Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2009

Manger souvent au restaurant, pas d'inquiétude !

Pour ceux qui n'auraient pas eu le courage de cliquer il y a quelques jours pour lire ma chronique sur le site www.toutpourlesfemmes.com, je vous en redonne les principaux éléments ici. Il s'agit (et cela concerne bien sûr autant les hommes que les femmes !) de se faire plaisir au restaurant en respectant ses sensations alimentaires. Si on le fait, y aller souvent n’est absolument pas synonyme de prise de poids automatique.

D'abord, pour qu'un repas au restaurant soit le plus agréable possible, essayez dans la mesure du possible de manger des plats que vous aimez et qui vous attirent ce jour-là. Donc, n’hésitez pas à vous affirmer au moment du choix de l’endroit : de quelle cuisine rêvez-vous ? française style brasserie, italienne, japonaise, etc. ?

Ensuite, une fois installé au restaurant, la carte entre les mains, prenez deux minutes pour vous demander, d’une part, quel est l’état de votre faim et, d’autre part, quelle est votre envie du moment. Il est préférable de ne pas arriver complètement affamé à la table du déjeuner : c’est un grand classique de se jeter sur la corbeille de pain dans ces cas-là, la tentation étant d’autant plus grande s’il s’agit de pain frais et croustillant. Goûtez-le mais gardez votre faim pour ce plat que vous avez choisi avec attention.

Fotolia_292184_XS.jpg
Méfiez-vous des formules qui vous donnent l’impression de faire des économies. C’est rarement les plats dont on a le plus envie qui y sont proposés : vous prenez un plat qui vous tente moins, au risque de ne pas être complètement rassasié en termes de plaisir gustatif. Et, s’il s’agit par exemple d’une formule copieuse entrée-plat ou plat-dessert, vous allez peut-être manger au-delà de votre faim. Choisissez plutôt un plat qui vous fait vraiment plaisir et qui correspond à votre appétit, vous serez rassasié et vous ne dépenserez pas plus.

Si vous êtes un jour de grand appétit ou amateur de sucré et que le lieu est réputé pour ses desserts, choisissez votre plat en fonction du dessert : pas temps par souci diététique mais pour repartir léger du restaurant : vous avez sans doute une après-midi chargée qui vous attend… Rappelez-vous que, pour vous sentir bien, vous devriez le plus souvent rester dans votre « zone de confort » : ni arriver à table affamé, ni en sortir le ventre plus que plein. Ne vous sentez d'ailleurs pas obligé de finir votre asiette si elle est trop copieuse.

S’il s’agit d’un repas dans un très bon restaurant, ne vous inquiétez pas : ce n’est en général pas dans ce type d’endroit que les portions sont les plus grandes. Si c’est très bon et assez copieux, savourez les mets, profitez de ce bon moment et votre corps régulera normalement votre faim lors du prochain repas.

Dans tous les cas, prenez le temps de manger lentement, de déguster chaque bouchée. N’hésitez pas d’ailleurs à mettre en avant votre intérêt pour le repas, si c’est votre interlocuteur qui a choisi le restaurant.

Quant au vin, à vous de voir comment vous le tolérez à l’heure du déjeuner. Ne raisonnez pas par habitude mais demandez-vous si en boire un verre vous fait réellement plaisir et si votre plat justifie particulièrement cet accompagnement.

Pour varier les déjeuners, discutez avec vos amis et collègues pour dénicher de nouvelles adresses plaisantes, tenez-vous au courant des ouvertures de restaurant dans votre quartier, il n’y a pas de honte à apparaître comme « fin gourmet ».

09:28 Publié dans Restaurants & Shopping | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : restaurant, déjeuner, nutrition, repas, manger | |  Facebook | |  Imprimer

26/01/2009

Le restaurant, un plaisir à apprécier sans inquiétude

Cette semaine, ma chronique sur le site Toutpourlesfemmes continue sur le thème du déjeuner. Il s'agit cette fois des repas au restaurant. C'est souvent un plaisir du goût, à apprécier tranquillement en mangeant ce dont on a envie, pas du tout incompatible avec un poids stable. Pour en savoir plus sur mes conseils, cliquez ici !

12:28 Publié dans Pistes pour bien manger | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : restaurant, déjeuner, nutrition, repas, manger | |  Facebook | |  Imprimer

20/01/2009

Goutu, j'ai goûté !

Suite à un appel ce matin, j’ai été interviewée aujourd’hui dans le cadre d’un futur reportage TV (pas encore programmé) sur la pause déjeuner des Français et plus spécifiquement sur un nouveau produit, le sandwich à 1 euro.
Drôle de coïncidence car j’ai justement parlé hier de la pause déjeuner (voir post précédent). De plus, j’avais entendu parler de ces sandwiches dont la boutique, Goutü, est tout près de mon cabinet à Paris dans le 9ème arrondissement (ils comptent en ouvrir d'autres). J’avais prévu de les goûter et j’étais plutôt en confiance après avoir lu le commentaire du critique gastronomique François Simon dont le fin palais avait trouvé ces sandwiches tout à fait honnêtes.
Je n’ai pas eu à aller vers Goutü, ses sandwiches sont venus à moi !

Etant une diététicienne du plaisir de manger et non du décompte de calories, je m’apprêtais à dire au journaliste que je n’avais pas d’avis sur le sujet si ses questions étaient d'ordre purement nutritionnel mais il avait eu la bonne idée de m’apporter deux sandwiches. Il m’a donc demandé de les observer, de les goûter et de les commenter :
- un sandwich à 1 euro (chiffonnade de jambon, beurre salé)
- un sandwich à 3 euros (caillé de chèvre, smoothie de figue, roquette, poussière de pistache : tout un programme !)

A l’œil, le pain est un peu décevant car très blanc et cela se confirme au goût, trop farineux mais quand même pas mauvais.
Bonne surprise avec la chiffonnade de jambon, qui mérite son nom avec un jambon coupé très fin (sans doute pour raison économique) et savoureux à déguster mais en quantité vraiment trop limitée. Du coup, le pain est trop présent.
goutu.jpg

Le deuxième sandwich a des saveurs sucrées-salées agréables mais un peu fades à mon goût. Là encore, la garniture est peu généreuse surtout le « smoothie » à la figue (drôle de nom pour une classique purée, sans doute pour faire mode). Quant à la pistache, c’était vraiment de la poussière car relativement indétectable !

Au global, l’intérêt de ces petits sandwiches est de pouvoir en combiner deux ou trois pour adapter la quantité à sa faim du jour et pour varier les goûts mais cela ne devient plus très intéressant économiquement parlant.
Le sandwich à 1 euro est clairement un produit d’appel et le reste (boissons, desserts, …) se situe à des prix habituels. Et le sandwich à 3 euros me parait bien cher pour sa taille (une douzaine de centimètres dans les deux cas).

Quant aux questions nutritionnelles, j'ai rappelé que l'équilibre alimentaire ne se fait pas sur un repas ni même sur une journée donc pourquoi ne pas manger un sandwich de Goutu ou d'ailleurs de temps en temps s'ils sont bons car c'est vraiment un aliment pratique mais dans tous les cas, prenons le temps de les savourer tranquillement.

copyright photo Goutü

19/01/2009

Vive la pause déjeuner à la française !

Ce lundi 19 janvier, on peut à nouveau me lire sur le site Toutpourlesfemmes
En cette veille d'investiture de Barack Obama que suit le monde entier, je voulais juste rappeler que ce serait bien de préserver notre culture alimentaire faite de plaisir et de convivialité et, en ce domaine-là au moins, de ne pas prendre les Etats-Unis comme modèle !
A lire ici

13/01/2009

Le poisson, c'est bon ?

Le poisson, on en parle beaucoup et parfois, on ne sait plus trop quoi penser.

Petit échantillon de ce qu'on entend :
Le poisson, il faut en manger 2 fois par semaine.
Le poisson, il ne faut plus en manger car les mers se vident.
Le poisson sauvage, il n'y a que ça de vrai, le poisson d'élevage c'est mauvais.
Le poisson il faut en manger car c'est plein de bon gras.
Le poisson, c'est dangereux car ça récupère plein de pollution de la mer.
etc.
C'est pourquoi j'ai assisté avec beaucoup d'intérêt à une conférence de l'Institut Français de la Nutrition (IFN) dans laquelle intervenaient des spécialistes du sujet, venus de l'INRA, l'AFSSA et l'IFREMER*.

Quelques informations que j'en ai retirées, sans exhaustivité :

- oui, bien sûr, il faut manger du poisson au même titre que les autres aliments puisqu'une grande diversité alimentaire est une clé à la fois du plaisir et de la forme.
Le poisson est riche en protéines, comme la viande, la volaille, les oeufs.
Les poissons gras sont riches en omega 3 (j'en reparlerai prochainement), mais il y a une grande variation de la teneur en lipides ("le gras") entre espèces et donc en omega 3.
Les poissons apportent aussi des vitamines et des minéraux.
Fotolia_5719144_XS_poisson.jpg
On se dit : que de bienfaits !

Mais l'AFSSA vient de mener une étude visant à comparer les bénéfices et les risques à manger du poisson. Les bénéfices, on vient de les voir, mais malheureusement, les risques ne sont pas nuls. Le poisson présente deux risques, pas négligeables. Il absorbe d'une part des métaux lourds, en particulier, du méthyl-mercure, et par ailleurs de la dioxine, des PCB (PolyChloroBiphényles, des dérivés chimiques). Moyennement appétissant ! Les PCB sont interdits aujourd'hui mais ils subsistent dans l'eau, se décomposent très lentement et s’accumulent dans les tissus graisseux, notamment ceux du poisson.
Le méthyl de mercure, lui, provient d'une transformation du mercure, il peut être absorbé rapidement par la plupart des organismes et notamment ceux des poissons en absorbent des quantités importantes dans les eaux de surfaces.

Pas de panique toutefois !

En fait, à ce stade, il semblerait que le risque, tout en n'étant pas nul, concerne surtout :
- les gros mangeurs de poisson (ils sont peu nombreux vu la difficulté à faire manger à la population du poisson 2 fois par semaine mais sont peut-être plus présents en bord de mer),
- certains poissons plus particulièrement (en attente de précisions fiables),
- certaines personnes plus fragiles : les femmes enceintes ou en période d'allaitement.

Les résultats de cette étude devraient être publiés en 2009 et j'y reviendrai dès que possible.

Donc, j'y reviens toujours, privilégions une alimentation variée, mangeons de tout et alors, on ne consommera pas des quantités gigantesques d'une catégorie d'aliments, aucune n'étant parfaite.

Suite au prochain épisode, autour de la diversité en matière de poisson.


*INRA : Institut national de recherche agro-alimentaire
AFSSA : Agence Française de sécurité sanitaire des aliments
IFREMER : Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer

08:37 Publié dans Du côté des aliments | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poisson, pêche, nutrition, omega 3, ifn, thon, inra | |  Facebook | |  Imprimer

12/01/2009

Rendez-vous chaque lundi sur Toutpourlesfemmes

logo_toutpourlesfemmes.gif
A partir du lundi 12 janvier, et chaque lundi, vous pourrez lire sur le site Tout pour les femmes (ww.toutpourlesfemmes.com) une petite chronique que je signe autour de l'alimentation.

C'est un site qui donne plein d'actus culture, société, voyages, gastronomie, santé, ... Il vise principalement les femmes actives. Je donnerai donc des infos pratiques et conseils pour ne pas avoir trop de soucis avec l'alimentation quand on est très occupée, et se faire plaisir avec elle. Je serai bien sûr en ligne avec ma démarche sans régime, sans frustration.

Donc, rendez-vous chaque lundi. Le premier article, à lire ici, se veut un peu en réaction à l'environnement ambiant dans lequel fleurissent les cures detox sur de nombreuses couvertures de magazine.

Bonne lecture et n'hésitez pas à faire part de vos réactions ici.
Ariane Grumbach

11:56 Publié dans Activités d'une diététicienne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alimentation, femmes, cuisine, nutrition, repas | |  Facebook | |  Imprimer

06/01/2009

Mets de fête, mets préférés : est-ce les mêmes ?

Petite réflexion inspirée par le récent réveillon pour lequel, comme beaucoup d’entre vous, nous avons dégusté foie gras, saumon fumé, langoustines…
Et finalement, je me suis demandé pourquoi on choisissait toujours les mêmes mets pour ces dîners de fête, sans que ce soit peut-être nos mets favoris. On se contente en fait de suivre la tradition, année après année, et de sélectionner des plats coûteux qu’on ne peut pas s'offrir régulièrement.
Bien sûr, j’ai apprécié ces plats mais j’ai réalisé que :
- je me suis davantage régalée avec des plats que j’avais préparés avec mes petites mains, notamment un délicieux soufflé au chocolat (très simple à faire) et une soupe de mandarines,
- ces produits très coûteux ne figurent finalement pas forcément parmi le palmarès de mes plats préférés. Et peut-être est-ce le cas pour vous aussi.
Ainsi, vous êtes-vous déjà demandé quels étaient réellement vos plats favoris ? Ceux qui vous font particulièrement plaisir. Faites donc l’exercice et vous réaliserez sans doute qu’ils ne sont pas forcément très coûteux. Pour moi, l’important est qu’ils soient de top qualité dans leur catégorie. Pour ma part, j’adore par exemple une très bonne baguette de pain bien croustillante avec du beurre. Ou une salade de tomates avec du basilic en été, une poëlée de champignons en automne, une poire juteuse, et beaucoup d’autres choses.

Fotolia_pain.jpg

Alors, l’année prochaine, pourquoi ne pas inviter quelques-uns de ces « intrus » à vos tables de fête, sous réserve qu’ils soient de saison ? Nous, c’est la décision qu’on a prise pour l’année prochaine (et pas à cause de la crise !) : adieu foie gras et compagnie, place à des délicieux plats fait maison. Et le foie gras, on se le garde pour une fête surprise à un autre moment et je suis certaine qu’on l’appréciera beaucoup plus !
Pensez-y !

09:52 Publié dans Pistes pour bien manger | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : fêtes, repas, aliments, alimentation, cuisine | |  Facebook | |  Imprimer

01/01/2009

Meilleurs voeux pour 2009 !

Japon_2008_voeux.GIFTrès belle année 2009 !
Tous mes voeux pour qu’elle soit pleine
de bonheurs,
de découvertes,
de gourmandises,
de plaisirs,
de sérénité.

07:00 Publié dans Activités d'une diététicienne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voeux, bonne année, nouvel an, 2009 | |  Facebook | |  Imprimer