Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/07/2009

Sarkozy et son régime

On a beaucoup parlé ces derniers jours du régime alimentaire de Nicolas Sarkozy, qui serait en rapport avec son léger malaise.

On a notamment entendu Patrick Balkany, député-maire de Levallois-Perret et proche du Président affirmer : « Il veut toujours être en pleine forme, et pas en surcharge pondérale. Et comme il a tendance à grossir quand il mange, il ne mange pas assez. Et quand on ne mange pas assez, on est sujet à ce genre d’inconvénient ».

Le quotidien britannique, Daily Mail dénonce le mauvais exemple de Carla Bruni, qui aurait incité son époux à une alimentation trop restrictive.

Il semblerait que ce soit Julie Imperiali, sa coach, qui soit à l'origine de ce régime. Julie Imperiali a notamment dit qu'en 10 mois, elle a contribué à faire perdre à Nicolas Sarkozy près de 4 kilos et deux tailles de pantalon. Elle a aussi changé son alimentation et beaucoup diminué sa consommation de chocolat, alors qu'il adore ça.

Forcément, en tant que diététicienne anti-régime, cela m'a interpellée ! Quel est donc ce régime strict que suit le Président pour perdre des kilos ou ne pas en prendre ? Ne sait-il pas que les régimes, cela ne marche pas durablement qu'on finit toujours par craquer et par se lâcher ? Et ce d'autant plus quand on mène une vie speed et stressante.

Je crains qu'il ne s'agisse d'un régime relativement pauvre en féculents, alors que maintenant, on sait bien que les féculents ne font pas grossir et sont indispensables dans le cadre d'une alimentation variée et équilibrée.

Pour garder son poids de forme, il faut écouter ses sensations de faim et de rassasiement, donc accepter de manger lentement pour ressentir ces sensations (le fait-il, lui qui est si pressé ?) et manger de tout, y compris du chocolat et du fromage mais pas besoin de quantités importantes pour se sentir rassasié de ces aliments et en avoir tout le plaisir.

Mais, rassurez-vous, je ne compte pas proposer mes services au Président en tant que diététicienne, je doute qu'il m'écouterait !

17:35 Publié dans Livres & medias | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, président, régime, nutrition, malaise, carla bruni | |  Facebook | |  Imprimer

28/07/2009

Ne manger que pour le plaisir !

Dimanche matin, j'ai entendu une interview de l'excellent chocolatier Patrick Roger sur France Inter et plusieurs choses qu'il a dites ont retenu mon attention.

blog&tplf.jpgTout d'abord, il a dit qu'il ne mangeait que pour le plaisir ! Comme il a raison ! C'est le plaisir qu'il faut privilégier dans notre alimentation et on le trouvera en achetant de bons produits (mieux vaut un peu d'un très bon chocolat que beaucoup d'un médiocre par exemple !) Et c'est aussi le plaisir qui nous évite de trop manger car ce plaisir est concentré dans les premières bouchées (soyez attentif, vous verrez) et souvent plus vraiment dans la fin de l'assiette qu'on mange machinalement.

Ensuite, il a dit qu'il aimait les choses très simples, par exemple une bonne pomme de terre très bien cuite. Effectivement, on n'a pas forcément besoin de mets ultra-sophistiqués quand on est gourmand : parmi mes mets préférés, par exemple, il y a une très bonne baguette de pain bien croustillante avec du beurre, ou une salade de tomates avec une huile d'olive goûteuse et du basilic, ...

Enfin, notion très intéressante, il défend l'idée de manger le dessert en début de repas ou en dehors des repas vers 11h ou 18h. Il a bien raison encore une fois : comment apprécier la saveur d'un dessert quand on est rassasié et qu'on a les papilles saturées ? C'est du gâchis ! A ce sujet, je vous conseille de tenter une expérience que je fais parfois faire à mes clients gourmands : achetez deux exemplaires d'un même gâteau que vous aimez beaucoup, mangez-en un avant le déjeuner quand vous avez bien faim, et mangez l'autre le soir après un dîner complet y compris le dessert, et comparez le plaisir que vous donnent ces deux gâteaux. Est-il le même, honnêtement ?
Malheureusement, les chefs cuisiniers ne semblent pas selon lui très réceptifs à cette idée un peu iconoclaste.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 Vous pouvez écouter l'émission jusqu'à samedi prochain sur le site de France Inter :

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/ete/personna...

 

26/07/2009

Boissons d'été

 Et si cet été, on variait un peu les boissons habituelles ?

L'été, il fait chaud, on a souvent soif. Et en vacances, on bouge, on marche, on se dépense. Du coup, on boit beaucoup et c'est normal. Il est essentiel d'avoir d'ailleurs toujours à boire à portée de main, de ne pas partir en expédition sans une bouteille.

Mais que boire ? Bien sûr, basiquement, de l'eau, plate ou pétillante selon votre goût. N'est-ce pas honnêtement la boisson la plus désaltérante quand on arrive d'une longue balade dans la chaleur estivale ? Et, au repas, c'est celle qui s'accorde avec tous les plats ! Que vous soyez dans une région de France ou à l'étranger, testez les eaux locales et essayez de sentir les différences de saveur.blog&tplf 008.jpg

Mais pour certains d'entre vous, l'eau, c'est terriblement triste et plat justement. Est-ce une raison pour boire des sodas ? Si vous les buvez avec attention, êtes-vous sûr d'aimer vraiment cette saveur ? Pourquoi ne pas essayer d'autres boissons ?

Quelques suggestions :

- de l'eau aromatisée : avec quelques gouttes de jus de citron ou d'eau de leur d'oranger.

- des thés glacés : ceux qui sont bon chauds ne passent pas toujours bien le cap de la fraîcheur. Donc, lancez-vous dans des expérimentations avec différents thés, parfumés ou non. Un thé qui vit très bien glacé : le Genmaicha japonais (aux grains de riz grillés).

- si vous aimez les saveurs sucrées-acidulées, une boisson à l'hibiscus (ou bissap), obtenu en infusant une petite poigné de fleurs d'hibiscus dans de l'eau bouillante, puis au frigo.

- si vous aimez les saveurs un peu piquantes, une boisson au gingembre et au citron.

- une fausse limonade avec du jus de citron et de l'eau pétillante.

- des infusions glacées pour le soir.

- des fruits pressés, des cocktails de fruits mais cela peut être assez nourrissant. Pour avoir des boissons d'une texture légère plus rafraîchissante, vous pouvez couper le jus de fruit avec de l'eau.

N'oubliez pas la glace pour avoir des boissons bien rafraîchissantes mais ne les buvez pas trop glacées : le froid (comme le chaud) vous empêche de sentir les saveurs. 

A votre santé !

09:23 Publié dans Pistes pour bien manger | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : été, vacances, nutrition, cuisine, thé, jus de fruit | |  Facebook | |  Imprimer

23/07/2009

D'autres repas de vacances !

Outre les repas de vacances dont j'ai déjà parlé, d'autres environnements vous attendent peut-être. L'important reste de se faire plaisir, de manger simplement, de prendre son temps, de ne pas manger plus que sa faim.

 

4. Vous partez dans un hôtel-club, un club de vacances ...

Dans ce type d’endroit, c’est bien souvent la formule buffet qui prime. Et souvent à tous les repas. Vous avez peut-être peur que cela ait un impact sur votre ligne. Rappelez-vous, l’important est de manger à votre faim, sans excès. Ne vous laissez pas piéger par la quantité de plats proposés, vous n'êtes pas obligé de tous les goûter ! Donc, repérez les aliments que vous aimez, mangez varié, explorez toutes les familles d’aliments, avec des petites quantités. Rappelez-vous que vous êtes là pour plusieurs jours : ce que vous ne goûtez pas aujourd’hui, vous pourrez encore le goûter demain. En général, la composition du petit déjeuner et même celle des salades et autres poissons, viandes froides ... ne change pas complètement d’un jour sur l’autre.Fotolia_fatman.jpg

Si la taille des assiettes est réduite, mangez tranquillement la première et ensuite demandez-vous si vous avez encore faim. Gardez une petite place pour le dessert surtout si la région est riche en fruits de saison. Au contraire, s’il s’agit d’une assiette XXL, rappelez-vous que vous n’êtes pas obligé de la remplir ! L'avantage du buffet étant que c'est vous qui décidez de la quantité, en fonction de votre faim.

 

5. Vous partez dans votre famille ou chez des amis où l’on cuisine toujours comme si l’on était quarante à table. Goûtez de tout, savourez les plats, soyez attentive aux arômes pour complimenter la cuisinière ou le cuisinier. Ainsi, il ou elle comprendra que vous avez vraiment apprécié et vous ne serez pas obligé de vous resservir pour montrer votre contentement ! N'hésitez pas à dire que vous n'avez plus faim, cela n'a rien de malpoli !

 

 

6. Vous êtes sur un bateau, ou dans tout autre lieu clos où il faut apprendre la vie en commun. Avant de partir, avez-vous pris soin de réviser quelques recettes de base de votre répertoire culinaire qui raviront vos compagnons et quelques recettes de survie avec ingrédients minimaux ? Cela vous permettra de ne pas rechigner quand ce sera à votre tour de faire la cuisine et au contraire de faire la démonstration de vos talents. Ayez par exemple en tête quelques garnitures variées pour des pâtes ou quelques salades composées originales. Et mettez de côté vos exigences de sophistication, la simplicité, cela peut être très bon aussi !

 

Retrouvez cette rubrique sur www.toutpourlesfemmes.com

 

 

 

23:21 Publié dans Pistes pour bien manger | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vacances, hotel, nutrition, repas, cuisine | |  Facebook | |  Imprimer

19/07/2009

Un livre à lire absolument : Tous gros demain ?

En cette période de vacances, peut-être cherchez-vous quelques lectures différentes des gros romans de l'été. Si vous vous intéressez à l'évolution de notre alimentation, aux transformations de l'agro-alimentaire, aux problèmes de surpoids dans notre société, il faut absolument lire "Tous gros demain" de Pierre Weill. Ce livre ne vient pas de sortir mais il est toujours d'actualité.
tous gros demain.jpg
Il explique de façon très simple et passionnante la façon dont notre alimentation a évolué, sans que notre corps suive toujours au même rythme.

Par ailleurs, Pierre Weill s'est lancé dans une tâche énorme : impulser des transformations de la filière agro-alimentaires dans sa globalité. Il est le président de l'association Bleu Blanc Coeur, qui vise à réintroduire de façon naturelle des omega 3 dans notre alimentation, grâce à une autre manière de nourrir les animaux.

Alors, soyez attentifs quand vous allez au supermarché à trouver le logo "Bleu blanc coeur" sur les produits (oeufs, jambon, volaille, produits laitiers, ...), c'est la garantie d'une chaîne alimentaire ayant permis de produire des aliments naturellement riches en omega 3.

Si vous voulez en savoir plus, consultez leur site.

 

23:02 Publié dans Livres & medias | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : obesite, societe, agro-alimentaire, alimentation | |  Facebook | |  Imprimer

Elle : être ronde, c'est chic

J'ai déjà parlé ici de méfaits de la dictature de la minceur. Est-ce que cette forteresse commencerait à s'effriter un peu ? En tout cas, on peut lire à la une du magazine Elle version été cette semaine, un titre "Etre ronde, c'est chic".

Dans un long article illustré de photos de la pulpeuse mannequin Crystal Renn, le magazine affirme que les rondeurs sont en train de s'installer vraiment dans le monde de la mode. On demande à voir ! Au-delà de cet article, est-ce que Elle va  désormais réaliser ses photos de mode avec des mannequins taille 42 ou 44 ? D'ailleurs, ce n'est pas Crystal Renn qui est en couverture de ce numéro mais Louise Bourgoin !

En tout cas, ce qui est intéressant, c'est qu'il y a des "people" rondes qui s'affirment et défendent le droit de se sentir belles. Et un angle de vue intéressant de Georges Vigarello : la minceur serait le nouveau corset des femmes et elles seraient de plus en plus à vouloir s'en débarrasser.

En effet, c'est la diversité qui doit primer, mais on est encore très loin dans la mode et les medias !mode.jpg

Pour moi, il ne s'agit pas de se résigner à un poids avec lequel on se sent mal, à des kilos en trop acquis suite à de multiples régimes mais de vivre bien ici et maintenant quel que soit son poids afin que la tristesse ou la colère suscitées par un corps qu'on n'aime pas ne soient pas des motifs supplémentaires qui font manger.

Quel que soit son poids, on peut prendre du plaisir à s'habiller, se maquiller, s'occuper de son corps, l'enduire de crème parfumée, ... Si vous voulez voir que c'est possible quelle que soit sa silhouette, regardez un des blogs cités par Elle, www.leblogdebigbeauty.com.

Et faites la paix avec votre corps !

 

 

11:42 Publié dans Livres & medias | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : elle, magazine, minceur, mannequin, regime, beaute | |  Facebook | |  Imprimer

14/07/2009

Le goût des vacances

Enfin l’été ! Que vous partiez au soleil, à la campagne, à la montagne ou dans une destination exotique, les vacances sont propices à un changement de vos habitudes alimentaires.

Où que vous soyez, le rythme plus calme des vacances vous permet de vous reconnecter à votre corps si besoin et d’être à l’écoute de vos sensations alimentaires. Pas de réveil qui sonne, pas de petit déjeuner en quatrième vitesse sur un coin de table, attendez tranquillement d’avoir faim pour vous mettre à table avec plaisir.

Vous êtes peut-être dans l'une ses situations suivantes :

1. Vous partez dans une "maison de vacances" avec famille, amis, ... A vous le farniente. Prenez votre temps, reposez-vous. En cuisine aussi, un rythme tranquille doit primer. Allez faire les courses de produits frais, faites une « cuisine du marché » simple et goûteuse. Ne vous lancez pas dans des plats sophistiqués. Ecoutez vos envies, qui seront sûrement différentes d’un jour à l’autre. Salades mixtes variées en laissant libre cours à votre imagination, aux produits disponibles et aux accords de saveurs qui vous inspirent, melon, tomates, courgettes finement émincées ou compotées, quelques charcuteries et fromages de la région, salades de fruits, clafoutis aux abricots, ...

S’il y a des enfants, associez-les à la préparation des repas, ne serait-ce que pour mélanger les ingrédients d’une salade, ou expérimentez avec eux des nouvelles recettes. Quel que soit le menu, mettez la table dans un cadre agréable, colorez-la avec les assiettes, les serviettes,... Et mangez en toute tranquillité. Soyez attentif aux odeurs, aux saveurs, au plaisir gustatif. Mangez lentement et soyez attentif à votre rassasiement. C’est l’occasion idéale pour ressentir ce moment où vous pouvez vous arrêter de manger et emporter avec vous cette sensation quand vous rentrerez.

2. Vous partez à la découverte d’un pays proche (Italie, Espagne, Grèce, Croatie, ...) ou lointain (Chine, Etats-Unis, Mexique...). C’est l’occasion pour avoir les papilles curieuses, découvrir de nouvelles saveurs. La cuisine est souvent un pan essentiel de la culture d’un pays. Prenez le temps de vous poser pour manger, explorez les mets locaux, découvrez leur histoire, leur mode de consommation, partez à la recherche des petits restaurants ou auberges plutôt que de manger dans des lieux touristiques aseptisés, c’est là que vous emmagasinerez des souvenirs gustatifs qui resteront longtemps dans votre mémoire. Devant la profusion de mets nouveaux, vous aurez peut-être envie de tout goûter. Soyez quand même attentif à votre appétit pour ne pas ressentir de sensation désagréable de "trop" après le repas. Proposez par exemple de partager à plusieurs ce mets qui vous fait tellement envie. Et n’oubliez pas de rapporter dans vos bagages quelques spécialités qui se conservent (à condition de les avoir goûtées et aimées bien sûr !).

Japon_2009_Tohoku 034.jpg

3. Vous restez chez vous, les vacances sont pour plus tard. Vous êtes peut-être un peu plus disponible quand même. Pourquoi ne pas mettre une partie de votre temps libre à profit pour passer un peu plus de temps en cuisine ? Enfin, vous pouvez vous lancer dans la réalisation d’une ratatouille, d’une piperade ou d’une caponata en découpant soigneusement tous les légumes. Un moyen idéal pour se détendre. A déguster tout de suite chaud ou froid et éventuellement à congeler pour ensoleiller quelques dîners d’automne pluvieux. Et profitez de tous les délicieux fruits d’été : nature, en salade avec un peu de jus de citron ou d’orange (les fruits sont naturellement très sucrés actuellement, pas la peine d’en rajouter), en compote ou en gratin. Et profitez de cette période pour repenser un peu le décor de vos repas : pourquoi ne pas essayer par exemple de nouveaux sets de table ou une nappe plus colorée, ou même déplacer le lieu habituel du repas ?

Donc, quel que soit votre lieu de séjour, réfléchissez à vos envies, écoutez votre faim, variez les plaisirs, soyez attentif aux saveurs, c’est la garantie d’un été gustativement réussi !


19:49 Publié dans Pistes pour bien manger | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : été, vacances, nutrition, voyages, restaurant, cuisine | |  Facebook | |  Imprimer