Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2010

Chocolat d'Angelina : plaisir gourmand du 7 février

Angelina_chocolat.jpgUne fois n'est pas coutume, ce dimanche, on a fait une sorte de brunch sucré/salé. Tout cela pour entourer la dégustation du célèbre chocolat chaud d'Angelina, l'Africain, que l'on peut maintenant emporter chez soi en bouteille (on peut ainsi éviter de faire la queue au milieu des touristes dans ce temple de la gourmandise sucrée). Un petit luxe d'hiver. Réchauffé tout doucement, il s'est révélé tout à fait à la hauteur de nos attentes, bien chocolaté, onctueux sans être du tout écoeurant. Bien sûr, si on le savoure tranquillement et qu'on n'en boit pas une énorme quantité ! La bouteille de 48 cl peut largement suffire pour 3 personnes.  Pour l'accompagner, une délicieuse brioche achetée la veille chez "Des gâteaux et du pain" (voir ma note d'hier) puis, pour la partie salée, de petits toasts aux oeufs brouillés et un mesclun.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.

30/01/2010

Guilo Guilo : plaisir gourmand du 29 janvier

Vendredi soir, dîner attendu au restaurant japonais Guilo Guilo car c'est toujours un grand plaisir des papilles et cela s'est révélé largement à la hauteur des attentes. Guilo Guilo propose un menu imposé en 8 plats qui change chaque mois. Cela a été un festival pour les yeux, le goût, l'odorat, une plongée dans des saveurs japonaises essentiellement marines : petites entrées superbes et délicieuses, délicieux bouillon à base d'arêtes de poisson très parfumé, un "sushi" à l'oursin, un poisson absolument succulent (du "buri" ou sériole), un bouillon avec tempura de shitake et beignet de tripes de morue (un délice, si si !), un peu de foie de lotte, un mets très apprécié des Japonais, un ochazuke à l'anguille, et pour finir un assortiment de 3 petits desserts dont un sublime au sésame noir. Petit aperçu de ce moment de pur plaisir gourmand :

obene 001.jpg
Les entrées, une richesse de saveurs
obene 003.jpg
Le "sushi" à l'oursin, beau et bon
obene 004.jpg
La sériole, une merveille de moelleux
obene 005.jpg
Un beignet de tripes de morue étonnamment savoureux
obene 007.jpg
Ochazuke à l'anguille : la fin approche !

25/01/2010

Périgord : plaisirs gourmand des 22-24 janvier

Pas de plaisirs gourmands quotidiens vendredi, samedi et dimanche mais un plaisir gourmand global du week-end qui en fut bien rempli. Je participais à titre professionnel au prototype d'un stage qu'une collègue sophrologue installée à Sarlat dans le Périgord devrait lancer prochainement. Ce stage porte sur le thème "Manger moins, manger mieux". Cela peut paraître provocant en terre périgourdine bonne vivante. Pas du tout !

Le stage comprenait réflexions sur le rapport de chacun à l'alimentation, temps de relaxation, exercices pratiques notamment bien sûr autour des aliments : réalisation (et dégustation) de terrines de foie gras, dégustation de foie gras poêlé, de fines lamelles de truffe (quel parfum !), de fromages locaux, d'une savoureuse omelette aux cèpes, ... Les dégustations de ces mets délicieux lors des repas ont bien montré que l'important, c'est d'être pleinement attentif à ce qu'on mange, avec tous ses sens en éveil : alors, on a un plaisir gustatif qui permet d'atteindre le rassasiement avec quelques bouchées, ce qui fait qu'aucun aliment ne doit être banni : on n'a pas envie d'en manger trop. Je suis certaine qu'avec tout cela, nous n'avons pas pris un gramme !

perigord 011.jpg

Une savoureuse omelette aux cèpes se prépare

perigord 008.jpg
Prendre le temps de déguster avec attention, c'est possible au restaurant aussi !
perigord 014.jpg

 Outre le plaisir gustatif, la fierté de dire "c'est moi qui l'ai fait !"

perigord 009.jpg
Curiosité et concentration pour découvrir un aliment encore inconnu : la truffe

10/01/2010

Gnocchi : plaisir gourmand du 9 janvier

gnocchi.jpgSamedi : neige sur Paris, changement de programme, envie de rester au chaud. Heureusement, le congélateur recèle quelques trésors, dont des gnocchi maison, fournis assez régulièrement par "la mamma", qui a repris avec talent le flambeau d'une famille italienne grande amateur de pâtes. Ces gnocchi sont un pur délice, ils étaient là gratinés avec de la sauce tomate* et du parmesan.. De quoi se réconforter face au froid.

Qu'il s'agisse de gnocchi, de soupe, de plats mijotés, de légumes cuisinés, il est vraiment très pratique de stocker des plats maison au congélateur pendant quelques jours ou semaines, quand on ne peut pas faire des courses complètes tous les jours (ce qui est le cas de beaucoup de monde !) et on se réjouit quand on les retrouve.

* Pour faire une bonne sauce tomate très facilement, même quand ce n'est pas vraiment la saison, il est utile d'avoir des "dés de tomates" tout prêts au congélateur (de votre fournisseur de surgelés préféré !).

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.

06/01/2010

Du pain : plaisir gourmand du 5 janvier

Bon dîner mardi dont je retiens en particulier le savoureux pain qui l'accompagnait : un pain aux céréales goûteux et craquant. Un des grands plaisirs de l'alimentation française. 

alim div 002.jpg

De mon côté, j'aime le pain croustillant avec une croûte épaisse, peu de mie. Ce n'est pas étonnant vu mon intérêt pour les textures craquantes (cf ma note sur les textures).

Je me réjouis car je dispose à proximité de plusieurs bonnes boulangeries et c'est un réel progrès par rapport à il y a 10 ou 15 ans où le pain était plutôt médiocre partout. Malheureusement, il y a parfois une tendance à proposer des pains peu cuits, trop mous, qui ne me satisfont pas.

Fotolia_pain.jpg

Steven Kaplan, spécialiste du pain, a expliqué récemmment ici de façon très intéressante comment déguster le pain. Là encore, il s'agit de mettre en action tous ses sens :

- prendre le temps de regarder le pain, sa forme, sa couleur, ce qui donne déjà envie de le goûter.

- s'attacher à la texture de la croûte, ainsi qu'à celle de la mie. Steven Kaplan rappelle que le croustillant est la caractéristique principale du pain français à la différence du pain anglais qui privilégie le moelleux ou du pain allemand* dont on aime la densité.

- sentir le pain, à la fois les arômes de la croûte et ceux de l'intérieur. Prenez le temps d'identifier ce que ces odeurs vous évoquent.

- enfin, bien sûr, le goûter. Trouvez-vous des notes salées, sucrées, un peu acides si c'est un pain au levain ?

Conclusion : ne le mangez pas machinalement mais soyez attentif(ve) !

Steven Kaplan insiste aussi sur le fait qu'il faut manger le pain à température et non pas chaud car on ne peut alors sentir tous ses arômes.

Alors, ne croyez-vous pas que cela vaut le coup de faire preuve d'un peu de curiosité pour explorer la richesse de cet aliment qu'on peut goûter de façon très variée : baguette, pain aux céréales, pain complet, pain au levain, pain de campagne, pain de seigle, pain aux noix, ... ? Trouvez votre bonheur et alors pourquoi ne pas acheter un bon pain, le faire trancher et le congeler, par exemple pour en avoir à disposition pour le petit déjeuner, plutôt qu'un banal pain de mie industriel ?

* A propos de pain allemand, j'adore le "pumpernickel", un pain noir d'origine allemande, très dense, et après avoir été souvent déçue, j'en ai trouvé un excellent dans une fabuleuse boulangerie-pâtisserie (où il y a beaucoup d'autres gourmandises à goûter) : Des Gâteaux et du Pain, 63 boulevard Pasteur dans le 15eme arrondissement à Paris. Leur pain de campagne au levain et leur focaccia sont excellents également.

Et vous, quelles sont vos préférences en matière de pain ?

11/11/2009

Le curry de Chine : plaisir gourmand du 10 novembre

Mardi midi, plaisir gourmand exotique avec un curry viande et légumes à l'occasion d'un déjeuner chez Chine Lanzmann, coach en leadership au féminin. Le curry est servi avec du riz blanc et divers ingrédients qu'on peut ajouter à loisir et qui apportent une note de fraicheur et des textures variées : dés de tomate, concombre, banane, raisins secs. Le curry est plein de saveurs et embaume de loin.

curry 002.jpg
C'est un plat très pratique quand on reçoit car on peut le préparer en grande quantité, à l'avance, et le réchauffer au dernier moment. De nombreuses viandes se prêtent à être préparées en curry : veau, poulet, agneau, ... mais aussi le poisson ou simplement des légumes.

09:00 Publié dans Plaisirs gourmands | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : nutrition, manger, cuisine, curry, dietetique, gourmandise | |  Facebook | |  Imprimer

06/11/2009

Un plaisir gourmand par jour, ça commence demain !

Je parle beaucoup ici de plaisir de manger, de se faire plaisir le plus souvent possible lors des repas. Beaucoup sont sceptiques : on ne peut pas se faire plaisir tout le temps, souvent on mange machinalement, un peu vite, ce qu'on a sous la main, etc. Certes. Alors, j'ai décidé de me l'appliquer à moi-même pour vous convaincre que c'est possible. Dorénavant, je posterai un message chaque jour pour vous rendre compte d'un plaisir gourmand ressenti la veille, que ce soit avec les aliments les plus simples ou les mets les plus sophistiqués. Un défi car je n'ai pas l'habitude d'être aussi prolixe ! Mais cela ne devrait pas être trop difficile puisque comme beaucoup de personnes, je fais en moyenne trois repas par jour... Et je déteste mal manger ! Avec cette action, j'espère bien faire des émules ! Je commence avec la journée du 7 novembre parce qu'il faut bien commencer un jour et c'est mon anniversaire, donc un jour propice à quelques gourmandises !

Fotolia_gourmand.jpg

07:50 Publié dans Plaisirs gourmands | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : cuisine, alimentation, repas, gourmandise, plaisir, recettes | |  Facebook | |  Imprimer

28/09/2009

Mousse au chocolat pour chocolatomaniaques

Comme je viens de donner une recette de mousse au chocolat à quelques amies, j'en profite pour vous la livrer également. Elle n'a rien de révolutionnaire et on la présente parfois comme une mousse au chocolat minceur, cela sans doute parce qu'elle ne comprend pas de crème, de beurre, de sucre. Mais cela me parait assez inapproprié vu qu'elle contient quand même une demi-tablette de chocolat par personne ! Et comme je l'ai déjà dit souvent, la minceur n'est pas une question de recette allégée mais de quantités adaptées à ses besoins !

Revenons à cette mousse, son intérêt me semble-t-il est surtout qu'elle plait aux vrais amateurs de chocolat car elle a un goût fort en chocolat, du fait qu'on n'y ajoute pas de sucre (mais il y a bien sûr le sucre contenu dans le chocolat).Fotolia_chocolat.jpg

Pour deux gourmands qui ont faim (je rappelle qu'il est hautement préférable de manger un bon dessert quand on a faim, on l'appréciera beaucoup plus, et donc pas nécessairement à la fin d'un repas) ou trois-quatre plus petits mangeurs :

100g de chocolat à 70% de cacao (par exemple une tablette de l'excellent chocolat Bonnat), 3 blancs d'oeuf (soit 100g de blancs d'oeuf) (c'est tout !)

Faire fondre le chocolat en petits morceaux au bain-marie, le laisser tiédir.
Battre les blancs en neige ferme, les incorporer délicatement au chocolat fondu avec une spatule.
Mettre au frais plusieurs heures. Déguster en prenant le temps de savourer !