Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2012

Instants délicieux d'un été parisien...

Cet été fut, comme les autres périodes de l'année, fort gourmand, qu'il s'agisse de manger chez soi ou dehors. Outre quelques repas dont j'ai déjà parlé, voici quelques-uns des délices de ces dernières semaines.

Un minestrone d'été des Pouilles délicieusement parfumé, pêché chez la très gourmande Edda

P1050948.JPG

Un filet de bar flambé au pastis, forcément escorté de fenouil, un régal délicatement anisé

P1050942.JPG

Un dîner réconfortant surtout quand le soleil ne brille pas (c'est arrivé !) : oeufs brouillés, saumon fumé, oeufs de saumon, épinards, fromage blanc aux herbes

P1050859.JPG

Une assiette italianisante et estivale, toujours un grand bonheur : bresaola, courgettes, pecorino, petite bruschetta, ..

P1050887.JPG

Du Saint-Félicien si coulant qu'il se mange à la cuillère...

P1050944.JPG

 

Une belle soupe de fruits rouges (fraise, cerise, groseille, framboise et coulis de fraise) dont le restant a fait un fameux petit déjeuner le lendemain avec du yaourt

P1050977.JPG

Des bricks à la pêche et à la framboise tout parfumés tout craquants

P1050884.JPG

Une toute simple salade de nectarines si douce si douce 

P1050945.JPG

Et vous, quels sont vos souvenirs gourmands d'ici ou d'ailleurs ? 

 

14/08/2012

Déclinaison fromagère estivale : 2eme épisode : la feta crue ou cuite

J'avais repéré dans le dernier numéro du magazine Saveurs une recette sympa de samossa aux épinards et feta. Tentant d'autant que cela faisait une éternité que je n'ai pas cuisiné avec des feuilles de brick.

On lave, poêle et égoutte soigneusement les épinards, puis on les mélange avec de la feta, des pignons (on trouve des petits sachets très pratiques chez Rap), de l'oeuf battu, du piment, un peu d'échalote (j'étais à court d'ail). Puis on garnit des 1/2 feuilles de brick et on plie. Jamais fait de samossa et je me suis plutôt pas trop mal débrouillée pour le pliage ! Cuisson au four et voilà des bouchées mixant délicieusement craquant et moelleux avec une farce savoureuse. J'ai vu qu'une blogueuse avait fait récemment la même recette et donne les détails (avec de plus jolies photos !)

P1050855.JPG



Le lendemain, il reste de la feta, alors, je pense à une salade que j'affectionne avec pastèque et concombre et un peu de menthe. Comme j'ai envie/besoin d'un repas complet, j'ajoute des "graines", en l'occurence du petit épeautre de Haute-Provence. Ce mélange de goûts et de textures est fort agréable et rafraîchissant.

samossa épinards feta,magazine saveurs,cuisine,épicerie rap,pignons,salade feta pastèque concombre

Et vous, vous l'aimez comment, la feta ? 

10/08/2012

Concours de la Plus Belle Assiette : encore quelques déclinaisons

Au concours de la Plus Belle Assiette Composée, certaines ont fait des propositions appétissantes mais qui ne collaient peut-être parfaitement à l'idée que le jury se faisait de ces assiettes car il s'agit plutôt de salades ou  de desserts.

Par exemple, une estivale salade composée de Julia, avec boules de melon, tomates cerise, feta sur un lit de salade.

julia_assiette7_bis.jpg

  

une salade de Mathilde, à base de laitue, radis, cubes de fromage, rosbeef froid, amandes, avec une vinaigrette huile de pépins de raisin-vinaigre de Jerez.

Mathilde_assiette14.jpg

Et on peut aussi composer un dessert, comme Julia :

- un dessert fraises-bananes : des fraises, une banane mixée, du yaourt grec, quelques céréales.

julia_assiette6_bis.jpg

- un dessert express au yaourt : yaourt vanille, banane coupée en tranches, copeux de chocolat.

julia_assiette8_bis.jpg

Inspirez-vous, imaginez, déclinez, ... et régalez-vous ! 

 

 

 

 

06/08/2012

Pâtes d'été, de l'Italie au Japon

P1050878.JPGLes pâtes, c'est bon en toute saison, donc bien sûr en été aussi. Aubergines, courgettes, tomates, ... sont à leur meilleur pour les accompagner. Et elles peuvent aussi nous rappeler des cieux cléments et ensoleillés, les rivages d'Italie, qu'il s'agisse de la baie de Naples où j'espère retourner un jour prochain (faisant mentir l'adage "Voir Naples et mourir"...) ou des petits ports de Ligurie.

C'est cela que m'ont évoqué ces délicieuses pâtes dominicales : d'épais spaghetti avec tomates, basilic, belles gambas, un délicieux plat s'accordant avec la saison.

Si vous vous intéressez aux pâtes de près, sachez qu'il s'agit plus précisément de spaghettoro Verrigni issus de la "trafilatura" en or, une technique de production différente de l'habituelle "trafilatura in bronzo" et censée apporter une texture différente (pour plus d'informations sur la "trafilatura" en bronze, lire le très intéressant billet d'Edda à propos de la fabrication des pâtes ). Verrigni est une fabrique de pâtes des Abbruzzes qui existe depuis 1898 et c'est grâce à l'épicerie RAP que nous les avons découvertes.

sanukiya_udon.jpgAu Japon aussi, on mange des pâtes en toute saison. Une façon de varier peut être de les préférer en bouillon chaud en hiver et avec une sauce froide en été. C'est ainsi que j'ai goûté samedi des udon, grosses pâtes à base de farine de blé, dans un restaurant ouvert assez récemment : Sanukiya.

Cette adresse fournit une bonne alternative à Kunitoraya 1 et 2, la référence en termes de udon à Paris jusqu'à présent. Elle propose un large choix, que ce soit en soupe chaude, à tremper dans une sauce froide ou à recouvrir de sauce froide. J'ai choisi cette dernière option,  des udon avec kakiage (une sorte de galette croustillante) de légumes et crevette. Les udon ont suffi à combler mon appétit mais, en cas de très grosse faim, on peut avoir pour 5 euros supplémentaires un "menu" où les pâtes sont complétées de poulet frit, omelette, daikon râpé, riz cuisiné. 

Et vous, vous mangez des pâtes en ce moment ?

Sanukiya : 9 rue d'Argenteuil, 75001 Paris 01 42 60 52 61

 

27/06/2012

De l'(in)utilité des lectures...

Ce week-end, j'ai fait de longs voyages en train. C'est l'occasion bienvenue de disposer de temps pour lire. Pas une raison pour ne se fixer que des lectures utiles, sérieuses, ... On a aussi envie de se distraire, ne pas se prendre la tête, découvrir, ... Malheureusement, le marchand de journaux propose assez peu de lectures passionnantes.

Je me rabats sans enthousiame sur Elle car lors de mes rares achats de ce magazine, je trouve souvent matière à partager avec vous. Pas grand chose à se mettre sous la dent cette fois :

- un témoignage vrai ou fabulé (rubrique "C'est mon histoire") sur les grands dangers de l'obsession de la balance pour la survie d'un couple : une prise de conscience qui pourrait être utile à bien des personnes qui ont besoin de "se désintoxiquer" de cet outil. Et on peut le lire en ligne (plusieurs "pages").

- un hallucinant smoothie quasi de science-fiction : alors que je pensais trouver peut-être une idée de recette sympa dans un paragraphe : "le smoothie de Miranda Kerr" (une top model), je lis : "protéines en poudre Sunwarrior, baies de goji, jus de noni, poudre Vitamineral Green, graines de chia, granulés de pollen d'abeille, poudre de cacao cru, baies d'açai" ! Elle ne serait pas légèrement obsessionnelle de l'alimentation santé, cette jeune femme ?! Je n'appelle pas ça de l'alimentation et je me demande où est le plaisir du goût là-dedans !

- un panier pour la semaine : des conseils pour un panier et des recettes pour toute la semaine (il s'agit de concurrencer le principe Hellofresh sans la livraison ?!) dont je doute que certaines se l'approprient intégralement. Juste une autre façon de présenter des recettes de cuisine en fait. Pour ma part, je note la pizzetta à la trévise et le poulet à la vietnamienne. Et ils sont sympas chez Elle, les recettes sont sur le site.

P1050696.JPG

Tout cela est quand même bien maigre. Autre choix, bien différent, Neon. Un magazine qui ne m'est pas destiné, puisque ciblant plutôt les trentenaires... J'avais découvert le numéro 1 car on m'y avait interviewée à propos de la mode des hamburgers et je l'avais trouvé plutôt sympa et avec des sujets originaux. Allons-y pour le numéro 2. Certes, ce n'est pas vraiment mon style globalement et c'est plein de savoirs inutiles (une page est même consacrée à ceux-ci) mais il y avait finalement pas mal de choses à lire.

Par exemple, dans mon champ d'intérêt, j'ai lu :
- un schéma humoristique sur le nettoyage du frigo qui participe peut-être indirectement à une certaine sensibilisation à l'hygiène alimentaire (?) ;

P1050692.JPG


- l'expérience de 5 jours de jeûne d'une jeune journaliste, narrée de façon vivante et précise quant aux sensations vécues jour après jour, qui devrait faire réfléchir sur leurs motivations ceux qui souhaitent s'adonner à cette pratique: en tout cas, ne le faites pas pour perdre du poids : comme elle l'écrit : 4 kilos perdus, dont 2 de muscles, et tous repris dans les 15 jours ! On peut en avoir un aperçu en video.

P1050693.JPG

Mais j'a lu aussi par exemple quelques conseils pour se faire apprécier de ses nouveaux collègues de bureau (même si je ne suis pas du tout concernée !) ou une interview d'un sérieux expert de l'analyse des foules de concerts rock (que je fréquente fort peu, et jamais dans la fosse !)...

Bref, lire, c'est comme le reste, ne le faisons pas que par utilité !

21/06/2012

J'ai testé pour vous : Hellofresh ! (panier végétarien)

Beaucoup de personnes ont du mal avec la préparation des repas quotidiens. Manque de temps, d'organisation, d'idées, de savoir-faire culinaire... Tout cela concourt à créer du stress autour des repas à la maison et parfois à manger ce qui tombe sous la main, sans grand plaisir.

Une nouvelle offre promet de leur enlever tous ces soucis : Hellofresh, lancée il y a quelques mois. Il s'agit de paniers livrés d'ingrédients pour plusieurs repas à cuisiner avec des recettes originales. Ils m'avaient contactée dès leur lancement pour que j'en parle sur mon blog ou que je teste leur offre. J'avais alors décliné la proposition pour 3 raisons :

- un manque de disponibilité pour recevoir le "panier" dans la tranche horaire proposée,
- un manque d'intérêt personnel pour le concept (nous n'avons en général pas de problème pour faire les courses et trouver des idées de repas selon nos envies et on a de la chance, on est deux à cuisiner !),
- je préfère décider moi-même des produits, services que je teste et le faire en grandeur réelle (notamment, autant que possible, en payant...).
Bref, j'en étais restée là jusqu'à ce que divers éléments me fassent changer d'avis :

- un tweet un peu critique de ma part sur le prix (au vu des menus proposés sur le site. Par exemple 3x2 repas = 49 euros) a suscité quelques réactions et j'ai pensé qu'il valait mieux bien sûr juger/commenter en connaissance de cause ;
- je me suis dit que, certes je n'étais pas intéressée à titre personnel mais que je me devais, en tant que "blogueuse influente" (???) de penser à ceux, peut-être vous cher(e)s lecteur/trices, qui ont d'autres besoins que les miens ;
- après ces réflexions, je m'apprêtais donc à tester un panier par mes propres moyens quand une proposition m'a été faite pour découvrir le nouveau panier végétarien. Alors, j'avoue, j'ai accepté de tester (gratuitement) un panier végétarien de trois repas pour deux personnes.

Voilà un long préambule avant de vous raconter cette expérience Hellofresh :

La livraison a eu lieu dans la tranche horaire prévue (j'ai choisi le bureau en journée par commodité mais ce n'est pas vraiment une bonne idée si on n'a pas de voiture car cela fait beaucoup à transporter !).

Le thème de la semaine était la cerise, proposée dans 3 recettes (un plat-2 desserts) : pas de chance, elles étaient manquantes dans mon colis. Je ne vais pas râler pour en acheter puisque le tout est cadeau mais l'idée, c'était quand même d'éviter les courses... J'espère que d'autres n'ont pas eu la même mésaventure.

Pour le reste, il y a à peu près tous les ingrédients prévus, dont certains en quantité généreuse (deux immenses concombres vs 1/2 nécessaire, une botte entière de petits oignons, une boite de 6 oeufs), une liste de menus, les recettes.

Pour des raisons d'organisation, je n'ai pas respecté exactement les menus prévus mais j'ai fait toutes les recettes suggérées. Cela a donné :

- Repas 1 : une "verrine fraîcheur" de tomate et concombre (un peu banale) et un "tagine de carottes et couscous d'épeautre" (parfumé et délicieux).

hellofresh, cuisine, paniers-recettes, livraison de repas, alimentation saine, qu'est-ce qu'on mange ce soir

Il restait de l'épeautre qui a constitué une partie de mon déjeuner du lendemain, en compagnie d'une autre recette, le "yaourt au muesli et cerises", un dessert ultra-rapide.

hellofresh,cuisine,paniers-recettes,livraison de repas,alimentation saine,qu'est-ce qu'on mange ce soir

- Repas 2 :  des "croques aux cerises, épinard et chèvre frais" (original et savoureux avec la plaisante acidité des cerises vinaigrées), la recette proposée par Clea,

hellofresh,cuisine,paniers-recettes,livraison de repas,alimentation saine,qu'est-ce qu'on mange ce soir

- Repas 3 : "falafels et salade", une recette de Chef Damien, excellent même si la recette manquait un peu de précision si on est peu expérimenté en cuisine.

hellofresh, cuisine, paniers-recettes, livraison de repas, alimentation saine, qu'est-ce qu'on mange ce soir

 - La dernière recette, un clafoutis aux cerises, je l'ai gardée pour plus tard et à ma façon...

Bilan subjectif de cette courte expérience :

Les avantages :
- on a un panier d'ingrédients disponibles, donc pas besoin de se déplacer pour des courses, sauf le basique du placard (il y a même le pain et les yaourts) ;

- on a accès à des plats originaux (pour la plupart), sans se casser la tête pour décider quoi manger ;

- on a l'occasion de découvrir à chaque fois des propositions différentes ;

- on a un certain plaisir à ouvrir le colis comme une pochette surprise et à découvrir des recettes originales, notamment ici celle proposée par la charmante Clea (dans d'autres paniers, il y a par exemple des recettes de Pascale Weeks).

- on a la souplesse de choisir entre 3 ou 5 repas, selon ses habitudes ;

- les recettes sont plutôt faciles à exécuter.

Les inconvénients :

- si on ne prend pas de mesures de précaution, certains ingrédients frais sont un peu limite après 2-3 jours (salade, herbes) ;

- on ne peut pas vraiment écouter ses envies ou ses goûts, on est contraint par les recettes de la semaine ;

- le temps à passer en cuisine pour préparer deux plats (entré-plat ou plat-dessert) est non négligeable (et parfois sous-estimé dans le livret) ;

- à l'heure où on a souvent envie de manger local, on manque d'infos sur le type et la provenance des aliments fournis, qu'il s'agisse des légumes, du chèvre, de l'épeautre, ... 

- il n'y a pas d'option "solo" alors que ce problème d'organisation des repas concerne beaucoup de personnes seules. Bien sûr, on peut être seul et prendre l'option pour deux mais cela oblige à manger deux fois le même repas ;

- on s'abonne sans date limite et on doit demander l'arrêt alors qu'on pourrait avoir envie de faire appel au service de façon occasionnelle selon les semaines ;

- je trouve le prix élevé même si je comprends évidemment que la préparation et le livraison ont un coût significatif. Quand on reporte un certain nombre de tâches  sur d'autres, on les paie, c'est légitime (quoique la réciproque n'est pas toujours vraie de la part des entreprises mais c'est un autre débat...).

Pour ma part, je ne compte pas m'abonner. Ce n'est pas que le principe n'est pas bon mais je ne me sens pas concernée : cela fait partie de mes plaisirs de choisir des recettes, de décider de ce que je vais préparer (et l'autre cuisinier de la paire est pire que moi en la matière !), je ne manque pas trop d'idées, et je prends le temps de faire les courses : c'est pour moi finalement plutôt moins contraignant que d'être bloquée sur un créneau horaire de livraison.

Mais, bien sûr, passionnée par l'alimentation (c'est mon métier !), je ne suis pas représentative, cela semble s'adresser à d'autres personnes :

- des personnes qui manquent de temps pour faire les courses, ou n'ont pas envie de les faire (il y a loisir plus plaisant que l'hypermarché à 20 heures ou le samedi matin...) ;

- des personnes qui ont une vie et une tête très occupées et pas le temps (ou pas envie) de réfléchir à des idées de repas et qui, du coup, ont tendance à préparer toujours les mêmes plats.

Il me parait nécessaire que ces personnes aient, ou aient eu auparavant, le goût de la cuisine pour apprécier ces paniers. Sinon, on risque d'avoir un peu de mal à s'y mettre, même si les choses sont largement facilitées.

Cela peut donc être une aide ponctuelle qui peut remettre sur le chemin du plaisir de cuisiner, en se rendant compte que ce n'est pas si long ou si difficile.

Et sinon, si on veut être autonome dans la durée, est-ce si compliqué de consulter quelques livres ou sites de recettes, d'en repèrer 2-3 différentes pour la semaine à venir pour compléter les habituelles, de lister les courses à faire, de se prévoir un moment pour y aller (flâner sur un marché, n'est-ce pas davantage un plaisir qu'une corvée... ?). Pour ma part, j'organise régulièrement des ateliers "Transposer ses talents à l'organisation des repas" qui donnent des clés et astuces pour se débrouiller (voire s'amuser) avec la préparation des dîners, qu'on soit seul(e), en couple, en famille.

Et vous, cela vous intéresserait, Hellofresh (pour l'instant, disponible à Paris et Strasbourg, bientôt à Lyon) ?

Merci à Hellofresh pour l'offre-test.

29/05/2012

Quand je triche avec la saison !

soupe, velouté, fèves, légumineuse, légume sec, printemps, pascale weeks, cuisine, recette du dimanche soirLe printemps, c'est la période des fèves fraîches. J'en avais mis une poignée il y a quelques semaines dans mon plat de légumes tout vert mais il faut reconnaître que c'est tout un travail à écosser pluis éplucher. Alors, ayant envie de tenter un velouté de fèves, j'ai reculé devant la tâche et j'ai eu recours à des fèves surgelées.

Une soupe, ce n'est pas compliqué mais il peut y avoir des variantes : compléter les fèves avec  des légumes, de la crème, un peu de fromage frais, un bouillon parfumé, des lardons, ... Alors, comme je fais parfois, j'ai confronté cette envie générique d'un plat à des recettes existantes pour affiner les ingrédients. Pour cela, je consulte mes blogueuses de cuisine favorites, jamais en panne d'une suggestion. J'ai ainsi trouvé une recette "du dimanche soir", donc tout à fait adaptée, un velouté de fèves au cumin, sur le blog toujours plein de ressources gourmandes de Pascale Weeks.

Rien de compliqué et le résultat, tout vert, fut très plaisant à savourer. J'aurais sans doute pu forcer un peu plus sur le cumin. Comme l'indique par ailleurs Pascale dans sa recette, pas forcément besoin de crème pour le velouté, je n'en ai pas mis, mais si besoin, cela peut adoucir le goût des fèves.

Les soupes de légumineuses (ou légumes secs), c'est une variante agréable pour changer des légumes, qu'il s'agisse de lentilles vertes, de lentilles corail, de haricots, de pois chiches, ... Est-ce que vous y pensez parfois ?

 

NB : Concours de la Plus Belle Assiette Composée : ne tardez pas, trois assiettes différentes proposées = trois chances de gagner / clôture le 21 juin !

24/05/2012

Et une jolie assiette composée du dimanche !

P1050515.JPGEvidemment, je ne participe pas au concours de La Plus Belle Assiette Composée que j'ai lancé récemment. Mais cela ne m'empêche pas d'en faire moi-même, pour le plaisir des papilles qui aiment la variété. Ainsi, ce dimanche, il s'est agi d'une assiette un peu italienne avec :

- une omelette épinards-feta-basilic,

- des tomates, de la mozzarella di buffala, du basilic,

- des asperges vertes,

- une salade de fenouil aux pignons

- un petit toast de caviar d'aubergine,

- des artichauts à l'huile.

C'est ça une assiette composée : quelques mets déjà prêts, un peu de préparation, un peu de cuisson ou des restes, bref, rien de compliqué mais c'est savoureux !

Du bon pain pour accompagner cela : de la baguette et aussi de la délicieuse fougasse pignons-romarin de Gontran Cherrier, très parfumée. On s'est régalés !

Alors, vous aussi, pensez assiettes composées et participez au concours sans tarder ! Et vous pouvez proposer trois assiettes différentes pour augmenter vos chances...

19/05/2012

Des oeufs, oui mais espagnols pour changer !

Je vous parle assez fréquemment des oeufs. Non seulement car c'est bon (quoique certains n'aiment pas du tout), sain, pas cher. Mais aussi bien sûr car ils sont largement déclinables en savoureuses recettes si on ne veut pas en rester au classique oeuf au plat.

Il y a quelques années, en été, j'étais très fan d'une recette d'oeufs au plat dans une poëlée de tomate, toute simple : on fait fondre de bonnes tomates fraîches avec de l'ail et du thym (éventuellement la veille) et on casse dedans des oeufs. Plus sophistiquée, on s'était régalés d'une recette d'oeufs basquaise pêchée chez Alain Ducasse.

Ce n'est pas encore tout à fait la saison des tomates, alors heureusement, il y a les tomates en boite. Cela nous a permis de goûter une recette tout à fait délicieuse et riche en arômes du Sud: des oeufs à l'espagnole (une recette du magazine Zeste, décidément plutôt une bonne source d'idées simples et bonnes), soit de la tomate, des oeufs, du chorizo et des lamelles de pommes de terre. Plus du basilic (du thym dans la recette d'origine). Voilà un plat complet et nourrissant.

oeufs à l'espagnole,riz à la cubaine,magazine zeste,cuisine,tomate

Sinon, pour rester dans la sphère hispanophone, j'ai récemment tenté la recette du riz à la cubaine suggérée par une fidèle lectrice : du riz, un oeuf au plat, de la banane caramélisée : de la savoureuse cuisine du placard, sucrée-salée. Merci Marie-Pierre !

oeufs à l'espagnole,riz à la cubaine,magazine zeste,cuisine,tomate

 

18/05/2012

Concours de la PLUS BELLE ASSIETTE COMPOSEE : oh le beau jury !

La semaine dernière, je vous annonçais le lancement du concours de


LA PLUS BELLE ASSIETTE COMPOSEE !

Je le répète, il ne s'agit pas de cuisine à proprement parler même si certains composants peuvent nécessiter réchauffage ou un peu de cuisson. Il s'agit plutôt d'imaginer des repas du quotidien vite prêts, appétissants et composites.

Aujourd'hui, j'ai le plaisir de vous présenter le fabuleux jury d'expertes (désolée, pas d'hommes, c'est un hasard !) qui s'intéressera à vos photos :

- Anne-Laure alias La Soif du Miam, aux papilles exploratrices toujours curieuses,

- Camille alias Moutarde et Macaron, d'une gourmandise affinée tant salée que sucrée,

- Fanny alias la "La Dame du Phare" qui parmi toutes ses belles photos nous présente parfois ses jolies assiettes,

- Florence "Sucre Glace", dont la belle vaisselle témoigne de son sens de l'esthétique.

De belles expertes mais ne vous laissez pas impressionner ! A vos assiettes !

Celles-ci seront évaluées sur quatre critères :

- la qualité esthétique,

- l'originalité et la diversité des composants,

- le côté appétissant,

- la facilité de constitution de l'assiette.

cuisine,concours,assiette composée,repas rapide,cuisine du placard,manger avec ses yeux

N'attendez pas, commencez dès maintenant à envoyer vos photos sur artdemanger@gmail.com