Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/08/2012

Improvisé et délicieux, c'est possible !

Il y a des jours où l'on n'a pas beaucoup de temps pour préparer à dîner, ou pas beaucoup de courage, ou les deux, et heureusement quelques restes/ingrédients disponibles dans le frigo. Alors, cela peut produire quelque chose de plutôt sympathique et de très bon, comme ici une assiette avec un oeuf poché, des dés de tomate, des graines germées, de la salade, quelques lamelles de fromage de chèvre...

P1050582.JPG

Et vous, comment vous improvisez en cuisine ? 

04/07/2012

Monsieur Oeuf et Madame Tomate, un couple bien assorti !

Mardi soir, on s'est régalés d'une omelette plate (ou tortilla) vite prête, toute moelleuse et estivale : une omelette tomates et feta, plus un peu de roquette apportant une touche d'amertume. En gros, on fait revenir tomates et oignon émincé dans une poêle, un peu de basilic, on verse les oeufs battus puis des dés de feta (là, il en retsit, posés dessus) et ça cuit tranquillement. Un exemple qui montre que l'accord oeuf-tomate est fort plaisant.

oeuf,tomate,omelette,tortilla,été,diner vite prêt,feta

Cela me fait penser que je pourrai bientôt refaire ma poêlee de tomates toute simple et parfumée que j'adore : on fait fondre des tomates au thym jusqu'à compoter et on casse des oeufs dessus. Recette que je fais depuis tellement longtemps que je n'ai jamais songé à en parler sur ce blog. Ou celle d'Alain Ducasse, pas mal non plus, un peu plus complète (poivron et jambon en plus).

Il y aussi des oeufs à l'espagnole qu'il faudra penser à refaire car excellents. Tiens, je me rends compte qu'il y avait eu aussi une suggestion toute simple de "familysol" que je n'ai pas encore goûtée : une tomate creusée, un morceau de jambon blanc à l'intérieur et l'oeuf cassé dedans puis au four.

Et vous, vous pensez à marier oeuf et tomate en été ?

25/04/2012

Quand les magazines de cuisine nous inspirent...

On lit régulièrement des magazines de cuisine. On repère des recettes qui nous font saliver, parfois on les découpe, on les entasse, on les classe, on les oublie... Et parfois, on a envie de les réaliser tout de suite. Enfin, cette fois, pas moi, mais mon chef perso ! Dans Zeste, un magazine plutôt sympa avec des recettes orientées vers le quotidien et la simplicité, j'avais vu une recette dont je me doutais qu'elle était faite pour lui plaire, car elle regroupait plusieurs de ses ingrédients favoris. Cela n'a pas raté, deux-trois jours après, elle était au menu : oeuf poché, asperges vertes et polenta onctueuse. Il a suivi la recette (c'est plutôt ressemblant, non ?!) et apporté quelques touches perso dans l'assaisonnement. En tout cas, c'était délicieux !

P1050373.JPG

P1050372.JPG

Et vous, que faites-vous des recettes de magazines : utilisation immédiate ou stockage longue durée ? 

20/01/2012

L'omelette, elle se décline...

oeuf,omelette,chèvre,épinards,diner vite prêt,repas complet,hiverSouvent, quand mes patient(e)smanquent d'idées pour leurs dîners de semaine vite prêts, je leur parle des oeufs. Certain(e)s n'aiment pas cela, mais il y en a aussi qui n'y pensent pas. Or, non seulement, les oeufs peuvent prendre différentes formes mais on peut les mêler à toutes sortes d'ingrédients selon la saison et/ou les disponibilités du garde-manger.

Ce soir-là, des oeufs, il y en avait bien sûr au frigo, comme presque toujours. Un petit chèvre Pelardon du Gard était là, tout juste remonté de Nîmes par la solidarité gastronomico-familialo-voisine. Des pousses d'épinards en quantité généreuse se sont jointes à eux. Ces trois ingrédients ont donné une fort savoureuse omelette (je l'appelle improprement ainsi car les puristes diront qu'une vraie omelette est roulée...) que nous avons dégustée en compagnie de délicieuses pommes de terre sautées (ça, c'est quand on a un peu plus de temps). Et voilà donc un repas complet, équilibré même (pour ceux qui croient que l'équilibre doit se faire à chaque repas ;-)) : des oeufs sources de protéines, des féculents, des légumes, un laitage... Mais non, l'équilibre se fait sur la durée, alors, mangez de tout selon vos envies !

26/11/2011

Leçon japonaise 4 : n'ayons pas peur des oeufs !

Vous ne le savez peut-être pas, les oeufs sont omniprésents dans les repas japonais. D'ailleurs, ils leur prêtent une grande attention et leur production est parait-il souvent équivalente à du bio. cela donne des oeufs un peu différents des nôtres, avec un jaune très jaune, quasi-orangé.

Dès le petit déjeuner, on a quasiment tout le temps un oeuf qui peut prendre diverses formes : soit une ou deux tranches d'une omelette légèrement sucrée (tamago) accompagnée de daikon (radis blanc) râpé, soit un oeuf poché par exemple, qu'on peut agrémenter de sauce soja.

P1040510_oeuf.jpg

japon,cuisine japonaise,oeuf,omelette,tamago,chawan mushi

L'oeuf est aussi un composant essentiel d'un plat dont les Japonais raffolent, surtout quand la température baisse : le chawan mushi. Il s'agit d'un flan léger aux oeufs, dans lequel se dissimule quelques délices classiques ou de saison : crevette, poulet, lamelles de champignon shitake, épinards, noix de gingko, ...

P1040243.JPG

Il arrive aussi qu'on mange l'oeuf cru. Ainsi dans un plat de viande très apprécié, le sukiyaki, la viande cuite en fines tranches dans une sauce légère est ensuite trempée dans un oeuf cru battu avant d'être dégustée et on se régale !

P1040556.JPG

En revanche, les Japonais n'utilisent pas d'oeufs dans leurs pâtisseries traditionnelles faites à base de haricots rouges, de pâte de riz, de sucre... Même si aujourd'hui on voit de plus en plus de gâteaux inspirés de l'Occident, notamment des génoises aériennes, les "chiffon cakes". Ils ne mangent pas non plus de quiches, tartes salées, oeufs au plat, ...

De notre côté, gardons bien sûr notre usage traditionnel des oeufs, ingrédient bien pratique, peu coûteux et très intéressant d'un point de vue nutrionnel. Et comme je l'ai déjà dit, n'en ayons pas peur, aucune raison de se limiter si l'on n'a pas de souci de cholestérol (et même dans ce cas, il n'y a pas lieu de les éliminer totalement).

02/11/2011

Neva Cuisine, vive la liberté !

Parfois, j'apprécie les menus dégustation, les restaurants où le menu unique est imposé : pas de choix à faire, on se laisse porter et souvent on découvre des saveurs inconnues qu'on aurait sinon laissées de coté.

Mais j'aime aussi la liberté de choisir selon son humeur du jour et sa faim. Ainsi, de retour chez Neva Cuisine, j'ai eu envie à la lecture du menu d'une entrée et d'un dessert. J'ai constaté avec plaisir qu'on pouvait tout à fait manger à la carte bien qu'il existe des formules : aucun problème. Bien m'en a pris : tout d'abord, je me suis régalée. Ensuite, cela correspondait à ma faim, les portions étant généreuses. J'ai ainsi mangé un délicieux "oeuf de poule croustillant, variation autour du chou-fleur, jus perlé". C'était en effet tout croustillant car entouré de kadaif, ces drôles de filaments qu'on rencontre parfois, notamment autour de crevettes.

neva cuisine,menu,manger à la carte,oeuf


En dessert, j'ai flashé sur le "Coussin au pralin et speculos rafraîchi au café arabica" car il me paraissait réunir plusieurs parfums que j'aime. Tant pis si cela fait encore de l'oeuf ! En effet, c'était un blanc d'oeuf à la neige dense et moelleux, parsemé de speculos, posé sur une nappe de pâte de pralin et garni en son coeur d'une glace au café. Contraste des goûts, des textures, des températures : sophistiqué et délicieux !  Le baba au rhum avait l'air pas mal non plus, pour les amateurs...

neva cuisine,menu,manger à la carte,oeuf

Bref, un excellent repas avec la qualité et la quantité dont j'avais pile envie. Donc, au restaurant, l'important c'est d'écouter à la fois ses envies et son appétit !

Neva Cuisine, 2 rue de Berne, Paris 8ème, 01 45 22 18 91

07:15 Publié dans Restaurants & Shopping | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : neva cuisine, menu, manger à la carte, oeuf | |  Facebook | |  Imprimer

24/06/2011

L'oyako-don, vous connaissez ?

P1030621.JPGChers lecteurs et lectrices de ce blog qui êtes souvent amenés à manger seuls, je sais que ce n'est pas toujours facile de faire la cuisine et de manger sans compagnie. J'ai écrit que cela pouvait être un autre plaisir à savourer mais vous ai-je convaincus ?

Je vous prie donc de m'excuser pour ce billet mais je dois avouer que, parfois, on est bien contents de se mettre les pieds sous la table quand on rentre tard, parce que l'autre a pris la peine de préparer le dîner. Ce soir-là, il s'agissait d'un oyako-don. Il s'agit d'une variété de donburi, avec un bol de riz recouvert de poulet et d'oeuf battu. Le nom signifie littéralement "parent et enfant"... Il a été décliné pour le poisson et l'on trouve ainsi un oyako-don saumon/oeufs de saumon. L'un et l'autre sont simples à réaliser et très bons.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

07:30 Publié dans Plaisirs gourmands | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : alimentation, cuisine, japon, donburi, oyakodon, poulet, oeuf, riz | |  Facebook | |  Imprimer

23/06/2010

Utilisez-vous les herbes ? (plaisir gourmand du 22 juin)

P1010886.JPGMardi soir, un savoureux oeuf poché agrémenté de quelques oeufs de saumon et d'un peu d'aneth : c'était moelleux, onctueux, goûteux. Pour l'accompagner, il y avait de la salade verte, un peu de salade de pommes de terre à la ciboulette, une herbe qui rehaussait très agréablement leur saveur, un peu de concombre à la crème avec des herbes mixtes. Tout cela a fourni une variété bien agréable et cela aurait été beaucoup plus triste sans ces herbes.

Pensez-vous à acheter des herbes, à en utiliser ? Lesquelles préférez-vous ? Pour ma part, j'adore le basilic et je me régale de son odeur quand j'en ai un bouquet, j'apprécie beaucoup la coriandre qui m'entraîne vers l'Asie, mais aussi le persil plat, la ciboulette, le romarin. J'utilise aussi parfois l'estragon, le cerfeuil, ... au gré de recettes.

Le mieux, c'est bien sûr les herbes fraîches. On peut les garder plusieurs jours en les lavant et en les mettant dans une boite en plastique entourées de papier absorbant. Mais, pour avoir un peu de secours en cas d'imprévu, on peut recourir à quelques herbes surgelées, mais nettement moins parfumées à mon avis. 

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.

08:53 Publié dans Plaisirs gourmands | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alimentation, cuisine, diététique, nutrition, oeuf, herbes, aromates | |  Facebook | |  Imprimer

10/06/2010

Un repas en kit, c'est agréable (plaisir gourmand du 8 juin)

P1010826.JPGMardi soir, de savoureux oeufs brouillés, assortis d'oeufs de saumon, préparés avec un peu de beurre au algues et d'aneth (pas trop pour que le goût ne domine pas). C'était moelleux et parfumé, avec des oeufs de saumon qui claquent sous la dent. On a servi une petite portion car cela était aussi accompagné de quelques asperges et d'une salade verte.

C'est un plaisir d'avoir ainsi plusieurs petits plats, pour une sorte de repas en kit. Une patiente me disait ainsi récemment qu'elle avait envie de variété dans les repas. Mais entrée/plat/dessert, cela fait souvent trop car, en France, le plat est plutôt conséquent. La plupart des Asiatiques ont une façon différente de manger. Les Chinois partagent plusieurs plats et goûtent ainsi à tout. Chez les Japonais, il y a souvent un plat pas très copieux + un assortiment de 2 ou 3 toutes petites salades ou légumes + une soupe + un bol de riz et on mange tout simultanément.

C'est ce plaisir de petits plats que l'on peut essayer de recréer mais, bien sûr, on n'a pas toujours le temps de les préparer. On peut quand même adjoindre au plat principal (qu'on peut du coup diminuer en quantité) quelques tomates cerise ou radis ou une petite salade ou une crudité, .... P1010824.JPGEt se garder une place pour un laitage, du fromage ou un dessert si on a encore faim : la diversité des saveurs contribue au plaisir gustatif mais il ne s'agit pas du coup de trop manger !

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, clé d'une relation sereine à la nourriture, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire, donner vos propres plaisirs gourmands, faire une suggestion. 

 

08:13 Publié dans Plaisirs gourmands | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alimentation, nutrition, dietetique, oeuf, salade, asperges | |  Facebook | |  Imprimer

03/06/2010

L'omelette, un plat facile pour le dîner (plaisir gourmand du 2 juin)

P1010794.JPGMais pas n'importe quelle omelette ! Pas une omelette nature, un peu tristounette peut-être. Celle-ci était à la ciboulette et aux courgettes, ces dernières la rendant toute moelleuse. Il y avait aussi quelques copeaux de fromage de brebis. Le principe est simple et déclinable : on fait revenir dans une poêle des dés de légumes (de saison ou éventuellement surgelés), on verse dessus les oeufs battus et on laisse cuire tranquillement. Ensuite, on peut au choix la retourner pour cuire l'autre coté ou sinon la faire dorer au four si la poêle a un manche pas trop long ou amovible. C'ela donne une omelette plate, une sorte de tortilla espagnole ou frittata italienne : pour les personnes qui veulent faire simple, c'est plus facile qu'une omelette à la française qui requiert une certaine dextérité. Et le résultat est différent, d'une cuisson plus uniforme. On l'avait accompagnée d'une salade. Elle est très bonne froide aussi s'il en reste. A tester, non ?

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, clé d'une relation sereine à la nourriture, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire, donner vos propres plaisirs gourmands, faire une suggestion.