Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2016

La cuisine végétarienne du Moyen-Orient, un régal !

Ah le bonheur de flâner dans les librairies et de regarder sur les tables ce qui a suscité la curiosité des libraires. C'est ainsi que je suis tombée par hasard sur ce livre : Cuisine végétarienne du Moyen-Orient, de Salma Hage. Je l'ai feuilleté et n'ai pas réfléchi très longtemps avant de l'acquérir tant il me paraissait appétissant. Je ne connaissais pas Salma Hage alors qu'elle semble avoir une bonne notoriété dans le domaine de l'écriture culinaire. 

la cuisine végétarienne du moyen-orient,salam hage,manger végétarien,végétarisme,livre de cuisine,salades,céréales,légumineuses

L'introduction qu'elle fait sur son histoire personnelle et la place de l'alimentation végétarienne dans sa famille est très belle. Ensuite, les recettes sont classées par thématiques. On y traite aussi bien du petit déjeuner que des salades, des graines ou de mezze et assortiments, avec une place pour les desserts. J'ai commencé à mettre des marque-pages sur celles qui me tentaient mais il y en avait trop !

Finalement, j'ai commencé par une recette de salade un peu par hasard car j'avais les ingrédients : salade de fenouil, carotte et céleri au sésame, tout à fait délicieuse.

Je vais ensuite profiter d'une courge butternut pour expérimenter plusieurs recettes du livre, qui semblent plaisamment épicées, avec ce légume de saison.

Dans cette cuisine du Moyen-Orient, où les plats végétariens ont toujours été largement répandus avec souplesse et selon le budget et les habitudes, il y a beaucoup d'éléménts connus et pratiqués car ils ont infusé dans notre cuisine. Certains penseront aussi peut-être aux livres d'Ottolenghi. Il y a des parentés mais je trouve ces recettes là en général plus simples, avec moins d'ingrédients, sans doute moins créatives, plus traditionnelles mais avec une touche contemporaine et personnelle à l'auteure. 

Les photos sont très belles et ce livre est vraiment un plaisir à lire et cuisiner. 

La cuisine végétarienne du Moyen-Orient, éditions Phaidon, 34,95 euros

NB : tous les livres dont j'ai parlé cette semaine ont été achetés, cela fait un sacré budget ! Je vous invite à bien réfléchir et les regarder avec attention avant de faire de même !

 

 

 

28/08/2015

Cet été, j'ai cuisiné (un peu)

Ayant déménagé et pas encore emménagé, je suis loin de disposer  de tous mes ustensiles, livres de cuisine, ... Mais j'ai quand même cuisiné, même si les repas sont plus souvent assurés par Monsieur.

J'ai profité des légumes et frais de saison, j'ai improvisé en fonction des courses, du disponible ou de l'envie du moment. Des plats toujours simples à réaliser. Et je constate que, sans difficulté ni frustration, je continue depuis déjà un an à cuisiner végétarien (sans être végétarienne, je mange toujours des produits de la mer et assez occasionnellement de la viande).

20150724_165331.jpg

20150706_200752.jpg

Un de mes grands classiques estivaux : la poêlée de tomates et oeufs

20150724_201429.jpg

De délicieuses tomates farcies de quinori, feta et légumes

20150726_195438.jpg

20150726_195654.jpg

Une pizza aux courgettes jaunes improvisée et savoureuse

20150730_195637.jpg

Des tartines avocat-ricotta-tomate-oignon, une recette que j'avais stockée sur pinterest puis oubliée...

20150803_192723.jpg

Une originale salade figues-avocat-parmesan du livre de cuisine végétarienne de Laure Kié qui fut complétée par une autre salade

20150809_195411.jpg

Une soupe épinard-pois chiche-curry-sésame de Pascale Weeks parce qu'on avait un reste de pois chiches et ce fut une belle découverte

Je suis aussi tombée sous le charme du livre Festin de Nature, de la blogueuse Erin Gleeson, dont les recettes végétariennes sont appétissantes, vraiment simples (certains diront peut-être basiques...) et joliment présentées. J'ai commencé par une salade de tomate et nectarine, avec feta, oignon rouge et noix de pecan très plaisante. Et beaucoup d'autres recettes me font envie. 

20150812_145723_festin.jpg

20150812_195537.jpg

Et dernièrement, partie avec des idées en tête, j'ai changé d'avis en découvrant l'étal de Terroirs d'Avenir le jour de leur réouverture : les très jolies petites courgettes jaunes étaient si attirantes qu'elles m'ont donné l'idée d'un repas tout jaune d'accords légume/fromage : courgettes et pecorino (un classique), poivrons et tomates au four avec feta, tartine de tomates cerises et ricotta. C'était joli et c'était délicieux.

flexitarisme,flexitarienne,cuisiner végétarien,simple et végétarien,salades,cuisine d'été facile,festin de nature

flexitarisme,flexitarienne,cuisiner végétarien,simple et végétarien,salades,cuisine d'été facile,festin de nature

Et vous, quelles furent vos réussites ou découvertes culinaires de l'été ?

 

06/08/2013

Qu'est-ce qu'on mange en été ? des fromages italiens et des fruits !

Un soir récent, Monsieur nous avait concocté deux jolies assiettes de saison, mettant en scène des accords entre des fruits sucrés et parfumés et d'onctueux fromages italiens.

P1080218.JPG

D'une part, il y avait du melon avec des bocconcini (moelleuses petites boules de mozzarella) et de la menthe. J'avais déjà fait une recette similaire avec du basilic mais la menthe apportait ici une note très plaisante, l'ensemble étant vraiment harmonieux.

D'autre part, inspiré par un magazine de cuisine, il avait préparé une salade avec roquette, jambon de Parme, pêches jaunes et fondante burrata. L'accord de ces aliments était absolument délicieux.

Et vous, vous faites ce types d'associations savoureuses ?

01/08/2013

Qu'est-ce qu'on mange en été ?

En été, on a chaud  (souvent), on n'a pas trop envie de cuisiner (parfois), on a des grandes tablées (ou pas), on a des envies de fraîcheur et d'aliments de saison (presque toujours).

Alors, qu'est-ce qu'on mange ? 

- Des assiettes composées, je vous en ai montré quelques-unes récemment,

été,cuisine,vacances,salades,cuisiner simple et bon,pâtes,légumes,improviser en cuisine

- Des salades :

Bien sûr, il y a la salade niçoise, éventuellement décomposée.

Il y a aussi toutes sortes d'accords de parfums, couleurs, textures à tenter, par exemple j'aime bien associer la feta au melon (melon-concombre-feta-pignons grillés-basilic) ou à la pastèque (pastèque-concombre-feta-basilic ou pastèque-avocat-feta). On peut mélanger des crudités et des restes de poulet, du jambon, ...

Elle peut aussi être très paresseuse, utilisant des restes,  ou improvisée avec ce qu'on a de disponible.

P1080204.JPG

Il y a aussi la "caprese" en général appelée ici "tomate-mozzarella" qui est une merveille quand les ingrédients sont bons, sans doute un de mes plats préférés. Elle est merveilleusement décrite par Floriana.

- Des pâtes car on en a toujours envie et ce n'est pas compliqué !

- Parfois on part pique-niquer, voilà quelques suggestions.

Et où que l'on soit, quoi que l'on mange, on peut pratiquer l'Art de manger en vacances...

Qu'est-ce qu'on mange en été, ce sera le thème du blog dans les prochaines semaines, avec quelques billets légers qui viendront vous accompagner de temps en temps.

Très bel été gourmand !

 

10/08/2012

Concours de la Plus Belle Assiette : encore quelques déclinaisons

Au concours de la Plus Belle Assiette Composée, certaines ont fait des propositions appétissantes mais qui ne collaient peut-être parfaitement à l'idée que le jury se faisait de ces assiettes car il s'agit plutôt de salades ou  de desserts.

Par exemple, une estivale salade composée de Julia, avec boules de melon, tomates cerise, feta sur un lit de salade.

julia_assiette7_bis.jpg

  

une salade de Mathilde, à base de laitue, radis, cubes de fromage, rosbeef froid, amandes, avec une vinaigrette huile de pépins de raisin-vinaigre de Jerez.

Mathilde_assiette14.jpg

Et on peut aussi composer un dessert, comme Julia :

- un dessert fraises-bananes : des fraises, une banane mixée, du yaourt grec, quelques céréales.

julia_assiette6_bis.jpg

- un dessert express au yaourt : yaourt vanille, banane coupée en tranches, copeux de chocolat.

julia_assiette8_bis.jpg

Inspirez-vous, imaginez, déclinez, ... et régalez-vous ! 

 

 

 

 

24/07/2011

Quel que soit son type de vacances, on mange !

été, vacances, alimentation, salades, pique-niques, gourmandise, repas de vacancesLe temps n'est peut-être pas celui qu'on attendrait mais c'est quand même les vacances pour beaucoup. Du coup, une autre façon de manger. Pour ceux/celles que cela intéresse, je vous renvoie à quelques réflexions et conseils des étés précédents qui ne semblent pas périmés :

En 2009 :

Le goût des vacances

Le goût des vacances dans d'autres contextes

En 2010 :

Bien manger sans stress en vacances

Pique-niquer en été

Et très belles vacances sereines et gourmandes !

 

12/02/2011

Tout facile, tout bon, de saison

Pas besoin de passer des heures en cuisine pour bien manger. Vendredi soir, un duo de salades simple, rapide à préparer :

- un grand classique de l'hiver : une salade d'endives au Roquefort et aux noix : j'avais le fromage et les cerneaux de noix, il a suffi d'acheter des endives (et ce n'est pas ce qui manque actuellement), de les laver, de les émincer.

- une "salade du placard" , qui, elle, n'a pas de saison mais est plus agréable dans la saison froide : une salade de lentilles au saumon fumé et à la coriandre. Et les lentilles, ce n'est vraiment pas très long à cuire contrairement à ce que certains croient.

La douceur et le moelleux de l'une répondait parfaitement au croquant et à l'amertume de l'autre. Un dîner vraiment pas compliqué pour un résultat délicieux.

alimentation, cuisine, salades, hiver, endives, lentilles, légumes, légumes secs

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

20/07/2010

Varions les salades ! (plaisir gourmand du 19 juillet)

P1020011.JPGAssortiment de salades pour un dîner fraîcheur : carottes râpées au citron, salade de pommes de terre au persil plat (ces deux-là étant rescapées d'un projet de soupe abandonné), salade de tomates et mozzarella au basilic, salade de concombre made in mandoline. Que des grands classiques : cela peut paraître banal mais c'était délicieux. Et finalement, ce sont des classiques que l'on ne mange pas si souvent que cela. Varions les salades pour varier les plaisirs d'été !

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.

 

04/07/2010

Bien manger, est-ce si compliqué ? (plaisir gourmand du 3 juillet)

P1010925.JPGSamedi soir, plaisir d'une jolie assiette à tendance méditerranéo-italienne. C'était délicieux et finalement pas du tout compliqué. Ce n'est pas parce qu'on ne se met pas aux fourneaux pour faire un "vrai" plat que ce n'est pas de la cuisine. Harmoniser les saveurs, assembler les ingrédients, découper les légumes, présenter cela joliment, c'est de la cuisine ! Là, on s'est régalés avec :

- une salade de petites courgettes crues et pecorino (fromage de brebis italien) avec sauge et citron,

- une salade de tomates et basilic, un classique dont on ne se lasse pas si les tomates sont bonnes,

- une salade de roquette et parmesan,

- du jambon cuit, finement coupé,

- une peu de tapenade d'olive verte,

tout cela accompagné de bon pain.

Et vous, faites-vous ainsi des assemblages gourmands ?

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.

19/06/2010

Cojean : j'aime / j'aime pas

Cojean fait partie des principaux acteurs qui ont totalement renouvelé l'image de la restauration rapide à Paris en quelques années. Depuis leurs débuts en 2001, ils ont été beaucoup copiés mais selon moi jamais égalés. J'ai connu le tout premier Cojean à la Madeleine peu après l'ouverture (le décor clean, les herbes en vitrine et les jus originaux m'avaient attirée). Depuis, ils ont beaucoup grandi mais sans se renier. J'y vais beaucoup moins souvent que quand j'étais salariée car je privilégie aujourd'hui des repas maison quand c'est possible mais j'y retourne de temps en temps.

cojean3_juN10.jpg
Les herbes en vitrine sont là pour la déco, on ne les utilise plus pour fabriquer le jus d'herbes

J'aime :
- avant tout la qualité des produits : c'est très bon au goût, plein de saveurs, frais, 
- l'originalité des recettes, et le renouvellement fréquent, à côté du maintien de leurs classiques,
- une offre très large et variée adaptée à tous les appétits,
- le fait de suivre grosso modo le rythme des saisons,
- le service presque toujours souriant, disponible, efficace, avec des serveurs en nombre suffisant, ce qui fait qu'on attend assez peu même aux heures de pointe,
- le fait que Cojean malgré les demandes de certains clients, se refuse absolument à afficher les calories de ses plats (je l'ai lu dans leur newsletter) : en effet, cela n'aurait aucun sens, on a tous des besoins différents, l'important est de manger varié, à sa faim et de se faire plaisir. Cela conduirait les obsédées de la ligne à comparer les calories des plats plutôt que de choisir selon leur envie,
- le fait qu'il n'y a pas de formules imposées. Si on en a envie, on prend juste un plat ou 2 desserts, ... Dans de nombreux endroits, les formules nous font souvent dépenser autant d'argent, manger plus et pas forcément ce dont on aurait le plus envie, prendre une boisson dont on n'a pas besoin, 
- les plats chauds apportés à la place, donc qui n'ont pas le temps de refroidir pendant qu'on paie, qu'on s'installe, ...
- une innovation récente : certaines salades servies en petite taille, ce qui permet d'en goûter deux différentes dans le même repas.

cojean2_jun10.jpg
Un large choix de salades originales

J'aime pas :
- évidemment, le prix, c'est franchement pas donné mais c'est le prix de la qualité et de la fraîcheur,
- l'incohérence consistant à proposer du fromage blanc 0% quand on prêche la gourmandise et qu'il est par ailleurs proposé avec un coulis très sucré,
- certains produits pas tout à fait à la hauteur, cf mon test sandwich,
- bien sûr, comme dans la plupart de ces lieux de restauration rapide, le fait de manger dans des récipients en plastique qui enlèvent une partie du plaisir des yeux et du toucher.

Pour moi, un bilan globalement positif. Et vous, allez-vous parfois chez Cojean ? Et si vous fréquentez des lieux de restauration rapide, quels sont vos critères de choix ?