Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2010

N'ayons pas peur des féculents ! (plaisir gourmand du 16 septembre)

P1020604.JPGJ'entends régulièrement les femmes qui viennent me voir, et même un certain nombre d'hommes, me dire, pensant me faire plaisir : "oh, je ne mange pas de féculents le soir", "j'essaie de limiter les féculents", "si j'en mange le midi, je n'en prends pas le soir", "je mange du pain le matin, cela suffit", "j'adore les pâtes mais je n'en mange quasiment jamais", etc. Je prends bien le temps de leur expliquer que non seulement les féculents ne font pas grossir, mais qu'ils ne les empêcheront pas de maigrir ! Ils ont du mal à me croire et, comme d'habitude, je leur fais expérimenter cela par eux-mêmes.

Cessons d'avoir peur des féculents, nous en avons absolument besoin, quoi qu'en disent de multiples régimes. Mangez-en quand vous voulez en fonction de votre appétit. Pour ma part, j'aime beaucoup les pâtes, le riz, le pain et il est rare que j'ai un repas qui ne comprenne pas un de ces aliments, ou d'autres tels que le blé, la semoule, le quinoa... Ainsi, jeudi midi, j'ai déjeuné d'une salade de pâtes aux légumes grillés et dés de mozzarella. Et je ne m'inquiète pas de manquer d'aliments sources de protéines, je sais que mon bricolage alimentaire personnel, source d'équilibre sur la durée, m'en fera manger à d'autres repas.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.

 

12/09/2010

Tous au régime !

Fotolia_regime.jpgNon, ce n'est pas mon mot d'ordre, bien sûr, je n'ai pas changé d'avis sur les régimes ! C'est le titre d'un article plutôt intéressant, paru en juillet, que j'ai trouvé sur Marianne2, le site de l'hebdomadaire Marianne. Cet article pointe la folie qui embarque tant de monde aujourd'hui, non seulement les femmes mais aussi les hommes et les enfants, dans la spirale sans fin des régimes.

Pas de régime, ré-apprenons juste à manger tranquillement, attentivement, avec plaisir, de tout, à notre faim.

17:36 Publié dans Livres & medias | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nutrition, regime, marianne, maigrir, minceur, surpoids, zermati, apfeldorfer, dukan | |  Facebook | |  Imprimer

21/07/2010

Faisons-nous plaisir au déjeuner (plaisir gourmand du 20 juillet)

J'entends souvent les personnes qui viennent me voir parler de leur déjeuner comme de quelque chose de purement utilitaire : la nécessité de reprendre de l'énergie, une occasion de manger équilibré. Mais souvent, le plaisir est absent de ce repas. Or, il me semble que plus on a de repas sans plaisir gustatif, plus on ira chercher ce plaisir à d'autres occasions, dans du grignotage sucré par exemple. Donc, il est important de réintégrer le plaisir dans le repas et notamment dans le plat principal.

Un des moyens de se faire plaisir, ce peut être notamment de préparer son déjeuner si on en a le temps et si ses conditions de travail le permettent. C'est ce que j'essaie de faire plusieurs fois par semaine (ne nous fixons pas des objectifs trop ambitieux !).

Ce mardi, j'avais préparé une salade typique d'été : melon-pastèque-concombre-feta, avec une touche de persil plat qui apportait un parfum inattendu très plaisant. C'était très frais et coloré, un vrai moment de plaisir !

P1020007.JPG

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.

 

17/07/2010

Stop aux corps normés !

Ce samedi, j'étais à un cours de NIA, donné par la co-créatrice de cette discipline, Debbie Rosas-Stewart. Ce qui est bien avec le NIA, outre le bien-être énergisant qu'il procure, dont j'ai déjà parlé ici, c'est qu'on y cultive la diversité des corps : pas des corps normés comme en danse classique, pas des corps sur-musclés comme en aérobic, pas des corps tous pareils et androgynes comme dans les magazines : non,  ici, il y a des corps grands, des petits, des minces, des ronds, des maigres : tous les corps ont droit de cité et la règle est bienveillance et non jugement. Car le problème des normes, c'est qu'on veut y ressembler alors que nos corps sont faits pour être différents. Et on se met au régime, on se met sous contrôle, en restriction permanente pour atteindre un poids, une silhouette qui ne nous sont pas naturels, et pour le plus souvent prendre du poids in fine. Alors, ne pourrait-on s'inspirer du NIA pour la vraie vie et cultiver la diversité des corps ?

NIA_Debbie_juL10.jpg
NIA_Debbie2_juL10.jpg

18:01 Publié dans Stop à ... | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : nia, danse, corps, femme, minceur, régime, normes, sport, modèles féminins | |  Facebook | |  Imprimer

14/07/2010

Stop aux compléments minceur !

P1010987.JPGDès que les premiers rayons de soleil apparaissent, les vitrines et rayonnages des pharmacies se remplissent de quantités de produits promettant la perte de kilos sans effort. Ils s'attaquent aux graisses, diminuent l'appétit, empêchent l'absorption de certains nutriments, ...  Ils coûtent en général plutôt cher et séduisent de nombreuses personnes lancées dans la quête éternelle de la silhouette rêvée.

Pour ma part, je trouve que c'est une dépense inutile car cela ne contribue en rien à changer ses habitudes alimentaires pour avoir une perte de poids réelle et durable. Je n'avais pas de preuve de leur inutilité mais je vous livre les résultats d'une étude que je viens de lire sur le site canadien Psychomedia : http://www.psychomedia.qc.ca/pn/modules.php?name=News&... . Il s'agit d'une étude menée par des chercheurs allemands. Partant du fait que ces produits n'ont pas à prouver leur efficacité pour être mis en vente, ils ont voulu les tester pour en avoir le coeur net. Ils ont fait prendre neuf compléments alimentaires pour maigrir à différentes personnes ayant un surpoids et un placebo à d'autres. Conclusion : pas de différence dans la perte de poids : en 8 semaines, les personnes prenant un complément ont perdu entre 1 et 2 kg, celles avec placebo 1,2 kg en moyenne. Alors, faites quelques économies !

12/07/2010

La gourmandise ne fait pas grossir : expérimentation personnelle

Je ne suis pas une accro de la balance, et j'aide aussi certaines de mes clientes à se désintoxiquer peu à peu de cette addiction.
 P1010982.JPG
Instrument à tenir éloigné !
.
Mais, cette semaine, je me suis pesée dans un but expérimental. En effet, comme vous l'avez peut-être lu ces derniers jours, j'avais une semaine particulièrement riche en restaurants et repas festifs : trois dîners au restaurant (dans des lieux de haute gourmandise), un dîner "pique-nique" professionnel avec cake, macarons, ..., un week end en province pour un mariage ! De quoi accumuler vite fait quelques kilos supplémentaires. C'est en tout cas une crainte largement répandue, qui empêche souvent les femmes de profiter pleinement de ces moments de plaisir : il y a une part de culpabilité dans leur tête et l'anticipation des privations qui seront forcément nécessaires pour compenser les "excès".
Je me suis donc pesée avant cette semaine d'agapes, lundi 5 juillet. Et je me suis pesée à nouveau ce lundi 12 juillet.

Et le différentiel est ? suspense... 100 grammes ! Rien de significatif, ils vont repartir comme ils sont venus.

Cela vous étonne ?

Je ne me suis jamais affamée. En plus de tout ce que j'ai cité, j'ai aussi mangé des sandwiches, du chocolat, ...

En fait, je me suis fait largement plaisir mais j'ai arrêté de manger quand justement le plaisir n'était plus là. J'ai mangé en fonction de mes vraies envies sans me sentir obligée de tout goûter.

J'ai pris le temps d'apprécier ce que je mangeais.

J'ai laissé mon corps réguler ma faim et mes envies aux autres repas.

P1010961.JPG

Le cake cerise-chocolat blanc de SaQuaNa, une des nombreuses gourmandises de la semaine
 

Et je vous assure que je n'ai absolument pas un métabolisme hyper-consommateur d'énergie, je suis tout à fait normale : si je mangeais trop par rapport à mes besoins, je grossirais.

Pour retrouver ou conserver son juste poids, c'est ainsi qu'on peut manger : en étant à l'écoute de ses besoins et de ses envies, sans privation, sans frustration. Tentez l'expérience !

Et pour la semaine qui commence, pas question de faire attention, mais je reste à l'écoute de mes envies et, sans les contraindre, elles s'orientent plutôt vers la simplicité !

 

24/06/2010

Stop au régime Dukan !

Actuellement, il ne se passe pas un jour sans que j'entende parler du fameux régime Dukan ! Dans mon cercle amical ou professionnel, par mes relations, mes collègues, mes patientes. Certaines ont tenté de faire ce régime qui donne de si bons résultats à court terme et s'étonnent de reprendre du poids. D'autres ont dit stop au bout d'un ou deux jours, leur corps leur enjoignant d'arrêter. D'autres encore sont impressionnées par l'enthousiasme de leur ami(e)s. J'avais déjà évoqué le sujet et suscité quelques réactions tout à fait réconfortantes, mais sans doute minoritaires.

Quand on me demande ce que j'en pense, je réponds bien sûr, comme pour les autres régimes, que l'on perd du poids pour mieux le reprendre, que ne manger que des protéines pendant plusieurs jours n'a pas de sens pour la santé, ... Mais pour être plus ciblée dans mes arguments, j'ai décidé de lire moi-même un des livres du Dr Dukan. J'ai donc acheté "Je ne sais pas maigrir - édition 2010". Et j'y ai noté un certain nombre de choses étonnantes.

D'abord, j'ai été très choquée par la propension du Dr Dukan à dire "le gros est comme ci", "le gros est cela", "le gros a besoin d'une volonté extérieure", "la psychologie particulière du gros", ... C'est non seulement réduire les personnes à une de leurs caractéristiques physiques mais c'est aussi faire l'hypothèse, absurde, que les personnes qui ont un problème de poids seraient toutes pareilles ! Alors qu'on sait combien les déterminants du comportement alimentaire et de la prise de poids sont complexes (cela a encore été montré lors d'un colloque de l'INRA aujourd'hui même, dont je reparlerai).

P1010892.JPG

Le son d'avoine, aliment "magique" !

Sur le fond, le Dr Dukan propose de manger les aliments autorisés à volonté : ainsi, dans la phase 100% protéines, on peut manger des aliments à base de protéines (viande, poisson, oeuf, fromage blanc 0%, ...) en quantité illimitée ! Cela n'est pas vraiment la meilleure façon de revenir à l'écoute de ses sensations de faim et de rassasiement, les bases de la régulation alimentaire. Et cela entretient l'idée qu'il y a deux catégories d'aliments, ceux qu'on mange à volonté (comme s'ils ne représentaient pas des calories) et ceux qu'on limite car ils seraient "mauvais".

Comme certaines préparations nécessitent un apport de matière grasse, il préconise le recours à l'huile de paraffine, qui empêche l'absorption des nutriments. Savez-vous qu'il s'agit d'un dérivé du pétrole ? Miam !

Autre élément qui a retenu mon attention : il recommande de se peser tous les jours, et même plusieurs fois par jour (toutes les heures !) pendant la phase d'attaque, et de continuer à se peser tous les jours de sa vie ! Vous ne pensez pas qu'il y a un sérieux risque de devenir obsessionnel(le) de la balance ? Et d'avoir un comportement alimentaire erratique, conditionné par le chiffre du jour ?

Par ailleurs, il faut bien reconnaître que le Dr Dukan est très malin. Il ne cache rien des désagréments que vont rencontrer les personnes en suivant son régime et il propose même des solutions ! Exemples :
- la constipation : demandez donc un laxatif à votre médecin !
- l'haleine forte : super, c'est la preuve que ça marche. Mâchez un chewin gum, c'est fait pour ça !

Mais l'astuce essentielle, c'est qu'il prend bien soin d'être irréprochable, de se prémunir contre les personnes qui pourraient dire que son régime ne marche pas. Car il ne garantit la réussite durable qu'au respect impératif de trois conditions pour le reste de sa vie :
- manger trois cuillères à soupe de son d'avoine chaque jour,
- faire une journée 100% protéines tous les jeudis,
- abandonner les ascenseurs et marcher au moins 20 min par jour.

maigrir c'est fou.jpgQuand on le lit et qu'on vient de maigrir, qu'on en a mangé du son d'avoine, qu'on en a avalé des protéines, on se dit sans doute : "trop facile !". Mais au fil du temps, les habitudes reviennent, on préfère de bonnes tartines de pain aux galettes de son d'avoine, on ne peut pas refuser un dîner d'amis un jeudi, ... il est très difficile quand on mène une vie normale avec un travail, une famille, des amis, des vacances de respecter ces trois conditions. Bien sûr, cela existe, on m'a parlé d'une dame qui part en vacances avec des kilos de son d'avoine... Le faire, c'est vraiment s'imposer une sérieuse contrainte qu'on aura sans doute envie de lâcher à un moment ou à un autre. Mais on se dira, comme dans la plupart des régimes : c'est de ma faute, ce n'est pas de la faute du régime"...

Aujourd'hui, bien sûr que vous verrez de nombreuses personnes perdre du poids rapidement. Mais ce régime n'est pas nouveau et on voit aussi celles qui ont repris tous leurs kilos avec un bonus. Ne faudrait-il pas en tirer des leçons ?

Si vous voulez en savoir un peu plus sur l'histoire éternelle des régimes, je vous recommande le livre de Gérard Apfeldorfer, "Maigrir, c'est fou" (Odile Jacob de poche). Et le site du G.RO.S. (Groupe de réflexion sur l'obésité et le surpoids).

 

Le plein d'ateliers pour la rentrée !

Dès la rentrée de septembre, je proposerai à nouveau plusieurs ateliers ludiques, informatifs et interactifs : à la fois des nouveautés et des reprises d'ateliers réclamés. Voici la liste des thèmes prévus au programme. 

Fotolia_11888560_XS.jpg

MANGER, UNE QUESTION DE SENS : Un atelier pour faire un point global sur sa relation à l'alimentation, comprendre ce qui va et ce qui pourrait aller mieux, et envisager si besoin des changements concrets et réalistes pour allier sérénité et gourmandise.  

JE MANGE QUAND JE SUIS STRESSE/E... QUE FAIRE ? : Nous vivons dans un monde stressant : le travail, la famille, les amis, les contraintes de la vie quotidienne : on veut tout faire, on court, on s'énerve, on vit sous pression. Et souvent, on trouve de la détente et du réconfort dans l'alimentation. Il s'agira de comprendre ce qui nous stresse, d'apprendre à mieux gérer son stress et ses émotions sans que cela se transforme en grignotage de compensation au bureau ou le soir en rentrant, de trouver des moyens de ne pas ajouter le stress d'un repas pris à toute vitesse à la tension du travail, ... Elles ont dit : "Une chose est certaine, on sort de cet atelier déjà plus légère !) (Patricia)

MANGEONS AVEC TOUS NOS SENS, LA VRAIE GOURMANDISE : Aujourd'hui, bien souvent, on mange trop vite, machinalement, en faisant autre chose. Ou on est gourmand mais on croit que manger, c'est seulement une affaire de papilles. Un atelier ludique et informatif pour réapprendre à manger avec tous ses sens et initier ainsi un vrai changement dans sa façon de s'alimenter ! Avec mise en pratique à la clé.

TRANSPOSONS NOS TALENTS D'ORGANISATION AUX REPAS (spécial femmes actives !) : Nombreuses sont celles qui gèrent admirablement une carrière réussie, des responsabilités, avec un grand talent d'organisation, de préparation, d'animation, ... bien souvent, les mêmes se retrouvent fort démunies quand il s'agit des repas à la maison. Presque rien dans le frigo, des enfants ou un mari qui demandent "qu'est-ce qu'on mange ce soir ?" ou qui geignent "Encore la même chose !". Et cela peut les entraîner dans des abîmes de culpabilité. Conseils et astuces pour être plus sereine et efficace quant à la gestion des repas. Elles ont dit : "J'ai adoré cet atelier, il m'a fait prendre conscience de mes besoins pour mieux m'organiser à un moment charnière de ma vie" (Sophie)

DETACHONS-NOUS DE L'OBSESSION DE LA MINCEUR : Vouloir ressembler aux modèles de la mode et des médias entraîne de trop nombreuses femmes dans une spirale de régimes qui produit malheureusement le plus souvent kilos supplémentaires et mal-être. Il s'agira de remettre en question le modèle unique de beauté présenté, afin de privilégier le bien-être plutôt que la minceur à tout prix. 

BOYCOTTONS LE PREMIER REGIME ! (spécial ados) : Quand les couvs de magazine ou les copines font la surenchère en matière de régimes, les ados sont facilement influençables. Si le comportement de votre fille commence à vous inquiéter, qu'elle vous montre de la graisse imaginaire ou commence à supprimer certains aliments, peut-être serait-elle intéressée par cet atelier spécialement dédié aux adolescentes, pour comprendre le fonctionnement des régimes, conserver le plaisir de manger, réfléchir au modèle unique de beauté qu'on nous propose. 

LA BRIOCHE N'EST PAS UNE FATALITE ! (spécial hommes) : Repas d'affaires, dîners entre amis bien arrosés, abandon du sport des jeunes années : en prenant de l'âge, beaucoup d'hommes se retrouvent progressivement avec quelques rondeurs localisées, souvent joliment nommées : poignées d'amour, brioche, ... Les hommes sont en général moins obsédés par la minceur que les femmes, tant mieux. Mais de là à laisser des kilos s'installer durablement, ... Conseils pratiques pour revoir ses habitudes alimentaires avec gourmandise et sans privation.

COMMENT SURVIVRE AUX REPAS DE FAMILLE, APEROS, FETES.... ? : Quand on mange souvent dans sa famille ou sa belle-famille généreuse en mets de table, que l'on participe à des fêtes amicales, on a souvent l'impression de trop manger mais on a du mal à faire autrement pour ne pas décevoir. Avec le risque que les kilos s'installent peu à peu. Atelier ludique pour trouver des solutions concrètes à ces situations sans se fâcher avec qui que ce soit !

ATELIERS DE CUISINE POUR CUISINIERES COMPLEXEES : Quand on a eu une mère libérée qui s'est volontairement éloignée des fourneaux, on n'a pas forcément reçu un vaste héritage culinaire. Ce n'est pas une raison pour se limiter aux plats préparés ou au steak grillé. Des ateliers pour réaliser diverses variations autour de plats simples qu'on sera sûres de pouvoir reproduire.

Les ateliers durent 2h, sont limités à 7-8 personnes et la participation est de 20 euros (hors atelier de cuisine).

Si vous êtes sur Paris et que l'un de ces sujets vous intéresse, envoyez-moi un message à ariane.grumbach@bbox.fr en m'indiquant le jour de la semaine et l'horaire qui auraient votre préférence afin que je finalise au mieux le calendrier.

La gourmandise ne fait pas grossir !

P1010741.JPGComme je le disais ici, j'ai animé lundi une conférence sur le thème "La gourmandise ne fait pas grossir !". Axele Lofficial, organisatrice de la soirée, en a rendu compte sur son blog Axele ERE !.... Je suis ravie que des femmes soient intéressées et adhèrent progressivement à cette vision non restrictive de l'alimentation, qui va peut-être les aider à s'éloigner des régimes et leur libérer la tête de trop de contraintes alimentaires. Ces échanges sont toujours passionnants et stimulants car chacune a son expérience, ses contraintes, ses convictions, ...

Si vous pensez que votre entreprise ou une association dont vous faites partie pourrait être intéressée par une conférence-débat sur ce sujet, j'aurais plaisir à envisager cela avec vous. Contactez-moi : ariane.grumbach@bbox.fr .

 

 

Photo : les très gourmandes mignardises du merveilleux restaurant Les Bacchanales à Vence

22/06/2010

Quel est votre gâteau préféré ? (plaisir gourmand du 21 juin)

Lundi soir, à l'écart de la Fête de la Musique, j'animais une conférence-cocktail sur le thème "La gourmandise ne fait pas grossir !". Cela se passait à l'initiative de "Bamboo au féminin" , club de femmes créé par Axèle Lofficial, coach-formatrice, directrice de Bamboo Conseil, qui aide les femmes à "réussir professionnellement tout en s'épanouissant personnellement". Une vingtaine de femmes cadres, avocates, ...  étaient réunies. Je crois qu'elles ont apprécié d'entendre un discours différent du courant dominant sur l'alimentation, la minceur, les régimes, ... Elles ont déploré notamment le poids de cet environnement sur les jeunes ados qui se soucient de plus en plus tôt de leur poids alors que tout va bien. Je les ai encouragées à se faire plaisir au cours des repas et à manger avec plus d'attention, ce qui est possible même quand on a un emploi du temps très chargé. Un cocktail était ensuite proposé, où certaines ont tout de suite mis à profit ce qu'elles avaient entendu.

J'ai finalement assez peu profité moi-même des petits fours salés car j'ai été prise par de nombreuses conversations très intéressantes. Mais au dessert, je me suis régalée de trois petits éclairs au café. C'est sans doute un de mes gâteaux préférés, avec la tarte aux pommes ou aux prunes, le Paris-Brest, ... Et ce n'est pas si simple de trouver de bons éclairs au café car il faut une équilibre subtil entre le sucre du glacage, l'amertume de la crème au café, une pâte à choux moelleuse mais pas trop ramollie, ... Sur ce sujet, j'attends avec impatience l'avis des très gourmands Raids Patissiers pour dénicher les meilleurs de Paris ! D'autres préfèrent le mille-feuilles, la tarte au chocolat, le baba au rhum, ... Et vous, avez-vous un gâteau préféré ?

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.