Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2010

Quand on aime un pays, on aime sa cuisine - suite

Il y a quelques jours, je parlais de mon goût pour l'Italie et pour la cuisine italienne dont je ne me lasse pas. Mon autre cuisine favorite, c'est bien sûr la cuisine japonaise sous toutes ses formes. Ainsi, jeudi midi, nous nous sommes régalés de saumon teriyaki, accompagné d'une soupe miso, de thé vert et d'un bol de délicieux riz de la région de Niigata que nous avions rapporté (au risque d'un excédent de bagages !) de notre voyage au Japon cet été. Il y avait aussi nos derniers tsukemono (légumes saumurés) d'aubergines, également rapportés du Japon, non seulement délicieux mais particulièrement précieux car on avait failli se les faire confisquer à l'aéroport comme élément "liquide", donc interdit en cabine. Heureusement, on s'en est sortis et on les a savourés peu à peu. Il faudra essayer d'en faire nous-mêmes peut-être car on n'en trouve pas d'aussi bons en France.

P1020874.JPG

La cuisine japonaise, cela impressionne mais ce n'est pas forcément si compliqué que cela (facile à dire, en général, ce n'est pas moi qui cuisine !). Il suffit de s'y mettre tranquillement et méthodiquement. Ainsi, la sauce teriyaki, c'est un mélange de sauce soja, saké, mirin, sucre (pas obligatoire) que l'on fait réduire, comme si cela caramélisait. Puis on fait un peu cuire le saumon dedans. Elle s'accorde aussi très bien avec le poulet et avec d'autres ingrédients. Vous trouverez notamment des recettes typiquement japonaises sur www.cuisine-japonaise.com

08/11/2010

Les fêtes, ça se passe souvent à table...

Dimanche, c'était mon anniversaire. Etant gourmande, c'est normal de le fêter en partie à table. Mais je suis loin d'être la seule bien sûr. En France, il est en effet rare qu'une occasion festive n'ait pas son volet nourricier, qu'il s'agisse de fiançailles, mariage, anniversaire, Noël, ... et même des enterrements. Car manger, c'est du partage, de l'échange, de la complicité, du réconfort, ... Malheureusement, parfois aussi du stress quand on restreint sa façon de manger et qu'on craint de trop manger.P1020864.JPG

Ce n'est pas mon cas. Dimanche, c'était donc un déjeuner de fête maison concocté par mon cher chef à domicile, qui m'a ravie. Six huîtres toutes douces en entrée puis un merveilleux filet de bar arrosé d'un peu d'huile d'olive, accompagné de "mignardises" de légumes : épinards, tomates cerises grillées, petit gratin de courgettes.  P1020866.JPGOn a enfin terminé simplement avec un peu de ricotta avec du miel. Que de bonnes choses ! Certains diront peut-être que c'était raisonnable, cela ne l'est pas pour moi, c'est tout ce que j'aime (entre autres). Et la fête continue aujourd'hui dans un autre contexte !

P1020867.JPG

  

07/11/2010

Les plaisirs gourmands ont un an !

Les plaisirs gourmands ont un an. En effet, c'est le 7 novembre 2009, à l'occasion d'un déjeuner d'anniversaire, que je décidais de vous donner chaque jour un plaisir gourmand personnel. Pas d'égocentrisme dans cette démarche ni de volonté de donner à voir un modèle alimentaire. Mais une envie de vous montrer de facon concrète que le plaisir de manger, qui est au coeur de ma pratique de diététicienne, peut faire partie du quotidien et n'est pas réservé aux fêtes, week ends, invitations... De vous inciter à être vous-mêmes gourmand(e)s le plus souvent possible.

A l'époque, je m'étais fixé de tenir pendant un an. Histoire de créer une dynamique pour être présente plus souvent sur mon blog qui à l'époque somnolait un peu, Je n'étais pas sûre d'y parvenir. Cela me semblait nécessiter une certaine discipline. Un an après, pari réussi, je peux le dire. Hormis quelques périodes de vacances, j'ai été fidèle au rendez-vous chaque jour. La fréquentation de ce blog n'a cessé de progresser (cf courbe du nombre de pages vues ci-dessous) notamment grâce à ces plaisirs gourmands quotidiens. Accros de la cuisine ou adeptes du manger simple, vous semblez les apprécier d'après vos commentaires. Je vous en remercie sincèrement. Je suis vraiment très heureuse quand ce que j'écris ou montre vous intéresse, vous donne des idées, voire vous fait saliver ! En ce qui me concerne, ils m'ont donné confirmation que mes habitudes alimentaires étaient vraiment variées au fil des envies, des saisons, des occasions.

blog_courbe_nov10.jpg

Eh bien, au risque de décevoir peut-être certain(e)s, j'ai décidé de changer ! Car je déteste la routine et je ne veux pas que cela puisse le devenir. Les plaisirs gourmands ne vont pas disparaître bien sûr, car j'ai plaisir à les partager avec vous. Ils seront encore souvent là mais ils ne seront plus quotidiens. Je me fixe une nouvelle étape : continuer à être présente (quasiment) tous les jours, mais avec une variété de thèmes : outre les plaisirs gourmands, vous donner plus souvent des informations sur l'actualité de l'alimentation, des réactions sur des événements ou des lectures, des éclairages sur des aliments, des réflexions sur la relation à l'alimentation,... Bref, encore plus de variété gourmande ! J'espère que vous me suivrez dans cette voie.

Quand on aime un pays, on aime sa cuisine (plaisirs gourmands des 5 et 6 novembre)

Vous êtes d'accord, non ? Quand on aime un pays, on s'intéresse à sa culture, ses traditions, ses coutumes et, en général, la cuisine, la façon de manger, les aliments sont au coeur de ces pratiques. Pour ma part, j'aime énormément l'Italie et le Japon et je me délecte de leurs cuisines.

Ainsi, après ma bolognaise de légumes jeudi, c'était un peu Italie non stop vendredi et samedi, pour mon plus grand plaisir. Vendredi soir, il s'agissait d'un dîner professionnel dans un restaurant italien du 15eme, plutôt bon, le Fontanarosa, où j'ai notamment apprécié de très moelleuses et fondantes aubergines à la parmesane.

P1020863.JPG

Mais je ne vais pas très souvent dans des restaurants italiens car j'ai un peu ce qu'il y a de mieux à la maison ! C'était le cas samedi soir avec de succulents fusilli aux crevettes et courgettes. Un peu étonnée de voir des courgettes en ce moment, sans doute la fin d'une saison très douce. C'est un classique des pâtes en Italie et c'était très goûteux, je me suis régalée.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

05/11/2010

Trésors du congélo pour déjeuner solo (plaisir gourmand du 4 novembre)

Jeudi midi, déjeuner à la maison, sans trop de temps, entre des consultations et un départ pour les ateliers du Congrès 2010 du GROS (j'y reviendrai). Pas une raison pour mal manger bien sûr, vous commencez à me connaître... J'ai mis la main sur un des trésors (le mot n'est pas trop fort !) de mon congélateur : un reste d'une sublime bolognaise de légumes. Je l'avais mise à décongeler et quand je suis rentrée le midi, j'ai fait cuire les pâtes et réchauffé la sauce. Puis je me suis posée, j'ai saupoudré de parmesan et je me suis régalée. Il faudra que je réinscrive cela au menu d'un prochain repas et que je prépare une nouvelle bolognaise de légumes qui prenne la suite, sûrement un peu différente car avec un autre mélange de légumes de saison.

P1020861.JPG

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

04/11/2010

Les oeufs, nos alliés (plaisir gourmand du 3 novembre)

Les oeufs sont vraiment bien pratiques pour dépanner et préparer un repas rapide. De plus, ils sont nourrissants, pas chers et déclinables de multiples façons. Et c'est bon !

Il y a les ultra-classiques : oeuf à la coque et oeuf au plat. A ne pas répéter trop souvent pour ne pas se lasser.
Puis il y a les oeufs vite prêts, qui sont encore mieux avec une garniture, quelle qu'elle soit :

- les oeufs brouillés, BA ba des oeufs : on ajoute un peu de lait ou de crème puis on fait cuire tout doucement et pas trop, pour les servir bien moelleux. Ainsi, mercredi, pour un dîner vite fait, un peu "cuisine du placard", et tout à fait délicieux, il s'agissait d'une assiette composée avec un oeuf brouillé à la ciboulette, une salade d'épinards, quelques pommes de terre, des oeufs de saumon, des toasts.

P1020860.JPG

- l'omelette ou la tortilla ou la fritatta (omelette plate) qu'on peut garnir avec toutes sortes d'herbes, légumes de saison, fromage, ...

On peut aussi utiliser les oeufs pour un appareil plus complet qui prendra un peu plus de temps :

- une quiche ou pourquoi pas une quiche sans pâte : autant manger un morceau de bon pain en accompagnement plutôt qu'une pâte brisée moyenne. Et on peut faire ainsi une quiche à l'improviste même sans pâte à tarte sous la main. Elle cuit au four de la même façon.

- un flan, un clafoutis, un cake : toutes sortes de variation sont possibles, il y a toujours des oeufs battus et, en quantités variables, de la crème, du lait, éventuellement de la farine. Plus une garniture selon son envie et ce qu'on a sous la main.

Bref, l'oeuf est un aliment à avoir toujours dans son frigo.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

 

03/11/2010

Kaki d'automne (plaisir gourmand du 2 novembre)

P1020858.JPGLes Japonais mangent peu de desserts. Leurs pâtisseries se consomment avec le thé en dehors des repas. En général, on fait de même quand on mange japonais. Mais il y a des exceptions.

Ainsi, mardi soir, après un repas japonais de riz et de poisson, quel plaisir de savourer un kaki en pleine maturité. C'est la saison de ce fruit qui est très consommé au Japon en automne. Il était délicieux car moelleux, fondant, sucré, juteux, parfumé. En profiter d'urgence, cela pourrait vous changer un peu des pommes et des poires et surtout c'est à consommer très très mûr.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

21:54 Publié dans Plaisirs gourmands | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : automne, fruits, japon, dessert, alimentation, suivre les saisons | |  Facebook | |  Imprimer

02/11/2010

La cuisine, c'est parfois du mélange (plaisir gourmand du 1er novembre)

Les jours fériés, si on reste chez soi, ce peut être une bonne occasion de cuisiner. Pourquoi pas un plat mijoté qui cuira tranquillement ? Mais aussi quelque chose de simple en fonction de son envie.

Lundi midi, mon envie était refaire une recette que j'avais beaucoup aimée il y a déjà presqu'un an : choucroute et crevettes. Il ne s'agit pas d'une simple déclinaison type choucroute de la mer. C'est en fait une sorte de plat-fusion avec du chou qui cuit avec de la sauce soja, plus une fondue d'oignon et de poivron vert.

P1020846.JPG

C'était tout à fait délicieux et vraiment rapide à faire. Le plus long est de découper finement les légumes mais on peut le faire un peu à l'avance si besoin. C'est un plat original, cela change vraiment de la choucroute traditionnelle. La saveur de la sauce soja se marie très agréablement à celle du chou. J'ai l'impression que je l'ai encore mieux réussi que la dernière fois, sans doute en adaptant un peu la recette à mon goût. Alors, pourquoi ne pas faire de temps en temps des mélanges étonnants, ne nous mettons pas de barrières, l'important, c'est que le résultat soit bon.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

01/11/2010

D'où vient notre répertoire culinaire ? (plaisirs gourmands du 31 octobre)

En cuisine, certaines personnes perpétuent un répertoire culinaire issu de la tradition familiale, centré sur une région, un pays. D'autres ont une cuisine éclectique, nourrie de diverses influences au fil des découvertes et des envies.

Chez nous, c'est un peu un mix des deux : nous somme deux à cuisiner (oui, je sais, c'est une chance !). D'un côté, Italie et Japon, Italie par transmission, Japon par acquisition. De l'autre, pour moi, tout le reste* ! En fait, je pratique plutôt une cuisine occidentale, avec beaucoup de légumes, de céréales, du poisson, un peu de viande... Je n'avais pas de forte tradition culinaire familiale établie si ce n'est celle de bons produits frais et de simplicité maison. La preuve qu'on peut se mettre à la cuisine sans l'avoir apprise dans les jupes de sa mère, qu'on peut apprendre sur le tas et/ou sur le tard. Je fais toutes sortes de plats que l'on cuisinait peu ou pas dans ma famille (des soupes, des plats mijotés, ...). Je m'enrichis des recettes lues à droite, à gauche, dans les livres, les magazines, sur les blogs, ... Bref, une cuisine variée, à base d'envies et de plaisir. 

P1020839.JPG
P1020841.JPG

Ainsi, dimanche, on a mangé un délicieux repas japonais le midi avec du boeuf mariné au miso (une recette tirée du livre "Harumi Kurihara dans votre cuisine)", accompagné de légumes au sésame. Le soir, j'ai fait un soufflé au potiron dont j'avais eu l'idée en lisant le magazine Saveurs et que j'ai un peu adapté. Il était proposé en accompagnement, j'en ai fait un plat principal avec une salade, cela me paraissait suffisamment nourrissant. Il était délicieux, doré, parfumé, onctueux.

P1020844.JPG

Et vous, d'où vous viennent vos pratiques culinaires ?

*avec une petite touche de Japon car j'ai du mal à mettre autre chose que de la cuisine japonisante dans mes petits bentos.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

31/10/2010

Pâtes de luxe (plaisir gourmand du 30 octobre)

P1020837.JPGComme je le dis souvent, les pâtes sont déclinables quasiment à l'infini, on évite donc toute lassitude et on renouvelle les plaisirs. Samedi soir, il s'agissait de pâtes au crabe. Les miettes et pattes de crabe étaient associées à des spaghetti al dente et une goûteuse sauce tomate. C'était absolument délicieux, on s'est régalés ! Et quand je dis luxe, j'exagère un peu, il s'agissait de crabe surgelé de notre ami P..., pas ruineux.

Et rappelez-vous, les pâtes ne font pas grossir ! (à condition bien sûr d'en manger à sa faim).

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

09:49 Publié dans Plaisirs gourmands | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | |  Imprimer