Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2012

Le Japon nous inspire et nous régale...

Il y a quelques jours, le site "Mon quotidien autrement" m'a interrogée sur la façon dont notre façon de manger, ici, pourrait s'inspirer du Japon. Il s'agit de transposer certains de leurs principes, sans forcément cuisiner japonais car tout le monde n'en a pas envie. C'est à lire en résumé sur leur site. Et j'avais déjà largement parlé autour de ce sujet au retour de notre dernier voyage, via quelques "leçons de Japon".

De plus, pour nous (vous avez dû le constater sur ce blog...), le Japon reste dans nos coeurs à Paris et s'invite souvent à notre table. C'était encore le cas il y a quelques jours, avec un repas en multiples petits plats notamment avec des crevettes crues et cuites, une savoureuse poêlée d'épinards à la japonaise, une brochette de champignons.

japon, vraie cuisine japonaise, crevettes, asie, voyage au japon


Et ce n'est sans doute pas prêt de s'arrêter, étant donné qu'on vient d'acquérir une véritable bible, autant à lire qu'à pratiquer : "Le livre de la vraie cuisine japonaise". C'est le travail conjoint de plusieurs chefs qui décortiquent la façon de préparer tous les grands classiques de la cuisine classique de leur pays, qu'il s'agisse de la découpe du poisson, de la préparation d'un bouillon ou de tempura, d'une jolie présentation des mets, ... Un livre qui semble quasi-inépuisable et où l'on a l'impression de percer le mystère de certains plats : on va sûrement se régaler !

japon,livre de la vraie cuisine japonaise,crevettes,asie,voyage au japon

Et on n'est pas les seuls à être intéressés, L'Express Styles l'a lu avec attention et a partagé quelques astuces

 

Le livre de la vraie cuisine japonaise, éditions du Chêne, 35 euros

19/03/2012

Merveilles des mers et de la terre...

Il y a quelques jours, nous nous sommes offerts un fabuleux repas à dominante orangée, proposant un assortiment de quelques merveilles des mers :

P1050175.JPG

- des crevettes délicatement grillées,

- un peu de filets de bar et de daurade,

- une huitre à la japonaise,

- un faux sushi d'oursin.

Ces délices étaient accompagnés de quelques savoureuses bouchées plus terriennes : des petits oignons, de la salade cuite (une autre façon plaisante de manger de la salade) et des carottes râpées ; un bol de riz.

La diversité des mets était au rendez-vous et je la préfère largement à un plat mono-goût. Et pas la peine d'aller forcément au restaurant pour se régaler !

 

20/02/2012

Le jeûne serait la solution ? (A propos de crevettes...)

Hier, on a mangé de délicieuses crevettes, en compagnie de légumes et de semoule. Je prévoyais éventuellement d'écrire un billet à ce sujet et puis je tombe justement sur un article dénonçant les gigantesques dégâts pour l'environnement dont ces petites bêtes (enfin, leur production...) seraient responsables. Du coup, je me suis dit encore une fois que si on était une personne raisonnable, soucieuse de sa santé et de celle de la planète, très à l'écoute des divers messages nutritionnels, il ne restait sans doute plus qu'à jeûner !

Car cette personne se dit peut-être :

- les crevettes sont un sommet d'empreinte carbone,

- la viande aussi pollue beaucoup et pour la santé, il ne faut pas trop en manger,

- le poisson, il est plein de métaux lourds et on vide les océans,

- les fruits et légumes ne peuvent pas vraiment échapper aux pesticides,

- le pain et les pâtes, on oublie, des fois qu'on serait allergique au gluten, et puis ça fait grossir,

- le lait, c'est mauvais pour la santé, difficile à digérer, et le fromage c'est trop gras !

- le sucre, c'est un poison, les scientifiques le disent. etc.

Bon, il y a peut-être le riz et encore, on n'est pas sûrs, il y a sûrement un problème ! 

Alors, il reste seulement à ne plus rien manger. Mais vous êtes vraiment sûrs que jeûner, c'est la meilleure chose à faire pour sa santé ?!

terrorisme alimentaire,environnement,jeûne,bio,écologie,bien manger,santé

Moi, je n'ai pas envie d'arrêter les crevettes mais je les choisis...

Mais non bien sûr, mangeons de tout, mais pas n'importe quoi, du bon ! Soyons attentifs à la qualité, plutôt que rechercher la quantité ou le prix le plus bas. Ne serait-il pas temps que le budget alimentation reprenne un peu plus de place dans notre porte-monnaie ?! Et si on cuisine, pas sûr qu'on dépense plus d'argent en fait. Même avec des bons produits, on peut s'en sortir peut-être pour moins cher moins qu'en achetant du tout prêt, du livré, d'aller dans un restaurant sans intérêt... Ainsi, acheter par exemple des crevettes surgelées, cela ne veut pas dire acheter n'importe quoi. On préfère en manger moins et des bonnes. Chez notre ami Mr P. par exemple, il y a bien sûr du choix mais là, il s'agissait de belles crevettes "Black Tiger" de Madagascar qui certes viennent de loin mais sont respectueuses de l'environnement : comme cela est écrit sur le paquet, et cela semble une réalité, elles sont produites à travers "une aquaculture de mer dans le respect des hommes, des ressources et du milieu".

Alors, pas de malbouffe mais pas non plus de terrorisme alimentaire qui nous empêche de manger dans la sérénité !

 

08/07/2011

Dinette en orange et blanc

P1030750bis.jpgPour trouver une idée de repas, je commence souvent avec un aliment dont j'ai envie. Ainsi, là, passant chez le marchand de légumes en semaine, j'ai vu des melons et je me suis dit que je n'en avais pas encore beaucoup mangé. J'ai aussi acheté des pêches.

Puis je me suis souvenue d'une entrée sympa qu'on avait mangée en Italie, melon-mozzarella avec un pesto léger de basilic. Cela tombait bien, j'avais de la mozzarella au frigo. Et du coup, j'ai eu l'idée de tout un repas en orange et blanc.

Ce qui a donné ceci :
- melon et mozzarella au basilic (au lieu du pesto),
- crevettes sautées au basilic (encore !) et riz thai,
- salade de pêches jaunes et blanches.

Des petites parts de chacun sinon je n'aurais pas pu manger entrée-plat-dessert. Rien de compliqué ou de long à préparer. Et c'était joli à regarder et bon à manger ! 

Décider de faire un repas mono- ou bicolore, ou autre thématique, c'est se fixer une contrainte. Mais cela, loin de limiter, stimule la créativité ! Alors amusez-vous et régalez-vous !

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.


 

12/06/2011

Salade terre-mer de printemps, vite avant l'été !

Je ne fais pas partie des personnes super-créatives en cuisine. Et cela ne me gêne pas. Les recettes, je les trouve souvent dans mes livres de cuisine favoris. Ou en improvisant grâce à l'inspiration donnée par les ingrédients de mon placard. Et parfois aussi sur quelques blogs de cuisine dont j'aime le ton, le style... et les idées ! J'avais ainsi repéré il y a quelques semaines une recette de printemps proposée par Pascale Weeks, du blog C'est moi qui l'ai fait ! La recette n'est pas directement sur son blog, cela fait partie d'un site de promotion des pommes de terre.

alimentation,cuisine,pommes de terre primeur,crevettes,radis,pascale weeks,blogs de cuisine,printempsIl s'agit d'une salade de pommes de terre primeurs au pesto de fanes de radis, radis et crevettes. Cela avait l'air fort appétissant, j'aimais l'idée d'utiliser les radis dans toutes leurs composantes. Et ce soir-là, j'ai eu envie de faire plaisir à mon amateur de pommes de terre. D'autant plus qu'on approche déjà de la fin du printemps... Et qu'on pensera donc bientôt plutôt ratatouille, melon, ...

Rien de compliqué. On peut mixer les éléments du pesto (fanes de radis, amandes, parmesan, huile) un peu à l'avance. En revanche, comme elle le propose, il est vraiment préférable de faire cuire les pommes de terre au dernier moment pour les servir tièdes. Résultat : le pesto de fanes de radis était un délice, la salade une merveille de parfums et de textures mélangés. Une grande réussite. Merci Pascale !

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

06/03/2011

Aimez-vous les crevettes ?

Aimez-vous les crevettes, gambas et autres crustacés ? Si oui, pensez-vous à en avoir dans votre congélateur ? Ce serait sans doute une bonne idée car c'est vraiment très pratique, vite prêt et c'est un ingrédient adapté à de nombreuses recettes. Ainsi, nous avons savouré des gambas avec une sauce au safran très parfumée. Elles étaient accompagnées de quelques dés de pommes de terre et de salade sucrine croquante. C'était joli, coloré, goûteux, délicieux.

P1030240.JPG

Les crevettes, on peut les servir dans des pâtes (par exemple avec des courgettes, ou avec une sauce tomate pimentée), les plonger dans une soupe de style thai, les saisir rapidement au wok avec des légumes, les faire sauter à l'ail et au poivre, en faire un curry au lait de coco à accompagner de riz, les mélanger dans une salade avec pamplemousse, avocat, mangue,...

Quelques exemples :

- vite prêtes dans un bento du placard,

- en bonne compagnie dans une salade exotique,

- parfumées dans un bento d'hiver,

- dans une salade de quinoa,

- étonnantes dans un "plat fusion",

- dans une salade colorée.

Et vous, comment les aimez-vous ?

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

03/02/2011

Où je m'impressionne moi-même...

Retour très tardif mardi soir, besoin de dormir, consultation matinale : toutes les conditions étaient réunies pour que je ne prépare pas de déjeuner, et cela sans culpabilité. Comme je l'ai déjà expliqué, je n'ai ni le temps ni le courage de préparer un bento, une lunchbox tous les jours : soyons honnêtes, cela prend quand même un peu de temps et nécessite un peu d'anticipation. Le faire 2 à 3 fois par semaine, en alternant avec l'offre de restauration du quartier et les déjeuners pro est déjà très bien pour mon goût et mon porte-monnaie.

alimentation,nutrition,blé,champignons,mangue,cuisine du placard,crevettes,bento,lunchobox,déjeuner au bureauMais qu'est-ce qui m'a pris mercredi matin ? Une bonne nuit de sommeil source d'énergie, un quart d'heure disponible de plus que prévu, ... ? Toujours est-il que je décide finalement de préparer mon déjeuner, avec deux contraintes :
- j'ai peu de temps disponible, donc je vais choisir les aliments prêts le plus rapidement ;
- je n'ai rien prévu, pas fait de courses ad hoc, donc il convient de faire avec les moyens du bord.
Cela sans perdre l'idée que ce soit bon bien sûr !

Je pense alors blé (du placard), qui sera vite cuit, champignons (du congélateur), sautés en peu de temps. C'est un peu léger. Mais eureka, dans le style vite prêt, j'ai aussi des crevettes. Je fais revenir les champignons 5 minutes pendant qu'infuse un bon bouillon Ariake aux légumes, j'ajoute les crevettes, le blé, le bouillon, cela cuit à peine 10 minutes, sel, poivre, herbes, le tour est joué ! Le quart d'heure a été bien utilisé.
Plus un dessert en 1 minute chrono grâce à Mr P., le meilleur ami du congélo : des dés de mangue à la coriandre.

Eh bien, figurez-vous que tout cela était excellent ! Avec en prime la petite satisfaction personnelle de m'être plutôt bien débrouillée. Toutes les occasions sont bonnes pour booster son estime de soi !

07/12/2010

Un bento en hiver aussi ?

P1020970.JPGD'abord, je tiens à rassurer les personnes qui me lisent et qui pense que je suis une super-woman de la cuisine qui passe son temps à préparer repas, bentos, ... Je passe plus de temps à mon cabinet que dans ma cuisine et, comme de nombreuses femmes, je n'ai ni le temps ni le courage de me préparer un repas à emporter tous les jours ! Mais j'aime bien préparer de temps en temps un bento pour mon déjeuner quand j'ai le temps et les ingrédients. Car c'est ensuite un vrai plaisir pour ma pause déjeuner.

P1020971.JPGVous vous demandez peut-être si un bento est adapté à l'hiver, où l'on a plutôt envie de plats chauds. Pour ma part, je mange un bento froid car je n'ai pas de moyen de le réchauffer. Mais mon repas comprend deux éléments chauds qui compensent cet inconvénient : du thé et une soupe miso. J'utilise des petits sachets de préparation pour soupe miso individuels et c'est bien pratique. Il me suffit de faire chauffer de l'eau pour le thé et la soupe et le tour est joué.

Cette fois, j'ai profité de la préparation d'une soupe de brocoli pour prélever quelques têtes de ce légume (c'est la cuisine domino dont je parlais il y a quelques jours). J'ai fait cuire en même temps à la vapeur des rondelles de carotte. J'ai aussi fait revenir rapidement des crevettes que j'avais au congélateur, avec échalote, gingembre et sésame (celles du quinoa de la semaine dernière). Tout cela a donné un bento d'hiver fort sympathique, très bon et franchement pas compliqué.

NB : pour les plus curieux, il y a avec le riz des petites prunes ume et un condiment au poisson mariné, rapportés du Japon.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne de temps en temps un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

01/12/2010

Du quinoa sans excès

P1020942.JPGJ'aime beaucoup le quinoa. J'apprécie sa saveur, sa texteur légèrement croquante, sa capacité à se mêler à toutes sortes d'ingrédients. Je le préfère largement aux pâtes ou au blé pour une salade froide et donc, je suis tentée de l'inviter à mes déjeuners que je ne peux pas réchauffer. Mais j'essaie de ne pas en abuser. Car pour l'instant, le quinoa n'est cultivé qu'en Bolivie. Et la vogue actuelle de cette graine (qui n'est pas une céréale), notamment chez les clients des magasins bio, désorganise cette culture qui vivait tranquillement depuis des millénaires. C'est d'ailleurs un paradoxe des adeptes du bio : ils se préoccupent de la planète mais peuvent parfois aussi contribuer à fragiliser certaisn équilibres (combien de produits bio contenant de l'huile de palme ?!).

Cette fois, je me suis régalée d'une salade de quinoa avec crevettes, concombre, pomme verte, graines germées. C'était tout à fait délicieux mais je me suis promis de mettre bientôt à mon menu sarrasin, épeautre et autres graines plus locales.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne de temps en temps un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

07/11/2010

Quand on aime un pays, on aime sa cuisine (plaisirs gourmands des 5 et 6 novembre)

Vous êtes d'accord, non ? Quand on aime un pays, on s'intéresse à sa culture, ses traditions, ses coutumes et, en général, la cuisine, la façon de manger, les aliments sont au coeur de ces pratiques. Pour ma part, j'aime énormément l'Italie et le Japon et je me délecte de leurs cuisines.

Ainsi, après ma bolognaise de légumes jeudi, c'était un peu Italie non stop vendredi et samedi, pour mon plus grand plaisir. Vendredi soir, il s'agissait d'un dîner professionnel dans un restaurant italien du 15eme, plutôt bon, le Fontanarosa, où j'ai notamment apprécié de très moelleuses et fondantes aubergines à la parmesane.

P1020863.JPG

Mais je ne vais pas très souvent dans des restaurants italiens car j'ai un peu ce qu'il y a de mieux à la maison ! C'était le cas samedi soir avec de succulents fusilli aux crevettes et courgettes. Un peu étonnée de voir des courgettes en ce moment, sans doute la fin d'une saison très douce. C'est un classique des pâtes en Italie et c'était très goûteux, je me suis régalée.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.