Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2010

Osons des accords inédits

Lors d'un des ateliers que j'animais il y a quelques jours, il y avait un peu deux profils de femmes : celles qui suivent pas à pas une recette, ne se font pas trop confiance, ne savent pas quels accords de saveurs faire. Et celles qui sont décomplexées, osent tout, se débrouillent avec ce qu'il y dans le frigo, aiment tester de nouveaux mélanges. Aux premières, je dis de faire confiance à leur goût, de ne pas se limiter aux accords ultra-connus de type saumon-aneth ou tomate-basilic. Pour leur donner quelques repères quand même, je leur ai parlé d'un livre de Julie Andrieu, "Carnet de correspondances, mes accords de goûts". Dans ce livre, elle passe en revue quelque 200 aliments courants et elle propose des tas de correspondances avec d'autres aliments. Plus quelques recettes. Je dois avouer que je l'ai mais que je ne pense pas souvent à m'y référer malheureusement !

Pour ma part, je suis tantôt l'une, quand je suis une nouvelle recette pas à pas, tantôt l'autre, quand je fonctionne à l'inspiration avec ce que j'ai sous la main.

P1020941.JPGCette fois, j'étais dans le deuxième cas. Pas envie d'une soupe malgré le froid. Des haricots verts al dente restaient du repas précédent. Avec quoi les assembler ? Je fais le tour du frigo et je décide de tenter un accord inédit : haricots verts-bresaola-roquefort. Cela me parait tentant malgré une petite crainte que ce soit un peu salé (surtout ne pas rajouter de sel) et je me lance.

C'est très vite fait juste à découper le fromage et la bresaola. Un filet d'huile d'olive et le tour est joué. Qu'en disent les papilles ? C'est tout à fait fameux, pas trop salé, les haricots verts étant en quantité suffisante pour atténuer cela. Voilà un délicieux repas improvisé. Alors, n'hésitons pas à pratiquer la cuisine du frigo en osant des mélanges qui nous font envie.

PS : j'aurais pu ajouter des amandes, accord vu a posteriori chez Julie Andrieu, cela aurait apporté une texture croquante. A noter pour une autre fois

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne de temps en temps un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

28/08/2010

La cuisine, c'est un peu du bricolage (plaisir gourmand du 27 août)

De temps en temps, je parle ici de la façon dont les plats arrivent à table. Pour vous montrer que la cuisine à la maison, ce n'est ni très compliqué, ni magique mais un mélange de jeu, d'attention, d'imagination, de lecture, et bien sûr un peu de travail. Et c'est donc accessible à tout le monde.

Parfois, je pars d'une lecture sur internet, d'un ingrédient, ... Ce vendredi, je suis ainsi tombée sur une recette amusante sur le blog gourmand Beau à la Louche, inspirée d'un livre de Sonia Ezgulian, créatrice culinaire. J'ai eu envie de la tester car l'association d'aliments était assez inhabituelle : mangue-sardine-pommes de terre-pousses d'épinard, avec une vinaigrette au curry. J'avais déjà les sardines, les pommes de terre, le curry, je me suis équipée du reste.

Voilà donc une partie du repas. J'ai complété avec une autre salade. J'avais en tête une salade melon-mozzarella-basilic pour profiter encore un peu des melons. Je me suis souvenue que j'avais de la scarmoza (mozzarella fumée) utilisée la veille. J'ai pensé que son goût prononcé et sa texture ferme se marieraient sûrement bien avec le melon. A tenter en tout cas : la cuisine, c'est aussi beaucoup d'expérimentation : tant qu'on n'a pas goûté, on ne saura pas si c'est bon !

Et j'ai pensé aussi au plaisir des yeux, avec un repas aux couleurs harmonisées. Le résultat est plutôt joli à regarder, non ?

P1020521.JPG

C'était aussi très bon à déguster, avec des salades très complémentaires et riches en saveurs :

- accord melon-scarmoza-basilic excellent. Il faudra tenter la salade avec de la mozzarella fraîche pour comparer.

- accord sardine-mangue-curry étonnant et agréable mais bon, avouons qu'on ne mangerait quand même pas cette salade tous les jours !

Et vous, tentez-vous de nouveaux accords ? Lancez-vous, faites confiance à vos intuitions ou suivez des recettes de cuisiniers plus confirmés. Vous pouvez aussi pêcher quelques conseils d'accords dans le livre de Julie Andrieu, "Carnet de correspondances, mes accords de goûts", éditions Agnès Viénot, qui donne plein de conseils sur les accords aliment par aliment.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.

27/11/2009

Bolognaise de légumes : plaisir gourmand du 27 novembre

bolognaise.jpgVendredi soir, des spaghetti bolognaise mais pas la recette classique : une bolognaise de légumes ! C'est une recette que j'ai trouvée dans un livre de Julie Andrieu, la "food-trotteuse" et que je n'avais pas préparée depuis longtemps. L'avantage, c'est que je commente en général les recettes que je réalise pour compenser d'éventuelles lacunes de ma mémoire gustative et j'avais noté "délicieux". Une incitation à refaire ce plat. Cela l'était en effet. Il vaut mieux préparer la bolognaise à l'avance car cela prend du temps. Le principe est simple : on hache des légumes plutôt que de la viande (ceux qu'on veut, des légumes de saison si possible, ceux qu'on a sous la main), on les fait mijoter avec du vin rouge et du concentré de tomates pendant 1h00-1h15 environ. Cette fois, il y avait carotte, tomate, fenouil, courgette, poivron, oignon, persil plat. Une façon très agréable et originale de manger des pâtes, qui ravira les végétariens....et les autres. Et on peut sans problème congeler cette sauce si on en a trop, pour un autre dîner qui sera vite prêt. Pour plus d'idées de pâtes, voir ici ce que j'ai écrit il y a quelques jours.

NB : depuis le 7 novembre, afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel.