Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2013

Mode, mannequins, minceur, maigreur : quand changera-t-on de modèles ?!

Les mannequins, forcément, vous en voyez. Dans les pages de magazines, les publicités, sur les affiches, dans les comptes-rendus des défilés. Et au-delà de la mode, certaines deviennent des vedettes, des actrices, chanteuses. Cette personnalisation est assez récente comme le montrait une intéressante exposition qui est encore à voir quelques jours à la Cité de la Mode. Même si vous n'êtes pas accro à la mode, leur silhouette s'imprime inconsciemment dans votre rétine. 

Au départ, était le porte-manteau. Puis la mannequin sans tête donc anonyme (démarche reprise aujourd'hui par certains sites de vente de vêtements). Et c'est ce besoin de "femmes porte-manteaux" qui a conduit de nombreux couturiers peu à peu à privilégier des femmes très minces sans beaucoup de formes qui ne faisaient que porter/mettre en valeur les vêtements.

Donc, rien a voir avec la vraie vie. Sauf que peu à peu, ce type de femmes a investi la publicité, les pages des magazines féminins, les sujets mode et elles sont aussi devenues de plus en plus maigres. Sans compter les retouches tellement facilitées par l'ordinateur, devenues systématiques.

Vous pensez peut-être que ce n'est pas un problème, que tout le monde fait la différence avec les "vraies" femmes, celles qu'on voit dans la rue dans toute leur diversité. Pas si sûr... J'avais été ainsi étonnée lors d'un atelier que j'avais animé pour des ados de constater que cette extrême maigreur, elles la qualifiaient de minceur voire de normalité. Et, à partir de là nait souvent l'envie de se conformer à cette pseudo-normalité et donc le refus d'accepter son propre corps, sa silhouette si elle s'éloigne de cette norme. D'où la course au régime, à la restriction alimentaire, .... 

Qu'en est-il du rôle des magazines, qui présentent largement à la fois des campagnes de publicité et des pages de mode, toujours avec des mannequins mincissimes. Ils ne doivent pas se sentir complètement innocents... L'année dernière, j'avais été intéressée par la démarche annoncée en fanfare par Vogue, un pacte en six points, déclarant que désormais les magazines travailleraient avec "des mannequins en bonne santé", refuseraient d'encourager les marques recherchant des mannequins extrêmement minces, ...

Pour suivre au plus près leur changement, je suis allée jusqu'à m'abonner... Quelle tristesse ! D'abord, j'ai rarement vu un magazine aussi rempli de pubs, il faut quasiment chercher à la loupe le rédactionnel ! Ensuite, pas trace du moindre changement de silhouette des mannequins : imaginons qu'il soit difficile d'influencer les campagnes de publicité. Mais leurs propres clichés ?!!! En voici un petit échantillon. A moins qu'on diverge sur la notion de "extrêmement mince"... ?

minceur,maigreur,corps des femmes,mannequin,mode

Bref, pure intox !

Certes, on commence à voir quelques ébauches de diversification des silhouettes. Enfin, diversification est un grand mot : des femmes rondes de temps en temps mais quasiment jamais des femmes "normales", celles qui sont la majorité ! Et je me demande s'il n'y a pas une dimension socio-économique dans ces initiatives : ainsi, c'est H&M qui montre des femmes rondes pour sa dernière collection de maillots de bains, pas une marque de luxe... Sans doute cela signifie-t-il que H&M a compris l'intérêt marketing de donner à voir à ses clientes potentielles des modèles qui leur ressemblent davantage...

Mais mon souhait n'est pas que l'on remplace les maigres par des rondes à tout prix. Ce que j'aimerais, c'est que l'on accepte et que l'on montre la DIVERSITE des corps ! Je ne suis bien sûr pas la seule dans ce cas, une collègue québecoise a écrit récemment un intéressant billet à ce sujet. Le magazine Psychologies avait lancé une campagne, mais quel effet ?

Une très bonne émission Service Public de France Inter a aussi traité le sujet à l'occasion de l'exposition Mannequins.

Et vous, que pensez-vous de l'influence de ces images sur notre envie de corps mince et parfait ?

A relire : les 3M : morphologie-métabolisme-minceur

Photos droits réservés Vogue

20/02/2010

Stop aux régimes !

votre-beaute-mar2010.jpgCa y est, c'est reparti, la grande ronde des couvertures de magazines vantant le régime qui enfin va vous faire maigrir sans effort et définitivement. Ou plutôt cela ne s'était pas vraiment arrêté : des 3 kilos à perdre avant les fêtes aux cures detox post-réveillon, des nouveautés Weight Watchers au régime chrononutrition , je crois que les couvertures liées aux régimes sont maintenant présentes non-stop toute l'année. Alors qu'avant, c'était plutôt un "marronnier" de printemps. Il faut croire que cela fait vraiment bien vendre. En effet, c'est un mystère, la capacité des femmes à se persuader sans cesse que le dernier régime va marcher cette fois.

marie-claire-mar2010.jpgPour parler au hasard des premiers magazines de mars : Votre Beauté promet de "maigrir vrai" ! (et c'était quoi, maigrir faux ?!), Marie-Claire nous annonce "le régime qui donne la pêche" et met en couv une mannequin vraiment très très mince.

Je n'ai rien contre ces magazines en particulier car je ne fais pas d'illusion,les autres vont suivre très très bientôt. On aura l'embarrras du choix. 

Alors que LES REGIMES, CELA NE MARCHE PAS !!! Bien sûr, toute personne un peu disciplinée arrive à perdre du poids (de moins en moins au fil des régimes successifs). Mais presque tout le monde reprend le poids perdu, voire plus : selon toutes les études, 90 à 95 % des régimes échouent. Et ne culpabilisez pas, ce n'est pas de votre faute, ce n'est pas dû à un manque de volonté. Manger, c'est une question d'écoute des besoins de son corps, pas une question de discipline, de maîtrise rigoureuse, de volonté acharnée, qui ne peuvent pas fonctionner sur la durée.

Si vous avez pris du poids, c'est que vous mangez trop ou que vous avez trop mangé à un moment de votre vie. Il faut comprendre pourquoi (repas trop copieux, stress, ennui, ...) et essayer de revenir à l'écoute de vos sensations de faim et de rassasiement. Et bien sûr, avoir une alimentation variée, sans vous priver d'aucun aliment en particulier et surtout en vous faisant plaisir et en mangeant avec attention. Et accepter que vous pouvez être heureuse sans ressembler aux filles improbables des magazines. A ce sujet, je vous rappelle que j'organise justement le 18 mars un atelier "Comment se débarrasser de l'obsession de la minceur" pour justement ne plus se jeter sur ces magazines comme s'ils étaient la solution à tous nos soucis.

 

18/02/2010

Ateliers du mois de mars

creme2.jpgUn petit rappel de mes deux ateliers informatifs, ludiques et interactifs prévus en mars :  

- jeudi 18 mars de 19h à 21h : nouvelle édition de l'atelier très apprécié en 2009 : "Comment se détacher de l'obsession de la minceur ?"  

- samedi 20 mars de 16h00 à 17h30 : atelier spécial à destination des adolescentes de 13 à 16 ans environ : "Tentations et dangers des régimes".  

Dans les deux cas, avec des outils adaptés, il s'agit de développer son regard critique sur les images des médias et de remettre en question le modèle unique de beauté présenté, afin de privilégier le bien-être plutôt que la minceur à tout prix. Car vouloir ressembler à ces modèles entraine de trop nombreuses femmes et des adolescentes de plus en plus jeunes dans une spirale de régimes qui produit malheureusement le plus souvent kilos supplémentaires et mal-être.  

Participation : 15 euros.   Merci de m'envoyer un mail sans trop tarder si vous souhaitez vous inscrire (ariane.grumbach@bbox.fr) et n'hésitez pas à en parler autour de vous.