Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2010

Pas si difficile de trouver des idées de repas (plaisir gourmand du 27 mai)

Jeudi soir, une recette issue d'un blog culinaire que j'aime bien, Papilles et Pupilles. J'avais reçu un messsage la veille et cela m'a inspirée. Une salade de fèves et poivrons très colorée et délicieuse. Quelle bonne idée ! Plus un filet de cabillaud cuit doucement au four.
Je trouve ainsi parfois des idées sur internet, dans les blogs culinaires. Il suffit d'en trouver deux ou trois qui nous plaisent et on s'abonne. Mais internet me sert surtout quand j'ai un aliment particulier et pas d'idée de recette associée. Sinon, j'ai plus souvent recours aux livres, voire aux magazines, de cuisine. Et vous, ou trouvez-vous vos idées de repas ? Sur internet, dans des livres de cuisine, dans la tradition familiale, dans votre imagination, en faisant le marché ? Est-ce la variété ou la répétition qui domine à table ?

P1010771.JPG

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, clé d'une relation sereine à la nourriture, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire, donner vos propres plaisirs gourmands, faire une suggestion. 

La cuisine pour découvrir le monde (plaisir gourmand du 26 mai)

P1010768.JPGSi vous lisez ce blog régulièrement, vous avez dû constater que nous aimons beaucoup la cuisine japonaise. Donc, mercredi soir, dîner japonais assez vite prêt : une salade concombre-algues wakame croquante et acidulée (un grand classique), quelques brocolis sauce sésame, des gyoza (raviolis japonais) au poulet et légumes, moelleux et parfumés (merci cher Mr Congélo), du riz et une soupe miso. Un repas à savourer comme le font les Japonais : il n'y a pas d'ordre des plats, on les a tous en même temps et on picore une bouchée de l'un, une bouchée de l'autre, ... Un moment bien agréable.
Et vous, avez-vous des cuisines préférées ? Plutôt pour manger au restaurant ou pour cuisiner chez vous ? La cuisine est-elle pour vous une occasion de découvrir d'autres cultures ou d'approfondir votre amour d'un pays ou d'une région ?

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, clé d'une relation sereine à la nourriture, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire, donner vos propres plaisirs gourmands, faire une suggestion. 

26/05/2010

Adaptons ce qu'on mange au temps disponible (Fondant baulois : plaisir gourmand du 25 mai)

comptoir_baulois.jpgIl arrive à de nombreuses personnes qui travaillent d'avoir peu de temps pour manger le midi. Mardi, entre une consultation qui se termine vers 13h15 et une réunion à l'autre bout de Paris à 14h, je savais que j'aurais un  temps très restreint pour déjeuner. J'aurais pu préparer un sandwich comme je le fais souvent dans ce genre de circonstances. Mais il y a des jours comme ça où l'on n'a pas vraiment envie/où l'on ne peut pas anticiper.
En fait, je n'avais pas très faim. J'ai mangé deux crackers que j'ai au cabinet et finalement j'ai tenu sans problème jusqu'à la fin de ma réunion. Au retour, vers 16h30, j'avais un petit moment libre et davantage faim. Plutôt l'heure d'un goûter que d'un déjeuner. J'avais noté un lieu gourmand pas très loin : le Comptoir baulois. Sa spécialité est un fameux gâteau, le fondant baulois, originaire de La Baule. Ils proposent un thé gourmand, l'occasion de goûter plusieurs mini-portions : fondant nantais (au rhum et aux amandes), cake aux fruits confits, fondant baulois. Tout était savoureux. J'ai particulièrement apprécié le fondant baulois, à la texture étonnante, délicieusement fondante, comme j'avais rarement mangé, chocolaté juste à point, avec une légère saveur de caramel. Excellent. Du coup, j'en ai acheté un petit à emporter : ce gâteau a la particularité de se garder près de trois semaines à température ambiante (la recette datant d'il y a près de 30 ans, est un secret soigneusement gardé, racheté par les actuels détenteurs il y a 10 ans). Ce gâteau est préparé uniquement avec des produits naturels, sans conservateur : oeufs, beurre à la fleur de sel, sucre de canne, chocolat, farine de froment.

J'ai passé un très bon moment, le lieu est cosy (34 rue Godot de Mauroy, Paris 9eme), l'accueil pro et sympathique. On y trouve aussi de nombreux produits bretons. Pas besoin d'être dans les parages pour savourer le Fondant baulois, on le trouve chez 200 revendeurs.

En fait, j'ai appliqué ce que je propose à mes patients : à midi, adapter ce qu'on mange au temps disponible et non essayer de manger un repas complet à toute vitesse. Quitte à manger peu et à re-manger quand on a un peu plus de temps.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, clé d'une relation sereine à la nourriture, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire, donner vos propres plaisirs gourmands, faire une suggestion. 

25/05/2010

Pourquoi pas une recette traditionnelle ! Poulet basquaise (plaisir gourmand du 24 mai)

Comment décider du menu du repas ? Parfois, on a une idée en tête, une recette qu'on connait bien, ou un plat qu'on veut tester, ... Et on se procure les ingrédients nécessaires. Parfois, c'est un ingrédient qui décide. Cette fois, j'avais du poulet. C'est un aliment qui peut vraiment se préparer de multiples façons, simplement sauté, grillé, émincé en salade, exotique avec du lait de coco, à la japonaise, au citron, ... Alors, c'est un peu l'envie et la météo qui décident. Ce sera un poulet basquaise, une recette traditionnelle, avec poivron, tomate, oignon, vin blanc .... Cela cuit tranquillement : les plats mijotés, ce n'est pas que pour l'hiver ! Cela a donné un plat parfumé, coloré et goûteux : avc un peu de riz, le repas était complet. 

P1010767.JPG

Il ne faut pas hésiter à en préparer un peu plus : un tel plat peut aisément être réchauffé ou congelé pour un prochain repas.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, clé d'une relation sereine à la nourriture, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire, donner vos propres plaisirs gourmands, faire une suggestion. 

 

07:07 Publié dans Plaisirs gourmands | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : alimentation, cuisine, diététique, nutrition, poulet, poivron | |  Facebook | |  Imprimer

24/05/2010

Qui n'aime pas les profiteroles ?! (plaisir gourmand du 23 mai)

Des profiteroles, j'en mange rarement car c'est plutôt un dessert de restaurant traditionnel et, quand on va dans ce genre d'endroit, on n'a plus forcément faim pour un dessert ! Ce dimanche, c'est un déjeuner ensoleillé chez des amis qui nous a donné l'occasion d'en manger. Ils avaient eu la bonne idée d'en préparer. C'est un dessert qui combine trois éléments gourmands : des choux, de la glace à la vanille, de la sauce au chocolat. Le contraste de température entre la glace et la sauce chaude était très agréable et tout le monde s'est régalé.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, clé d'une relation sereine à la nourriture, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire, donner vos propres plaisirs gourmands, faire une suggestion. 

07:46 Publié dans Plaisirs gourmands | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : alimentation, nutrition, desserts, patisserie, profiteroles, choux | |  Facebook | |  Imprimer

23/05/2010

Le saumon, on continue à l'aimer ! (plaisir gourmand du 22 mai)

Samedi, parmi d'autres mets savoureux, un délicieux saumon teriyaki. La sauce teriyaki est une sauce japonaise très souvent utilisée et facile à faire si on a quelques ingrédients de base de la cuisine japonaise : sauce soja, sake et mirin*. Là, il s'agissait d'une version simplifiée : j'ai mélangé les trois + un peu de sucre, j'ai fait mariner le saumon dans cette sauce 10 mn puis il a cuit environ 10-12 minutes au four à 180°C. Cela a donné un saumon savoureux et très moelleux, vraiment excellent.

Le saumon s'est banalisé ces dernières années mais on peut encore en trouver du bon, y compris d'élevage, et la façon de le préparer peut vraiment en faire un plat délicieux.

Aujourd'hui, on essaie parfois de nous faire peur à propos du poisson : ce n'est pas si bon que ça, ça récupère plein de métaux lourds, ... Et comme à côté, on nous parle "bon gras", omega 3, ..., on ne sait plus où donner de la tête ! Tout n'est pas idéal certes mais on peut déjà se fixer deux-trois principes : se fier à son goût, s'interroger si c'est vraiment trop bon marché, varier les poissons. A ce sujet, vous pouvez lire ici et  ce que que j'avais écrit il y a quelque temps.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, clé d'une relation sereine à la nourriture, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire, donner vos propres plaisirs gourmands, faire une suggestion. 

* sorte de vin de riz sucré japonais utilisé en assaisonnement

22/05/2010

Le repas s'adapte aux circonstances : pique-nique à l'anglaise (plaisir gourmand du 21 mai)

P1010755.JPGCe vendredi, grand soleil sur Paris. Comment résister à la tentation de déjeuner dehors ? Il fallait un sandwich pour accompagner cela. Inspirée par les ingrédients à disposition, ce fut un sandwich tendance britannique pour changer (encore que je n'ai jamais mangé un aussi bon sandwich en Angleterre !). Du pain de mie légèrement toasté, du concombre et de la laitue émincés, un oeuf dur écrasé avec du chèvre frais et un peu de moutarde (mélange improvisé qui remplace avantageusement la mayonnaise). Cela s'est avéré être un pur délice ! Et cela m'a rappelé de petits sandwiches de pain de mie qu'on achetait parfois quand j'étais enfant chez un pâtissier depuis longtemps disparu. Peut-être en trouve-t-on encore des équivalents chez Carette ou Ladurée mais franchement, c'est meilleur quand c'est fait maison (et beaucoup moins cher évidemment !). Accompagnés de quelques fraises, c'était un festin !

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, clé d'une relation sereine à la nourriture, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire, donner vos propres plaisirs gourmands, faire une suggestion. 

 

 

21/05/2010

Manger avec les cinq sens (plaisir gourmand du 20 mai)

Il y a peu de temps, j'ai animé un atelier "Manger avec les 5 sens". Aujourd'hui, exemple de mise en pratique savoureuse avec une assiette crudo-japonaise : des crudités et une petite touche de Japon. Avec radis, tomates cerise, concombre, tofu, champignons au gingembre, salade.

P1010753.JPG

J'ai vu des couleurs vives et variées qui ressortaient sur une jolie assiette bleue.

J'ai senti les parfums des différents aliments puis leurs arômes en bouche qui se succédaient agréablement.

J'ai entendu les franches sonorités quand craquaient les radis, le concombre, la salade.

J'ai goûté l'acidité de la tomate, la douceur du tofu, l'amertume de l'huile d'olive sur la salade, le piquant du gingembre. 

J'ai perçu la texture onctueuse du tofu, la fermeté des radis, le croquant de la salade, la fraîcheur du concombre, les tomates qui éclatent en bouche, le moelleux des champignons.

Et vous, consciemment ou non, mangez-vous avec tous vos sens ?

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, clé d'une relation sereine à la nourriture, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire, donner vos propres plaisirs gourmands, faire une suggestion. 

 

20/05/2010

Les pâtes, ce n'est pas qu'italien (plaisir gourmand du 19 mai)

En dehors de l'Italie, il y a un autre pays ou l'on est très amateur de pâtes, c'est le Japon. Il y existe plusieurs sortes de pâtes. A ma connaissance, contrairement à l'Italie, il n'y a pas une multitude de formes mais essentiellement des pâtes longues. Les plus connues sont :

- les soba, nouilles de sarrasin, qui se mangent froides en les trempant dans une sauce, ou chaudes dans un bouillon,

- les udon, pâtes de farine de blé, en général épaisses (à goûter à Paris chez Kunitoraya),

- les ramen, pâtes fines de farine de blé d'origine chinoise, qui se mangent dans différentes sortes de bouillon avec divers ingrédients (porc, poulet, ...) et qui font l'objet d'un véritable culte au Japon (à découvrir dans le film "Tampopo")

ramen_mai10.jpg

Cette fois, c'était des ramen qui étaient au menu et on en mange rarement. Elles étaient servies dans un délicieux bouillon "maison" : du bouillon de poule Ariake additionné de sauce soja, avec champignons, pousses de soja, gingembre, sésame, ciboulette et fines tranches de porc. C'était très parfumé et beaucoup plus appétissant et moins gras que ce que l'on trouve souvent dans les restaurants de ramen. On s'est régalés (attention, cuisson des ramen très courte).

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, clé d'une relation sereine à la nourriture, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire, donner vos propres plaisirs gourmands, faire une suggestion. 

19/05/2010

Assiette mixte : vive les plaisirs simples 2 (plaisir gourmand du 18 mai)

Il y a des soirs où l'on n'a pas trop de temps pour préparer le dîner. On peut quand même se faire plaisir simplement pour peu qu'on ait quelques bons ingrédients. Un peu de salade, quelques tomates cerises, du délicieux jambon de Paris, de la focaccia issue de notre cher congélateur, des petits toasts purée de figue/pecorino fondu (inspirés de notre séjour en Oléologie), de la tapenade et voilà une jolie assiette colorée qui régale tous nos sens.

P1010750.JPG

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, clé d'une relation sereine à la nourriture, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire, donner vos propres plaisirs gourmands, faire une suggestion.