Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2015

A la découverte de Marlène, gourmande BCBT passionnée

gourmande bcbt,anti-regime,gourmandise,cuisine facile,idées en cuisine,cuisine du placardMarlène fait partie de ces personnes que je rencontre un jour après une période plus ou moins longue de contacts sur les réseaux sociaux. J'ai découvert alors qu'elle lit ce blog depuis longtemps. Cela devrait donc l'amuser de s'y retrouver en tant que gourmande BCBT (Bien dans son Corps Bien dans sa Tête). J'ai rapidement eu l'impression qu'on pouvait la qualifier ainsi quand je l'ai rencontrée, alors qu'elle va bientôt quitter un beau job dans une chaîne de restauration rapide chic pour partir s'installer en Afrique en famille. Parler nourriture et gastronomie avec elle peut jouer les prolongations tant elle est passionnée par le sujet...

Ta définition de la gourmandise

C'est d'abord une extension de ma curiosité générale. Et la gourmandise a la rare qualité non seulement de réunir tous les sens mais aussi qu'on la prend en soi, on s'en remplit au sens propre. Alors, c'est un art que je cultive !
 
Ta gourmandise favorite

Le praliné et les noisettes sans hésiter ! Ah les noisettes "tonda gentile" du Piémont...

Ta dernière découverte gourmande

Lors d'un repas récent au restaurant La Grenouillère d'Alexandre Gauthier (ah, une table que je découvrirais bien...), il y a eu dans le dessert un sorbet au chèvre, servi avec un miel bien choisi, un délice ! Il faut dire que je suis très fan du goût des laits de chèvre et de brebis.
 
Le plat / l’aliment que tu ne parviens absolument pas à aimer
Le goût amer ou en tout cas, un certain type d'amertume, celle du pamplemousse, de l'endive, du soda "tonic",.. J'essaie de "me soigner" mais ce n'est pas facile !
 
Tu pars sur une île déserte, l’aliment que tu emportes absolument
Des pâtes sèches. Et je les agrémenterai d'encre de seiche ou de fruits de mer trouvés sur place !
 
Que consommes-tu sans modération ?
Les légumes. Ça me vient du Sud. Je dois sans problème en manger cinq par jour, voire dix... Je les mets toujours au centre de l'assiette et la viande n'est qu'un accompagnement.
 
D’où vient ton tempérament gourmand ?
J'ai beaucoup vu ma mère et ma grand-mère dans la cuisine. Elles géraient tout, je ne touchais à rien mais quand j'ai dû me débrouiller plus tard, j'ai reproduit leurs gestes. Et puis on parlait toujours beaucoup de nourriture, le genre de famille où, à peine sortis de table, on se demande ce qu'on mangera au repas suivant... 
 
Ta gourmandise inavouable
Pas une gourmandise, plutôt un comportement inavouable... Quelquefois, j'aime tellement un truc, un super praliné par exemple, que je peux le cacher à mes enfants et à mon mari pour le garder tout à moi !
 
La cuisine, c’est quoi pour toi ?
Un moyen de se faire plaisir, de connecter les gens entre eux et de transmettre du plaisir, de génération en génération. Ainsi, ma grand-mère avait une recette de beignets de courgettes qu'elle a transmis à ma mère et maintenant, c'est moi qui en fais.
 
Dans tes placards (et ton frigo), il y a toujours… 
Des pâtes, du parmesan, des tomates séchées, des anchois, des pignons : de quoi improviser une sauce Puttanesca ou autre pour un plat de pâtes rapide. Et puis des yaourts, des noisettes bien sûr, des confitures, toutes sortes de graines et d'épices.
 
Ta madeleine de Proust, le goût que tu n’arrives pas à retrouver
Le goût d'une gelée de framboises quand j'avais 8 ans : on avait cueilli des framboises sauvages, ma mère avait mis beaucoup de soin à préparer la gelée, elle avait pressé les framboises à travers un bas pour enlever les grains, j'avais  été très impressionnée. Je n'ai jamais retrouvé un tel goût. Cette gelée avait sans doute aussi le goût d'un moment parfaitement heureux.
 
Ta recette super-express et super-bonne 
Je suis la reine du dessert "coup de bluff" improvisé ! Je me débrouille avec ce que j'ai dans les placards. Par exemple une compotée de fruits chaude qu'on pose sur une base de biscuits, on arrose d'un coulis, d'un caramel ou d'un sirop d'agave à la vanille. Et on sert avec une quenelle de glace pour un contraste de températures. Ce dessert après des pâtes alla puttanesca, c'est facile, rapide et délicieux.
 
L’effort que tu fais pour ta ligne
J'écoute ma faim : si j'ai fait un gros repas et que je n'ai pas faim au repas suivant, je ne me force pas à manger, même un petit truc. Et si parfois ma curiosité me fait aller au-delà de ma faim, je régule ensuite en mangeant plus léger., des légumes notamment
 
C’est quoi les régimes pour toi ?
Beaucoup de n'importe quoi et de dogmes et ils sont toujours condamnés à l'échec, j'en ai de multiples exemples.
 
Ta meilleure façon de bouger
Marcher, prendre les escaliers, faire du vélo pour me déplacer, courir après les enfants mais sinon, aucun sport !
 
Une astuce gourmande pour embellir le quotidien
Les "toppings" : les herbes (coriandre, persil, aneth, sauge...), les mélanges de graines, du granola salé, un reste de quinoa, des raisins : on en saupoudre une soupe, une salade et elles sont transformées ! Idem pour les desserts avec des noisettes, des pralines roses...
 
Et aussi les confitures : on les fait ensemble, elles ont une palette de goûts immense et elles embellissent tout, une faisselle, un gâteau...
 
Merci beaucoup Marlène pour ce partage inspirant et au plaisir de se revoir avant ton départ, peut-être autour de quelques noisettes ;-)
 
 

11/02/2015

Petite épicerie anglaise lorgnant vers l'Italie...

Je vous ai déjà parlé du livre de Marie Grave sur l'épicerie du Royaume-Uni. J'y avais repéré depuis un moment une recette de salade hivernale à la poire et au Stilton, un fromage bleu anglais. Je me mets en quête du dit fromage à associer avec poire, noix et salade. Et voilà que je tombe dans régal sur une recette de pizza (pas très traditionnelle diraient les puristes...) aux épinards, gorgonzola et poire. Je décide de remplacer le gorgonzola par du Stilton.

Du coup, je propose deux versions du quatuor poire-Stilton-épinards-noix :

- en salade,

- en pizza.

La salade, avec des poires crues et cuites, était absolument délicieuse, bravo Marie pour la recette.

La pizza, avec des épinards poêlés, était très bonne aussi mais j'ai encore des progrès à faire en pâte à pizza maison (et léger manque de cuisson)...

poire et stilton, fromage anglais, épicerie du royauem-uni, marie grave, épinards, pizza, salade, cuisine facile, repas végétarien

poire et stilton,fromage anglais,épicerie du royauem-uni,marie grave,épinards,pizza,salade,cuisine facile,repas végétarien

 

Et vous, quels furent vos récents plaisirs gourmands de saison ?

 

 

21/08/2014

En été, on...improvise en cuisine

Est-ce le rythme plus tranquille de l'été qui laisse la tête plus disponible ? La paresse de chercher des idées sophistiquées quand il fait chaud ? Est-ce la confiance dans mes capacités d'improvisation culinaire qui grandit ? Toujours est-il que se débrouiller et inventer avec ce que j'avais sous la main a été un des principes de base de nombreux repas estivaux et cela n'a pas été au détriment du goût. Par exemple, cela a donné :

- une symphonie en trois rouges et blanc, car c'est ce que j'avais sous la main un soir : fraise, pastèque et tomate, accompagnées de feta : un régal ! (et tête étourdie de vacances sans doute, j'ai oublié d'immortaliser cette belle assiette) ;

- une salade de quinoa tout en vert et en restes : un midi, n'étant pas descendue faire de courses, j'ai eu envie de quinoa et je me suis débrouillée avec ce que j'avais, soit pas grand chose (le congélateur avait été vidé mais pas encore rempli...) : j'ai mélangé le quinoa avec de la salade émincée, de la coriandre, du basilic, des graines d'alfafa et j'ai eu l'idée, plutôt intéressante d'ajouter quelques câpres. Verdict : excellent !

été,cuisine facile,improviser en cuisine,apprentissage de la cuisine,fruits d'été,salade

- un gâteau moelleux aux abricots : un dimanche matin, je prévois de préparer pour le déjeuner une tarte aux abricots avec en base, la délicieuse pâte sucrée d'Edda. Pas de chance, je réalise que je n'ai pas de farine de blé et que le temps d'aller en acheter, la pâte ne pourra pas reposer la durée nécessaire. Là encore, je décide de me débrouiller avec ce que j'ai sous la main et je m'oriente vers un gâteau. Je trouve une recette de "gâteau renversé aux abricots" dans le livre de Pascale Weeks, "Cookies, muffins & co" (dont toutes les recettes sont plus délicieuses les unes que les autres) et j'adapte avec les farines présentes en faisant un mélange farine de sarrasin-maizena et de la ricotta à la place du yaourt. Et le résultat fut un délice moelleux et acidulé.

P1100326.JPG

- un mini-cake à la banane : voyant une demi-banane qui commence à être très très mûre et n'ayant pas de projet de smoothie, je pense gâteau. Je tombe sur une recette de Clea au beurre de cacahuètes mais je m'en suis largement éloignée en fonction de ce que j'avais : farine de blé (retrouvée à une place inhabituelle...) + maizena, "vrai" lait, purée d'amandes au lieu du beurre de cacahuètes. Pas mal du tout !

été, cuisine facile, improviser en cuisine, apprentissage de la cuisine, fruits d'été, salade

- une compote rhubarbe-framboise : ces deux fruits se sont présentés ensemble dans mon "panier" Monpotager.com et il fallait les consommer sans tarder : après une petite hésitation, craignant trop d'acidité, je les ai assemblés : j'ai fait dégorger la rhubarbe avec du sucre puis l'ai fait compoter et j'ai ajouté les framboises en fin de cuisson. Une merveille ! Et comme la compote a donné pas mal de "jus", j'en ai extrait un peu et avec de l'eau pétillante, cela a donné une rafraîchissante "limonade" rhubarbe-framboise.

été,cuisine facile,improviser en cuisine,apprentissage de la cuisine,fruits d'été,salade

été,cuisine facile,improviser en cuisine,apprentissage de la cuisine,fruits d'été,salade

- des fruits rôtis car si on adore les fruits d'été nature, ils sont aussi un délice quand ils sont cuits : comme c'est recommandé dans la recette issue de Nanashi, j'improvise avec ce que j'ai sans me demander si cela se cuit habituellement ou pas : cette fois, ce sera pastèque, pêche, abricot mûre, avec une touche de vanille et de miel. Surtout, ne pas hésiter à procéder ainsi quand on sent que les fruits commencent à être très très mûrs...

P1100360.JPG

P1100361.JPG

Bon, tout cela sent un peu l'auto-satisfaction... Certes, je suis assez contente de moi mais cela a surtout pour but de vous inciter à vous faire confiance pour improviser ou vous détacher des recettes. Je reviens de loin, il y a quelques années, je ne savais pas cuisiner...

20/08/2014

En été, on...rend hommage à Dame Courgette

Lors de ma livraison Monpotager.com de fin juillet, on est logiquement passés aux légumes d'été. D'où une quantité conséquente de courgettes... Ainsi que tomates, concombre, poivron... Dans un premier temps, plutôt de la mixer avec ses compagnons, j'ai eu envie de la traiter en solo sous diverses formes. Ma manie récurrente des repas thématiques... J'ai pensé à varier les textures, les préparations, le cru et le cuit, les assaisonnements et à aller au-delà de mes classiques (soupe froide courgette-fromage frais par exemple). J'ai même intégré le dessert...

courgette,légumes d'été,cuisiner la courgette,soupe froide,antipasti,cuisine facile

Cela a donné un fastueux festin, ne soyons pas modestes ! D'ailleurs, je n'y suis pas pour grand chose, je n'ai pas fait preuve de beaucoup d'imagination et j'ai pêché quelques recettes chez mes inspiratrices favorites :

- une soupe froide courgette-sésame-amandeétonnante et fort plaisante, chez Pascale Weeks,

- un cake courgette-menthe-feta, une classique idée d'association, très bon mais peu présentable, s'étant légèrement "cassé la figure" en route,

- une "tartinade" courgette-feta-basilic, tout simplement car j'avais de la feta sous la main : accord très réussi,

courgette,légumes d'été,cuisiner la courgette,soupe froide,antipasti,cuisine facile

- des courgettes grillées comme des antipasti, une recette du livre Trattoria de Patricia Wells, ma bible de la cuisine italienne quand je ne laisse pas Monsieur s'en occuper,

P1100389.JPG

- un tout simple carpaccio courgette-parmesan (je me risque parfois à faire usage de la mandoline...), 

P1100388.JPG

- un gâteau chocolat-courgette ou "Chocolate&Zucchini" comme le blog de Clotilde Dusoulier qui a imaginé cette recette : c'était la première fois que je la réalisais alors que j'ai son livre depuis longtemps et cela s'est avéré un régal. A inscrire dans mes tablettes, d'autant que Monsieur, maniaque de chocolat, l'a adoré pour son côté moelleux, pas lourd du tout et très chocolaté. Clotilde dit à juste titre que la courgette allège la texture mais se fait totalement discrète côté goût.

P1100390.JPG

Après tout ça, il en restait encore et elles ont été lavées, coupées, blanchies, direction le congélateur pour pouvoir prochainement un tian, un gratin, une ratatouille peut-être...

courgette,légumes d'été,cuisiner la courgette,soupe froide,antipasti,cuisine facile

Bref, si vous pensez que la courgette, c'est triste car vous n'en connaissez que le côté ramollo et insipide de la cantine ou la fadeur des courgettes vapeur des régimes, détrompez-vous et lancez vous dans des expérimentations pour vous rendre compte qu'il y a mille façons de l'apprécier.

D'ailleurs, en avez-vous à me suggérer ?

29/01/2014

Instantanés gourmands hivernaux

Chaque saison a ses plaisirs gourmands, il commence à être bien loin le temps où je vous en parlais chaque jour mais cela reste agréable d'en partager quelques-uns. Pas par satisfaction égocentrique, mais pour vous convaincre qu'on peut manger agréablement sans se prendre la tête et sans forcément attendre le week-end. Par exemple, on a mangé :

- une soupe de pois chiches aux champignons et à la scarmoza fumée, repérée sur l'inépuisable blog d'Edda,

P1090105.JPG

- un gratin de macaronis qui réchauffe (nous, on se bat pour la partie gratinée croustillante, et vous ?!) concocté par Monsieur,

P1090209.JPG

- un bobun plein de saveurs et de fraîcheur chez notre voisin Aloy Aloy, ou une galette de sarrasin toute simple à la crêperie Brocéliande, bien pratiques et plaisants quand on a à peine envie de sortir de chez soi.

- des fameuses gambas déglacées au whisky accompagnées d'un mélange de légumes à l'étouffée.

plaisirs gourmands,hiver,plats d'hiver,gratin,kaki,clémentine,soupe,diététicienne gourmande,que manger en hiver,cuisine facile

- un très parfumé curry de potimarron et lentilles corail suggéré par Pascale Weeks et dont les restes furent recyclés en soupe.

plaisirs gourmands,hiver,plats d'hiver,gratin,kaki,clémentine,soupe,diététicienne gourmande,que manger en hiver,cuisine facile

- de délicieuses pâtes à la farine de blés anciens de Cucugnan, tellement bonnes qu'un filet d'huile d'olive leur suffit.

plaisirs gourmands,hiver,plats d'hiver,gratin,kaki,clémentine,soupe,diététicienne gourmande,que manger en hiver,cuisine facile

- du veau à l'italienne façon "saltimbocca" avec sauge et jambon de Parme car on mange de la viande de temps en temps, sous diverses façons.

plaisirs gourmands,hiver,plats d'hiver,gratin,kaki,clémentine,soupe,diététicienne gourmande,que manger en hiver,cuisine facile

                                                                                                  

- comme certain(e)s d'entre vous, beaucoup de clémentines juteuses et acidulées.

P1090110.JPG

- et aussi des kakis bien mûrs, dont parle si bien et savamment Camille.

P1090179.JPG

 
Et vous, quels sont vos plaisirs gourmands du moment ?

27/09/2013

S'organiser pour bien manger : 5. Non au stress des repas !

Bon, c'est la rentrée depuis quelques semaines, pour vous qui êtes partis, et pour vos enfants si vous en avez. Et du coup, le retour d'une rengaine, sans doute oubliée pendant ces jours de repos : qu'est-ce qu'on mange ce soir ?! Quoi, encore ... ?! (des pâtes, du jambon, ...). Et cette tension, ce soupir, ce ras-le-bol à la perspective de devoir encore trouver une idée et préparer un repas peut exister aussi bien chez une personne seule qu'au sein d'un couple ou dans une famille.

Le manque d'idées, l'impression de tourner en boucle avec les mêmes plats, le manque de temps pour faire les courses, la fatigue enlevant l'envie de cuisiner, les achats improvisés sources de gaspillage, les commandes à la pizzeria du coin parce que le frigo est désespérément vide, tout cela n'est pas une fatalité.

Fotolia_© Jipé.jpg

La livraison de pizza : jamais, parfois, souvent ?

Oui, on peut éviter le stress de chercher une idée au dernier moment et la monotonie de manger toujours la même chose. Il suffit de mettre en route quelques qualités que nous avons toutes et tous à des doses diverses, un peu d'anticipation, d'organisation, de créativité. Qui permettent d'avoir plaisir à cuisiner et manger varié le plus souvent possible. En acceptant bien sûr d'y passer un petit peu de temps, au service de son bien-être...

Si vous êtes sceptique, sachez que je reproposerai prochainement un parcours collectif en trois séances de 2 heures sur le sujet. Avec des échanges, des conseils et idées concrètes, des outils ludiques et la découverte de ses propres ressources, on s'achemine progressivement vers des repas tranquilles et plaisants. Les dates n'étant pas fixées, vous pouvez me contacter si vous êtes intéressé(e) en me précisant quel type d'horaire vous conviendrait.

Il est également possible de travailler sur ce sujet en consultation individuelle : sur la base de votre rythme de vie, de vos contraintes, on met en place un certain nombre de changements concrets, on travaille à la mise en place d'une organisation de repas sereine et pratique et on la teste...

Et pour vous, c'est un plaisir, une détente, une corvée, un stress, la préparation des repas ?

Visuel © Jipé - Fotolia.com

25/09/2013

S'organiser pour bien manger : 3. On pense multi-portions

 Récemment, une patiente me disait son embarras à cuisiner pour une personne : les recettes ne sont jamais prévues pour, les ingrédients pas forcément non plus, on n'a pas forcément envie de manger le 1/2 avocat ou la 1/2 mozzarella qui reste le lendemain... Bien sûr, mais ce n'est pas pour autant qu'il faut abandonner l'idée de cuisiner et de bien manger quand on est un ou deux à table.

On a toujours, à la fois pour des raisons pratiques, économiques, de temps, intérêt à cuisiner plusieurs portions d'un plat. Si on a un congélateur, un emploi du temps incertain avec beaucoup de sorties impromptues, on a intérêt à congeler. Mais si on est chez soi, on peut manger le même plat le lendemain : si on l'aime, on s'en réjouira. En revanche, pas de plat réchauffé pendant 3 ou 4 jours d'affilée, ça, c'est vraiment trop.

Ainsi, je me suis dotée de plusieurs tailles de moules. Si je prépare une quiche ou une tarte à titre expérimental ou sans envie d'en garder ou avec peu d'ingrédients, je vais peut-être faire cela dans un petit moule. Mais la plupart du temps, je prépare une tarte assez grande et il en reste pour le lendemain. Si les restes sont petits, je complète avec une entrée. Je fais ainsi souvent de la soupe le dimanche soir pour deux repas. Si je suis absente le lendemain, je congèle (voir 2e épisode hier).

Ce dernier dimanche, sans doute l'effet de la fin de l'été, j'ai pensé courgettes. J'ai trouvé des petites courgettes blanches sympathiques.

P1080642.JPG

J'ai eu envie d'une tarte aux courgettes. Une des classiques, c'est chèvre-courgettes-menthe par exemple mais je voulais autre chose. Internet à la rescousse, je suis tombée sur cette tarte thon-courgettes tout à fait appétissante, que j'ai adaptée à ma façon. J'ai fait une pâte brisée maison en utilisant une recette goûteusede la précieuse Edda que j'aime utilisée plusieurs fois avec d'autres appareils, j'ai ajouté du basilic, ...

cuisine facile, quiche, tarte salée, quiche aux courgettes, légules d'été, organisation des repas, prévoir les repascuisine facile, quiche, tarte salée, quiche aux courgettes, légules d'été, organisation des repas, prévoir les repas

J'ai servi la tarte avec une salade, on a mangé à notre faim et il en restait pour le lendemain. Quand c'est aussi bon, ce n'est vraiment pas une corvée d'en remanger !

Et vous, vous pensez multi-portions au-delà d'un repas ?

23/09/2013

S'organiser pour bien manger : 1. La cuisine du placard, ça existe !

La cuisine du placard, ce n'est pas qu'une idée abstraite, un fantasme, une rubrique de magazine, ça existe ! Et heureusement, car on ne fait pas les courses tous les jours quand on habite en ville. Et on n'a pas intérêt à garder trop longtemps des produits frais.

 Ainsi, il y a quelques jours, Monsieur écoutant son envie, me parle d'un projet de pâtes à l'ail, au piment et à l'huile d'olive pour le dîner, un classique basique de la cuisine italienne qu'il aime beaucoup. Toujours consciente de l'immense chance que j'ai d'avoir un homme qui cuisine souvent et fort bien, je ne peux guère faire la difficile... Je réponds quand même un petit oui peu enthousiaste car ce n'est pas vraiment ce dont j'ai envie : un peu trop mono-parfum pour moi. Ah, ce petit oui a été gentiment entendu et l'heure du repas venue, on s'attable finalement devant un gratin de pâtes fort appétissant aux artichauts marinés, chorizo fort et scarmoza fumée. Accord inédit : pas de courses de dernière minute, simplement une revue de placard (ou plutôt de frigo) : tout cela y était, avec  l'intuition que ces éléments pourraient s'accorder. En effet, on s'est régalés.

P1080615.JPG

Comme je l'ai déjà dit, la contrainte des ingrédients immédiatement disponibles ne signifie pas forcément manger triste et monotone. Elle peut donner lieu à de nouveaux mélanges, à se libérer un peu de ses habitudes... Pour peu que le frigo ne soit pas vide bien sûr !

Et vous, vous pratiquez parfois la cuisine du placard ? Savez-vous improviser avec ce que vous avez sous la min ? Pensez-vous parfois à acheter des ingrédients inédits ou faites-vous toujours les mêmes courses ?

20/09/2013

Repas de fin d'été : tout pour l'orange !

Ces derniers jours, le temps souvent gris sur Paris, incitait beaucoup à se considérer déjà en automne, voire pour les esprits chagrins en hiver. Et moi, voulant aller au bout de l'été (tel qu'inscrit dans le calendrier), je continue à préférer les pêches aux prunes pour quelques jours, à avoir envie de profiter des courgettes et tomates avant de m'emparer des courges. Pour retenir l'été ? Cela a donné lieu à une amusante discussion sur les repères que sont les saisons. Il y en quatre mais sont-elles toutes égales ? Au Japon, ils accordent surtout de l'importance au printemps (le renouveau, le début d'un cycle) et à l'automne. Ici, cela parait un peu différent, avec une dominante de l'été et l'hiver me semble-t-il. Ce formalisme des saisons nous est-il utile ? Bien sûr, il est lié aux événements astronomiques. Mais pourrait-on vivre sans ou est-ce une ponctuation importante de nos vies ? Je livre cela à votre réflexion...

Toujours est-il que dimanche dernier, en cette fin d'été, sous un ciel à nouveau bleu, j'ai pensé à un repas tout orange, tout simple, plusieurs aliments de saison s'y prêtant.

Il y a quelques mois, j'avais imaginé un repas pas complètement orange mais tout carotte. Et Sophie, que j'ai eu le plaisir de rencontrer il y a quelques jours, avait gentiment salué ma créativité, selon moi toute relative.  Alors, je lui dédie ce repas-là (réalisé sans four... private joke).

Il y eut donc :

- du melon,

- un pavé de saumon à l'orange et au poivron orangé,

- une salade de pêche.

cuisine facile,été,repas monocolore,repas orange,créativité en cuisine

Frais et délicieux.
Et pour vous, c'est encore l'été ou déjà l'automne ?

20/06/2013

C'est la saison des assiettes composées...

A la limite du printemps et de l'été, quand le soleil pointe (un peu timidement) son nez, on se met à penser repas froids, salades... Et assiettes composées. L'année dernière, je vous avais proposé un concours pour mettre en valeur ce type de repas facile et varié qui peut satisfaire appétit et papilles. Car la salade composée permet de combiner des restes (et donc, ne rien gâcher tout en remangeant pas exactement le même repas), des aliments vite prêts ou tirés du congélateur, éventuellement une préparation rapide, de se régaler de saveurs diverses, de trouver des déclinaisons multiples.

Ainsi, ces dernières semaines, nous avons souvent savouré des assiettes composées, souvent d'inspiration italienne :

P1070503.JPG

Bresaola, roquette, artichauts à l'huile, reste de cake aux artichauts, un peu de fromage

P1070486.JPG

Jambon, roquette, mozzarella di bufala, artichauts (décidément !), champignons, tomates cerises

P1070755.JPG

Bresaola, fine omelette, poivron, courgettes, fromage

P1070501.JPG

Poulet, gambas, haricots mungo ("pousses de soja")

Et vous, vous pensez parfois aux assiettes composées ? Qu'est-ce que vous aimez y mettre ?