Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/06/2012

Les régimes, une folie...et un business

La semaine dernière, Canal + diffusait un reportage consacré à "La folie des régimes". Une vision documentée sur les dégâts causés par les régimes et autres démarches souvent désespérées pour perdre du poids. Je n'ai pas vu l'émission tout de suite car je ne suis pas abonnée à Canal + mais, grâce à un instrument antique que certains d'entre vous ne connaissent peut-être même pas (!), le magnétoscope, j'ai pu regarder un enregistrement. 

L'émission dénonce à juste titre le gigantesque business des régimes et montre le désarroi des femmes qui sont entrées dans la spirale du yoyo qui les emmène vers un poids toujours plus haut. Toutes sortes de manières de manipuler les personnes en demande de minceur sont présentées et plus particulièrement les plus célèbres ou les plus dangereuses (car on peut aller jusqu' à mourir de son envie de maigrir...). Elles sont critiquées avec des témoignages de "victimes" à l'appui :

- le régime Dukan avec incursion chez des "Dukanautes" (au cours d'un pique-nique 100% protéines !) et dans l'"usine" à profit Dukan où il fait passer des "chargées de clientèle" pour une "armée de diététiciennes" (grand moment quand le centre téléphonique promet à une personne-testeuse de 180 kg qu'elle pourra perdre 110 kg. "Ce sera juste un peu plus long" et elle atteindra le poids souhaité précisément "le 15 juillet 2013" ! M. Dukan est loin de vouloir s'arrêter, quels que soient les critiques et rappels à l'ordre : il navigue entre conquête de nouveaux pays (convaincre les Italiens d'abandonner pâtes et pizza par exemple !) et espoir de faire du konjac (un aliment gluant 0 calorie mais aussi 0 intérêt gustatif, un des rares aliments qui ne me réjouit pas au Japon !) un nouveau miracle sonnant et trébuchant comme celui du son d'avoine.

la folie des régimes,canal plus,minceur,maigrir à tout prix,régime dukan,business de la minceur,bypass,natur house,compléments alimentaires

Interdit bien sûr quand on se lance dans le régime D ! 

- la merveilleuse réussite de Natur House : cette enseigne qui ouvre boutique sur boutique propose un suivi diététique gratuit (avec régime qui refuse de dire son nom et "journées choc" si la perte de poids promise tarde à venir). Mais cette "gratuité" s'accompagne de 40 euros de compléments alimentaires à consommer par semaine en ajout aux règles alimentaires prescrites...

- les compléments alimentaires et pilules diverses, souvent interdites en France (car très dangereuses) mais facilement disponibles, qui promettent un corps de rêve sans un pouce de gras.

- l'opération du "bypass' qui consiste à court-circuiter l'estomac et lui laisser une taille fort réduite qui empêche de manger plus que quelques bouchées. Mais les risques opératoires pendant et les risques de dénutrition après sont nombreux. Les personnes sans scrupule aussi...

L'émission fait assez froid dans le dos et le titre est vraiment approprié, c'est un comportement tout à fait irrationnel qui pousse de millions de personnes vers une quête toujours renouvelée de la minceur. Il renvoie d'ailleurs à un livre de Gérard Apfeldorfer paru il y a plusieurs années : "Maigrir, c'est fou !". Certains diront peut-être que l'on présente des cas extrêmes mais je ne crois pas quand je pense à tout ce que me racontent mes patient(e)s.

la folie des régimes,canal plus,minceur,maigrir à tout prix,régime dukan,business de la minceur,bypass,natur house,compléments alimentaires

Pilules et minceur : un couple à éviter...

Elle met en colère aussi contre tous ces individus/entreprises assoiffés de revenus (y compris dans le monde médical) qui profitent de la détresse des personnes qui ne supportent pas leur corps et sont prêtes à tout pour le changer.

Etant opposée aux régimes, néfastes pour le corps et la tête (et souvent aussi pour le porte-monnaie), je ne peux qu'approuver le contenu de cette émission et espérer que certaines personnes, après l'avoir vue, arrêteront les régimes. Mais je regrette qu'on n'y ait pas insufflé une note d'optimisme en évoquant plus précisément d'autres voies possibles pour perdre du poids comme celle des praticiens du GROS. La place laissée à ces solutions alternatives était vraiment limitée, avec une brève incursion, pas très optimiste, dans un groupe animé par Gérard Apfeldorfer et Jean-Philippe Zermati, Présidents d'honneur du GROS.

Suite à ce reportage, quelques éléments complémentaires :

- d'abord, une évidence : pour ne pas avoir à maigrir, commencez par ne pas grossir ! Ecoutez votre faim, mangez sans excès, savourez, apprenez à avoir du plaisir à manger tous les types d'aliments. Si vous mangez sans faim, demandez-vous à quel besoin cela répond.
- acceptez votre corps, apprenez à le respecter, l'apprécier et en prendre soin tel qu'il est.
- si vous avez du poids à perdre, refusez tout ce qui est une démarche manifestement commerciale promettant une perte de poids rapide. Et dites-vous qu'il n'existe pas de produit ou de recette miracle : si on vous annonce des résultats spectaculaires et rapides, méfiez-vous ! Ce qui compte c'est la perte de poids durable et raisonnable en fonction de vos spécificités. Il s'agit de comprendre pourquoi on a pris du poids pour travailler sur un changement durable et adapté de ses habitudes.

Si vous avez des questions ou remarques sur ces sujets, vous pouvez les poser en commentaires bien sûr.

Photo © Marc Roche - Fotolia.com

14/05/2012

Conseils alimentaires au nouveau Président

M.le Président,

Alors que vous allez entrer en fonction officiellement dans quelques heures, je me permets de vous proposer quelques conseils alimentaires adaptés au mode de vie qui vous attend, qui pourront préserver votre poids, maintenir la forme et la vitalité qui vous seront ô combien nécessaires et répondre à votre tempérament agréablement gourmand.

D'abord, je vous recommande de ne pas entrer dans une succession de variations de poids qui est néfaste pour la santé et qui, par les commentaires qu'elle pourrait occasionner, risquerait de détourner l'attention du fond de vos messages. Stabilisez votre juste poids et votre silhouette, ni trop mince, ni trop ronde, en mangeant de tout, sans trop de restriction ni une gourmandise excessive. Cela en mangeant à votre faim, en sortant de table autant que possible sans sensation d'avoir trop mangé. Ne faites pas de régimes, ceux-ci, on le sait bien, ne marchent pas dans la durée et ont des conséquences néfastes tant psychologiques que physiologiques. Ne craignez aucun aliment, c'est l'excès qui fait grossir, mais savourez-les avec une modération qui peut sans doute correspondre assez à votre tempérament.

Vous allez sûrement vivre des moments de stress important étant donné les enjeux qui vous attendent. Il est essentiel de vous préserver des moments de détente qui permettront une régulation naturelle.
Une alimentation variée, comprenant toutes les catégories d'aliments, est la clé d'une bonne forme. Vous aurez la grande chance pour y accéder de ne pas avoir à cuisiner le plus souvent, mais de bénéficier des services d'un cuisinier (ne vous privez surtout pas de ce luxe certes "anormal" mais tellement utile) ou de repas organisés pour vous. Cela vous épargne le stress que connaissent nombre de vos concitoyens de faire à manger au quotidien. Que ce luxe vous permette de manger des plats sains et plaisants, adaptés à vos goûts, mettant en valeur des produits de qualité et de saison, sans faire d'excès mais sans tomber non plus dans une triste restriction.

Vous connaîtrez bien sûr de très nombreux repas de travail ou protocolaires. Le contenu de l'assiette n'est pas l'essentiel de ces moments bien sûr mais elle mérite si possible quelques instants d'attention sensorielle, par égard pour ceux qui l'ont composée.

Votre emploi du temps chargé vous conduira probablement parfois à avoir recours aux sandwiches. Rien de mal à cela mais je vous recommande toutefois de prendre le plus souvent possible une vraie pause repas, dans la convivialité, qui vous apportera plaisir, détente et regain d'énergie.

Plus globalement, vous savez bien sûr que l'alimentation est un thème complexe et passionnant, au carrefour de l'agriculture, de l'économie, de la gastronomie, de la santé, de la culture, de la transmission, de l'éducation, ... Qu'il soit abordé avec tout le sérieux qu'il mérite, tout en en préservant le côté festif et gourmand.

Respectueusement

11/01/2012

Le GROS traite le régime Dukan d'imposture

Depuis que je gazouille sur twitter, j'ai davantage tendance, car c'est plus immédiat, à relayer des liens sur ce réseau. Mais pas de raison de vous en priver ! Dans le Monde daté du 11 janvier, le GROS (Groupe de Réflexion sur l"Obésité et le Surpoids) publie une tribune intitulée "Le régime Dukan est une imposture" dans laquelle il appelle les médecins à prendre leurs responsabilités. Cela fait suite à une autre initiative saugrenue et particulièrement inappropriée du fameux docteur, il y a quelques mois : écrire à tous les médecins généralistes pour leur suggérer de se former à sa méthode pour la proposer ensuite à leurs patients...

C'est à lire ici :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/01/10/l-e-regime...

 

A la lecture des commentaires, on se dit que le GROS a encore des efforts à faire en matière de notoriété et que le régime D. n'est pas encore prêt de partir aux oubliettes...

Pour faire connaissance avec le GROS : www.gros.org

12/05/2011

L'homme est-il une femme comme les autres ?

alimentation,nutrition,régime,minceur,hommes,embonpointMa clientèle est très majoritairement composée de femmes. Les hommes sont moins enclins à venir me consulter. Je vois à cela plusieurs explications, notamment : 

- les hommes sont beaucoup moins obsédés par leur poids et leur silhouette que les femmes car ils ne subissent pas autant (pour combien de temps encore ?) la même dictature de la minceur.

- les hommes sont peut-être moins enclins à rechercher un accompagnement et s'ils décident de gérer leur ligne, ils vont plutôt le faire seuls.

- quand ils prennent conscience de kilos accumulés au fil des années à force de repas d'affaires, apéros entre copains, d'arrêt de toute activité sportive ..., ils ont tendance à prendre des mesures drastiques simples : "je supprime le pain, le fromage, le vin". Ainsi beaucoup perdent des kilos très vite car leur métabolisme n'a pas encore été perturbé par des régimes. Mais souvent ils les reprennent s'ils ne changent pas leurs habitudes durablement.

En même temps, il semble que de plus en plus d'hommes se soucient de leur ligne. Ils sont sans doute sensibles aux discours santé qui insistent sur les risques liés à l'embonpoint et aussi soucieux de leur apparence, qui est tellement valorisée dans le monde d'aujourd'hui. Du coup, le marketing a encore frappé, en découvrant une nouveau territoire à conquérir. Ainsi, au millieu d'une offre croissante de produits de beauté, il y a même des crèmes minceur spécial ventre (cf pub ci-contre) ! Et de très nombreux hommes se sont lancés dernièrement dans le célèbre régime du Dr D.... Peut-être parce qu'ils apprécient une action coup de poing qui puisse donner des résultats rapides. Le problème, c'est qu'ils commencent à se rendre compte que les kilos reviennent assez vite...

Du coup, j'ai l'impression qu'on assiste à une séparation croissante entre deux types d'hommes (je schématise, la réalité est bien sûr plus complexe):

- ceux qui deviennent obsédés de leur image, quasiment à l'égal des femmes, et sont donc clients des crèmes, régimes, salles de sport, plat légers, ...

- ceux qui regardent les kilos s'accumuler sans trop réagir, à coup de repas d'affaires, de bons vins, de convivialité, ... et sont parfois alertés seulement quand leur médecin ou leur cardiologue agite un risque santé.

A tous, je voudrais dire que "la brioche n'est pas une fatalité"* et qu'on peut lutter contre elle sans être dans la privation et la frustration. Que les régimes ne sont pas la solution ! Qu'ils demandent aux femmes qui ont une large expérience en la matière...

Chers lecteurs, avez-vous un avis sur la question ? 

*C'est le titre de l'atelier que j'anime à nouveau le vendredi 20 mai de 19 à 21h. Un atelier informatif et interactif pour trouver des réponses concrètes à ces kilos masculins bien localisés. Inscriptions ici :  http://fr.amiando.com/brioche_20mai11.html

01/04/2011

J'ai fait le régime Dukan ! (c'était un poisson d'avril !)

P1030286.JPGLes fêtes, les restos, les sorties, l'hiver, et voilà que 5-6 kilos supplémentaires se sont installés. J'essaie de me réguler mais rien à faire, ils sont là. Alors, je fais le choix de me lancer comme tant d'autres, pourquoi auraient-ils tort ? C'est décidé, je fais le régime Dukan ! Adieu à mes chers pain, pâtes, riz, ... A moi le jambon de poulet ou de dinde, la bresaola, le poisson vapeur, le steak grillé, le fromage blanc à 0%. Et même les galettes au son d'avoine. Cela est un peu lassant, je m'accroche mais je vais sans doute bientôt détester le poisson. Je commence à rêver de pâtes et de chocolat mais je tiens bon. C'est dur ! Je mâche du chewin gum comme c'est recommandé pour mon haleine. J'ai ressorti la balance et me voilà accro, une fois par jour minimum !
Et les résultats ne se font pas attendre : moins un, moins deux, moins trois kilos en une semaine, trop facile ! Moins six en deux semaines ! Je continue et j'en perdrais sûrement dix sans effort, histoire de devenir une liane !

PS : euh, on est quel jour aujourd'hui ?!

Pour plus de détails sur le régime en question, c'est ici


 

05/12/2010

Maigrir fait grossir, C dans l'air !

P1010741.JPGOn parle beaucoup de régimes ces temps-ci suite au rapport de l'ANSES. Si vous voulez voir notamment une confrontation entre Gérard Apfeldorfer, président d'honneur du G.R.O.S. (dont, vous vous en doutez, je me sens proche) et le Dr Dukan, regardez l'émission C dans l'air de vendredi 3 décembre

Dire non aux régimes, cela ne veut pas nécessairement dire non à la possibilité de maigrir. On peut maigrir sans régime, comme le disait le titre d'un fameux livre de Jean-Philippe Zermati. Cela signifie prendre le temps de comprendre pourquoi on a pris du poids, travailler sur ces causes et changer ses habitudes en douceur. Mais si l'on a fait beaucoup de régimes et de yoyo, on ne reviendra pas forcément à son poids de départ, et il faudra l'accepter.

Et je confirme ce que dit Gérard Apfeldorfer, on peut maigrir en mangeant du chocolat !

28/11/2010

Psychologies explique le piège du régime Dukan

psychologies_dec10.pngA la une du magazine Psychologies ce mois-ci, on trouve une critique du régime Dukan. Un long article, écrit avant le rapport de l'ANSES sur les dangers des régimes, donne des pistes à la fois pour comprendre pourquoi on se laisse séduire à répétition par ce type de régimes et pourquoi on court à l'échec. Une analyse intéressante, avec des interventions de Gérard Apfeldorfer, Jean-Philippe Zermati, Arnaud Cocaul. Et c'est plutôt sympa, l'article est en ligne sur leur site (et actualisé en plus).

Je ne connais pas du tout le profil du lectorat de Psychologies. Les lectrices de Psychologies font-elles autant de régimes que la moyenne ou le fait de lire ce magazine les aide-t-elle à mieux se connaître et s'accepter ? Seule certitude : ce magazine est lu par 3/4 de femmes. Etant donné le nombre de femmes qui surveillent leur poids, il y en a forcément aussi parmi ces lectrices. Puisse cet article, comme le rapport cité plus haut, les faire réfléchir !

24/06/2010

Stop au régime Dukan !

Actuellement, il ne se passe pas un jour sans que j'entende parler du fameux régime Dukan ! Dans mon cercle amical ou professionnel, par mes relations, mes collègues, mes patientes. Certaines ont tenté de faire ce régime qui donne de si bons résultats à court terme et s'étonnent de reprendre du poids. D'autres ont dit stop au bout d'un ou deux jours, leur corps leur enjoignant d'arrêter. D'autres encore sont impressionnées par l'enthousiasme de leur ami(e)s. J'avais déjà évoqué le sujet et suscité quelques réactions tout à fait réconfortantes, mais sans doute minoritaires.

Quand on me demande ce que j'en pense, je réponds bien sûr, comme pour les autres régimes, que l'on perd du poids pour mieux le reprendre, que ne manger que des protéines pendant plusieurs jours n'a pas de sens pour la santé, ... Mais pour être plus ciblée dans mes arguments, j'ai décidé de lire moi-même un des livres du Dr Dukan. J'ai donc acheté "Je ne sais pas maigrir - édition 2010". Et j'y ai noté un certain nombre de choses étonnantes.

D'abord, j'ai été très choquée par la propension du Dr Dukan à dire "le gros est comme ci", "le gros est cela", "le gros a besoin d'une volonté extérieure", "la psychologie particulière du gros", ... C'est non seulement réduire les personnes à une de leurs caractéristiques physiques mais c'est aussi faire l'hypothèse, absurde, que les personnes qui ont un problème de poids seraient toutes pareilles ! Alors qu'on sait combien les déterminants du comportement alimentaire et de la prise de poids sont complexes (cela a encore été montré lors d'un colloque de l'INRA aujourd'hui même, dont je reparlerai).

P1010892.JPG

Le son d'avoine, aliment "magique" !

Sur le fond, le Dr Dukan propose de manger les aliments autorisés à volonté : ainsi, dans la phase 100% protéines, on peut manger des aliments à base de protéines (viande, poisson, oeuf, fromage blanc 0%, ...) en quantité illimitée ! Cela n'est pas vraiment la meilleure façon de revenir à l'écoute de ses sensations de faim et de rassasiement, les bases de la régulation alimentaire. Et cela entretient l'idée qu'il y a deux catégories d'aliments, ceux qu'on mange à volonté (comme s'ils ne représentaient pas des calories) et ceux qu'on limite car ils seraient "mauvais".

Comme certaines préparations nécessitent un apport de matière grasse, il préconise le recours à l'huile de paraffine, qui empêche l'absorption des nutriments. Savez-vous qu'il s'agit d'un dérivé du pétrole ? Miam !

Autre élément qui a retenu mon attention : il recommande de se peser tous les jours, et même plusieurs fois par jour (toutes les heures !) pendant la phase d'attaque, et de continuer à se peser tous les jours de sa vie ! Vous ne pensez pas qu'il y a un sérieux risque de devenir obsessionnel(le) de la balance ? Et d'avoir un comportement alimentaire erratique, conditionné par le chiffre du jour ?

Par ailleurs, il faut bien reconnaître que le Dr Dukan est très malin. Il ne cache rien des désagréments que vont rencontrer les personnes en suivant son régime et il propose même des solutions ! Exemples :
- la constipation : demandez donc un laxatif à votre médecin !
- l'haleine forte : super, c'est la preuve que ça marche. Mâchez un chewin gum, c'est fait pour ça !

Mais l'astuce essentielle, c'est qu'il prend bien soin d'être irréprochable, de se prémunir contre les personnes qui pourraient dire que son régime ne marche pas. Car il ne garantit la réussite durable qu'au respect impératif de trois conditions pour le reste de sa vie :
- manger trois cuillères à soupe de son d'avoine chaque jour,
- faire une journée 100% protéines tous les jeudis,
- abandonner les ascenseurs et marcher au moins 20 min par jour.

maigrir c'est fou.jpgQuand on le lit et qu'on vient de maigrir, qu'on en a mangé du son d'avoine, qu'on en a avalé des protéines, on se dit sans doute : "trop facile !". Mais au fil du temps, les habitudes reviennent, on préfère de bonnes tartines de pain aux galettes de son d'avoine, on ne peut pas refuser un dîner d'amis un jeudi, ... il est très difficile quand on mène une vie normale avec un travail, une famille, des amis, des vacances de respecter ces trois conditions. Bien sûr, cela existe, on m'a parlé d'une dame qui part en vacances avec des kilos de son d'avoine... Le faire, c'est vraiment s'imposer une sérieuse contrainte qu'on aura sans doute envie de lâcher à un moment ou à un autre. Mais on se dira, comme dans la plupart des régimes : c'est de ma faute, ce n'est pas de la faute du régime"...

Aujourd'hui, bien sûr que vous verrez de nombreuses personnes perdre du poids rapidement. Mais ce régime n'est pas nouveau et on voit aussi celles qui ont repris tous leurs kilos avec un bonus. Ne faudrait-il pas en tirer des leçons ?

Si vous voulez en savoir un peu plus sur l'histoire éternelle des régimes, je vous recommande le livre de Gérard Apfeldorfer, "Maigrir, c'est fou" (Odile Jacob de poche). Et le site du G.RO.S. (Groupe de réflexion sur l'obésité et le surpoids).