Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2014

Bento, frigo, congélo, impro : suivons notre intuition !

Quoi qu'en dise quelquefois la charmante Sophie, je ne suis pas très créative en cuisine. Je n'invente pas de recettes, je suis celles des autres en général, avec quelques variations si besoin. Mais il m'arrive aussi de suivre mon intuition.

Exemple, on est dimanche, c'est le moment de penser à mon bento du lundi (je dis souvent à mes patientes qui veulent se lancer dans la "boite- repas" de commencer par ce jour-là, c'est souvent plus facile de trouver le temps de la préparer ou d'avoir des restes). J'ai un pamplemousse sous la main, c'est comme cela que cela commence. Je me souviens que j'ai des morceaux de poulet déjà cuits au congélateur, j'en sors une partie. Est-ce que les deux ne s'accorderaient pas dans une salade de boulgour ? L'idée me plait, je vais ajouter des raisins secs. Et cette carotte qui s'ennuie sera coupée en dés et cuite, elle complétera l'ensemble. Avec du persil plat ajouté au dernier moment, voilà une belle et bonne salade-repas qui part au boulot dans sa jolie boite rose. Et qui sera plaisante à déguster.

bento,lunchbox,salade-repas,déjeuner au bureau,repas facile,cuisine


Et vous, si vous en faites, vous les concevez comment vos salades-repas ? Avec une idée préconçue, avec les moyens du bord, toujours plus ou moins la même ou chaque fois différente ?

29/10/2012

A la découverte du vrai bento japonais...

C'est drôle, jeudi dernier, je vous disais que la cuisine, ce ne sont pas que des aliments. Eh bien dans le prolongement direct de cette idée, je me suis emparée ces jours-ci d'un livre délicieux, une merveille pour qui s'intéresse au Japon, à la nourriture et au bento authentique* : "L'heure du bento", aux éditions Philippe Picquier.

l'heure du bento,japon,déjeuner,gamelle,lunchbox,philippe picquier,bento

Les auteurs de ce livre, Naomi et Satoru Abe, partis d'une idée un peu folle, ont parcouru au hasard tout le Japon en quête de personnes qui voudraient bien se laisser photographier et leur bento aussi. Pas toujours facile car beaucoup trouvaient leur bento banal ou étaient intimidés. Ils sont souvent tombés sur des métiers assez improbables, un montreur de singe, une verseuse de sable chaud, une peseuse de chevaux, ... On découvre ainsi les vrais bentos quotidiens des Japonais, loin des merveilles d'esthétisme miniature que véhiculent certains sites ou livres. Et ils ont aussi interrogé les personnes sur leurs souvenirs liés au bento. C'est une puissante source d'évocation et il en ressort de multiples histoires familiales, très charmantes et émouvantes : autour du bento, ce sont des souvenirs, de la tendresse, des relations homme-femme ou parent-enfant, du partage, ... qui se racontent. Je me suis régalée dès que j'ai commencé à les lire.

l'heure du bento,japon,déjeuner,gamelle,lunchbox,philippe picquier,bento

Alors, vraiment merci M.Picquier d'avoir édité en français ce merveilleux livre, en plus de tout ce que vous avez déjà fait pour la culture japonaise.

*c'est mon cas : pour les regarder, les préparer, les manger, en parler...

08/06/2012

Histoire d'un bento tout coloré, tout croquant !

Un jour dernier, il me restait quelques pommes de terre. Qu'en faire ? Allons nous promener sur leur site gourmand, que j'avais découvert via Pascale Weeks. Je tombe sur une recette appétissante : pommes de terre, courgettes et sauce vierge. C'est parti, je réalise cette salade et elle s'avère délicieuse et très parfumée grâce aux herbes de la sauce.

Le lendemain, il me reste un peu des différents ingrédients qui étaient venus tenir compagnie aux dames patates : tomates, courgettes en lamelles, roquette, persil plat et basilic. J'y ajoute des dés de concombre et des rondelles de radis, je fais cuire du quinori, un mélange que j'aime beaucoup. Crudités et quinori se mêlent, je complète avec des graines germées et tout cela produit un bento coloré, savoureux, croquant : une jolie pause déjeuner !

P1050576.JPG

Et encore un exemple de cuisine domino : on a des restes, on les accomode autrement, on ne gaspille rien et on se régale ! 

04/05/2012

Des restes ? Direction le bento !

P1050411.JPGMardi, on avait savouré un délicieux curry de poulet. Il en restait une petite part. J'ai un moment pensé à la congeler mais finalement, je me suis dit que ce serait parfait pour mon bento du lendemain. Comme je le suggère souvent à mes patientes dépourvues de resto d'entreprise, se préparer son repas est une bonne option mais de là à cuisiner exprès, il y a un pas non négligeable. Il est largement préférable d'accomoder les restes (et de les prévoir si possible).

Cette portion de curry, je l'ai complétée avec une salade de concombre à la coriandre et du riz japonais (vive les mélanges !). Je me demandais un peu ce que ce curry donnerait froid et il s'est avéré excellent et toujours très parfumé.

A propos de restes, j'avais aussi quelques fruits et du lait de coco, du coup je me suis concoctée en guise d'accompagnement/dessert, un délicieux smoothie lait de coco-banane-mangue-citron vert-orange-gingembre. Un régal exotique !

Alors, vous qui faites des bentos, pensez aux restes !

17/02/2012

Un bento car je le vaux bien !

P1050030.JPGParfois, on prépare un bento pour quelqu'un d'autre : les mamans japonaises le préparent pour leurs enfants écoliers qui n'ont pas souvent de cantine, la femme pour son mari. Parfois, ce peut être pour les deux à la fois : j'aime beaucoup cette idée, mise en place par une de mes patientes, de préparer un double bento, qu'elle et son compagnon savourent en même temps et à distance, en ayant une pensée pour l'autre. Mieux que la Saint-Valentin !

Et parfois, on se le prépare pour soi. Car on le vaut bien ! Accorder de l'importance à ce qu'on mange, le présenter joliment, prendre le temps de le manger, c'est prendre soin de soi et c'est important, non ?

Ainsi, je me suis concoctée sans y passer trop de temps, en faisant le tour des placards et autre congélo, un bento classique avec des épinards au sésame, des champignons variés, du saumon, du riz japonais et des petites prunes "ume". Un grand plaisir à déguster, sur un "furoshiki" orné de petits poissons pour l'accord !

08/02/2012

Ouf, des restes pour mon bento !

bento, cuisine japonaise, utiliser les restes, déjeuner au bureau, lunchbox, japonSouvent, des patientes me parlent de l'absence de restaurant dans leur entreprise, ou de sa mauvaise qualité, du bruit, de l'envie de changer d'air à l'heure du déjeuner. Alors, elles se tournent vers un sandwich, une salade, des sushis, un plat de traiteur, ... selon les propositions environnantes. Sans être toujours satisfaites. Et quelques-unes, courageuses, exigeantes ou économes (ou les trois à la fois !) apportent leur déjeuner au travail, qu'elles ont préparé à la maison, la veille au soir ou le matin. Le plus facile, ce qu'elles font souvent et que je leur recommande, c'est de partir des restes du dîner, de prévoir une part supplémentaire, ...

C'est ce que je fais souvent moi-même car je n'ai en général pas le temps ou l'énergie de préparer un repas de bout en bout. Par chance, ce lundi, où je disposais de peu de temps, j'ai pu bénéficié de quelques restes du délicieux déjeuner japonais de la veille : du saumon, de l'omelette, du riz, une salade d'algues-carottes et j'y ai ajouté une petite poêlée de champignons variés.

Un bento varié fort agréable à déguster, en compagnie d'un thé et d'une soupe miso pour la note de chaleur.

Et vous, vous êtes plutôt accomodement de restes, impro frigo ou préparatifs tranquilles quand vous empportez votre déjeuner ?

 

21/12/2011

Ce n'est pas parce que les fêtes approchent qu'on va mourir de faim ! (ou la cuisine domino s'empare du saumon fumé)

Je vous racontais que, dimanche, nous avions mangé du saumon fumé. Il en restait largement et j'en ai emporté deux tranches en prévision de futurs repas (j'en voulais une seule au départ mais vous connaissez la générosité des parents... même quand leurs enfants sont très grands et ne risquent pas de mourir de faim !). Deux tranches ok, mais pas pour le manger à l'identique, ce ne serait pas drôle !

Le lundi, devant déjeuner rapidement, je me suis préparé un sandwich, un de mes classiques avec une base que j'agrémente selon les ingrédients disponibles. J'ai fait avec divers restes et je n'ai eu en fait qu'à acheter le pain. Dans ce sandwich qui s'est avéré délicieux, il y avait donc de la ricotta, du saumon fumé, du concombre, des feuilles de mâche.

Suite à cela, il en restait encore. Pour le renouveler et être sûre qu'il se conserve, je l'ai fait cuire, ce qui donne des sortes de miettes de saumon. Il a ainsi agrémenté un bento plein de parfums et de textures : sarrasin, concombre, mangue, crevette, saumon, coriandre. Miam !

P1040733.JPG


Il s'agit là de la cuisine domino dont je vous parle quelquefois. Ne pas gâcher, ne pas s'obliger à finir un plat quand on n'a plus faim, ne pas forcément re-manger exactement la même chose, elle permet tout cela à la fois ! Car, en attendant des repas censés être particulièrement festifs, je continue tous les jours à me faire plaisir en mangeant ! Pas vous ?

25/11/2011

Un bento pour le plaisir

P1040609.JPGComme je l'expliquais pour une petite vidéo récente, je fais souvent des bentos faciles :

- en base : une céréale ou équivalent (petit épeautre, quinoa, quinori, sarrasin, riz, pâtes, lentilles, blé, ...),

- tout un mix d'ingrédients dedans : des légumes, une viande ou poisson, des fruits secs, des graines germées, des graines, des herbes...

Cette fois, est-ce la douceur de la météo, je m'étais concocté un bento croquant et coloré : blé, crevettes, radis, fenouil, épinards, persil plat. Et je me suis régalée.

Car, les bentos, j'adore. Comme je l'ai dit en improvisant pour rire deux pseudo-poèmes sur le blog de noldenol Mangeons des p'tits clous qui propose un concours de poèmes autour du bento. Alors, laissez faire votre inspiration si vous aimez aussi les bentos !

18/11/2011

Un bento pour bien manger au boulot

P1040203.JPGRécemment, je vous parlais de la préparation des déjeuners pour le bureau à l'occasion de la sortie du livre Bien déjeuner dans ma boite. Eh bien, coïncidence ou actualité du sujet, le site Maviepro qui s'occupe de la vie active des femmes m'a demandé de livrer conseils et recette sur le sujet et est venu me filmer dans ma petite cuisine... C'est à voir ici. Dommage, ils ont coupé le moment où je présentais la diversité de mes céréales et assimilés qu'on peut utiliser comme base d'un déjeuner, du petit épeautre (cf le petit livre récent d'Esterelle Payani)  au sarrasin en passant par le quinoa. Là, j'avais fait une salade de quinori aux crevettes, avocat, concombre, coriandre, graines germées.
Il y a quelque temps, le même site m'avait aussi demandé quelques conseils sur comment bien manger quand on bosse en freelance.

14/10/2011

Bien déjeuner au boulot avec Yannick Alléno ?

Je vous parle souvent bento, lunchbox, déjeuner à emporter, ... étant d'ailleurs moi-même adepte de ces pratiques. Et parce que c'est une solution souvent intéressante gustativement, économiquement et nutritionnellement, surtout quand on ne dispose pas d'une cantine.

Je ne suis pas la seule et les bentos sont plutôt à la mode. P1040124.JPGAinsi, Malakoff-Mederic, assurance mutualiste soucieuse de prévention en matière de santé, a eu l'idée de proposer un livre de recettes sur ce thème : "Bien déjeuner dans ma «boite»" (astuce !).

Leur idée  part du constat que de nombreuses personnes qui travaillent n'ont pas forcément l'alimentation adéquate au déjeuner, tant qualitativement que quantitativement. Le repas apporté sur le lieu de travail est souvent monotone et pas vraiment adapté aux besoins.
Et elle a fait appel à un célèbre chef, Yannick Alléno, pour travailler sur les recettes, histoire probablement de donner plus de visibilité au projet.

Il s'agit de recettes relativement peu coûteuses, faciles et rapides. Elles sont plus ou moins originales, certaines sont des classiques que je connais bien, telles que lentilles-saumon fumé ou des rouleaux de printemps, d'autres sont plus originales, surtout me semble-t-il dans la partie "plats chauds" (réchauffables au micro-ondes) (évidemment, cela donne plus de latitude, c'est comme chez soi).

P1040169.JPG

J'ai testé deux recettes pour voir si le temps de préparation était honnête pour quelqu'un qui est loin d'avoir la dextérité de Yannick Alleno... J'ai ainsi préparé un couscous de poulet aux abricots secs (avec cumin et basilic) et une salade saumon-trévise-tomates cerise. C'est en effet facile et plutôt rapide. Et c'est bon !

P1040172.JPG

Mais le constat que je fais en écoutant mes patientes, c'est qu'ayant déjà du mal à trouver du temps pour préparer le dîner, il leur est difficile de trouver 20-30 mn supplémentaires pour préparer une boite-repas (sauf à considérer que ce peut être une activité de détente le soir...). En revanche, elles peuvent faire simple à partir de restes, ce que proposent quelques recettes du livre : rôti de boeuf, poulet cuit, pâtes, ... Le livre pourra-t-il convertir des personnes aux plaisirs de la boite-repas, quitte à y passer un peu de temps ?

L'aspect nutrition (via le Dr Serog) est un peu trop présent à mon goût : on donne des conseils pour compléter le plat (pain, yaourt, fruit, dessert, ...) en prenant en compte le besoin d'équilibre nutritionnel mais le problème, c''est que la quantité indiquée est standard : si on suit ces conseils (mais on n'est pas obligés, l'équilibre se fait sur la durée !), il est bon de vérifier qu'on a assez faim pour un yaourt et un fruit en plus du plat par exemple et si ce n'est pas le cas, diminuer la portion du plat ou garder un élément pour plus tard. Certaines propositions de dessert m'ont par ailleurs paru étranges : oeufs à la neige, tarte aux pommes : on les fait, on les achète industriels, on les transporte ?!

Conclusion : un bouquin qui pourra vous donner des idées plutôt sympas pour votre boite-repas, voire des idées rapides qu'on a aussi le droit de consommer à la maison !