Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2014

Des résolutions de rentrée ? Non, une prolongation de l'été !

Souvent, à mes patientes qui rentrent de vacances, je demande comment cela s'est passé côté alimentation, détente, repos... En général, il y a beaucoup de positif et, au moment où elles replongent dans leurs habitudes quotidiennes, je les questionne sur ce qu'elles pourraient garder de ce qui leur a plu/fait du bien pendant l'été. Tout en prenant en compte une disponibilité et un contexte différents évidemment. Il ne s'agit pas de se fixer de rigides et ambitieuses résolutions qu'on ne tiendra probablement pas longtemps. Mais d'identifier des petits moments pour soi ou avec les autres à incruster dans le temps contraint : lecture, balade, cuisine, rêverie, dessin, sommeil, apprentissage nouveau... Chacun(e) a ses préférences et ses envies personnelles.

Fotolia_©Robert Kneschke.jpg

On l'accroche où le hamac maintenant ?

Pour ma part, est-ce dû à ma déconnexion partielle des réseaux internet, j'ai eu l'impression de prendre beaucoup de temps pour moi et d'en avoir pour réfléchir, imaginer, expérimenter. Du coup, j'ai fait diverses choses un peu nouvelles en ces quelques semaines et je compte en prolonger certaines autant que possible car elles sont fort plaisantes. Pas seulement nager, qui ne peut avoir la qualité à Paris de ce que je vis dans le Sud évidemment... Je vous en reparlerai, le temps de voir si cela une chance de durer.

Et vous, qu'avez-vous envie de transposer de vos plaisirs d'été en ces jours de rentrée ?

NB : demain mardi à 22h40 sur Arte, une émission probablement intéressante sur "L'urgence de ralentir". Je ne suis pas sûre que je veillerai si tard mais vive le replay !

Sans doute pas un hasard si Arte programme cela le 2 septembre au moment où la tendance est sûrement davantage à l'accélération... Ralentir, d'ailleurs, j'en parle souvent.

 

Visuel © Robert Kneschke - Fotolia.com

19/08/2014

En été...on ralentit (encore plus !)

004.jpg

Moi qui ai déjà l'impression d'aller bien moins vite que beaucoup de mes concitoyen(ne)s, cet été, j'ai encore ralenti le pas. Beaucoup moins d'internet, pas de réseaux sociaux qui incitent à la réactivité, pas d'urgence à publier un billet de blog (désolée de cet abandon provisoire, fidèles lecteurs et lectrices).

En été, en effet, si on a la chance de prendre des vacances, on prend son temps, on musarde, on flemmarde, on fait des pauses contemplatives comme y invite cette oeuvre que j'ai été amusée de découvrir sous la coupole des Galeries Lafayette : une oeuvre intitulée Eloge de la contemplation - le temps suspendu... de Philippe Ramette.
 
Pour ma part, cela m'a permis de beaucoup marcher, au gré de prétextes à promenades en préférant l'air à la moiteur du métro. De beaucoup lire. Et ce fut le temps de buller, de faire ce qu'on veut sans contrainte, d'aller à son rythme. J'espère que votre été fut aussi à votre goût.
 
Je reprends maintenant le fil du blog. Que vous soyez encore en vacances pour quelques jours, que vous prépariez la rentrée ou qu'elle soit déjà effective, je vous propose un petit feuilleton rétrospectif en huit épisodes : "En été, on..." 
 
A demain !
 




 

 

13/07/2014

Bel été serein et gourmand où que vous soyez !

Pour beaucoup d'entre vous, je suppose que l'été est l'occasion de faire une pause, de partir près ou loin, de se reposer. Et peut-être, je l'espère, de bien manger... qu'il s'agisse de convivialité amicale ou familiale, de découverte d'une région ou d'un pays, ou tout simplement de davantage de temps pour cuisiner chez soi.

Si vous êtes arrivé(e) récemment sur ce blog, peut-être serez-vous intéressé(e) par ces billets :

L'art de manger en vacances

En vacances, on grossit ou on maigrit ?

Si vous êtes en quête de quelques idées simples pour vos repas, tapez été dans le moteur de recherche à gauche de la page et vous aurez diverses suggestions de salades, plats, desserts... Un exemple autour des légumes.

Vu le temps qu'il fait pour l'instant à Paris et les conseils ayurvédiques de Beena, pas sûr que je puisse actualiser mon expérience des glaces parisiennes cet été.

P1100309.JPG

Du 14 juillet au 17 août, je continue en partie à travailler mais j'ai décidé de m'absenter du web : pas de billets de blog, même pré-programmés, pas de fil twitter, ni facebook : je n'y viendrai pas, vous ne m'y verrez pas. Sauf cas de force majeure que je n'imagine pas trop. Rendez-vous donc le 18 août et bel été d'ici là !

Photo prise aux Iles Chausey, au large de Granville, la semaine dernière

18/01/2014

Et si on ralentissait ?

Il y a résolution et résolution. Il y a quelques jours, je vous parlais de souhaits et non de résolutions car je ne crois pas vraiment à ces décisions prises à jour fixe, très souvent sans lendemain. Mais j'ai aimé les résolutions dont m'a parlé une patiente récemment. Ralentir. Prendre soin de soi. Car il s'agit de directions, de choix qui vont irriguer la vie dans toutes ses dimensions. Et non d'objectifs ponctuels ou déconnectés de la réalité.

Et en effet, si on ralentissait ? Car on va de plus en plus vite, vous ne trouvez pas ? Ce thème de l'accélération était d'ailleurs au programme de l'émission La Tête au Carré sur France Inter il y a quelques jours.

On travaille de plus en plus, on passe souvent beaucoup de temps dans les transports. On veut caser de plus en plus d'activités dans une journée, on a beaucoup de sollicitations et on a du mal à renoncer à certaines, on passe du temps scotché à divers écrans... Du coup, on mange de plus en plus vite, on ne veut plus prendre le temps de faire les courses ou de cuisiner. Bref, on fait tout de façon accélérée et il n'est surtout pas question de prendre le temps de ne rien faire...

Mais est-ce vraiment bon pour soi ? Est-on satisfait de ce qu'on a fait ? A-t-on profité à fond de ses différentes activités ? Pas sûr...

Il me semble que de plus en plus de personnes ressentent davantage ce besoin de ralentir aujourd'hui. Parce que justement, on a sans doute trop accéléré par rapport à ce que notre tête et notre corps sont capables de supporter.

prendre son temps,ralentir,lenteur,prendre soin de soi,accélération,rythme personnel,faire des pauses

Trouver son propre rythme, pas forcément celui d'une tortue...

Prendre conscience de son rythme personnel, ralentir, faire une chose à la fois, ... Et faire des pauses dans la course effrénée des journées. A chacun de trouver les modalités qui lui vont : se poser et ne rien faire (sans culpabiliser !), lire, faire des jeux, marcher... voire méditer, une activité de plus en plus à la mode. Ou cuisiner : ne pas considérer que c'est du temps perdu mais un moment de détente où l'on se fait du bien. Alors, est-ce que tout cela n'en vaudrait pas la peine ?

C'est un sujet qui me tient à cœur, alors je vous en ai déjà parlé :

- après lecture d'un magazine qui surfe sur les modes

- après une conférence à HEC

- après une journée off

Et vous, respectez-vous votre rythme ? Savez-vous ralentir ? Avez-vous vos astuces pour prendre votre temps ?

Visuel © Alexey Bannykh - Fotolia.com

26/07/2013

La Minute Gourmande du 26 juillet : savourez les vacances !

Comme je le disais lundi, cette période, même si on ne part pas, est propice à ralentir. Et donc à savourer...

 

 

 

vacances, été, ralentir, lenteur, prendre son temps, détente, repos, savourer les aliments

Image © Vladislav Kochelaevs - Fotolia.com

05/07/2013

Slow blog, busy life...

Vous aurez peut-être remarqué que le blog prend son temps ces jours-ci, à peine un billet par semaine. Cela change de mon rythme habituel depuis quelques années. Il faut dire que je n'ai jamais eu autant de consultations : eh oui, c'est peut-être un signe du changement des temps, des personnes appellent pour un premier rendez-vous encore fin juin-début juillet. Sans espèrer perdre 10 kgs avant le maillot de bain (quoique...). Plus les voix qui s'élèvent plus nombreuses contre les régimes. Plus l'adorable Caroline qui m'a fait de la "pub" sur son blog si sympa. Plus quelques autres activités, réunions, ateliers, séminaire, ... D'où un manque de temps pour se poser derrière l'ordi  et l'envie aussi, quand j'ai du temps, de me poser pour penser à autre chose. Le surmenage, ce n'est pas vraiment mon truc ! Mais j'ai plein d'idées en tête, donc je ne compte vraiment pas vous abandonner !

diététicienne anti-régime, mincir sans régime,  caroline desages, blog, prendre son temps,

Et vous, profitez de chaque moment, écoutez vos envies, savourez les mets que vous aimez.

05/10/2011

Trouver du temps, mais pour quoi faire ?

La semaine dernière, j'ai participé dans le cadre d'HEC au Féminin à un atelier sur le thème du temps : "Où trouver du temps ?", animé par Sophie Reynal, la dynamique responsable de cette entité. Je suis sûre que vous êtes nombreu(x)ses à avoir l'impression de toujours manquer de temps. Mais vous êtes-vous déjà demandé si la façon dont vous utilisez vos ressources-temps correspond vraiment à ce qui est important pour vous ? Ainsi, quand une personne dit "je n'ai vraiment pas le temps de faire du sport", elle a en fait une vision erronée : ce n'est pas qu'elle n'a pas le temps, c'est qu'elle ne considère pas cela comme assez important pour y consacrer du temps et qu'autre chose est plus essentiel à ses yeux.

pendule.pngCette façon dont on utilise le temps (dont tout le monde dispose en quantité égale...) est très personnelle et appartient à chacun(e). C'est sûrement intéressant de prendre un peu de temps (justement !) pour observer le contenu de ses journées et voir si ce qui nous fait vibrer est en tête de liste. Bien sûr, on ne fait pas que des choses dont on a envie (quoique... personnellement, j'essaie de tendre vers ca !). Mais quand on n'aime pas du tout faire certaines choses et que ce sont pourtant des activités indispensables, c'est important d'en prendre conscience plutôt que de maugréer, de culpabiliser ou de faire l'autruche. Alors, on peut parfois déléguer cela, à son conjoint, ses enfants, une personne extérieure, ... Ou instaurer un tour de "corvées" pour que chacun en prenne sa part. Mais il convient de vérifier au préalable que c'est une activité vraiment nécessaire. Le repassage par exemple ne pourrait-il pas être sérieusement allégé et ne plus être l'objet d'un perfectionnisme exacerbé ?! Ainsi, Sophie suggère de faire une liste des choses "pas faites pas graves" et il en existe sûrement plein !

La question du temps est aussi au coeur de la cuisine, surtout pour les repas du quotidien. Là encore, il est important de faire le point sur son envie véritable pour ne pas cuisiner à contrecoeur. Soit on y trouve du contentement, de la détente, soit on peut étudier sans culpabilité comment on peut s'en débarrasser ou minimiser le désagrément. Je crains que peu d'entre vous aient les moyens de se payer un cuisinier... Mais on peut étudier d'autres voies. Le conjoint peut-il prendre le relais s'il y trouve du plaisir ? Comment peut-on gagner du temps en s'organisant différemment, en ayant anticipé les courses ou la préparation ? Peut-on aussi changer son regard sur cette activité ? Ainsi, Sophie elle-même a complètement changé sa façon de considérer la cuisine du quotidien, alors qu'elle est toujours une femme d'affaires super occupée : au lieu de bacler la préparation des repas ou de proposer des plats tout faits, elle concocte maintenant des bons petits plats maison (avec beaucoup de légumes en provenance de l'AMAP qu'elle a créée !) en compagnie de ses enfants, et adore ce moment de complicité. Peut-on ainsi, selon son tempérament et son envie, en faire un moment de partage à deux ou en famille, ou alors un moment de bricolage décomplexé, de pétillement créatif, de préparation minutieuse, de relaxation sereine, ...   

A ce propos, j'ai été fort étonnée par une étude récente qui annonce que les Français passeraient 1h22 par jour en cuisine. Vous en connaissez des comme ça, à part peut-être des pros, des bloggueuses, des mères de famille nombreuse ne travaillant pas ?! Même si beaucoup de provinciaux rentrent chez à déjeuner, cela me parait a priori assez exagéré.

Et vous, comment considérez-vous le temps que vous passez à la cuisine du quotidien ? ( mais je sais qu'il y en a un certain nombre parmi vous qui aiment vraiment cuisiner ;-))

Sur une thématique proche, je vous avais aussi parlé il y a quelque temps de la charge mentale des femmes.

06/07/2011

L'art de manger en vacances

alimentation, nutrition, plaisir de manger, gourmandise, été, vacances, prendre son temps, savourer, art de mangerMes dix principes pour bien manger, je les ai un peu revus à la sauce vacances (pour ceux qui en prennent). Voilà ce que cela donne :

1. Profiter de la liberté pour retrouver son vrai rythme et manger quand on a faim

2. Saisir l'occasion de s'écouter et donc s'arrêter de manger quand on n'a plus faim

3. Profiter d'avoir tout son temps pour manger lentement et déguster les aliments avec ses cinq sens

4. Vivre détendu(e) et donc arriver détendu(e) à table

5. Profiter d'un agenda moins rempli pour manger sans autre activité

6. Ne pas s'interdire d'aliment car on a tout son temps pour savourer ses préférés

7. Développer sa curiosité pour de nouvelles saveurs comme pour le lieu où l'on est 

8. Manger des aliments locaux et de saison, le choix est large

9. Prendre un temps pour écouter ses envies (et les cuisiner)

10. S'amuser à développer sa créativité pour présenter joliment les aliments

Avec tout cela, je vous souhaite un très bel été serein et gourmand.

18/09/2010

Du temps pour cuisiner ? (plaisir gourmand du 17 septembre)

Vendredi matin, j'ai préparé une salade au quinoa pour ma lunchbox. J'ai préparé tous mes ingrédients (concombre, tofu, kiwi, graines germées) pendant que le quinoa cuisait. Puis j'ai assemblé le tout et ajouté la sauce. Cela a-t-il pris du temps ? Franchement, pas beaucoup.

P1020605.JPG

Bien sûr, plus que de partir les mains dans les poches ! Mais c'était délicieux et cela en valait la peine. De plus, la préparation d'un repas peut aussi  être un bon moment en soi, quel que soit le plat que l'on prépare : on se concentre en épluchant les légumes ou autre, on oublie ses soucis, on utilise tous ses sens, on se réjouit à l'idée du bon repas qu'on se prépare, ...

P1020606.JPG

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.