Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/12/2010

Une soupe bien sûr !

Nous mangeons souvent des soupes faites maison. Cela varie en fonction des saisons mais c'est bien sûr en hiver qu'on en a le plus envie. Cette fois, j'ai pensé à une soupe de brocolis. J'avais souvenir d'en avoir déjà fait une. Mais je me suis demandé si la soupe de brocoli, c'était juste du brocoli et de l'eau plus de la crème pour finir ou si c'était plus compliqué que cela.

P1020973.JPG

Je cherche donc dans mes tablettes et je retrouve une recette. Je consulte le livre ad hoc et, en effet, on intègre aussi du fenouil, de l'oignon, du céleri. Puis du lait. Finalement, j'ai un peu adapté, j'ai mixé différemment de ce qui était prévu, mis moins de lait pour garder le goût du brocoli. Et le résultat a été tout à fait délicieux.

larousse_cuisine.gif

Cette recette vient d'un livre plein de recettes savoureuses et originales classées par l'ingrédient principal, acheté il y a longtemps, le "Larousse de la cuisine saine et gourmande". Je n'y pense pas assez souvent, peut-être parce qu'il est un peu trop "diététique" pour moi (je prends des ingrédients "normaux" au lieu des allégés proposés dans certaines recettes !).

26/11/2010

Agrémentons les surgelés

P1020934.JPGRencontrant beaucoup de femmes qui travaillent, qui rentrent tard, qui culpabilisent de ne pas cuisiner mais qui finissent souvent par gaspiller des légumes frais achetés le week end, je leur suggère d'avoir un petit stock de légumes surgelés parmi ceux qu'elles préfèrent.
Pour ma part, il ne s'agit ni d'acheter des poêlées de légumes toutes faites (dont on ne maîtrise pas l'assaisonnement) ni de servir des légumes juste cuits à la vapeur ou réchauffés au micro-ondes. Mais de trouver un bon mix qui sera vite prêt et agréable à manger. Ce peut être l'assemblage de plusieurs légumes proposés séparément. Ce peut être aussi les mélanges de légumes nature. Ainsi, l'autre soir, il s'agissait d'un mélange de notre fournisseur préféré (P..., n'est-ce pas ?!), une "jardinière de légumes bio" (carottes, haricots verts, petits pois, chou-fleur, pommes de terre) : avec l'ajout par mon chef cuisinier pesonnel d'huile d'olive, d'un peu d'ail, de quelques champignons de Paris émincés qui se trouvaient là, elle est devenue tout à fait savoureuse pour accompagner du bon jambon tranché fin. Et, pour tout dire, bien supérieure à ce que j'aurais imaginé, même si cela n'a pas le croquant du frais. Un repas simple, vite prêt et bon.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne de temps en temps un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

24/11/2010

Simple, bon, pas cher, ça existe !

P1020920.JPGOn me demande souvent des idées de repas simples pour le soir. Les oeufs sont une base bien utile pour cela et il y a un accord que j'adore : oeufs + épinards. On peut avoir de bons épinards en branches au congélateur, on les fait décongeler doucement, on ajoute un peu de beurre ou de crème selon son goût. Bien sûr, ce ne sont pas les épinards irremplaçables que me faisait ma maman (achetés chez un petit maraîcher local, épluchés soigneusement, cuits, mixés avec de la crème) mais je me régale aussi. Elle les servait alors avec des oeufs durs. Dans la formule actuelle, c'est plutôt un oeuf mollet ou poché (prévoir des oeufs bien frais) et je préfère. Tout cela avec un bon pain croustillant fait un repas simple, vite prêt, délicieux et vraiment pas très cher.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne de temps en temps un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

05/11/2010

Trésors du congélo pour déjeuner solo (plaisir gourmand du 4 novembre)

Jeudi midi, déjeuner à la maison, sans trop de temps, entre des consultations et un départ pour les ateliers du Congrès 2010 du GROS (j'y reviendrai). Pas une raison pour mal manger bien sûr, vous commencez à me connaître... J'ai mis la main sur un des trésors (le mot n'est pas trop fort !) de mon congélateur : un reste d'une sublime bolognaise de légumes. Je l'avais mise à décongeler et quand je suis rentrée le midi, j'ai fait cuire les pâtes et réchauffé la sauce. Puis je me suis posée, j'ai saupoudré de parmesan et je me suis régalée. Il faudra que je réinscrive cela au menu d'un prochain repas et que je prépare une nouvelle bolognaise de légumes qui prenne la suite, sûrement un peu différente car avec un autre mélange de légumes de saison.

P1020861.JPG

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

02/11/2010

La cuisine, c'est parfois du mélange (plaisir gourmand du 1er novembre)

Les jours fériés, si on reste chez soi, ce peut être une bonne occasion de cuisiner. Pourquoi pas un plat mijoté qui cuira tranquillement ? Mais aussi quelque chose de simple en fonction de son envie.

Lundi midi, mon envie était refaire une recette que j'avais beaucoup aimée il y a déjà presqu'un an : choucroute et crevettes. Il ne s'agit pas d'une simple déclinaison type choucroute de la mer. C'est en fait une sorte de plat-fusion avec du chou qui cuit avec de la sauce soja, plus une fondue d'oignon et de poivron vert.

P1020846.JPG

C'était tout à fait délicieux et vraiment rapide à faire. Le plus long est de découper finement les légumes mais on peut le faire un peu à l'avance si besoin. C'est un plat original, cela change vraiment de la choucroute traditionnelle. La saveur de la sauce soja se marie très agréablement à celle du chou. J'ai l'impression que je l'ai encore mieux réussi que la dernière fois, sans doute en adaptant un peu la recette à mon goût. Alors, pourquoi ne pas faire de temps en temps des mélanges étonnants, ne nous mettons pas de barrières, l'important, c'est que le résultat soit bon.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

26/10/2010

Miam, une soupe ! (plaisir gourmand du 25 octobre)

soupe08nov.jpgCertaines personnes font grise mine à l'idée de manger une soupe. Et pas que les enfants. Comme si c'était un repas triste. Peut-être si on achète des soupes banales dans le commerce. J'ai ainsi un lointain souvenir de mes jeunes années autonome où j'achetais des briques de "Pursoup". Je ne sais plus quel goût cela avait. Sans doute pas très intéressant.

Aujourd'hui, je me régale régulièrement avec des soupes variées. Et ce sont toujours des soupes maison car ce n'est vraiment pas compliqué.  Jamais de lassitude, j'enrichis régulièrement mon répertoire et je choisis des légumes de saison la plupart du temps. Ce lundi, c'était une soupe particulièrement savoureuse, que j'avais déjà réalisé l'année dernière : une soupe de légumes et lentilles corail au cumin. Elle est pleine de parfums et on peut la manger soit "en julienne" (avec des petits morceaux de légumes et les lentilles), soit moulinée. Dans les deux cas, elle est délicieuse.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

25/10/2010

Stop au tout beau tout bio !

Souvent, on me demande ce que je pense de l'alimentation bio. Je suis tentée de retourner une question à mes interlocuteurs : pourquoi voulez-vous manger bio ? En fait, cela ne parait pas toujours très clair dans leur tête. Il y a sans aucun doute un effet de mode chez les consommateurs et aussi une démarche marketing de certains intervenants de l'agro-alimentaire face à un filon qu'ils pressentent rentable. Si on creuse un peu, on pourrait manger bio pour plusieurs raisons :

legumes_varies.jpg
Si tous ces légumes ne sont pas bio, c'est grave ?

- Manger bio, c'est écolo !

On répondrait à des préoccupations d'ordre écologique. C'est sûrement mieux pour la planète. On est en train de la maltraiter à coup de produits chimiques. Sans doute. Mais je vois beaucoup d'incohérences dans cette approche : pourquoi tellement de produits bio contenant de l'huile de palme qui contribue à la déforestation ? Pourquoi tellement de produits bio venant de l'autre bout du monde, de Chine ou de Nouvelle-Zélande et donc à forte empreinte carbone ? Ne vaudrait-il pas mieux consommer des produits cultivés localement, bio ou non ? Même Laurence Salomon, restauratrice apôtre d'une alimentation saine, déclare faire confiance à des petits producteurs locaux, même s'ils ne sont pas estampillés bio. Beaucoup de producteurs pratiquent une agriculture raisonnée, ne peut-on s'y intéresser ?

- Manger bio, c'est meilleur !

Manger bio, ce serait meilleur au goût. Ah, la saveur incomparable des légumes bio, nous dit-on. C'est ce dont on est convaincus. Or, les études basées sur des dégustations faites en aveugle ne montrent pas de plus-value gustative notable du côté des aliments bio. Bien sûr manger un produit naturel, des légumes de saison d'un petit producteur, cueillis à maturité, de la cuisine maison, tout cela peut être meilleur que les équivalents industriels, les légumes conservés longtemps au froid dans des circuits de grande distribution ou produits à contre-saison. Mais cela n'a rien à voir avec le fait d'être étiqueté bio. Du naturel, du brut, de l'aliment de saison, oui mais pas obligatoirement du bio. Ne confondons pas bio et naturel.

- Manger bio, c'est diététique !

Ce n'est pas l'argument le plus courant mais il y a parfois des confusions. Bien sûr, cela n'a aucun rapport ! Les produits bio ne sont pas plus légers que les autres. Quick vient par exemple de lancer un hamburger bio et comme l'écrivait justement une journaliste de Libération, "des calories et du gras bio, c'est toujours des calories et du gras !".
De même, les biscuits bio par exemple sont aussi caloriques que les autres. Il n'y a aucune raison de privilégier les produits bio pour des raisons de légèreté (mais pas non plus les produits allégés). Restons-en donc aux produits "normaux" !

- Manger bio, c'est bon pour la santé !

C'est sans doute un argument valable. Même si des preuves irréfutables n'ont pas encore été apportées, il est fort probable que l'absorption de certains pesticides présents notamment dans les fruits et légumes ne soit pas très bonne pour notre santé. Mais cela n'est pas vrai pour tous. Et on peut déjà laver, éplucher ceux qu'on achète. Attachons-nous déjà à avoir une alimentation variée, à ne pas acheter trop de produits industriels transformés à la composition complexe. Et si l'on trouve les aliments bio trop chers, que cela ne soit pas un prétexte pour ne pas manger de fruits et légumes. L'intérêt de ces derniers dans une alimentation variée existait bien avant que l'on parle de bio !

Au final, ce qui m'agace, c'est la folie bio qui envahit tous les domaines, sans beaucoup d'esprit critique. Pourquoi ne pas surtout acheter des aliments locaux, non transformés, naturels, de saison, et les cuisiner ?

Quant aux cosmétiques bio (ce n'est pas du tout mon domaine), la dermatologue avec laquelle je partageais un atelier Beauty Loft il y a quelques jours était plutôt catégorique pour dire que cela n'avait aucun intérêt et ses arguments avaient l'air assez convaincants.

18/10/2010

La courge, pas bête !* (plaisir gourmand du 18 octobre)

P1020749.JPGLe lundi soir, souvent, on se régale d'une soupe préparée le dimanche soir en quantité suffisante. Surtout quand le climat rafraîchit. Cette semaine, j'ai ajouté une nouvelle soupe savoureuse à mon répertoire : une soupe de courge butternut au curry et au lait de coco.

Je poursuis ainsi ma découverte du monde des courges : familière du potiron depuis longtemps, plus récemment du potimarron, j'ai apprécié la courge butternut et son goût délicat pas trop sucré qui s'accordait très bien avec les autres ingrédients. A moi bientôt la courge spaghetti peut-être ?

Et vous, quelles sont vos soupes du moment ?

*Honte sur moi d'avoir osé ce titre qui ne vole pas très haut !

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.

11/10/2010

Faisons la cuisine des restes (plaisir gourmand du 11 octobre)

P1020704.JPGCe lundi, déjeuner simple à la maison : un déjeuner d'indépendante qui a du travail et ne veut pas passer trop de temps en cuisine. Et un déjeuner anti-gaspi car à base de restes.

Dimanche soir, nous avons mangé un potimarron aux champignons. Mais nous avons été loin de le terminer, car on ne peut pas tellement choisir la taille du potimarron. Cela m'arrangeait car cela m'a permis de prévoir mon repas du lendemain. Après le dîner, j'ai épluché les restes de potimarron et je les ai moulinés pour faire une purée avec un peu de crème d'avoine qui restait.

Ce lundi midi, il fut vite fait d'allumer le four, de couper des copeaux de fromage de Comté sur le dessus et d'attendre que cela cuise et gratine. Juste le temps de préparer une assiette de salade verte, très complémentaire du gratin de potimarron : chaleur et moelleux d'un côté, fraîcheur et croquant de l'autre. Et voilà un savoureux repas végétarien que j'ai mangé avec plaisir.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.

10/10/2010

Potimarron de saison (plaisir gourmand du 10 octobre)

Quand je suis en panne d'idées pour de la cuisine de saison, je vais parfois faire un tour dans un livre que j'aime beaucoup et dont j'ai déjà souvent parlé*, L'Atelier Bio. Je ne suis pas une ayatollah du bio (loin de là, je vais d'ailleurs poster un billet à ce sujet) mais ce livre est plein de recettes originales et gourmandes, que je ne réalise pas toujours avec des ingrédients bio.

Ces jours-ci nous est venue une envie de cucurbitacés : courge, potiron, ... Mon choix s'est arrêté sur le potimarron car j'ai trouvé une recette appétissante : Potimarron surprise aux champignons crémeux. Peut-être un peu trop automnal pour le temps ensoleillé du week end mais tant pis.

P1020700.JPG

Il faut disposer d'un peu de temps car il y a une bonne heure de cuisson au total mais ce n'est pas un problème le week end et on n'est pas obligé(e) de rester planté (e) devant son four ! On fait cuire le potimarron seul puis on le farcit avec un mélange de champignons, échalotes, crème d'avoine (une première pour moi mais on prendre un autre ingrédient), gruyère (j'ai pris du Comté) et on finit la cuisson. Le résultat ? Un plat délicieux, original, onctueux et savoureux.

P1020703.JPG

* Quelques exemples de plats issus de ce livre :

atelier_bio.jpgFenouil confit

Quinoa rouge à l'alsacienne

Soupe d'automne

Salades d'hiver