospitalier (surtout quand, comme moi, on n'a pas le moindre contact dans le milieu médical...). La première année, j'ai fait un stage dans la cuisine d'un lycée parisien et un autre dans une cuisine centrale de restauration collective. La deuxième année, j'ai fait deux stages en hôpital, où j'ai participé à différents service (diabétologie, chirurgie digestive et orl, cancérologie) et un stage mi-diététique mi-restauration à Quiberon (c'est un stage dit "optionnel" dont on choisit librement la teneur).

On pourrait se dire qu'on va consacrer tout son temps à potasser des cours et faire des devoirs et s'en remettre à autrui pour les contingences quotidiennes mais il y a une épreuve de "techniques culinaires" qui nécessite de passer pas mal de temps dans sa cuisine pour réviser (ou souvent découvrir en ce qui me concerne) les classiques de la cuisine française (ce furent mes premiers riz au lait, blanquette ou boeuf-carottes....)  ou leur adaptation à diverses pathologies. J'ai d'ailleurs fait un stage d'une semaine avec le Cned fort utile pour cette matière.

En octobre 2007, j'ai passé les épreuves et je m'étais clairement préparée à ne pas avoir le diplôme du premier coup et à repasser certaines épreuves l'année suivante (on peut garder les notes au-dessus de la moyenne et ne repasser que les épreuves où l'on a obtenu une note inférieure à 10). Mais, chance fantastique, j'ai eu mon diplôme du premier coup, j'ai sauté de joie, j'avais du mal à y croire !

diététicienne,reconversion,bts diététique à distance,cned,changement de métier,devenir diététicien

Je n'ai jamais voulu être diététicienne prescriptrice de pommes comme unique collation...

Ceci dit, je trouve que ces études sont clairement insuffisantes pour exercer, notamment en libéral. Ainsi, elles n'intègrent pas du tout la dimension relationnelle et psychologique, pourtant fondamentale. Pour ma part, j'ai tout de suite enchaîné sur la formation dispensée par le GROS (Groupe de Réflexion sur l'Obésité et le Surpoids) dont j'avais identifié qu'il correspondant à la pratique que je souhaitais. Et je n'ai pas été déçue, c'était passionnant !

Quelques mois après le diplôme, je me suis lancée, je suis passée à mi-temps dans mon travail de consultante (avec un temps partiel pour création d'entreprise). Et un an et demi après, j'ai sauté le pas et je me suis installée à plein temps. Pour mon plus grand bonheur car ce métier me passionne, m'enrichit, me transforme, me fait avancer.

Mise à jour 2014

Suite à ce billet, je ne cesse d'être sollicitée sur cette reconversion. Je manque de temps pour répondre à toutes les demandes. Sur ma propre reconversion, j'ai dit tout ce que j'avais à dire, ici et sur quelques autres blogs : 

 

 

Par ailleurs, je n'ai pas toutes les réponses. Si vous avez des questions sur les études, le métier, les débouchés, les salaires, .... vous pouvez consulter ou contacter l'AFDN (Association Française des Diététiciens Nutritionnistes) ou consulter leur site AFDN ou toute autre diététicienne en exercice dans le domaine qui vous intéresse. 

 

Commentaires

Même si cela ne nous concerne pas par rapport à un métier future, il est intéressant de voir votre parcours et de vous féliciter d'ailleurs pour avoir réussi votre diplôme tout en travaillant. On ne s'imagine pas toujours toutes les compétences nécessaires pour exercer un travail.
Les connaissances psychologiques sont au moins aussi importantes que les données scientifiques !
Un métier d'avenir, très certainement

Écrit par : matchingpoints | 31/08/2013

Bonjour,


Merci pour ce partage de parcours... je suis en plein dedans, je bosse à coté et études au CNED, à 1 semaine des exams... enfin! J'ai hate de les passer!

En tout cas merci de montrer que OUI c'est possible de réussir par correspondance et OUI c'est possible de vivre de ce métier en libéral!

A+
Karine

Écrit par : Karine | 31/08/2013

Bonjour ariane,
je lis avec grand intérêt et beaucoup de gourmandise votre blog et je suis ravie que ce post me donne un peu plus de courage et de motivation pour mener à bien mon projet.
Cela fait 2/3 ans que j'y pense et là j'ai la possibilité de me faire financer une formation
je me suis orentée vers le DU Nutrition et Maladies métaboliques du CNED sur 2 ans (le programme me plaisait plus que le BTS Diététique), par contre il sera non dîplomant car je n'ai pas la formation de base, puis je veux aussi faire celle du GROS. La secrétaire m'a dit qu'il faudrait insister car d'habitude c'est réservé aux personnes exerçant depuis de nombreuses années en cabinet.Mais j'insisterai.Ensuite je compte faire comme vous, passer à mi temps sur mon activité actuelle et si ça marche : sauter le pas. La perspective d'étudier ne m'effraie pas plus que ça, je l'ai déjà fait il y a qques années.
j'ai 36 ans et mon "plus" est j'ai souffert de TCA et de problèmes face à mon rapport à l' image entre 14 et 32 ans avec beaucoup moins d'intensité à la fin de la vingtaine, j'ai suivi une nutritionniste membre du GROS et fait une psychothérapie entre 30 et 33 ans,tout est complètement réglé et je savoure chaque jour la joie d'être libérée de toutes mes entraves; Maintenant je compte utiliser positivement ce passif et le cheminement de ces mécanismes de privation en accompagnant d'autres personnes en souffrance. Au départ, une formation "psy" m'intéressait mais la jungle des formations (sérieuses et bidons) m'a effrayé. si vous le permettez, je vous poserai d'autres questions et/ou vous ferais état de mon avancement. Merci de vos partages et de votre empathie, Ariane, Bonne continuation à vous

Écrit par : nathalie | 01/09/2013

Alors moi je me présente je M appelé Nathan je pèse 50 kilos je veut une dietecienne à la maison merci de me répondre en revoir à bientôt p

Écrit par : nathan | 01/02/2015

Un autre regard sur la reconversion d'Ariane à lire très bientôt sur le blog Les Nouveaux Audacieux, justement consacré à des témoignages de ''reconvertis'' heureux de l'être.

Écrit par : Corinne | 01/09/2013

@Nathalie : Attention le DU ne vous donne pas le droit d'ouvrir un cabinet libéral en temps que diététicienne! C'est juste le BTS et le DUT qui autorise le port de ce nom précis!

Écrit par : Karine | 01/09/2013

merci, karine, je sais , je ne me déclarerai pas en tant que diet, je trouverais un autre titre, amicalement

Écrit par : nathalie | 01/09/2013

Merci pour ce billet très interessant relatant votre parcours. Comme quoi, le parcours professionel n'est pas toujours une "autoroute". En plus vous avez la chance d'exercer un metier passion (avec ses plus et ses moins) riche en rencontres/contacts, apprentissage. Cela montre qu'il est possible de se reconvertir avec succès. Merci de nous "régaler" (sans jeu de mot!) avec vos billets! A très bientôt!

Écrit par : UneCosmicGirl | 03/09/2013

@matchingpoints merci beaucoup et en effet, ce métier nécessite beaucoup de psychologie et sans être psychologue, je continue à acquérir des compétences utiles à ma pratique

@Karine merci et bon courage/bonne chance à vous

@Nathalie merci beaucoup pour votre témoignage et je vous souhiate de trouver la voie et l'activité qui vous apporteront toute satisfaction

@Corinne oh oui, ce sera bien différent !

@UneCosmicGirl merci beaucoup et en effet on peut changer de route/sortir d'une autoroute bien tracée à tout âge

Écrit par : Ariane | 04/09/2013

Bonjour,
Je viens de prendre notre de votre billet que je trouve vraiment très bien.
Je suis dans la restauration et j'envisage de changer de métier dans quelque temps.
J'aimerais bcp m'entretenir avec vous au tel ou par mail pour avoir de plus amples informations.
Dans l'attente de vous lire,
Ludovic

Écrit par : ludovic | 28/03/2014

@Ludovic merci, vous pouvez m'envoyer un mail avec vos questions : ariane.grumbach@bbox.fr

Écrit par : Ariane | 28/03/2014

Bonjour, J'ai un commentaire/un questionnement assez général sur les débouchés... Dans les articles de presse, les fiches métiers qu'on peut trouver sur les sites d'orientation, il nous est expliqué que c'est un métier d'avenir compte-tenu des enjeux d'une meilleur nutrition, de l'augmentation des maladies cardio-vasculaires, etc... et quand on va sur les blogs d'anciens diplômés, c'est la douche froide !! Un taux moyen de chômage de 20%, alors qui a raison ? La faute à de mauvaises orientations pour les jeunes, pas de politiques publiques dignes de ce nom, un diplôme pas suffisant pour se lancer, une trop grande densité de diplômés ? J'avoue que je suis perdue dans ma mission de sondage du bassin de l'emploi dans ma région...
Ariane et autres lecteurs, vos avis ?
Valérie

Écrit par : Valérie Dejouhanet | 01/04/2014

@Valérie en théorie, il devrait y avoir beaucoup de débouchés car il y a de nombreux problèmes autour de l'alimentation et il y aurait beaucoup à faire. Mais ces débouchés sont loin d'exister massivement dans la réalité : les collectivités ont rarement les budgets pour cela, les hôpitaux ont plutôt tendance à limiter les postes et côté particuliers, cela n'est pas possible pour tous puisque cela n'est pas remboursé...

Écrit par : Ariane | 02/04/2014

Bonjour,

Merci pour votre témoignage Ariane, cela me donne beaucoup de courage pour la suite...
Je suis ass.commerciale au chômage, et je compte bien me reconvertir vers le métier de diététicienne. C'est un métier sur lequel j'avais un mauvais jugement car totalement ignorante sur le sujet jusqu'à ce que je tombe dans la marmite!La reconversion n'est pas chose facile financièrement malgré le fongecif (avec le cned ils ne rémunèrent pas les heures d'apprentissage car pas de présence physique donc soit je travaille soit il me faut un chômage d'au moins 2ans!),et l'on me conseille une remise à niveau excessivement onéreuse non prise en charge! peut-être quelqu'un vend-il ses cours de remise à niveau ? je suis preneuse...bref, il en faut de la motivvvvv car de rentrer en formation c'est un vrai challenge!Je suis preneuse de bons conseils et à votre écoute...loulou

Écrit par : LOULOU | 03/04/2014

@Loulou pour ma part, j'ai continué à travailler en même temps que la formation mais ce n'est pas quelque chose que je recommande car la formation est très lourde. La remise à niveau peut être nécessaire mais je pense qu'on peut aussi se lancer directement dans le bts et prendre quelques cours particuliers à côté.

Écrit par : Ariane | 03/04/2014

Bonjour,
J'occupe un poste à responsabilités dans le secteur culturel et j'envisage d'opérer une reconversion. Pour ce faire, je compte suivre la formation au BTS diététique du CNED et passer à temps partiel. Je ne sais pas si je dois privilégier la formation (et validation) par module ou suivre la voie générale et tout valider en fin de formation.
Ariane, votre expérience et vos conseils me seront précieux pour établir mon plan de formation.
BRAVO !
Cordialement,

Écrit par : annemmanuelle | 18/04/2014

@Annemmanuelle désolée, je en connais pas ce fonctionnement par modules. Quand on fait la formation globale en 2 ans et qu'on passe l'examen, on peut garder les note supérieures à 10 et donc ne repasser l'année suivante que les épreuves restantes. Bon courage !

Écrit par : Ariane | 19/04/2014

Merci Ariane.
Pourriez-vous me donner une idée du temps hebdomadaire consacré à la formation ? Merci.

Écrit par : annemmanuelle | 19/04/2014

@annemmanuelle aucune idée, je travaillais à plein temps donc étudiais le soir et le week-end, ce qui est insuffisant pour vraiment approfondir le programme...

Écrit par : Ariane | 20/04/2014

Bonjour Ariane, très bon article sur votre parcours dans ces études à distance.

En complément, pour celles et ceux qui pourraient être intéressé(e)s par ce BTS à distance, le site Educadis (http://www.educadis.fr/formation-a-distance/formation-sante-bien-etre/bts-dietetique ) compare les écoles qui le proposent :)

Bonne journée

Écrit par : Julien | 26/05/2014

Bonjour Ariane,

Votre expérience m'a beaucoup intéressée. Après m'etre documentée et lu votre parcours professionnel, je m'apercois que apprendre le métier de diététicienne sur 3 ans sera trop long pour moi. En ce moment, je suis enseignante et je n'aurai pas suffisamment de temps pour ces études.
Par contre existerait-il des cours ou stages de formation d'un niveau CAP ou BEP.
En fait, je suis passionnée du bien etre au niveau nutrition,plantes médicinales,les graines ( de lin, de sézame ...), huiles essentielles( que j'utilise depuis 5 années). De plus, j'étudie la réflexologie, la lythothérapie et pratique le yoga. Je désirerais conseiller et vendre des produits Biologiques sur internet.
Avant d'ouvrir mon site et un blog, je désirerais connaitre le monde de la diététique afin de bien maitriser ce domaine. Pouvez vous me conseiller? Merci . Corinne

Écrit par : corinne spagnoli | 28/05/2014

@Corinne merci, il me semble que les études durent toujours 2 ans même s'il y a un projet de passer à 3... Le diplôme de diététicienne donnant le droit d'exercer s'obtient par un BTS ou un DUT, pas autrement et il y a beaucoup beaucoup à apprendre. Je ne sais trop vous conseiller, rien ne vous empêche (malheureusement dirais-je, tant il y a d'offres fantaisistes...) de vendre des produits bio sans aucun diplôme...

Écrit par : Ariane | 28/05/2014

Bonjour, je suis étudiante en biologie, spécialiste de physiologie et neurosciences, pourtant je souhaite rediriger mes études vers la diététique à cause de la désinformation due à la corruption. J'aimerai juste votre avis sur un fait: vos cours de biochimie vous ont renseigné sur la totale inutilité et même le danger de la consommation de viande et de produits laitiers qui sont purement culturels et ne sont encouragés que pour engraisser la société de surconsommation. Pourquoi alors continuez vous de dire aux gens d'en consommer même de façon modérée? Le plaisir (et la destruction massive générée pour créer le produit) passe avant tout?

Écrit par : marie | 18/06/2014

bonjour Marie, chacun ses convictions et ses choix, moi je suis pour la modération et non pour des propos excessifs comme le vôtre. Je doute par ailleurs que vous trouviez ce que vous cherchez dans les études de diététique telles qu'elles existent aujourd'hui.

Écrit par : Ariane | 20/06/2014

Bonjour Ariane,
Je souhaite tout d'abord vous féliciter, pour votre parcours et l'effort accompli vous êtes un modèle =)
Bien ensuite j'apporte également ma volonté et mon désir de reconversion, comme pas mal de personnes ici !
Concernant votre diplôme obtenu avec le cned, vous avez passé tous les examens en même temps à la fin du cursus, c'est donc la forme globale ou bien progressive? Est ce cette formule la mieux adaptée pour concilier études et travail à temps partiel par exemple?
Merci pour votre réponse !

Écrit par : Caroline | 24/06/2014

@Caroline merci beaucoup ! Pour ma part, j'ai suivi la voie "normale" : deux ans d'études et examen à la fin de la 2eme année. C'est le plus simple et je ne connaissais rien d'autre mais en revanche, je pensais avoir besoin (peut-être est-ce ce à quoi vous faites allusion) de garder certaines notes mais de repasser les épreuves où je n'aurais pas la moyenne (on peut garder ses notes jusqu'à 5 ans). Finalement j'ai réussi du premier coup à mon grand étonnement !

Écrit par : Ariane | 26/06/2014

Bonjour Ariane,

Je viens de "tomber" sur cet article des Nouveaux Audacieux : http://lesnouveauxaudacieux.com/2013/09/18/ariane-dieteticienne-hedoniste-prendre-conscience-de-sa-vocation-a-40-ans-cela-peut-aussi-etre-un-atout/. Votre parcours est très intéressant et courageux !

Pour le côté pratique, savez-vous s'il est possible de répartir les deux années d'études sur trois années par exemple ? Quel(s) moyen(s) recommandez-vous pour la recherche de stage (utilisation de plateformes de stage comme http://www.stage4u.fr/, candidature spontanée,...) ? Les praticiens ne sont-ils pas frileux face à l'idée de prendre en stage des personnes en reconversion ?

Merci par avance pour vos réponses, si vous avez un peu de temps à m'accorder, et merci pour ce blog très instructif !
Très bonnes vacances.
Lucie

Écrit par : Lucie | 18/07/2014

Bonjour,
Je prend attache auprès de vous en lieu et place d'une personne de mon entourage, actuellement préparatrice en pharmacie, qui souhaite devenir diététicienne dans un centre spécialisé pour les enfants en obésité. Ce projet lui tient particulièrement à cœur et elle souhaiterait réussir sa reconversion.
Il y a quelques points sur lesquels elle bute :
- Comment utiliser le FONGECIF pour l'aider à financer sa formation (Est-ce possible ?) ?
- Peut-elle, via une VAE, avoir une "passerelle" pour diminuer son temps de formation ?
- Quelle est la différence entre le diplôme universitaire et le BTS ?

Je vous remercie par avance pour vos réponses

Cordialement
Sandrine

Écrit par : Sandrine | 08/08/2014

Bonjour,
J'ai 38 ans et suis titulaire d'un bac général (E.S. anciennement B) obtenu il y a longtemps (1994!). Je souhaite me reconvertir vers un BTS diététicienne par correspondance mais j'ai vraiment peur car d'après tous les commentaires, c'est une formation très difficile et qui est plutôt accès vers le domaine scientifique et je n'y comprends rien aux matières scientifiques! D'ailleurs au bac je n'ai pas eu la moyenne dans ces matières!

Est ce que je cours à l'échec malgré ma motivation! Quels conseils me donneriez-vous? Merci d'avance pour vos réponses

Cordialement
Krystel

Écrit par : Krystel | 13/08/2014

@Lucie @sandrine @Krystel ah la la, je ne cesse d'être sollicitée sur cette reconversion, j'avais fait ce billet pour couper court mais c'est le contraire qui s'est passé car il est visiblement très "google-isé".

@Lucie par le CNED on s'organise comme on veut côté durée et on peut toujours passer l'examen au bout de deux ans pour voir où on en est. Côté stages, c'est difficile car il n'y a pas assez d'offre mais je ne vois pas d'autre moyen que contacter hôpitaux, ...

@Sandrine désolée, je ne sais pas du tout répondre à vos questions. On peut en effet avoir des équivalences qui évitent de passer certaines matières.

@Krystel la formation est en effet très scientifique mais avec un Bac C qui datait de 20 ans, je n'étais pas beaucoup plus avancée que vous. Mon conseil est de prendre quelques cours particuliers notamment de biochimie en parallèle. Si vous êtes très motivée, allez-y !

Écrit par : Ariane | 18/08/2014

Bonjour Ariane!

Je vais bientôt être en licenciement économique et je veux faire ce beau métier! Cependant est ce que tu sais ce qu il en est du salaire s il te plait? Par ex en hopital. En moyenne en début de carrière? Merci beaucoup à toi ^^•

Gael

Écrit par : Gael | 19/08/2014

@Gael je n'en ai aucune idée, vous devriez contacter l'AFDN ou des diététiciens hospitaliers. Bonne journée

Écrit par : Ariane | 19/08/2014

Bonjour Ariane,

Merci de partager toutes ces informations. Je suis également sur la voie de la reconversion et j'avoue que vous faites figure d'exemple à travers votre parcours. Personnellement, j'ai suivi des études de pharmacie, mais je ne trouve pas de sens à mon exercice aujourd'hui très orienté sur la vente de produits.
Je suis en train de définir le parcours de formation à suivre pour acquérir la compétence. J'ai pu lire que vous aviez choisi le BTS/ DUT, était ce parce que l'enseignement était à distance ?
Je m'interroge également sur la façon dont on acquiert la pratique en consultation, l'avez vous acquise au cours de vos stages, des TD ou sur le tas ?


Je vous remercie beaucoup pour vos réponses, et continuez comme ça

Écrit par : Josie | 22/08/2014

Bonjour Josie, j'ai donc cru comprendre que vous étiez pharmacienne et que vous souhaitiez compléter votre formation de base. C'est mon cas également. Avez vous à ce jour défini un peu plus précisément votre parcours de formation ou avez-vous commencé le BTS via le CNED ?
Pourrions nous échanger nos infos/ expériences communes par mail ?

Merci Ariane pour ce blog intéressant..

Écrit par : prune | 27/09/2014

@Josie j'ai choisi le BTS parce que c'est ce que j'ai trouvé via le CNED en effet et je ne savais même pas qu'il y avait un DUT alors... La pratique, elle vient un peu avec les stages, les formations et beaucoup en pratiquant évidemment... (pas de "TD" quand on étudie par correspondance)

Écrit par : Ariane | 23/08/2014

Bonjour,
j'ai lu votre témoignage, votre parcours, votre persévérance...

serais-ce possible de vous joindre par téléphone, j'ai le même projet que vous mais beaucoup d'hésitations ...

Écrit par : Laprun | 16/09/2014

Hello Ariane,
En lisant votre parcours, je me sens grandement encouragee dans ma demarche de me reconvertir. Merci pour votre temoignage et votre courage surtout.

Apres plusieurs décès de mes proches suite a un cancer et d'autres amis actuellement en traitement. J'ai un grand desir de devenir dieteticienne specialisée pour les personnes atteintes de cette maladie. Je comprends qu'il faut absolument faire un BTS et ensuite il y a-t-il une formation specifique à suivre ou simplement des stages?

J'attends le bon moment pour entamer mes etudes a distance car j'ai deux enfants de moins de 3 ans. J'ai arreté de travailler pour m'occuper d'eux apres 8 ans dans le domaine agroalimentaire en entreprise.

J'habite a l'Ile Maurice et aurais souhaité savoir si cela pourrait etre un frein par la distance?

merci de vos renseignements

Écrit par : Annick | 22/09/2014

@Laprun merci, je manque de temps pour répondre à tous... Envoyez-moi éventuellement un mail...

@Annick le BTS est nécessaire pour être diététicienne et pendant le cursus il y a des stages hospitaliers obligatoires. pour ma part, j'ai par exemple fait un de mes stages à l'Institut Curie, spécialisé dans le traitement des cancers. L'intérêt de l'enseignement à distance, c'est qu'on peut le suivre partout et à son rythme donc pas de problème d'éloignement, en revanche cela pourrait l'être peut-être pour les stages ? Bon courage

Écrit par : Ariane | 25/09/2014

Bonjour Ariane,

Je suis tombée sur votre histoire ce matin en faisant mes recherches d'info sur le cursus de diététique.
Votre article m'a remis le sourire aux lèvres car depuis quelques temps je pense à m'engager dans cette voie qui me passionne mais la perspective de la recherche de stages, qui me rappelle trop les galères de jeunesse, m'a angoissée plus qu'autre chose. Vos mots m'ont donc redonné de la perspective et de l'espoir.
Vous êtes une inspiration et je vous en remercie.

Bien à vous

Écrit par : Krmn | 01/10/2014

Bonjour Ariane,

Je tenais à vous remerciez pour ce billet plein d'espoir et votre beau parcourt.
Ayant eu le baccalauréat S cette année votre temoignage m'a réconforter dans mon orientation professionnelle. Cela fait en effet plus de quatre ans que je souhaite exercer le métier de diététicienne et grâce à votre histoire je réalise que le dicton "Quand on veut, on peut" s'applique.
Merci pour ce bel élan d'espoir que vous nous offrez.

Bonne continuation,

Léa.

Écrit par : Léa | 25/10/2014

Slt.Je suis vraiment interessèe par la dietetique et la nutrition?Stp je vroudrais savoir si ce sont les mêmes formations.Aussi,je suis etudiante en mdecine en 5 eme année en Afrique.Je voudrais savoir si je peux continuer(finir) ma formation en France et être nutritionniste et dietecienne

Écrit par : etoa | 27/10/2014

Bonjour et Bravo !

Même si votre billet répond à de nombreuses questions que je me pose, une subsiste ! A quel âge avez-vous repris cette formation ?

Merci !

Écrit par : Martin75 | 28/10/2014

@Krmn @Lea merci, ravie de vous être utile. pour info, en effet, trouver des stages est difficile et il faut s'y prendre dès que possible


@Etoa diététicienne est une profession réglementée avec un diplôme spécifique, nutritionniste est un terme sans réglementation et il y a différents cursus universitaires dédiés. Par ailleurs, je ne connais pas les équivalences entre pays.

@martin75 j'ai entamé ma formation à 39 ans et il n'y a pas d'âge limite, c'est une question d'envie...

Écrit par : Ariane | 13/11/2014

bonjour Arian,

je suit un BTS de diététique avec educatel et j 'ai besoin de soutien, est ce que tu peux me donner le lien de forum de partage STP.

merci

Écrit par : rana | 17/11/2014

@rana malheureusement ce forum n'existe plus à ma connaissance. PS : merci de mettre un e à Ariane

Écrit par : Ariane | 18/11/2014

Bonjour j'habite au Maroc et j'ai envie d'effectuer une formation à distance en BTS diététique sur le Cned toute fois je veux savoir le nom exact de la formation pour la fournir à Campus France ainsi que les date d'inscription des années 2015-2016

Écrit par : ghizlane | 18/12/2014

@ghizlane regardez la formation BTS diététique sur le site du Cned cned.fr

Écrit par : Ariane | 18/12/2014

Bonjour,

merci pour votre blog qui est une véritable mine d'informations. J'ai travaillé de nombreuses années dans l'Hôtellerie-Restauration, après un BTS commercial et un CAP de cuisine en formation courte (9 mois). Je souhaiterai désormais me perfectionner en diététique et j'envisage de faire le BTS via le CNED. Par contre ce qui m'inquiète le plus ce sont les stages; j'ai lu sur le net qu'il était très difficile d'en trouver, surtout ceux de deuxième année qui sont les plus importants. J'ai peur que mon âge (39 ans) soit aussi un frein. Quels sont vos conseils ? En vous remerciant.

Estelle

Écrit par : Hegchek Estelle | 28/12/2014

@Estelle bonjour et merci de me lire. Les stages sont en effet difficiles à trouver car il y a beaucoup de demandes, je suppose que cela dépend des régions. Il faut s'y prendre longtemps avant, faire bcp de demandes, l'âge n'est pas forcément un handicap car peut être signe de maturité, en revanche, certaines diets d'hôpitaux sont un peu anti-Cned... Bon courage !

Écrit par : Ariane | 28/12/2014

merci pour votre réponse, elle conforte bien mes impressions vis à vis des stages. Mais qui ne tente rien n'a rien et j'espère que mon expérience en cuisine sera peut être un plus dans ma candidature :)
Merci et très bon dimanche :)

Écrit par : Hegchek Estelle | 28/12/2014

Bonjour,

Merci beaucoup pour ce billet. Je le lis bien après avoir choisi moi aussi la voie de la reconversion !
Je suis passée par le CNED puis en école privée et pour ceux qui doute, n'hésitez pas à vous inscrire au CNED dont les cours sont très bien structurés et n'ont rien à envier à une école privée...!

Merci pour ce témoignage qui me reboost pour faire tout ce qu'il est possible pour réussir les examens et m'épanouir dans cette voie professionnelle.

Écrit par : Mano | 08/01/2015

@Mano merci et bon courage !

Écrit par : Ariane | 11/01/2015

queelle voie/formation choisir en dut ou bts pour devenir dieteticienne-nutritinniste en 3 ans

Écrit par : mum | 13/01/2015

@mum je ne sais pas, voir le site de l'AFDN pour des infos sur la formation

Écrit par : Ariane | 14/01/2015

Bonsoir Ariane,

je suis très intéressée par votre expérience car cela fait plusieurs années que j'hésite à me reconvertir en tant que diététicienne et je n'ai pas encore franchi le pas. J'ai 34 ans, j'ai également 1 formation d'école de commerce et travaille aujourd'hui en tant que contrôleuse de gestion (3 ans d'audit et 7 ans de contrôle de gestion) sauf que je ne supporte plus ce métier, je ne m'épanouis plus du tout et je rêverai d'avoir 1 métier davantage Humain, tourné vers le bien-être des personnes plutôt que de m'intéresser à la rentabilité des entreprises.

Vous avez vraiment l'air de vous épanouir dans votre métier et cela me motive à franchir le pas. Vous réussissez à vous rémunérer convenablement en étant installée en libéral. Car, j'avoue que c'est la crainte que j'ai, étant donné que le métier de diététicienne n'est pas aussi bien reconnu que celui de Médecin Nutritionniste.

Votre Blog est super et me donne vraiment envie de me lancer. j'ai déjà contacté le CNED et je songe sérieusement m'inscrire à la rentrée prochaine 2015/2016. Quoiqu'il en soit, il faut compter au moins 2 ans de formation ; c'est bien cela ? Peu importe son niveau d'étude ? Car, je suis comme vous, j'ai 1 BAC S Option Mathématiques mais qui me paraît déjà bien loin.

Merci beaucoup par avance pour vos conseils,
Perrine

Écrit par : Perrine | 15/01/2015

@Perrine mon bac C datait de 20 ans donc le Cned m'avait proposé une année de remise à niveau qui eut été raisonnable mais que j'ai refusé, du coup, j'ai fait les études en 2 ans mais j'ai "ramé" ! Côté rémunération, je gagne beaucoup beaucoup moins qu'avant, c'est un choix. Bonne chance à vous !

Écrit par : Ariane | 23/01/2015

Madame,

J’ai exploré différents types de restauration durant 30 années d’expériences professionnelles en cuisine. J'aimerai à présent parfaire mes connaissances en étudiant tout ce qui a attrait aux vitamines et oligo-éléments ; leurs provenance, métabolisme et comment ils se synthétisent dans notre organisme.
Je recherche des infos à ce sujet pour pouvoir cibler mon projet professionnel.
je ne pense pas devenir diététiciens car il me faudrait faire une préparation pour un BTS (1 année), puis 2 ans de BTS.
Existe t il un support qui pourrait être adapté pour un cuisinier.

La connaissance des vitamines dans les aliments, leurs bienfaits et ce que cela engendre dans le corps humain.

Un cuisinier qui se respect sait faire a manger équilibré, mais tout ce qui a attrait aux vitamines reste assez flou.
J'ai contacté l'école Ferrandi, école de Lausanne, laboratoire de vieillissement, des chefs étoilés, le domaine me parait cloisonné.

Je souhaiterais faire un lien entre mon parcours professionnel et la diététique, seulement c'est 2 parcourt différents.
Mais la santé c'est aussi dans l'assiette d'ou ma demande, cela fait une semaine que je cherche et je voudrais avoir quelques choses à me mettre sous la dent "LOL".
Compréhensible pour un cuisinier car je n'ai pas fait médecine, et je crois que cela s'appel la biochimie.

Merci d'avance si vous avez des informations .

Bien cordialement.
Collin JM

Écrit par : collin | 18/02/2015

@collin aucune raison à mon avis de vous prendre la tête avec tout cela, l'important c'est de manger et cuisiner le plus varié possible, avec des aliments frais, si possible locaux. Pour ma part, je n'ai aucune envie qu'on nutritionnalise trop l'alimentation, et surtout pas au restaurant...

Écrit par : Ariane | 18/02/2015

Bonjour

A l'heure ou tout le monde parle de mal” bouffe ”,je cherche simplement à comprendre de façon plus approfondit le phénomène interactif entre notre assiette et notre santé ce qui participe directement à notre hygiène de vie sans aller à l'extrème.
Les bienfaits de cette dernière sur notre organisme et bien évidement ce que pourrait produire l'inverse.
J'ai bien évidement aborder durant Mon C.A.P cuisine de 1984 et mon Bac-Pro cuisine en 2003, la nutrition et la microbiologie adapter au niveau des diplômes visés.

Mais curieux de nature, je veux aller voir plus loin dans le domaine.
Une connaissance m'a prêté un support de cours MINERVE (I.S.F.O.P).
Parmi les 150 mails que j'ai dû envoyer dans divers domaine et secteur d'activité, un Docteur m'a gentiment conseillé ce livre:
Atlas de poche de Nutrition ; Hans Konrad Biesalski & Peter Grimm ; Editions Flammarion Médecine-Sciences Lavoisier.
Je vais donc commencer par ces 2 lectures qui apaiseront ma soif ou me dirigeront dans une autre direction.

Bien @ Vouz

Écrit par : collin | 19/02/2015

Bonjour Ariane,

Bravo pour votre parcours.
Je vais commencer ma mise à niveau.
Pourriez-vous me donner votre organisation sur une semaine type entre le boulot et les cours et le week end ?
Merci par avance,
Bien cordialement.

Écrit par : Axelle | 17/03/2015

@Axelle 1) je n'ai pas fait de mise à niveau. 2) je travaillais à plein temps donc étudiais le soir et le WE, sans idée du nombre d'heures que cela représentait. Comme indiqué ds l'article, je déconseille vivement de travailler à 100% en même temps.

Écrit par : Ariane | 19/03/2015

Bonjour,

Je suis vraiment contente de tomber sur ce "billet", car cela fait quelques temps que je ne supporte plus mon métier. J'ai 33ans, sans enfant (ni mari), je suis clerc de notaire, mais je suis propriétaire...je ne peux donc me reconvertir vers n'importe quoi. Il est vrai que le chômage me fait peur.
On ma déjà informée du fait que pour faire ce métier, il me faudrait ouvrir mon propre cabinet. J'ai justement pris rdv avec un diététicien, déjà aussi pour perdre quelques kilos (cela me permettra de voir ce qu'il fait en pratique), de discuter avec lui un peu de mon "projet" pas encore vraiment défini. J'ai rdv au FONGECIF de ma région pour le 22 mai 2015 pour un bilan de compétence car jusqu'à peu, je n'avais aucune idée de ce que je souhaitais faire, un déclic suite au fait que deux de mes amies se font suivre par un diét...et que je me suis toujours interessée à l'alimentation. Je pense que même si on ne gagne pas des millions, le fait de se sentir bien au travail ça n'a pas de prix, on passe plus de temps au taf que chez soi..Et là je suis au bord du "burnout"..dire qu'il me reste 30 au moins à faire...je ne supporte plus l’agressivité des gens, nous les notaire on est payé a rien faire (mais bien sûr, moi de l'autre côté à faire leur merde, je ne vois pas vraiment cela du même œil); j'ai besoin d'un autre rapport avec les gens. Psychothérapeute m'aurait branché aussi mais j'ai trop de confits personnel je pense pour réussir à aider les gens de cette façon là.

Quoiqu'il en soit j'ai d'orès et déjà pris contact avec le CNED qui m'a informé des cours de mise a niveau de 4 mois qui pouvaient être pris en charge. Mon FONGECIF n'a pas souscrit de partenariat avec le CNED aussi, je ne sais pas si celui-ci prendra en charge la formation. Je ne sais pas non plus si mes patrons accepteraient mon absence de 14 semaines la 2éme année ; même 6 semaines la 1ére.
J'ai mon papa qui est médecin généraliste, mais cela ne m'aidera en rien a avoir un stage plus facilement, je suis en région picarde (une de plus sinistrée de France à la frontière du Nord Pas de Calais là ou il y a le plus fort taux de maladie cardio-vasculaire, diabète etc)
Voir votre billet m'effraie un peu mais montre que quand on veut, on peut, surtout que je n'étais pas très fortiche en math.....je me demande si j'y arriverai, peut-être pourrais-je me faire aider par mon frère dentiste.....
Enfin, je n'ai pas de questions particulières, je voulais juste dire que je trouvais fort bien ce petit billet, il donne à réfléchir.

Écrit par : Delphine | 30/04/2015

@Delphine merci et bon courage ! si cela peut vous rassurer, j'avais absolument tout oublié de mes cours de maths !

Écrit par : Ariane | 02/05/2015

Merci Ariane, je n'ai pour le moment rien vraiment décidé....j'en ai parlé avec mon père hier; Le diététicien que je vais voir Samedi, mon père le connaît bien (forcément) et il gagne peu à peu de plus en plus de patientèle. Apparemment selon mon père il a beaucoup de patient Diabétiques.
Ouvrir mon cabinet me fait peur, il est vrai que dans un premier temps, une petite expérience serait bienvenue.....Je ne peux en aucun cas compter sur le soutien de ma famille...je vais devoir porter ça seule....
Chapeau bas pour votre parcours en tous cas...

Écrit par : Delphine | 04/05/2015

Bonjour à vous j'ai lu tous et je suis plus en plus convencu que je vais faire reconverti on aussi. Je cherche la formation detieticienne nutritioniste sur Montpellier pouviez vous me conseiller ?

Merci à vous

Écrit par : Kontrimaviciute | 23/07/2015

Bonjour à vous j'ai lu tous et je suis plus en plus convencu que je vais faire reconverti on aussi. Je cherche la formation detieticienne nutritioniste sur Montpellier pouviez vous me conseiller ?

Merci à vous

Écrit par : Kontrimaviciute | 23/07/2015

désolée, je ne sais pas vous répondre, regardez sur le site de l'AFDN (j'ai fait une formation par le CNED : par correspondance)

Écrit par : Ariane | 23/07/2015

Les commentaires sont fermés.