Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2016

Au Japon, régalons-nous des classiques !

Ma connaissance de la cuisine japonaise avait commencé, il y a bien longtemps (plus de vingt ans...), par la découverte des brochettes (yakitori) dans un restaurant proche de mon bureau d'alors. Puis sont venus les sushi. Puis toute la diversité de la cuisine japonaise, familiale ou de restaurant, simple ou sophistiquée. Ces deux premiers exemples sont d'ailleurs loin d'être les nourritures les plus répandues sur place. Durant notre séjour, nous avons mangé avec une grande diversité (je suis incapable de faire autrement !). Nous avons notamment savouré les grands classiques de la restauration japonaise, dans des endroits un peu chics sans être luxueux ou carrément populaires (je reviendrai en particulier sur le tofu dans un autre billet). C'est-à-dire : 

- les soba (nouilles de sarrasin) plusieurs fois. On a notamment découvert à Kyoto, Owariya, un restaurant de soba vieux de 550 ans (!) et proposant un assortiment d'assaisonnements pour accompagner plusieurs mini-portions de soba empilées. Amusant et délicieux.

P1120078_owariya.jpg

- le tonkatsu, filet de porc pané, accompagné de salade de chou et d'une fameuse sauce, de style sauce "Bulldog"dont chaque établissement garde jalousement la recette.

P1120264.JPG

- les tempura : nous sommes tombés par hasard à Nagoya sur un délicieux restaurant de tempura où l'on s'est régalés d'une succession fine et croustillante. J'ai aussi mangé des assortiments de tempura de légumes avec des soba.

P1120258.JPG

P1120048.JPG

P1120163.JPG

- le sukiyaki, un plat représentatif du développement de la consommation de viande au Japon à partir de l'ère Meiji. Toujours délicieux dans la chaîne Imahan, avec, outre la viande délicieuse, le plaisir d'observer les gestes précis et élégants de la personne qui fait cuire le bœuf.

P1120111_sukiyaki.jpg

- les takoyaki, une spécialité de la cuisine de rue d'Osaka (où nous avons passé une nuit), des boulettes farcies au poulpe, q'on mange brûlantes, savourées dans une minuscule échoppe recommandée par un passant.

P1120092.JPG

- l'oyakodon, un bol de riz avec oeuf et poulet.

japon, cuisine japonaise, vacances au japon, spécialités japonaises, variété alimentaire, tonkatsu, sukiyaki, takoyaki, tempura, soba, cuisine populaire au japon

- un plat très populaire et bon marché, qu'on mangeait pourtant pour la première fois, dans une gare où on n'avait pas le choix, mais qui s'est avéré très bon, l'omurice / omuraisu (contraction d'omelette et riz), une omelette farcie au riz.

P1120104.JPG

- bien sûr du poisson cru, notamment quand on se trouve près de la mer, sous forme de sashimi, sushi ou chirashi (bol de riz recouvert de poisson)

20160815_125241.jpg

Bref, on a très bien mangé ! J'espère qu'il en a été de même lors de vos vacances proches ou lointaines.

21/02/2012

Oui, les Japonais mangent aussi de la viande !

On pense souvent au poisson quand on évoque l'alimentation japonaise. A juste titre. C'est un pays fort maritime étant donné sa longueur de côtes, dont les habitants ont su au mieux tirer parti des ressources disponibles.

Mais les Japonais sont aussi mangeurs de viande depuis plus ou moins longtemps, sous différentes formes, par exemple :

- les traditionnelles brochettes de poulet "yakitori" dont on n'a pas toujours le plus savoureux exemple dans les restaurants pseudo-japonais en France...

- le porc pané ou "tonkatsu" qu'on peut manger à Paris chez Momonoki ou chez Tonkatsu Tombo à Montparnasse, ou que l'on peut préparer chez soi grâce à la recette pas compliquée qui figure dans le nouveau livre d'Esterelle Payani, "Petits panés" (avec plein d'autres recettes amusantes) ;

- le sukiyaki ou le shabu-shabu, où l'on trempe de fines tranches de viande dans une sauce ou un bouillon, un vrai régal, encore davantage quand on déguste cela avec du boeuf wagyu.

Et les Japonais ont aussi des plats familiaux utilisant de la viande mijotée. Tel ce plat que nous avons savouré ce week end : du boeuf aux oignons et au gingembre sur du riz. Molleux, parfumé, délicieux et très couleur locale !

japon,cuisine japonaise,viande,boeuf,spécialités japonaises

Car manger de la viande, ce n'est pas toujours manger une entrecôte ou un steak haché !