Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/07/2011

Assiette toute verte made in le Sud

assiette_verte.jpgAprès le repas en orange et blanc, on continue à s'amuser avec les couleurs. Et voilà donc une assiette toute verte spéciale retour du Sud. Il y avait des toasts à la tapenade verte, une salade de mini-courgettes, pignons et pecorino et une omelette aux fleurs de courgette, un ingrédient qu'on trouve difficilement à Paris. Tout cela était délicieux et fort parfumé.

Qu'elles soient monocolores, bicolores, multicolores, pensez aux assiettes composées : elles donnent une diversité de goûts qui contribue au plaisir du repas.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.


 

24/07/2011

Quel que soit son type de vacances, on mange !

été, vacances, alimentation, salades, pique-niques, gourmandise, repas de vacancesLe temps n'est peut-être pas celui qu'on attendrait mais c'est quand même les vacances pour beaucoup. Du coup, une autre façon de manger. Pour ceux/celles que cela intéresse, je vous renvoie à quelques réflexions et conseils des étés précédents qui ne semblent pas périmés :

En 2009 :

Le goût des vacances

Le goût des vacances dans d'autres contextes

En 2010 :

Bien manger sans stress en vacances

Pique-niquer en été

Et très belles vacances sereines et gourmandes !

 

16/07/2011

Brouillade, tofuette, tofuquiche ? En tout cas, c'est bon !

P1030617.JPGCertains jours, on fait avec ce qu'il y a dans le frigo et qui n'a pas une longue espérance de vie, en l'occurence du tofu et des oeufs. Emiettage du tofu, marinade avec jus de citron et épices, mélange avec des oeufs battus et de la crème de soja que j'ai sous la main. Le tout au four.

Cela pourrait être une tofu-quiche mais je n'ose pas utiliser ce nom, qui était celui d'un plat succulent qu'on avait découvert à Kyoto dans un délicieux restaurant de tofu aujourd'hui disparu, Tosai. Et il manque la pâte. Ce n'est pas non plus une brouillade au tofu car c'est plutôt lisse au final. Une tofuette comme une omelette ? Oui mais cela cuit dans le four.

Alors comment appeler ce plat végétarien et très modeste représentant d'une fusion Orient-Occident ? Est-ce si important de le nommer ? C'était très bon et il est clair que j'attache moins d'importance aux noms de plats que certains chefs qui font dans la longueur et la sophistication, voire la complexité superflue. Mais si vous avez des idées, je suis preneuse !

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

07:30 | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : alimentation, cuisine, tofu, quiche, oeufs, végétarien, japon | |  Facebook | |  Imprimer

15/07/2011

Salade paresseuse pour un déjeuner maison

alimentation,cuisine,salade,poulet,déjeuner rapide,travailler chez soiUn agenda de consultations un peu moins dense certains jours en ce moment me permet de temps en temps de travailler et donc déjeuner chez moi. Dans ce cas, comme je le dis souvent aux personnes qui pratiquent le travail à domicile, il s'agit d'être efficace : on bosse quand même ! Faire une vraie pause déjeuner, oui, passer des heures en cuisine, sûrement pas ! Ce jour-là, j'ai donc été donc plutôt paresseuse. J'avais un reste de haricots verts délicieux cuits la veille, j'ai fait sauter un filet de poulet en morceaux à la poêle, découpé des tomates (que j'ai quand même pris la peine d'éplucher...), assaisonné. Et voilà une belle salade tricolore (clin d'oeil à @SucreGlace) et savoureuse, que j'ai dégustée tranquillement, accompagnée de bon pain. 

Et vous, ça vous arrive, un déjeuner improvisé à la maison ?

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.


 

13/07/2011

Les fruits cuits, quel délice !

alimentation,cuisine,fruits cuits,ducasse,nature,gourmandiseBeaucoup de personnes, par paresse* ou par manque de temps, se contentent de manger les fruits "bruts", nature et crus. Bien sûr, c'est la meilleure façon d'apprécier des fraises parfumées, une pêche juteuse, ... Mais quel plaisir aussi à transformer un peu les fruits, les assembler en salade colorée, ou les cuire en poêlée.

Cette fois, comme je l'avais déjà fait en hiver, je suis partie d'une recette d'Alain Ducasse, dans son livre "Nature". Il s'agit de faire caraméliser un peu d'huile d'olive et de miel, puis d'y faire cuire rapidement un mélange de fruits d'été. Etaient ainsi rassemblés pêches, nectarine, abricots, fraises, cerises. Plus une pointe de vanille et une touche d'ajwain (une épice indienne au goût proche du thym). A la fin, j'ai ajouté des framboises sans les cuire. Cette recette est délicieuse et adaptable en toute saison. J'imagine ce que cela peut donner en automne (voire très bientôt vu la précocité des fruits cette année) avec figues, prunes, ...

*les plus paresseux, j'en ai rencontrés, mangent en général peu de fruits car ils n'ont par exemple pas le courage d'éplucher une clémentine ! Une banane ou une compote peuvent éventuellement trouver grâce à leurs yeux...

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

08/07/2011

Dinette en orange et blanc

P1030750bis.jpgPour trouver une idée de repas, je commence souvent avec un aliment dont j'ai envie. Ainsi, là, passant chez le marchand de légumes en semaine, j'ai vu des melons et je me suis dit que je n'en avais pas encore beaucoup mangé. J'ai aussi acheté des pêches.

Puis je me suis souvenue d'une entrée sympa qu'on avait mangée en Italie, melon-mozzarella avec un pesto léger de basilic. Cela tombait bien, j'avais de la mozzarella au frigo. Et du coup, j'ai eu l'idée de tout un repas en orange et blanc.

Ce qui a donné ceci :
- melon et mozzarella au basilic (au lieu du pesto),
- crevettes sautées au basilic (encore !) et riz thai,
- salade de pêches jaunes et blanches.

Des petites parts de chacun sinon je n'aurais pas pu manger entrée-plat-dessert. Rien de compliqué ou de long à préparer. Et c'était joli à regarder et bon à manger ! 

Décider de faire un repas mono- ou bicolore, ou autre thématique, c'est se fixer une contrainte. Mais cela, loin de limiter, stimule la créativité ! Alors amusez-vous et régalez-vous !

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.


 

07/07/2011

Salade Nice-Vintimille, un parfum de Sud !

En été, j'ai souvent envie de salade niçoise ou de pan bagnat, qui me font penser au Sud et remplacent (un peu...) un week end niçois. Pour le second, j'attends une occasion propice de pique-nique. Pour la première, l'envie a été stimulée par la lecture d'une chronique du critique de l'Express François-Régis Gaudry parlant de la meilleure salade niçoise de Paris. Et par la découverte d'une salade de Vintimille dans un petit livre de recettes de Ligurie que j'ai rapporté d'Italie. Vintimille, c'est tout près de Nice et cette salade est peu différente de la niçoise, elle contient des fèves, des radis notamment.

P1030738.JPG

Du coup, j'ai fait un joyeux mélange des deux, sachant que nombreuses sont les variantes autour de la salade niçoise. Mais il y a une règle à suivre : le seul élément cuit est l'oeuf. Donc, exit les haricots verts, les pommes de terre et surtout, oh hérésie, le riz ! Je n'avais pas de fèves, j'ai oublié le poivron, mais j'ai mis des radis et du fenouil. Au global, il y avait donc : des tomates, du concombre, des radis, du fenouil, de l'oignon rouge, du thon, de l'oeuf dur, des anchois, des olives (pour ceux qui aiment). Et, comme souvent, j'ai présenté cette salade déstructurée, c'est-à-dire non assemblée, ce qui est visuellement plus élégant me semble-t-il et permet à chacun de choisir de mélanger les goûts ou pas. Je sais que certain(e)s pami vous appécient cela. En tout cas, c'était tout à fait délicieux.

P1030748_bis.jpg

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

 

06/07/2011

L'art de manger en vacances

alimentation, nutrition, plaisir de manger, gourmandise, été, vacances, prendre son temps, savourer, art de mangerMes dix principes pour bien manger, je les ai un peu revus à la sauce vacances (pour ceux qui en prennent). Voilà ce que cela donne :

1. Profiter de la liberté pour retrouver son vrai rythme et manger quand on a faim

2. Saisir l'occasion de s'écouter et donc s'arrêter de manger quand on n'a plus faim

3. Profiter d'avoir tout son temps pour manger lentement et déguster les aliments avec ses cinq sens

4. Vivre détendu(e) et donc arriver détendu(e) à table

5. Profiter d'un agenda moins rempli pour manger sans autre activité

6. Ne pas s'interdire d'aliment car on a tout son temps pour savourer ses préférés

7. Développer sa curiosité pour de nouvelles saveurs comme pour le lieu où l'on est 

8. Manger des aliments locaux et de saison, le choix est large

9. Prendre un temps pour écouter ses envies (et les cuisiner)

10. S'amuser à développer sa créativité pour présenter joliment les aliments

Avec tout cela, je vous souhaite un très bel été serein et gourmand.

05/07/2011

Miam, du poisson !

De nombreuses personnes qui viennent me voir disent manger peu de poisson ou se limitent à un pavé de saumon à la poêle. Par peur des odeurs parfois mais surtout par crainte que cela soit compliqué ou par méconnaissance d'autres modes de préparation. A part éventuellemen le cuit-vapeur, souvent associé au régime (et un peu triste si on n'ajoute pas un assaisonnement). Comme souvent, c'est une inquiétude pas vraiment justifiée. Il suffit de commencer par une préparation simple, par exemple au four ou en papillote, et de tester différents poissons pour trouver ceux qu'on préfère.

Pour ma part, j'en aime beaucoup et j'apprécie de les varier. Cette fin de semaine, était-ce l'influence de notre virée italienne et maritime, on a mangé deux fois de délicieux poissons, à tendance méditerranéenne ou japonaise :

- du bar flambé au pastis. Cela vous impressionne ? Certes, c'est un poisson assez cher mais on peut se le permettre de temps en temps et ce sera toujours moins onéreux qu'au restaurant. Rien de compliqué, on fait revenir doucement les filets de bar de part et d'autre dans un peu d'huile d'olive et quand c'est presque cuit, on déglace avec un peu de pastis et on flambe ! C'était un régal ! En accompagnement, une compotée de fenouil pour compléter la touche anisée et de la ratatouille.

alimentation,cuisine,poisson,bar,maquereau,japon

- du maquereau à la japonaise, cuit émietté avec des légumes, du gingembre et une sauce soja-saké-mirin-miso, puis servi sur du riz. Savoureux et nourrissant. C'est une recette du très plaisant livre de cuisine japonaise familiale de Harumi Kurihara "Harumi dans votre cuisine".

alimentation,cuisine,poisson,bar,maquereau,japon

Et quand vous n'avez ni le temps ni l'envie de cuisiner, rappelez-vous que le poisson en boîte, c'est toujours du poisson et c'est bon ! Thon, sardines, maquereau sont bien pratiques pour des dîners vite prêts, accompagnés de quelques crudités de saison.

27/06/2011

Les pâtes aiment les saisons

A l'orée de l'été, du moins sur le calendrier, on a mangé de délicieuses pâtes à la Norma. Soit des pâtes avec aubergine, tomate, basilic, ricotta. C'était la première fois cette année. Car les pâtes sont un excellent support pour suivre et apprécier le rythme des saisons.

alimentation,nutrition,pâtes,féculents,rythme des saisons

Suivez votre inspiration et ce que vous trouvez sur les étalages. Par exemple :

Tomate-basilic, tomate-roquette, et toutes les déclinaisons de la tomate, ratatouille, courgette-menthe, .... en été ; 

Petits pois-jambon, fèves-pecorino, asperges, artichauts, ...au printemps ;

Brocoli et pignons, poireaux et saucisse ou jambon en hiver ; 

Champignons voire même potiron à l'automne, fenouil-sardine, ... 

Régalons-nous !