Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2016

Merci Pascale Weeks, experte es desserts (presque) parfaits !

J'apprécie depuis de nombreuses années le blog de Pascale Weeks, une des premières blogueuses culinaires en France, ainsi que quelques-uns de ses livres. Non seulement ses recettes sont très appétissantes et sympathiquement présentées mais elles sont toujours précises, explicites et fiables. Elle m'avait expliqué une fois que c'était essentiel pour elle et qu'elle ne publiait une recette que si elle l'avait parfaitement réussie.

pascale weeks,le dessert était presque parfait,pâtisseries maison,diététicienne gourmande,far aux pruneaux,blogueuse culinaire,recettes fiables,secrets de pâtisserie



Elle a poussé la logique encore plus loin dans un livre très gourmand qu'elle vient de publier : Le dessert était (presque) parfait. En effet, elle a voulu, pour tous les desserts et pâtisseries classiques, trouver la recette parfaite. Celle qui utilise tous les trucs de pros dont on n'a souvent pas connaissance car ils les gardent pour eux... Elle a cherché à comprendre les réactions chimiques qui étaient derrière les us et coutumes, testé en parallèle différentes options pour comprendre laquelle était vraiment la meilleure : faut-il battre les oeufs en neige ou pas, ajouter tel ingrédient au début ou à la fin, utiliser du beurre mou ou fondu, etc. cela peut paraître anodin mais en fait, ça change (presque) tout ! Elle nous livre toutes ces astuces pour notre plus grand bonheur. Vous rendez-vous compte toute le travail qu'elle nous épargne ?! Merci Pascale ! Même si elle nous invite à faire nos propres expériences, je crois que je préfère lui faire confiance pour l'instant...

J'avais très envie de découvrir ce livre et je suis donc allée l'acheter dès sa sortie, lors d'une soirée dédicace où Pascale et son acolyte photographe Silvia Santucci nous avaient concocté quelques délicieuses recettes du livre.

pascale weeks,le dessert était presque parfait,pâtisseries maison,diététicienne gourmande,far aux pruneaux,blogueuse culinaire,recettes fiables,secrets de pâtisserie

De retour avec le livre, je le découvre page après page avec délice. La mise en page est claire et des "pastilles" indiquent les astuces et leur justification. Mais difficile de choisir par quoi commencer, tant tout est appétissant : la crème caramel, les gaufres, la tarte aux pommes, les madeleines... ? J'ai choisi le far aux pruneaux pour plusieurs raisons : j'adore ce dessert ; mes 2-3 tentatives n'avaient pas été follement réussies côté texture ; on pouvait le goûter à la soirée de lancement et il était fameux. Donc, pourquoi ne ferais-je pas aussi bien avec la même recette ?!

Me voilà donc en cuisine. Je n'ai pas respecté tout à fait les ingrédients  car j'ai fait avec le disponible (sucre roux, farine semi-complète, lait entier) mais le résultat a été comme annoncé très moelleux et vraiment délicieux. Hâte de réaliser d'autres recettes !

pascale weeks,le dessert était presque parfait,pâtisseries maison,diététicienne gourmande,far aux pruneaux,blogueuse culinaire,recettes fiables,secrets de pâtisserie

pascale weeks,le dessert était presque parfait,pâtisseries maison,diététicienne gourmande,far aux pruneaux,blogueuse culinaire,recettes fiables,secrets de pâtisserie

Le dessert était (presque) parfait, éditions Solar, 24,90 euros

26/09/2016

La gourmandise ne fait pas grossir : les événements se suivent et se ressemblent...ou pas !

J'ai eu ces derniers jours plusieurs occasions de rencontrer des personnes en lien avec la sortie de mon livre. A chaque contexte particulier, un style de public un peu différent. Mais beaucoup de préoccupations similaires, que penser des modes alimentaires "sans", comment arrêter les régimes, comment bien manger au quotidien sans se ruiner ni y passer des heures, peut-on vraiment manger de tout et perdre du poids, etc. Sur tous ces sujets, je n'ai bien sûr pas de réponse magique mais j'informe, j'explique, j'incite à prendre du recul, comme je le fais, un peu autrement, dans mon livre.

Ces rencontres continuent et les deux prochaines devraient être de tonalités assez différentes l'une de l'autre.

Mardi 27, à partir de 20h00, j'aurais le plaisir d'une rencontre-dédicace autour du très combatif Xavier Denamur, dans son café-librairie La Belle Hortense, dans le Marais. L'occasion de débattre du bien manger pour tous, de la malbouffe, de l'agro-alimentaire, etc. autour de quelques gourmandises à grignoter élaborés par le chef des Philosophes et probablement d'un bon verre de vin (avec modération) puisque la soirée s'appelle "Pages et Cépages"... 

La Belle Hortense, 31 rue Vieille du Temple, Paris 4eme

belleHortence.jpeg

Vendredi 30, de 18h00 à minuit, je participerai à la Nuit Blanche des Métiers : Profession Passionnés, organisée par la librairie Mots en Marge à la Garenne Colombes. Outre les échanges et dédicaces, des tables rondes sont prévues. J'y serai toute la soirée et, à 19h30, j'aurai le plaisir de débattre avec le Chef pâtissier Nicolas Bernardé sur le thème "La gourmandise est mon métier". D'autres intervenants passionnés sont prévus au programme, comme l'explorateur Jean-Louis Etienne, la journaliste Audrey Pulvar, ou le jardinier Alain Barraton par exemple (liste complète en cliquant sur le lien ci-dessus). La soirée promet d'être riche...

la gourmandise ne fait pas grossir,la belle hortense,xavier denamur,malbouffe,bien manger pas cher,mots en marge,nuit des métiers,nicolas bernarde,dieteticienne gourmande

Nuit Blanche des Métiers, Immeuble Atrium, 10 Place de Belgique, La Garenne Colombes (face à l'arrêt de tramway Charlebourg : Tram T2 depuis La Défense direction Bezons).

Si vous êtes Parisien(ne) ou de proche banlieue et avez envie de me rencontrer/d'une dédicace, vous êtes bienvenu(e) à l'un ou l'autre de ces sympathiques moments. Ensuite, peut-être vais-je partir sur les chemins des autres villes françaises... 

 

 

 

19/09/2016

Venez, venez, jeudi 22, la Bastille devient gourmande !

Comme je l'ai déjà dit, une dédicace, ce n'est pas seulement l'occasion de repartir avec un livre et un petit mot dedans, d'ailleurs, vous n'êtes pas obligé(e) d'avoir ces envies de groupie... C'est d'abord la possibilité d'être sûr(e) de trouver le livre pour le feuilleter (eh oui, il n'est pas encore partout !). Et c'est aussi et c'est important pour moi, l'occasion de se rencontrer, d'échanger un peu, de parler thématiques alimentaires, de comprendre ce qui vous préoccupe et vous intéresse. Ne soyez pas timides !

Alors, si vous êtes de Paris ou de la proche banlieue, venez à la Bastille ou plus exactement à la librairie L'Arbre à Lettres Bastille, 62 rue du Faubourg Saint Antoine, dans le 12eme, jeudi 22 à partir de 18h30 à 20h00. Je vous attends avec gourmandise !

 

Arbre_a_letttres_affiche.jpg

08/09/2016

Jour J : "La gourmandise ne fait pas grossir !" sort aujourd'hui !

Désolée de vous "saoûler" avec la sortie de ce livre mais c'est un moment important pour moi. Pas seulement parce que c'est l'aboutissement d'un travail certain. Mais surtout parce que j'aimerais vraiment qu'il rencontre un écho large et favorable. Pas du tout pour l'argent que cela me ferait gagner ! Il faudrait vraiment en vendre beaucoup, et l'argent n'est pas un but en soi pour moi. Pas pour la pure gloire non plus, je n'aspire pas à la célébrité. Non, c'est parce que j'aimerais tant qu'il puisse aider des personnes, si nombreuses, qui sont en difficulté, en stress, en lutte, en désamour, avec la nourriture, à retrouver le plaisir de manger sans culpabilité et donc une tranquillité alimentaire qui rend la vie plus simple. Si vous connaissez des personnes dans cette situation, parlez leur peut-être du livre. peut-être pourra-t-il les aider sans prétendre au miracle évidemment. Un livre, c'est ainsi la possibilité de toucher un autre public, pas forcément demandeur d'une prise en charge diététique ou n'en ayant ni le temps, ni les moyens, ni la possibilité géographique.

C'est un livre facile d’accès et grand public, enfin je crois, anti-régime bien sûr. Il s'agit d'un abécédaire aux thèmes variés (grignotage, stress, bio, chocolat, calories, interdits, sport, frustration…), que le lecteur a la liberté de picorer selon ses envies. Il s'agit pour moi :
- de lutter contre les diktats et croyances alimentaires, l’obsession de la minceur, qui font de l’alimentation une source d’angoisse,
- de donner des pistes concrètes pour retrouver une relation sereine à la nourriture et le plaisir de manger,
- d'inciter à prendre un peu de recul sur son alimentation.

Et comme je vous le disais, il y aura plein d'occasions sympathiques de se rencontrer, je mets à jour la liste dès que j'ai des informations fiables.

la gourmandise ne fait pas grossir,ariane grumbach,diététicienne anti-régime,diététicienne gourmande,paris 9,carnets nord,bien-être alimentaire

C'est ce soir chez RAP Paris 9eme !

01/09/2016

Avec mon livre à partir du 8 : plein d'occasions de me rencontrer !

Mon livre sort le 8 septembre, plus qu'une semaine à patienter ! D'ores et déjà, plusieurs événements fort sympathiques se préparent et ce n'est pas fini. J'ai créé donc une page "Evénements" sur ce blog, que je mettrai à jour régulièrement. Et je compte bien ne pas me limiter à Paris ! D'ailleurs, si vous avez des suggestions pour organiser une rencontre-dédicace dans votre ville, dites-le moi, peut-être pourra-t-on l'envisager au fil du temps. A chaque fois, l'idée n'est pas de faire seulement des dédicaces mais d'en profiter pour échanger et répondre à des questions qu'on se pose sur l'alimentation, il y en a tant.

Le 8, on fête le lancement chez RAP, dans le 9eme. Puis, le jeudi 15, j'aurai le plaisir d'être à la boulangerie Terroir d'Avenir et on parlera plus particulièrement pain, gluten et tout ce qu'on entend autour...

Blog_evt_photo.jpg

22/07/2016

La gourmandise ne fait pas grossir ! lisons la 4eme de couv

La couv d'un livre, c'est bien joli, mais certains aimeraient en savoir un peu plus. Comme quand on est dans une librairie, qu'on se saisit d'un livre, attirés par le titre, qu'on le retourne pour comprendre de quoi il s'agit, décider s'il faut prolonger l'intérêt. C'est à cela que sert la "quatrième de couv", à ouvrir quelques pistes vers l'intérieur, à préciser les intentions.

la gourmandise ne fait pas grossir,diététicienne gourmande,diététicienne anti-regime,stop aux regimes,livre de diététique,carnets nord

Alors, sans attendre la sortie, voilà ce que l'éditeur Carnets Nord a écrit sur la quatrième de couverture :

"On ne mange pas des calories, on mange des aliments!" "Etre bien dans son corps, ce n’est pas une question de poids." "Plus on s’interdit un aliment, plus on en a envie." "Ça serait pas un peu de l’intox, la detox?"

Ariane Grumbach, diététicienne atypique et passionnée, veut en finir avec les angoisses liées à la nourriture aujourd’hui, les derniers régimes à la mode, le diktat de la minceur à tout prix, les idées reçues sur les aliments à proscrire et ceux aux vertus soi-disant extraordinaires.

Dans son abécédaire gourmand, où plaisir de manger rime avec bien-être, elle déconstruit ces injonctions et croyances en tout genre, décrypte les modes alimentaires, analyse nos modes de vie et de consommation et nous donne des pistes pour retrouver une relation sereine à la nourriture qui nous mènera à notre juste poids. Et elle crie haut et fort: "Arrêtez les régimes, tous les régimes!"

-----------------------------------------

Ariane Grumbach est diététicienne-nutritionniste à Paris. Diplômée d’HEC, elle a travaillé pendant vingt ans dans des grandes entreprises avant de se reconvertir par passion pour l’alimentation et l’humain. Elle fait partie du GROS (Groupe de réflexion sur l’obésité et le surpoids). Elle tient un blog, "L’art de manger", qui mêle réflexions sur l’alimentation, conseils nutritionnels et recettes gourmandes.

Voilà qui ne doit pas trop vous surprendre, vous fidèles lecteurs et lectrices de ce blog... Mais l'info, c'est qu'il s'agit d'un abécédaire, pour qu'on puisse lire librement !

Pour la suite, rendez-vous le 8 septembre !

20/07/2016

Vive la cuisine 5S !!!

Ces derniers temps, je n'ai pas été très présente sur ce blog. Mais j'ai continué à poster assez fréquemment des photos de repas sur Instagram, Facebook. Cuisinés par Monsieur ou par moi selon les jours. Ceux de Monsieur, vantés par moi, recueillent très souvent émerveillement et applaudissements. Tout à fait mérités. Je suis jalouse !!!! Je plaisante, je suis ravie de cette sympathique reconnaissance, pour lui qui est obstinément caché dans sa cuisine ! Menacé de clônage ou de kidnapping par ses admiratrices... Il est vrai que je cuisine un peu moins souvent et que ce que je prépare est, en général, moins sophistiqué et spectaculaire. Car je pratique la cuisine 5S, mais pas ces deux S là !

Kesako ? J'ai d'abord parlé de cuisine 3S, puis 4S. Et maintenant 5S ! Oui, j'aime les acronymes ! Cette cuisine, c'est celle que je suggère à mes patients et que je pratique, pour leur en parler en connaissance de cause. Et parce que j'aime cela. C'est une cuisine SAINE, SAISONNIERE, SAVOUREUSE, SIMPLE, SOUPLE.

- SAINE : préparée avec de bons produits, dont l'origine est si possible connue, avec beaucoup de variété.

- SAISONNIERE : utilisant au maximum des produits de la saison, ce qui est davantage un plaisir qu'une contrainte.

cuisine 5S, diététicienne gourmande, cuisiner simplement, cuisine du quotidien, manger simple et bon

La saison de préparer une quiche aux courgettes épicées (curry et cumin) et une salade crue concombre/courgette/fenouil

- SAVOUREUSE : qui a du goût, qu'on a plaisir à manger car elle réjouit tous les sens par ses saveurs, ses parfums, ses textures, sa présentation.

- SIMPLE : loin des recettes compliquées, nécessitant un savoir-faire de chef ou des heures de préparation, c'est une cuisine accessible à tous puisque moi-même j'y arrive !

cuisine 5S, diététicienne gourmande, cuisiner simplement, cuisine du quotidien, manger simple et bon

La simplicité : utiliser ce qui reste au frigo pour improviser une fraîche salade (laitue, pastèque, tomate, concombre, basilic)

- SOUPLE : une cuisine qui sait s'éloigner des recettes car, une fois que les techniques sont acquises, on peut les décliner selon le disponible, les préférences, la saison, etc., qu'il s'agisse d'une quiche, de pâtes, etc.

cuisine 5S, diététicienne gourmande, cuisiner simplement, cuisine du quotidien, manger simple et bon

La souplesse : varier les légumes rôtis selon le disponible : de petites carottes avec huile d'olive, sirop d'érable et poudre de Vasco Roellinger

Ne voulant pas me contenter d'en parler, je rêve depuis plusieurs année de trouver quelque part, voire mettre en place, des ateliers proposant cette cuisine. Quelque chose qui n'a rien à voir avec les classiques cours de cuisine. Mais bon, on ne peut pas tout faire à la fois... Je n'ai pour l'instant trouvé ni lieu adapté ni partenaire idéal. Peut-être viendrai-je à pratiquer cela en vidéo ? A moi Youtube !

08/06/2016

Pourquoi cette absence ? J'écris... et je cause aussi !

20160528_195158.jpgChers lectrices et lecteurs de ce blog, un scoop pour vous ! Si je suis aussi peu présente actuellement, c'est que j'écris mais ailleurs... Je suis en train de finaliser l'écriture d'un livre, et l'échéance de "bouclage" qui se rapproche me met une certaine pression. J'ai beaucoup d'admiration pour les personnes qui parviennent à sortir livre sur livre en parallèle de leur travail. Comment font-elles ? Elles ne dorment pas ?! Pour ma part, j'écris durant mon temps libre, en dehors des consultations et autres interventions. Je suis incapable de rogner sur mon temps de sommeil. C'est pourquoi, au bout de quelque temps, j'ai réalisé qu'il était impossible de m'occuper simultanément du blog.

Bien sûr, ce livre parle d'alimentation, quoi d'autre ?! Je tournais autour de l'idée depuis un certain temps, tant j'ai à dire sur ce thème qui me passionne. J'avais mis cette envie de côté, par paresse, pour d'autres priorités comme un déménagement, avec l'impression que la voie/voix électronique pouvait peut-être suffire. Mais un éditeur est venu me trouver, sympathiquement ouvert à mon approche...

L'ouvrage ne sera pas totalement une révélation pour celles et ceux qui me lisent depuis longtemps car certains éléments du blog m'ont inspirée. Mais il y aura aussi beaucoup de sujets nouveaux, issus de réflexions et convictions personnelles et de mon vécu en consultation avec les patient(e)s. Il devrait sortir début septembre, un peu de patience donc ! 

Je profite de ce billet pour vous annoncer que j'aurai aussi le plaisir d'animer une "classe" à la School of Life, un établissement pour adultes assez tendance, qui vise à enseigner "tout ce que l'école n'apprend pas". Mon cours a pour intitulé Comment manger, le corps a (presque) toutes les réponses. La première édition se déroulera le lundi 4 juillet de 19h00 à 22h00 à Paris, dans le 9eme arrondissement (prix : 39 euros). D'autres sessions sont prévues à la rentrée.

Voilà pour les nouvelles... A bientôt !

17/04/2016

Blog au repos...un peu

Vous avez peut-être remarqué que je ne publie plus actuellement ici à mon rythme habituel, même ralenti... J'en suis désolée car je reste très attachée à ce blog et à vous lecteurs et lectrices, visibles ou invisibles. Ce ne sont pas les sujets qui manqueraient, c'est plutôt le temps malheureusement... J'espère que cela ne va pas durer. En attendant, je continue quand même à (bien) manger ! Alors, si vous êtes fan de réseaux sociaux, vous pouvez me suivre sur Instagram (Ariane Grumbach) car je prends assez régulièrement quelques secondes pour y poster des images très majoritairement alimentaires.

Merci de votre compréhension, pensez si vous êtes récent(e) ici à vous balader dans les billets publiés depuis plus de huit ans, par thème ou mot-clé. Et à bientôt !

20160410_144720.jpg

Délicieux goûter il y a une semaine (gâteau aux pommes particulièrement réussi en toute modestie et sablés réalisés avec des chutes de pâte à tarte)

03/03/2016

Variations libres sur une recette de base, osons !

Beaucoup de mes patient(e)s ont assez peu d'expérience en cuisine. Mais parfois, pourtant, ils préfèrent ne pas suivre de recette. Je leur suggère de commencer quand même par cela, en en trouvant des simples et claires, pour prendre confiance en eux/elles pour peu à peu s'en détacher.

C'est en effet surtout quand on a acquis de techniques culinaires au travers de réalisations guidées qu'on peut s'en libérer et improviser ET que le résultat soit bon !

Une des recettes pour laquelle c'est le plus facile, c'est celle du gâteau au yaourt car la grande majorité d'entre nous l'a expérimentée dès l'enfance.

Ce fut mon cas et j'ai commencé bien sûr par la recette classique. Puis je l'ai oubliée pour faire plus original ou compliqué.

Quelques années plus tard, j'y suis revenue et j'ai commencé à y ajouter des fruits en morceaux.

Depuis un certain temps, je tente plein d'expériences pour varier les différents ingrédients, selon ce que j'ai sous la main, ou l'inspiration du moment, ou le goût recherché. Le gâteau au yaourt est devenu ma principale base en pâtisserie (avec les tartes), et une base complètement modulable.

Ainsi, je varie :

- les sucres : blanc, roux, rapadura, miel, sirop d'érable...

- les farines : de blé, maizena, part de farine de sarrasin, de seigle, de châtaigne...

- la matière grasse : beurre, huile d'olive, huile de coco...

- ajouts divers : fruits, fruits secs, fruits oléagineux, seuls ou à plusieurs.

- d'éventuelles épices : cannelle, vanille...

avec un résultat souvent délicieux, parfois étonnant.

Etant maintenant installée dans ma nouvelle "maison", avec un nouveau four que j'apprivoise peu à peu, je me suis remise aux pâtisseries, en général le dimanche.

20160228_160334.jpg

Ainsi dimanche dernier, j'ai fait un gâteau au yaourt avec 2/3 de farine de blé semi-complète et 1/3 de farine de sarrasin, sucré avec du sucre roux et du sirop d'érable, avec beurre et huile d'olive (c'est tout ce que j'avais) et des poires que j'avais fait revenir rapidement. J'ai diminué le sucre du fait de la présence des poires. Et j'ai "glacé" le dessus au sirop d'érable.

20160228_202239.jpg

Une déclinaison très réussie, avec le fondant et la douceur des poires très agréable et bien contrebalancés par le goût marqué du sarrasin. Mais des poires un peu trop inégalement réparties dans les tranches, certaines bien et régulièrement garnies, d'autres beaucoup moins...

Que sera la prochaine variation ? Aucune idée !