Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2011

Légumes tout verts de printemps

Souvent, le dimanche soir, je fais une soupe. Mais cette fois, j'ai eu envie de légumes sous une autre forme, pour fêter le début du printemps. Je repère une recette qui correspond tout à fait à mon envie dans "Le Bonheur de cuisiner", livre de Perla Servan-Schreiber dont je vous ai déjà largement parlé. Elle a appellé cela "brouillade de printemps", j'imaginais donc des oeufs mais pas du tout. Il s'agit d'une poëlée de légumes variés : petits oignons blancs, petits artichauts poivrade, asperges vertes, petits pois fraichement écossés (au lieu des fèves de la recette), fenouil émincé, jus de citron.

P1030339.JPG

Du retour du marché....

P1030343.JPG

... à l'assiette

Cela demande un peu d'attention car les légumes ont des temps de cuisson différents et on ne les met donc pas tous ensemble mais cela n'est vraiment pas compliqué. Et le résultat était vraiment délicieux !

Et vous, quelles sont vos premières recettes de printemps ?

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

 

24/02/2011

Bento tout vert poulet et soba

P1030211.JPGTroisième (et provisoirement dernier) épisode de mon feuilleton autour du poulet. Cette fois, comme il me restait des morceaux de poulet cuit, nature, j'ai pensé à une salade de soba au poulet. Je me suis inspirée d'une recette d'un nouveau livre* et je l'ai adaptée avec ce que j'avais. Il y avait finalement beaucoup de légumes (haricots verts, pois gourmands, pousses d'épinards, dés de concombre) alors cela a donné un bento tout vert. Cela avait beaucoup de goût, notamment grâce à une sauce au miso (miso, sauce soja, vinaigre de riz, graines de sésame) et à un peu de gingembre mariné émincé (on n'y pense pas très souvent et cela ajoute une note piquante et rafraîchissante très agréable).
C'était absolument délicieux, plein de saveurs et de textures variées, et très différent des deux autres bentos : je me suis régalée !

*Un livre sur lequel je suis tombée par hasard, traduit de l'anglais, "La cuisine japonaise de Kimiko", une japonaise installée depuis longtemps en Grande-Bretagne. Ce n'est pas vraiment de la pure cuisine japonaise mais plutôt une cuisine japonaise revisitée, adaptée. Sans l'avoir approfondi pour l'instant, il m'a intéressée par plein de recettes qui m'ont paru appétissantes et simples.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

 

20/02/2011

Cocotte de légumes improvisée

P1030200.JPGParfois, on me dit : "j'aimerais bien manger des légumes mais je ne sais pas vraiment comment les préparer". Bien sûr, il y a la soupe, évidemment, les crudités. Mais tous les légumes ne s'y prêtent pas. Alors, il y a aussi la cocotte de légumes. Est-ce que vous y pensez ? Cela n'a rien de compliqué.

Ce dimanche,  je n'avais rien prévu de particulier, alors j'ai fait une provision de toutes sortes de légumes. Je les ai épluchés, lavés, découpés grossièrement et j'ai mis le tout dans une cocotte avec un peu d'huile d'olive, j'ai fait revenir, ajouté un peu de bouillon et cela a cuit tranquillement, pas trop longtemps pour garder un peu de fermeté. Il y avait carottes, navet, céleri-branche, fenouil, radis, pois gourmands. Et aussi, comme dans une recette d'Alain Ducasse que j'avais bien aimée, des dés de pomme et poire qui apportent une touche sucrée, et un trait de vinaigre avant de servir. Rien de compliqué, vous voyez ! Et le résultat est coloré et plein de saveurs.

PS1 : si vous avez un coup de paresse, vous pouvez essayer avec des légumes surgelés.

PS2 : les pommes de terre, je ne les ai pas mises dans la cocotte mais cuites au four avec du romarin, un régal !

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

12/02/2011

Tout facile, tout bon, de saison

Pas besoin de passer des heures en cuisine pour bien manger. Vendredi soir, un duo de salades simple, rapide à préparer :

- un grand classique de l'hiver : une salade d'endives au Roquefort et aux noix : j'avais le fromage et les cerneaux de noix, il a suffi d'acheter des endives (et ce n'est pas ce qui manque actuellement), de les laver, de les émincer.

- une "salade du placard" , qui, elle, n'a pas de saison mais est plus agréable dans la saison froide : une salade de lentilles au saumon fumé et à la coriandre. Et les lentilles, ce n'est vraiment pas très long à cuire contrairement à ce que certains croient.

La douceur et le moelleux de l'une répondait parfaitement au croquant et à l'amertume de l'autre. Un dîner vraiment pas compliqué pour un résultat délicieux.

alimentation, cuisine, salades, hiver, endives, lentilles, légumes, légumes secs

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

08/02/2011

Les légumes d'hiver, on les aime !

Quand on vient voir une diététicienne, on croit souvent qu'elle va relayer les discours nutritionnels en vigueur. Alors, on commence par se justifier, par exemple : "ben, je mange pas beaucoup de légumes, parce que....". Et récemment, plusieurs personnes m'ont donné comme explication que c'était l'hiver et qu'en hiver, il y aurait moins de légumes. Ah bon ?! Je ne crois pas vraiment que ce soit une question de disponibilité. En hiver, il y a la carotte, le céleri, le céleri-rave, toutes sortes de chou (chinois, frisé, rouge, ...), le chou-fleur, le brocoli, les endives, le poireau, les courges, .... On peut les préparer en soupe, en gratin, sautés, en purée, en salade, ... Ce n'est pas le choix qui manque et il faut se dépêcher car l'hiver ne dure pas éternellement ! Mais peut-être qu'on n'y pense pas, qu'on croit que cela prendra trop de temps ou qu'on ne sait pas trop les cuisiner.P1030150.JPG Et aussi on croit qu'on DOIT en manger alors qu'on peut en avoir ENVIE !

Pour ma part, j'apprécie les légumes de toutes les saisons et surtout la diversité que cela entraîne de les manger au fil des mois. Ainsi, dimanche, j'ai préparé des endives au jambon, un plat traditionnel d'hiver. J'avais expérimenté l'an dernier une délicieuse recette d'Alain Ducasse, dans son livre "Nature" et je l'ai rééditée. Il y a deux originalités qui font tout l'intérêt gustatif de la recette : la béchamel est remplacée par une sorte de "crème d'endives" (endives, lait, gruyère râpé) qui est forte en saveur (pour amateurs d'amertume) et on ajoute des noix concassées sur le dessus du plat.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

03/01/2011

Poireaux domino

P1030050.JPGVous vous rappelez ? je vous ai parlé de la cuisine domino, une expression que j'ai trouvée pour parler de la combinaison de restes avec d'autres aliments. Ce qui permet d'en tirer un nouveau plat sans rien gaspiller.

Voilà encore un exemple ce dimanche. J'avais fait de petits amuse-bouche de magret fumé et mangue (un très agréable accord sucré-salé) pour le dîner de réveillon et il me restait pas mal de magret de canard fumé. Pas très familière de ce mets, j'envisageais tout bêtement de l'utiliser dans une salade. Et voilà que je tombe par hasard sur une recette de poireaux vinaigrette agrémentés de magrets fumés (dans le livre "Les petits légumes"). Voilà une alliance originale. Etant de plus grande amateur de poireaux vinaigrette, je choisis cette voie. On y ajoute une vinaigrette moutardée, un peu de ciboulette et cela donne un délicieux plat d'hiver, encore meilleur si on mange les poireaux tièdes. Prévoyez du bon pain pour accompagner le tout.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

29/12/2010

Un bento d'hiver tout légumes

Eh oui, mardi je faisais partie des courageux qui travaillaient et je m'étais donc préparé un bento avec des restes de légumes. Et je me suis absolument régalée. Bien sûr, vous allez dire, je suis diététicienne ! Mais je ne suis pas d'accord avec le fait qu'on nous rebatte les oreilles avec le besoin de manger des légumes. Comme je le répète souvent :

- mangeons des légumes parce que c'est bon et non parce qu'"il faut",

- et ne mangeons pas trop de légumes non plus. Une bonne alimentation doit être variée et contenir toutes les catégories d'aliments. A force d'entendre parler de fruits et légumes, certain(e)s en mangent trop, au détriment d'autres aliments. Là, il n'y avait que des légumes (et du pain) mais ce n'est pas un problème : l'équilibre ne se fait pas sur un repas et, par exemple, j'ai mangé du poisson et des crustacés le soir.

P1030029.JPGDans mon bento, il y avait :

- des carottes à la coriandre,

- une salade de poireaux vinaigrette à l'orange,

- du chou rouge confit, une pure merveille de douceur qui cuit deux heures avec un peu de pomme, recette que j'ai tirée du livre "Le bonheur de cuisiner" (quand j'ai un nouveau livre de cuisine, je teste quelques recettes pour vérifier si c'est un bon achat, et là, je dis oui !),

- de la salade verte variée.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne de temps en temps un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

 

28/12/2010

C'est tous les jours la fête !

J'espère que vous vous êtes régalés le 24 au soir et/ou le 25 décembre. Moi, oui ! Et aussi les jours suivants, dans différents registres. Il y a eu par exemple un foie gras fondant et parfumé ; des coquilles St Jacques juste saisies ; des oeufs brouillés au saumon fumé tout onctueux ; un sublime kouglof de la maison Landemaine ; un pain de chou-fleur au curry qui fut un nouveau régal du livre "Le Bonheur de cuisiner" ; un bouillon de soba comme celui qui conclut les fêtes de Nouvel an au Japon ; une salade de chou rouge tout à fait de saison avec pomme et noisettes ; des poireaux vinaigrette (à l'orange) que j'adore. Il n'y a donc pas qu'au réveillon qu'on se fait plaisir !

FETES_blog_jpg.jpg

Tout cela en attendant le réveillon du 31 où c'est moi qui serai en cuisine, mais sans prévoir des plats trop compliqués.

21/12/2010

Le bonheur de cuisiner, ça me parle

P1030005.JPGEncore un livre de cuisine à ajouter à ma bibliothèque ces jours-ci. "Le Bonheur de cuisiner", de Perla Servan-Schreiber. Rien de révolutionnaire : beaucoup trouveront sûrement que les recettes ne sont pas très originales ou créatives. Certes. Mais il s'agit de bons basiques à mon goût, de recettes de chefs glanées ici et là et simplifiées, de classiques de la cuisine méditerranéenne de ses origines.

Tout cela m'a plu, ainsi que sa "philosophie" autour du plaisir de cuisiner, de partager, de prendre son temps, de faire appel à ses sens. Avec quelques citations ou pensées à savourer. Et les recettes m'ont paru clairement expliquées et pas compliquées.P1030007.JPG

 

J'ai eu envie de le tester tout de suite car j'y ai trouvé moult plats appétissants. Ainsi, un mille-feuille de légumes d'hiver qui s'est avéré fondant, parfumé et vraiment délicieux. Il s'agit d'une superposition de différents ingrédients de saison (potiron, chou, céleri, patate douce, marrons, pomme...) additionnés de lait de coco, curry et coriandre. Tout cela cuit longuement (plus de deux heures !) d'où le côté fondant et moelleux des légumes. Seul petit reproche : comme souvent dans les livres de cuisine, le temps annoncé pour la préparation (la découpe des légumes) est largement sous-évalué (à moins que je ne sois particulièrement lente !).

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne de temps en temps un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

20/12/2010

Un nabe japonais pour affronter le froid

P1030001.JPGC'est bizarre, sans l'avoir décidé, on mange beaucoup japonais en ce moment. Mais on ne s'en plaint pas ! Ce dimanche enneigé, encore un délicieux nabe. J'ai découvert que la journaliste gastronome japonaise Chihiro Masui* parlait récemment sur son blog de ce plat, grand classique des hivers japonais. Même si l'hiver, contrairement aux apparences, ce ne sera que mardi ! On est donc encore en automne pour deux jours : du coup, c'est la dernière fois de l'année qu'on utilise ces jolis petits porte-baguettes momiji (feuille d'érable) grand symbole automnal au Japon.

Celui-ci était très différent du précédent. Il y avait du saumon et une belle variété de légumes : brocolis, carottes, champignons shitake, chou, poireau, pommes de terre. Le bouillon était à base d'algue kombu et y avait été ajouté à la fin un mélange de saké et de miso. C'était plein de saveur, réchauffant, nourrissant.

P1030003.JPG

* auteur notamment d'un superbe livre sur l'art du poisson à la japonaise.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne de temps en temps un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.