Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2015

Vive les livres qui parlent cuisine, aliments et pas seulement recettes...

Bon, on se rapproche à grands pas des fêtes de fin d'année, alors je fais comme tout le monde, je vais parler un peu livres... Car, ne nous le cachons pas, la période est propice aux cadeaux mi-plaisir mi-utilité que peuvent être les livres culinaires. Mais on peut trouver bien d'autres occasions pour (s')offrir des livres. Ce que je fais...

Récemment, plusieurs livres m'ont réjouie car il ne s'agissait pas seulement de livres de recettes. En effet, il en va pour moi des livres comme des revues culinaires : j'aime qu'il y ait de la "chair", des informations, des histoires... autour des recettes.

1. C'est le cas dans la très belle et richement fournie Encyclopédie de la Cuisine Végétarienne d'Esterelle Payani. Je suis impressionnée par la masse de travail que cela a dû représenter, surtout que je connais le perfectionnisme de l'auteure... Avant même de passer en cuisine, on se délecte de tout ce qu'on peut y découvrir. Il y a des informations sur tous les aliments de la sphère végétale, classés par familles, un large éventail de techniques (certaines qu'on a pu observer dans d'autres livres de cuisine végétarienne, d'autres plus rares) comme faire un lait végétal, cailler du fromage, préparer une chantilly de noix de coco...

20151127_100851.jpg

20151127_100925.jpg

C'est déjà une grande richesse du livre. Mais le plus intéressant est peut-être le panorama des richesses de la cuisine végétarienne à travers les pays et les cultures. Car le végétarisme est aussi bien présent dans de nombreux pays d'Asie qu'en Europe, dans la bassin méditerranéen, ... On voyage ainsi d'une culture à l'autre avec curiosité et l'envie de passer en cuisine pour en découvrir davantage dans son assiette. Et, pour chaque recette, on a un renvoi aux techniques utilisées, ce qui est bien pratique si on débute dans la cuisine végétale. Le livre bénéficie par ailleurs de très belles photos. Petit bémol justement : ce n'est pas le format de livre que j'aime le plus emporter en cuisine... Un livre de référence vraiment utile si on a envie de diminuer sa consommation de viande et poisson.

20151127_100945.jpg

Les recettes : déjà savourées, les pâtes de sarrasin aux brocolis et ume. Hier soir, le "curry de pois chiches au chou-fleur, patate douce et lait de coco", accompagné de riz et de coriandre, fut un délice. Et, dans mon viseur hivernal, le "Mac'n'cheese au chou-fleur", la "soupe de quinoa", le "gâteau de millet aux choux de Bruxelles, butternut et noix de Pécan"...

20151213_160112.jpg

20151213_194218.jpg

2. J'ai découvert par hasard à la Librairie Gourmande le livre Cuissons de Keda Black. Un livre vraiment atypique au rayon culinaire, par son format, ses photos, son organisation. Là encore, les recettes ne sont pas forcément le cœur du livre qui révèle bien d'autres richesses. L'idée est de nous faire découvrir les facettes des différents modes de cuisson et la meilleure façon d'y recourir. Certes, certains sont moins quotidiens que d'autres mais on peut rêver un peu... On plonge dans ses pages avec bonheur et on y pêche des tas de bons conseils, que ce soit la poêle idéale ou les aliments les plus adaptés au pochage. Un livre à savourer à petits pas et qui va devenir peu à peu un compagnon du quotidien mais on a aussi envie de se dépêcher d'expérimenter. Très envie par exemple de tenter la cuisson des légumes en croûte de sel...

20151212_200206.jpg

20151212_200242.jpg

 

3. Thés japonais - la maison de thé Jugetsudo, de Chihiro Masui

Je n'aurais peut-être pas acheté ce Thés Japonais car je crois que je connais un peu déjà le thé japonais, en étant grande consommatrice et amatrice. Mais Chihiro Masui et son éditeur me l'ont envoyé et j'ai adoré le découvrir d'abord parce que les photos sont magnifiques. Puis parce qu'il y a toujours à apprendre sur le thé japonais et ses diverses variétés et les textes sont clairs, précis. Les recettes sont très appétissantes et pour la plupart vraiment pas compliquées. En ligne de mire pour commencer, les sablés aux noisettes et Genmaicha et la salade de fruits secs au Genmaicha aussi.

20151105_102940.jpg

20151105_102951.jpg

20151127_082105.jpg

Plus centré sur les recettes mais intérgrant de nombreuses informations sur les ingrédients et techniques : Tout sans gluten, de Clea : vous êtes peut-être étonnés de me voir citer ce livre alors que je m'agace souvent de cette mode envahissante du sans gluten sans raison valable. Je sais bien sûr que certains ont une vraie intolérance, d'autres un inconfort réel. Il s'agit ici d'une très vaste somme, sans doute un peu trop riche pour moi : je n'ai pour ma part aucun problème avec le gluten, aucune envie de céder à la mode mais j'explore parfois avec curiosité d'autres goûts en variant les farines. Mais c'est un livre qui me parait assez incontournable pour des personnes qui ont réellement une incapacité à digérer le gluten. Elles ont souvent du mal à trouver des idées de plats variés quand elles se rendent compte qu'elles n'ont d'autre choix que de cuisiner majoritairement. Elles se réjouiront de cette somme qui distille le style culinaire original et gourmand de Clea et n'ont pas fini d'en épuiser les plaisirs. Pour ma part, je commencerai bien par cette recette japonisante.

20151009_123036.jpg

20151009_125751.jpg

Sinon, j'ai repéré en librairie deux livres sympathiques, avec de jolies mises en page colorées :

- La Bièrographie, pour amateurs de bière (que je ne suis pas) ou voulant le devenir,

- le très grand, lourd et bien garni On Va Déguster, issu de l'émission du même nom (que j'ai jugé pour l'instant trop encombrant pour mes étagères déjà bien remplies...).

Et, bien sûr, il devrait y avoir quelques Simplissime au pied des sapins...

D'autres suggestions ?

 

Encyclopédie de la Cuisine Végétarienne,d'Esterelle Payani, Flammarion (acheté)

Cuisson(s), de Keda Black, Keribus (acheté)

Thés japonais - Maison de thé Jugetsudo, de Chihiro Masui, Chêne (reçu)

Tout sur le gluten, de Clea, La Plage (reçu)

 

23/01/2014

La cuisine, ça s'apprend comment ?

Je continue à vous parler du colloque de Tours sur le "fait maison". On y a aussi évoqué le sujet de la transmission culinaire, notamment lors d'une table ronde sur les émissions culinaires télévisées. On n'est plus à l'époque de Raymond Oliver ou de son fis Michel qui réalisaient des plats sous nos yeux. Ce n'est clairement pas en regardant les émissions qui monopolisent l'attention actuellement que l'on va apprendre à cuisiner : c'est de la télé-réalité beaucoup plus que des émissions de cuisine. On voit des instantanés de cuisine plutôt que de véritables explications. Donnent-elles envie de cuisiner ? Je n'en suis pas sûre, car comme les livres de cuisine de chefs, cela ne semble pas vraiment facilement accessible le plus souvent. Et je me demande si ce ne sont pas les personnes déjà "accros" à la cuisine qui regardent le plus. Ou les autres qui le prennent comme un spectacle à suspense distrayant sans se soucier de mémoriser des conseils épars*.

Récemment, j'ai eu le plaisir de rencontrer Pia "Cocinera loca", passionnée de cuisine, blogueuse depuis longtemps : elle a vu sa grand-mère cuisiner, elle a commencé tôt à cuisiner elle-même, elle a acquis et peaufiné sa technique peu à peu. On parlait de cette difficulté de la transmission quand on ne l'a pas vécue de façon familiale. Peut-on commencer avec les livres classiques de Ginette Mathiot ou Françoise Bernard qui donne des basiques de la cuisine du quotidien, pas forcément conformes à nos envies d'aujourd'hui ? Est-il préférable d'aller dans un cours de cuisine où l'on observera et pratiquera ? Sûrement intéressant mais souvent très cher. De plus, peu de cours, à Paris du moins, fournissent vraiment des bases de cuisine pour cuisinier(e)s débutant(e)s. Ils sont plutôt orientés recettes ponctuelles et pas simplistes. A l'ère internet, la video peut-elle prendre le relais ? En tout cas, n'ayez pas honte de poser des questions, de demander des conseils à des ami(e)s. Françoise Bernard justement dit (voir lien ci-dessus) : "Il ne faut jamais avoir honte de ne pas savoir cuisiner"...

Fotolia_59450485_XS.jpg

Tout le monde n'a pas appris à cuisiner en famille...

Je suis l'exemple même du fait qu'il faut persévérer et ne surtout pas se décourager : très peu de transmission, je l'ai déjà dit, sauf celle des bons produits mais j'ai peu à peu pris confiance en moi, au fil des expériences, des ratages, des approximations, des observations... C'est aussi le cas de Mercotte, la super-experte de la pâtisserie (blog de référence, livres, participation au "Meilleur Pâtissier") qui avouait dans une interview (et elle me l'a confirmé) qu'elle "ne savait pas faire cuire un oeuf quand elle s'est mariée" ! Un peu le contraire de Monsieur qui a reçu en héritage de multiples délices...

Vous qui cuisinez et appréciez cela, quel type de transmission avez-vous eu ? Une mère, un père, une grand-mère ? Des livres ? Rien de tout ça, vous avez juste appris sur le tas en pratiquant ?

Et vous qui cuisinez peu, qui redoutez cela, qui aimeriez progresser, quel moyen préféreriez-vous ? Simplement "sur le tas" ou :
- regarder faire quelqu'un,
- faire vous-même en étant accompagné(e),
- regarder des vidéos en ligne,
- lire des recettes dans un livre, avec photos. Ou sans photos. Ou sur internet, via des sites ou blogs
- par des proches, des ami(e)s.

Merci d'avance de vos commentaires !

* à ce sujet, un article récent sur le risque de tromperie sur la réalité du métier de cuisinier

Visuel ©artstada - Fotolia.com

26/08/2013

Replongeons-nous dans nos "vieux" livres de cuisine (épisode 1 : Chocolat & Zucchini)

Je me souviens du plaisir que j'avais eu il y a quelques années à la découverte et la lecture du livre de Clotilde Dusoulier, Chocolat & Zucchini. J'avais aimé le ton, les recettes, les conseils, la gourmandise. J'avais envie de quasiment tout goûter ! J'en ai réalisé beaucoup de plats au fil du temps.

Mais ces dernières semaines, plongeant dans ma bibliothèque culinaire, je me suis rendue compte que je l'ouvrais moins souvent ces derniers temps. Peut-être parce que, comme beaucoup, j'ai de multiples sources de recettes, papier ou numériques.

Peut-être aussi parce que je sens qu'il ne correspond plus tout à fait à la cuisine que pratique Clotilde aujourd'hui : il me semble qu'elle est devenue nettement plus bio-flexitarienne. Du coup, son blog propose un peu un autre type de plats. Ce que semble confirmer son dernier livre en anglais (dont on verra j'espère bientôt la traduction : il paraît que c'est en bonne voie) : il propose des recettes végétariennes (je l'ai juste feuilleté, je suis paresseuse, je préfère les recettes en français !).

livres de cuisine,clotilde dusoulier,chocolat & zucchini,été,tomates,sandwich,salade,recettes de cuisine,flexitarienne

Toujours est-il que j'ai profité de la saison pour :

- découvrir une recette quasiment du placard que je n'avais jamais faite : du pain perdu aux tomates et parmesan, qui nous a ravis pour un dîner dominical.

livres de cuisine,clotilde dusoulier,chocolat & zucchini,été,tomates,sandwich,salade,recettes de cuisine,flexitarienne


- me préparer un délicieux sandwich sardine-tomate (cette fois conforme à la recette) que j'ai savouré pour un tranquille déjeuner ensoleillé ;

livres de cuisine,clotilde dusoulier,chocolat & zucchini,été,tomates,sandwich,salade,recettes de cuisine,flexitarienne

- refaire pour un autre déjeuner une salade que j'adore : poulet-pêches-noisettes ;

livres de cuisine,clotilde dusoulier,chocolat & zucchini,été,tomates,sandwich,salade,recettes de cuisine,flexitarienne


Et vous, replongez-vous parfois dans vos livres de cuisine plus ou moins anciens ?

PS : décidément, beaucoup de recettes de Clotilde au programme ces derniers jours, j'ai aussi fait et adoré sa recette de chakchoukaultra-parfumée publiée sur son blog il y a quelques jours.

livres de cuisine,clotilde dusoulier,chocolat & zucchini,été,tomates,sandwich,salade,recettes de cuisine,flexitarienne

03/12/2011

Noël avant l'heure (ou On n'est jamais si bien servie que par soi-même !)

Sans attendre le moment des cadeaux et ayant envie de me faire plaisir avec quelques gourmandises livresques repérées deci delà, j'ai passé en quelques clics une commande sur Amazon. Et 3-4 jours plus tard, le colis était sur mon paillasson (les colis ont droit à quelques livraisons fantaisistes par chez moi). Je l'ai ouvert en me réjouissant d'avance des régals de lecture à venir. Et cela peut éventuellement, modestement, vous donner quelques idées de cadeaux pour des ami(e)s gourmands, gourmets, gastronomes, cuisiniers, ... au milieu de la jungle des rayons livres de cuisine des librairies.

P1040658.JPG

Un autre plaisir que je ne manquerai pas de m'offrir bientôt toutefois, c'est d'aller faire un tour à la Librairie Gourmande pour d'autres découvertes bien choisies.

Dans ce colis, il y avait :

- Umami, de Laurent Seminel, qui est parti à la découverte de cette "cinquième saveur" chère aux Japonais (qui vient s'ajouter aux quatre habituelles, salé, sucré, acide, amer, que nous connaissons bien) et donne explications, conseils, recettes, ... : pour un gourmet curieux et exigeant ;

- Une initiation à la cuisine des champignons, de Philippe Emmanuelli, célèbre bruxellois passionné : un légume que j'adore et que jai donc envie de mieux connaître, même si la diversité présentée dans le livre risque de créer un peu de frustration chez le marchand de légumes... : pour un fin gastronome amoureux des bons produits ;

- Nature, Mers & océans, d'Alain Ducasse et Paule Neyrat, dans la lignée de leur "Nature" que j'aime beaucoup, achat encouragé aussi par la chaude recommandation de la food-addict Esterelle : pour un(e) cuisinier(e) soucieux de manger sain et respectueux de l'environnement ;

- Le petit épeautre, d'Esterelle Payani justement, de quoi me donner de nouvelles idées pour cuisiner cette petite graine savoureuse ; dans une sympathique petite collection des éditions La Plage, "Toqués de Bio", dont quelques ouvrages rassemblés pourraient réjouir un(e) bio-phile ou flexitarien (ne) revendiqué(e).

Question quand même : quand vais-je trouver le temps de lire/expérimenter tout ça ?!

17/08/2011

Faisons bon usage des livres de cuisine !

L'année dernière, je vous parlais des livres de cuisine qui sont mes sources essentielles de recettes savoureuses. La liste n'a pas beaucoup varié, j'y ai principalement ajouté "Le bonheur de cuisiner" de Perla Servan-Schreiber.

Ces derniers temps, les hasards culinaires ont fait que nous nous sommes surtout concentrés sur deux livres de cuisine dont je vous ai déjà beaucoup parlé : "Nature" d'Alain Ducasse, " "Harumi dans votre cuisine" d'Harumi Kurihara. L'avantage de se focaliser sur un livre en particulier, c'est qu'on n'a pas à se poser trop de question pour trouver des idées : on prend ce livre-là, on cherche une recette de saison et en avant !

P1030898_bis.jpg

Côté Ducasse, je continue à être ravie du résultat des recettes. J'avais noté de faire la "pissaladière à ma façon" et j'ai été de plus motivée par "Bulles d'info" qui avait l'air convaincue. Une première pour moi et elle a vraiment fait l'unanimité (le petit secret : les oignons sont mêlés à du fenouil). J'ai aussi préparé un gratin de légumes d'été au basilic (fort long à préparer, voir ci-dessous) mais vraiment délicieux et riche en parfums.

P1030879.JPG

P1030897.JPG

Côté Harumi, on s'est régalés avec du poisson : une dorade mijotée et un délicieux maquereau sauce au miso. Des recettes pas compliquées quand on dispose des ingrédients de base (sauce soja, sake, mirin, dashi, miso...) et très bien expliquées pour qui souhaite approfondir la cuisine japonaise. 

cuisine,livres de cuisine,recettes,nature de ducasse,harumi kurihara,cuisine japonaise,légumes,pissaladière

Autant certains livres deviennent ainsi des compagnons proches, autant d'autres s'avèrent des achats inutiles, qu'on n'ouvre jamais. Si on constate cela, pas de regret, on fait éventuellement 2-3 photocopies des recettes qui nous plaisent vraiment et on le donne/on le vend.

Une règle d'or, même avec ces livres appréciés : ne vous fiez pas aux durées indiquées et réévaluez-les une fois la recette réalisée. A  titre d'exemple, le temps de préparation indiqué pour le gratin de légumes d'été est 20 minutes alors que j'ai mis près de 40 minutes (certes calmement) rien que pour éplucher et découper les poivrons ! Le calcul est-il fait avec une brigade de petites mains ?!

P1030893.JPG

Et vous, vous avez des livres de cuisine favoris en ce moment ?

02/08/2010

Mes sources préférées pour cuisiner : les livres

Je parle souvent ici des livres de cuisine qui m'inspirent car je ne prétends pas être une grande créative en cuisine : je brode sur ce que je sais faire ou j'adapte des recettes à mes goûts ou aux ingrédients dont je dispose. Je suis donc une adepte des livres de cuisine et, comme beaucoup, j'ai tendance à m'équiper un peu au-dessus de mes besoins dans ce domaine ! Surtout que finalement, je reviens un peu toujours aux mêmes. Mes critères de choix :

- des recettes pas trop compliquées, que ce soit par le nombre ou le type d'ingrédients ou le temps de réalisation ;

- des recettes expliquées clairement et en détail ;

- des recettes appétissantes, qui correspondent à mes goûts ;

- des façons originales de traiter un aliment que j'aime bien.

Contrairement à de nombreuses personnes, je n'ai pas forcément besoin d'avoir des photos. La recette me permet en gros d'imaginer à quoi devrait ressembler le plat. Et je garde ainsi la liberté de le présenter comme je le souhaite.

Enfin, il vaut mieux que cela ne soit pas un trop beau livre, sinon on aura du mal à l'utiliser en cuisine et de la peine s'il se salit !

Parmi mes livres favoris du moment, il y a toujours :

P1010933.JPG

- L'atelier bio (La Plage) ;

- Les petits légumes, de Delphine de Montalier (Marabout) ;

- Nature, d'Alain Ducasse (éditions Alain Ducasse) ;

- Chocolat & Zucchini, de Clotilde Dusoulier (Marabout) ;

- Mes p'tites gamelles, de Clea (La Plage) ;

- Trattoria, les meilleures recettes des restaurants italiens, de Patricia Wells (Livre de poche).

Il y a d'autres livres que j'ai acquis avec plaisir mais pas encore beaucoup expérimentés, cela viendra. Par exemple :P1010934.JPG

- Les saveurs du zen, de Taïkan Jyoji et Françoise Dye ;

- Mes petits bento, de Laure Kié (Marabout) ;

- Une japonaise à Paris, de Kaori Endo (Minerva) ;

- Cuisiner avec les épices, de Philippe Delacourcelle (Livre de poche)

Et il y a les "ancêtres" du temps où je démarrais quasiment en cuisine, bien avant d'être diététicienne, qui ne me correspondent plus tout à fait, mais j'y reviens pour quelques recettes basiques ou incontournables :

- Moi, je prépare tous mes dîners la veille, de Dominique Combet (Albin Michel) ;

- Légumes, de Sylvia Gabet (Hachette) ;

- et mon tout premier livre quand j'ai quitté le foyer familial, je crois, d'inspiration maternelle, La cuisine pour tous, de Ginette Mathiot (Livre de Poche).

P1010935.JPG

Si vous voulez le plus vaste choix de livres de cuisine et des conseils avisés, je vous recommande la Librairie Gourmande (92 rue Montmartre, Paris IIème), une vraie caverne d'Ali Baba en la matière ! Dans un style plus branché, il y aussi la librairie La Cocotte (5 rue Paul Bert, Paris XIème), qui fait aussi des ateliers de cuisine et autres animations. Et pour trouver des livres en solde, faites un tour chez Gibert ou sur www.priceminister.com.

 

 

 

 

 

20/12/2009

Cadeaux gourmands

Etant passionnée d'alimentation, cela fait un moment que j'offre ou que l'on m'offre des cadeaux en lien avec la gourmandise, la cuisine, ... Et, si vous êtes en panne d'idées pour les fêtes, c'est un vaste champ pour trouver des cadeaux qui feront plaisir.
Plusieurs pistes possibles :

1. Les gourmandises fabriquées maison, pour des cadeaux peu coûteux et qui montreront un fort investissement affectif : petits sablés, confitures, épices, ... A condition d'avoir un peu de temps et de ne pas tout à fait s'improviser en la matière.

riz au lait.jpg2. Les paniers gourmands à confectionner sur mesure, en fonction des goûts connus ou supposés des destinataires ou selon une thématique. Salé, sucré, terre et mer, Italie, Japon, Méditerranée, végétarien, épicé, ... Je m'amuse parfois à faire une composition monocolore, comme par exemple un assortiment tout orange : lentilles corail, carottes apéritives, chocolat à l'orange, ... Une de mes adresses favorites pour trouver des trésors gourmands d'origines multiples à tous les prix : l'épicerie fine des Etablissements LION, 7 rue des Abbesses, Paris 18ème. Une vraie caverne d'Ali Baba ! Et ils ont aussi des kits recettes prêts à l'emploi originaux, par exemple pour des riz au lait, des risottos, des soupes, ...

3. Les lectures gourmandes : livres de cuisine, récits de voyage culinaire, ... Mais pas de livres de chefs aux recettes compliquées qu'on ne fera jamais. Et, par pitié, pas de ces ensembles tout compris livre + ustensiles (terrines, verrines, muffins, ...) qui encombrent les librairies et qui ne vont pas par un coup de baguette magique convertir un réfractaire en roi des fourneaux ! Parmi mes favoris récents :boulette.gif

- le Petit Traité de la Boulette, de Pierre-Brice Lebrun, à la fois livre d'histoire, de géographie, de cuisine, ...

- les boîtes Grain de sel, des éditions Tana, un design sympa : 50 fiches recettes dans une boîte métal. Dîners chics, dîners économiques, dîners en amoureux, au choix.

4. Les ustensiles de cuisine un peu originaux mais pas inutiles ! Un beau couteau japonais (certes, assez coûteux), une jolie planche à découper en bambou, un tablier qui donne envie d'affronter les fourneaux, ....

5. Les invitations pour une dégustation de fromage, vin, thé, chocolat ... Un conseil : adressez-vous directement aux "producteurs", pas besoin de passer par un coffret cadeaux, solution de facilité sans grande valeur ajoutée. Connaissez-vous par exemple les Parcours initiatiques de la Maison du chocolat ?

Allez, donnez libre libre cours à votre imagination gourmande !

 

27/03/2009

Cuisine : mes livres préférés

Quand on s'intéresse à l'alimentation et qu'on aime manger, il parait assez naturel de s'intéresser à la cuisine. Comme beaucoup de monde, je consulte souvent les blogs de cuisine, c'est tellement facile de taper sur internet l'intitulé d'une recette et d'avoir une foule de réponses. J'aime aussi me plonger dans les revues culinaires, Saveurs, Cuisine by, Elle à Table, .... Mais je suis aussi attachée à quelques livres qui ont fait leurs preuves. Parmi mes préférés : Chocolate et Zucchini, de Clotilde Dusoulier dont j'ai déjà parlé. Je commence à avoir testé une multitude de recettes et elles sont toutes faciles à réussir et délicieuses.Chocolat&Zucchini.jpg
Autre livre très agréable à utiliser : Les petits légumes , de Delphine de Montalier, qui vous donnera des idées si vous êtes en panne d'inspiration pour utiliser les légumes de saison. petits_legumes.jpg

Une sortie récente qui vous incitera à faire des desserts savoureux en vous enlevant toute culpabilité éventuelle : C'est du gâteau de Julie Poux aux éditions Tana. il s'agit d'un livre qui allège sans aucun édulcorant ou produit allégé mais juste avec des astuces les gâteaux et desserts et il sont délicieux.

Et des bouquins que j'utilise depuis longtemps :
- pour la cuisine italienne, le livre de Patricia Wells, Trattoria : des tas de recettes d'antipasti, pâtes, etc. savoureuses et expliquées de façon limpide, avec en prime souvent le récit des lieux où elle a découvert les recettes, qui nous embarquent dans la campagne italienne avec délice !

- pour certaines de ses recettes de plats mijotés : Moi, je prépare tous mes dîners la veille, de Dominique Combet, car très pratique : on a des plats délicieux le soir en rentrant avec un minimum de préparation.

Et vous avez-vous des livres de cuisine fétiches, plein de tâches, de commentaires, de post-it ?

07:20 Publié dans Livres & medias | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cuisine, recettes, blogs culinaires, livres de cuisine, santé | |  Facebook | |  Imprimer