Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/06/2013

Fan de cassis !

J'aime tous les fruits rouges et parmi eux, si je raffole des fraises, dont je me régale en saison, j'ai aussi une sympathie particulière pour d'autres un peu plus rares comme la mûre ou le cassis.

Ce dernier a révélé depuis quelque temps de nouveaux délices :

- une découverte à la Chambre aux Confitures, une confiture de cassis épépiné. C'est onctueux (davantage qu'une confiture classique), un peu comme un confit, une merveille moelleuse, fondante et acidulée en bouche.

P1060421.JPG

- un délicieux macaron tout simplement cassis chez Pierre Hermé, loin de ses innovations gustatives habituelles, fortement parfumé. Je l'ai découvert par hasard en passant me chercher un petit goûter au "corner" des Galeries Lafayette il y a quelques jours. Je me suis lassée des macarons depuis un certain temps, je n'en mange plus que rarement, du coup, ces fois-là, je les apprécie vraiment, sous réserve qu'ils soient bons bien sûr ! (sur la photo, un autre délicieux macaron japonisant matcha-sésame noir).

P1070753.JPG

- une nouveauté repérée au SIAL où elle est a été récompensée par un prix d'innovation, le poivre de bourgeons de cassis, abrégé en poivre de cassis. Ce poivre est issu de cassis noir de Bourgogne, traditionnellement utilisé pour la parfumerie et les arômes alimentaires. On m'en a très gentiment envoyé un échantillon et j'ai un peu tardé pour le goûter en cuisine. Il y a des recettes proposées sur le site, proposant du sucré et du salé. Pour ma part, j'ai d'abord testé sur des poires puis sur des carottes râpées, une soupe. Le parfum fruité et le piquant de ce poivre se sont avérés agréables mais sans doute pas compatibles avec tout, je vais continuer mes essais...

Et vous, vous aimez le cassis ? Vous avez une préférence pour d'autres baies ou fruits rouges ?

 

29/11/2012

Chouette, c'est la saison de la clémentine... de Corse si possible

clémentine de corse,fruits,agrumes,fruits d'automne,igp,semaine de la clémentine de corse,popelini,u spuntinu,gontran cherrier,chambre aux confituresJe reçois en permanence des tas de communiqués, dossiers de presse, invitations dans le domaine gastronomico-alimentaire. Je les laisse la plupart du temps de côté par manque de temps, d'intérêt, ... Mais il y a récemment un dossier de presse qui a retenu mon attention : il traitait de la clémentine de Corse. Non seulement car, comme nombre de mes patientes qui m'en parlent comme une de leurs collations favorites, j'adore ce petit fruit automnal acidulé. Mais surtout car on présentait toutes sortes de déclinaisons gourmandes autour de la clémentine de Corse dans des boutiques et restaurants. En effet, du vendredi 23 novembre (jour de la St Clément) au vendredi 30, l’APRODEC (Association pour la Promotion et la Défense de la Clémentine de Corse) a fait appel à des chefs, des artisans, des épiceries, pas forcément corses, pour mettre en valeur ce fruit du moment.

Ces déclinaisons étaient tellement tentantes que j'aurais presque eu envie de faire le parcours parisien entier ! Par manque de temps, je suis restée dans mon quartier où il y avait déjà pas mal à goûter. Recap de mon parcours gourmand :

1ere étape : des clémentines confites chez le traiteur corse U Spuntinu, rue des Mathurins, près des grands magasins. J'ai goûté un petit morceau avec plaisir mais j'ai surtout laissé cette petite chose archi-sucrée à un plus grand amateur de fruits confits... Au même endroit, j'ai acheté des canistrelli, petits biscuits aux amandes (3,50 euros le sachet de 3).

 P1060551.JPG

2ème étape : Popelini, rue des Martyrs : je n'avais pas encore mis les pieds dans cette petite boutique mono-produit spécialisée dans les choux à la crème qui avait fait le buzz chez les foodistas mais l'idée d'un chou à la clémentine m'a fait envie et j'ai sauté le pas. J'en ai du coup profité pour qu'on goûte d'autres parfums présents en permanence : praliné, chocolat noir, vanille. Verdict côté goût : tous les choux sont délicieux, le praliné est très réussi mais tous ont une saveur un peu trop sucrée pour moi (et ce n'est pas donné : 1,80 euro pièce)

P1060556.JPG

3ème étape : Terra Corsa rue des Martyrs : j'ai raté la distribution gratuite de clémentines du week-end mais j'en ai acheté un autre jour, ainsi presque directement "à la source", un peu moins chères que chez mon primeur, mais cela reste un fruit pas tout à fait abordable : 3,90 euros le kilo.

4ème étape : Gontran Cherrier, le boulanger de ces dames, qui propose un miel de clémentinier et un feuilleté sarrasin-praliné-clémentine : vu mon goût pour tous ces ingrédients, je me devais de goûter ! C'est plutôt une viennoiserie, donc elle a été dégustée lors d'un petit déjeuner tardif. Cela rappelle un peu le "cinammon roll" dans sa texture, c'est généreusement pourvu en zestes de clémentine et le mélange avec le praliné est délicieux. Le miel vient d'un petit producteur corse, je ne l'ai pas encore goûté, j'imagine que cela ressemble un peu à un miel d'oranger (2,90 euros le clémentinier, 8 euros le pot de miel).

clémentine de corse,fruits,agrumes,fruits d'automne,igp,semaine de la clémentine de corse,popelini,u spuntinu,gontran cherrier,chambre aux confitures

5ème étape : de mon fait, hors "parcours ": une délicieuse confiture clémentine-orange-cannelle dégôtée par hasard à la Chambre aux Confitures et nouveauté de la série des confitures de Noël. Miam !

P1060553.JPG

6ème étape (répétée) : finalement, tout cela était bien agréable mais c'est quand même nature que je les préfère ! J'ai aussi évidemment acheté des clémentines de Corse chez mon marchand de légumes : , elles sont petites, très juteuses et sans pépins. Je vous disais que beaucoup en raffolent : c'est facile à manger, pratique, pas trop fragile à transporter, c'est souvent jugé plus rigolo qu'une pomme (la pauvre !), ça sent bon quand on l'épluche et ça se mange tranquillement quartier par quartier. Mais cette petite clémentine de Corse, qui dispose d'un label IGP (Indication Géographique Protégée), n'est pas si facile à trouver à Paris : dans les rues que j'ai parcourues, beaucoup ne proposent que des clémentines d'Espagne (de qualité inégale selon les cas).

clémentine de corse,fruits,agrumes,fruits d'automne,igp,semaine de la clémentine de corse,popelini,u spuntinu,gontran cherrier,chambre aux confitures

Dépêchez-vous si vous voulez m'imiter, c'est seulement jusqu'au vendredi 30, mais les clémentines elles-mêmes, c'est encore pour un moment !

Il y avait aussi des étapes dans plusieurs villes de province. Pour tout savoir sur la clémentine de Corse : http://www.clementinedecorse.fr/

D'autres infos sur la clémentine de Corse ici : http://alimentation.gouv.fr/clementine-de-corse-igp

Et vous, vous les aimez les clémentines ? Et êtes-vous attentifs à leur provenance ?

31/10/2012

Ne réservons pas les mets de fête aux jours de fête !

Au moment des fêtes, je vous ai déjà parlé de l'idée d'écouter ses vraies envies et de ne pas forcément se tourner par habitude, par réflexe, vers les mets jugés festifs : saumon fumé, huîtres, foie gras, langouste, ... On peut se faire de grands plaisirs gustatifs autrement. D'autant plus que souvent, le prix de ces produits grimpe à ces moments-là ou que ce n'est pas forcément leur meilleure saison. Et comme souvent on enchaîne les plats, on n'est parfois plus vraiment en mesure de les apprécier.

A l'inverse, pourquoi ne pas se régaler de certains de ces mets de temps en temps en dehors des périodes "obligées" ? Ainsi, un projet festif reporté m'a fait récemment acheter du bon foie gras et j'ai réalisé qu'il devait être consommé sans trop attendre. Ne boudons pas notre plaisir !

D'abord, on en a savouré quelques fines tranches accompagnées d'une salade de haricots verts, un grand classique. Puis, le lendemain, suite à une nouvelle découverte recommandée par la Chambre aux confitures, on l'a goûté en compagnie d'un peu de confiture figue-noix-cognac : accord réussi (avec très peu de confiture pour l'équilibre des goûts).

P1060405.JPG

Dans la foulée, le maître es pasta nous a concocté des pâtes au foie gras et cèpes (est-ce dans l'orthodoxie italienne, j'en doute, n'est-ce pas Floriana ?!). Des pâtes au foie gras, c'est un plat que je n'avais, je crois, mangé qu'une seule fois dans un menu de restaurant et de façon peu mémorable. Là, c'était des spaghettini avec des cèpes finement émincés et des copeaux de foie gras : l'accord des deux ingrédients s'est révélé parfait et j'ai trouvé cela absolument délicieux et très digeste. Bref, beaucoup de plaisir imprévu et peut-être qu'on se passera de foie gras en fin d'année !

Et vous, vous aimez les mets de fête en dehors des fêtes ?

22/06/2012

Lise, une dame confiture atypique et une gourmande BCBT !

De temps en temps, j'interviewe une gourmande BCBT "Bien dans son Corps Bien dans sa Tête", une expression que j'ai créée pour désigner des femmes qui aiment manger, se faire plaisir sans frustration et sans ressentir le besoin de sauter à pieds joints dans le dernier régime à la mode pour compenser.

En bonne Parisienne à l'affût des adresses gourmandes, j'ai découvert la Chambre aux Confitures peu après son ouverture, avec le chaleureux accueil de Lise Bienaimé. Une jeune femme bien différente du cliché de la mamie confiture aux chignon blanc et au tablier à carreaux (quoique, le tablier ;-)) ! En discutant un peu avec elle, j'ai eu le sentiment qu'elle avait assez le profil d'une gourmande BCBT et je lui ai donc proposé cet entretien au milieu des pots irrésistibles.

P1050658.JPGVotre définition de la gourmandise

La gourmandise, c'est un pur instant de bonheur où on est centré sur son propre plaisir sans culpabilité.

Votre gourmandise favorite

Une confiture évidemment ! C'est au petit déjeuner, un pot que je me réserve absolument d'une confiture que faisait ma maman : coing-citron-vanille. Grande satisfaction, on a réussi à la refaire pour la boutique (mais elle est déjà épuisée !).

Votre dernière découverte gourmande

Un fabuleux restaurant dans le 14e où on est allés pour une invitation : Cobéa, j'ai adoré l'ambiance, le pain au milieu de la table et on a mangé des couteaux hallucinants !

Le plat/l'aliment que vous ne parvenez absolument pas à aimer ?

Le fromage, il n'y a vraiment rien à faire, à part le gruyère ou le parmesan, alors que mes parents adorent ça !

Vous partez sur une ile déserte, l'aliment que vous emportez absolument ?

Une huile d'olive bien verte. Ou du pain.

Que consommez-vous sans modération ?

Le pain justement : je suis folle de pain, tous les pains, notamment le pain aux céréales, complet, tradition. Quand je vais à Brive, d'ou je suis originaire, je me régale avec la tourte correzienne.

D'ou vient votre tempérament gourmand ?

C'est totalement familial, transmis de génération en génération ! Pas une personne de la famille qui ne soit ultra-gourmande et on a chacun nos "spéciallités" : un frère fou de fruits, mon père de viande, ma mère de sucré-salé, ...

Votre gourmandise inavouable

Quand même, le Nutella... Et les Kinder !

La cuisine, c'est quoi pour vous ?

Elle ne doit surtout pas être une contrainte, c'est un moment de partage et de convivialité. Je prends le temps de cuisiner tous les jours, même simplement.

Dans vos placards ou votre frigo, il y a toujours ... ?

De l'huile d'olive, de la crème fraîche, des pâtes, un très bon thon, un super jambon cru, des champignons séché, ...

Votre madeleine de Proust, le goût que vous n'arrivez pas à retrouver ?

Il y avait cette confiture coing-citron-vanille dont j'ai retrouvé le goût (mais pas la texture, qui était très coulante, pas raisonnable à proposer ainsi à la vente !) Et mon repas d'anniversaire depuis toujours : canard à l'orange et tarte au citron meringuée : je le réclamais chaque année sans exception. Comme je suis née le 24 decembre, cela devenait le repas de Noël et cela a fini par lasser tout le monde !

Votre recette super express et super bonne ?

Des poivrons grillés (qu'on a préparés avant), de la mozzarella, de l'huile d'olive, de la ventréche de thon : un régal ! Ou une soupe de carotte-badiane-laurier, simplissime et délicieuse.

L'effort que vous faites pour votre ligne ?

Arrêter les paquets de gâteaux au goûter !

C'est quoi les régimes pour vous ?

Je suis plutôt anti-régime et je n'en ai jamais fait. Vouloir maigrir, c'est plutôt acquérir de bons réflexes dans sa façon de manger.

Votre meilleure façon de bouger ?

Travailler et me déplacer, à pied ou en vélo. Et monter mes quatre étages !

Une astuce gourmande pour embellir le quotidien ?

Faire un vrai petit déjeuner pain-beurre-confiture, en prenant soin de varier celles-ci pour renouveler les plaisirs. Et avoir toujours quelque chose de frais et cru au cours d'un repas.

 

Merci à Lise pour cette plongée dans ses bases gourmandes. Et si vous ne la connaissez pas encore, partez à la découverte de sa boutique remplie de délices qu'elle ou son acolyte se feront un plaisir de vous faire goûter. Ma dernière découverte étonnante : rhubarbe-banane-passion !

Les autres gourmandes BCBT, découvrez-les dans la rubrique "La parole aux gourmandes"

Et si vous, chère lectrice (de préférence parisienne ou proche), vous vous sentez l'âme d'une gourmande BCBT et l'envie d'être interviewée, contactez-moi !

12/02/2012

Devinette gourmande !

Une petite devinette pour finir la semaine (ou la commencer) :

gourmandise,dessert,diététicienne gourmande,sucré,cuisine

Qu'est-ce que c'est ?! (rien à gagner sinon mon admiration pour votre sagacité gourmande...)

06/02/2012

Week-end italo-nippo-franco-gourmand !

Le week end s'est déroulé sous un beau soleil hivernal (euh, samedi surtout...) et a été riche en saveurs variées, dedans et dehors. Petit aperçu pour vous faire saliver...

Il a commencé par une balade gourmande dans le 9ème arrondissement, richement pourvu dans ce domaine. Première étape à la Chambre aux confitures dont vous avez dû entendre parler en 2011 si vous êtes parisien(ne)s et gourmets. Une boutique entièrement dédiée à de nombreuses et délicieuses confitures. C'est un produit dont je ne suis pas a priori une grande acheteuse car peu consommatrice au petit déjeuner. Mais l'originalité et la gourmandise des propositions, l'incitation aimable à goûter m'ont déjà convaincue plusieurs fois, pour moi ou pour des cadeaux gourmands. Confiture de Noël épicée, succulente châtaigne façon marron glacé, merveilleux ananas-rhum-coco, rhubarbe au sureau ou plus classiques coing ou mirabelles sont autant de délices parmi les jolis pots proposés. Bien sûr, c'est plus cher que la confiture que vous achetez peut-être au supermarché mais, en la matière comme en d'autres, je préfère si nécessaire aller vers moins et mieux...

diététicienne gourmande paris 9eme,chambre aux confitures,cuisine,japon,polenta,brandade,pizza di loretta,rap,italie

La suite fut dédiée largement à l'Italie avec :
- une savoureuse escale à la chaleureuse Pizza di Lorettaoù il est toujours agréable de caler les parts de pizzas sur ses envies et son appétit et dont le chaleureux patron me prend à témoin pour assurer que la pizza ne fait pas grossir ! (je confirme... tout est question de quantité).

diététicienne gourmande paris 9eme,chambre aux confitures,cuisine,japon,polenta,brandade,pizza di loretta,rap,italie

- une visite à la caverne aux trésors italiens qu'est l'épicerie Rap. Petite boutique mais très riche en produits de diverses régions d'Italie : fromages, conserves et bocaux de toutes sortes, huiles d'olive, multitude de pâtes, biscotti et autres spécialités sucrées, chocolats Gianduja, nougat aux noisettes croquant qui m'a tentée et délicieuses noisettes du Piemont dont je me fournis régulièrement, ...

diététicienne gourmande paris 9eme,chambre aux confitures,cuisine,japon,polenta,brandade,pizza di loretta,rap,italie


- une très italienne et fondante polenta à la brandade de morue gratinée au parmesan quand on est revenu à de la cuisine maison.

diététicienne gourmande paris 9eme,chambre aux confitures,cuisine,japon,polenta,brandade,pizza di loretta,rap,italie

Dans la suite du week end, le Japon, qui n'est jamais très loin de nous, s'est invité via un "brunch" (je crois que cela n'existe pas vraiment mais les petits déjeuners peuvent y être fort copieux !), conforme au classique petit déjeuner qu'on savoure là-bas dans les auberges traditionnelles : saumon grillé, omelette, petites salades très traditionnelles : brocolis au sésame, algues hijiki et carottes, concombre et algues wakame , riz, soupe miso, tsukemono (légumes saumurés).

diététicienne gourmande paris 9eme,chambre aux confitures,cuisine,japon,polenta,brandade,pizza di loretta,rap,italie

Et, plus français, il y a eu aussi les trésors du congélateur, une fondante daube, souvenir du réveillon, avec des pâtes, une soupe au potiron, ...

Alors, forcément, quand on mange aussi bien chez soi, on est aussi très exigeant quand on va dépenser son argent au restaurant et on n'a pas du tout envie de le gaspiller pour des plats industriels comme cela est trop souvent proposé (cf le documentaire République de la malbouffe, que je vous incite à visionner et dont je vous reparle demain).


Et vous, quelles saveurs ont embelli votre week end ?

La Chambre aux Confitures, 9 rue des Martyrs, Paris 9ème.

Pizza di Loretta, 62 rue Rodier, Paris 9ème, 01 48 78 42 56

Epicerie Rap, rue Rodier, Paris 9ème, 01 42 80 09 91.

15/12/2011

Connaissez-vous le goût de Noël ?

Vous êtes-vous déjà demandé si Noël avait un goût, un parfum ?

Pour moi, je crois que ce serait celui des épices, de l'orange, des clémentines, du pain d'épices, et, bien sûr, du thé de Noël. Ce serait aussi le parfum d'un pot-pourri rapporté des Etats-Unis que j'ai gardé longtemps, avec de chaudes senteurs de cannelle et d'agrumes.

Cannelle, orange, vanille, ce sont les parfums du thé "Esprit de Noël" de Mariage Frères, que j'aime depuis longtemps et savoure au chaud chaque hiver. J'en ai goûté beaucoup d'autres car chaque fabricant de thé a sa recette, sans qu'il soit égalé pour moi (c'est très subjectif bien sûr) . Mais, depuis l'année dernière, il a quand même un rival, le thé de Noël de la maison de thé Cannon, qui a un peu les mêmes ingrédients, est plus épicé (cardamome, clou de girofle), contient des pétales de bleuet, des petites boules qui le font briller, ... noël, thé, confiture, Mariage frères, Cannon, chambre aux confitures, gourmandise, fêtes, hiver, épices

Et puis cette année, une autre gourmandise est venue donner une présence à ce goût, c'est la confiture de Noël de la délicieuse Chambre aux confitures (dont je vous reparlerai) : elle contient des figues, noix, noisette, orange confite, fruits secs, épices ... Et l'avantage, comme avec tous les délices de cette petite boutique, c'est que l'on peut goûter avant de se décider !

Et vous, comment décririez -vous le goût de Noël ?