Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/08/2013

Lire, nager, dormir, manger... Et marcher (Vacances d'été-épisode 1 : Gordes)

Ce fut le programme de quelques jours de vacances passés à Gordes, joli village du Lubéron. C'est tout à fait par hasard que je me suis retrouvée là, n'ayant pas vraiment connaissance de la notoriété du lieu, "un des plus beaux villages de France". Souhaitant renouveler ma petite escapade sudiste de l'été dernier, j'avais fait une recherche internet pour une maison d'hôtes dans le Sud avec une piscine qui ne soit pas trop microscopique. Je suis ainsi tombée sur une jolie maison qui m'a plu pour sa belle piscine et son cadre. Je réserve et me voilà partie pour Gordes en train/bus/taxi : eh oui, pas très simple d'accès !

Pourquoi cette escapade ? Pour me reposer, vivre sans contrainte, déconnecter. J'ai beau avoir un métier passionnant, c'est justement parce qu'il est passionnant que je veille à ce qu'il ne devienne pas envahissant (cf mon billlet P comme Passion dans le dictionnaire du blog En Aparté sur la conciliation vie privée/vie professionnelle.

Le lieu est effectivement très beau, la vue magnifique sur les monts environnants, la chambre spacieuse, fraîche et aménagée avec goût, la piscine superbe, délicieuse et peu fréquentée, les petits déjeuners très réussis (avec des jus de fruits et salade de fruits maison, différents chaque jour).

P1080265.JPG

P1080267.JPG

Je m'y suis beaucoup plu, j'ai beaucoup lu, beaucoup nagé : j'adore les journées consacrées à ces deux activités. Plus deux besoins plus basiques, dormir et manger. Et aussi marcher ! Car le seul inconvénient de ce lieu quasi-idyllique, c'est qu'il est plutôt à réserver aux usagers de voiture, ce que je n'étais pas cette fois. D'où de longues marches (une bonne heure aller-retour) vers le centre du village car il fallait quand même le découvrir et se sustenter de temps en temps.

vacances,temps vacant,lecture,piscine,natation,loisirs,été,gordes,provence,luberon,l'asphodele

Les repas à Gordes ne m'ont pas emballée, l'endroit est plutôt huppé et le rapport qualité-prix peu satisfaisant. J'ai ainsi goûté un plateau de spécialités certes sympathique mais assez basique et tarifé 30 euros !

P1080248.JPG

Du coup, je me suis parfois contentée d'un petit pique-nique tout simple

vacances, temps vacant, lecture, piscine, natation, loisirs, été, gordes, provence, luberon, l'asphodele

vacances, temps vacant, lecture, piscine, natation, loisirs, été, gordes, provence, luberon, l'asphodele

Comme je le disais, pour moi, un grand bonheur des vacances est de m'installer confortablement pour lire un roman palpitant et pas trop compliqué, n'ayant rien à voir avec mon activité. J'ai été gâtée dans ce style : j'avais acheté des livres format de poche au feeling (4e de couverture, "coup de coeur du vendeur", envie de découvrir un auteur...) et au final, il y a eu comme une cohérence entre eux autour de "drôles" de destins de femmes, terribles et palpitants, où il est question d'amour, de mémoire, de mensonges :
- La vie d'une autre, de Frédérique Deghelt, où comment l'amnésie d'une mère effaçant 12 ans de vie de couple est tout sauf un hasard.
- Le confident, d'Hélène Grémillon, visiblement un gros succès de librairie, avec les destins mêlés de deux femmes resurgissant du passé (les années 30-40).
- Spirales de Tatiana de Rosnay, sombre récit de l'étrange transformation d'une épouse modèle.                     

P1080313.JPG

- Pour Vous, de Dominique Mainard, l'histoire d'une très particulière agence de services aux autres et de sa fondatrice.
- Lady Yoga en posture critique, léger et drôle, des histoires de femmes à Los Angeles sur fond d'hyper-merchandisation du yoga, Lady Yoga (je le prêterai volontiers à Isabelle, ma peut-être future initiatrice au yoga, pour la distraire...).
- et le très beau livre-récit d'Agnès Desarthe "Comment j'ai appris à lire", qui a clos l'escapade.

Et vous, quels ont été vos activités, vos plaisirs de vacances ?

17/07/2013

Ne vous oubliez pas !

Lundi, je m'étais prévu une journée "off". J'ai besoin de temps en temps de ces respirations au milieu de mon travail passio(pre)nant et elles passent pour moi par la liberté d'improviser, le fait de vivre sans contrainte ou presque. J'avais cette fois quand même réservé un billet pour l'exposition Jacques Demy, je vous en avais parlé.

expo_demy.jpg

Jolie exposition, une sorte de bulle musicale et enchantée hors du temps, qui montre le parcours d'un homme qui a été au bout de ses passions d'enfant. A la sortie, j'ai trouvé un banc à l'ombre pour lire dans le parc de Bercy.

P1080183.JPG

La veille au soir, un déjeuner de "twittos" s'était improvisé avec des personnes que je connaissais virtuellement depuis longtemps, mais pas dans la vraie vie, "Doudette" et "Petouillette", auxquelles s'est joint un quatrième convive, Adrien. Vanessa-Petouillette nous a fait découvrir un bistrot sympa près de la place de la Nation, God Save The Kitchen, où tout semble fait maison. J'ai mangé une plaisante Caesar Salad et ce fut un moment fort sympathique d'échanges variés, que je renouvellerai avec plaisir. On n'est pas obligé d'aimer twitter mais moi, j'apprécie notamment la possibilité de créer des liens plus ou moins étroits avec des personnes très éclectiques.

J'ai ensuite flâné et me suis posée un moment aux Tuileries puis j'ai fait une escale à la Fnac. L'idée était de me constituer une petite série de lectures faciles pour l'été. Ce fut fait au feeling, en lisant les quatrièmes de couverture ou les suggestions des vendeurs.

P1080186.JPG

De retour à la maison, après un peu de repos en buvant une citronnade rafraîchissante (ma boisson favorite l'été : 1/2 citron pressé, des glaçons et de l'eau pétillante), j'ai préparé un dîner simple, une recette que j'adore depuis longtemps, une poêlée de tomates au thym dans laquelle on casse des oeufs.

temps pour soi,détente,stress,manger émotionnel,femmes,jacques demy,god save the kitchen,twitter,lecture,paris,vacances

Alors, pourquoi je vous raconte cela ?

Parce que, souvent, je vois des femmes qui sont très prises par leur travail, leurs enfants, leur mari, leurs obligations pour la maison... Et cela prend tellement de temps qu'il en reste fort peu pour elles, voire pas du tout, car elles passent après tout ça : elles ne se mettent pas en tête de liste des priorités, elles craignent de se faire taxer d'égoïsme...

Pourquoi arrivent-elles parfois chez moi ? Car certaines d'entre elles ont tendance à manger au-delà de leur besoin. Elles mangent pour se détendre enfin après avoir assumé leur longue journée, elles mangent pour se réconforter car leur vie est stressante, elles mangent pour oublier des frustrations liées à l'oubli de leurs aspirations profondes, ... 

Bien sûr, on parle alimentation, écoute du corps pour ressentir la faim ou le rassasiement. Mais on évoque aussi tout ce qui perturbe cette écoute. Un des conseils essentiels que je leur donne, et on réfléchit ensemble à comment le mettre en pratique, c'est justement d'écouter leurs autres besoins et de prendre du temps pour elles. Que ce soit pour dormir (une nécessité élémentaire !), avoir une activité culturelle ou manuelle, faire du sport, lire, voir des amies...ou ne rien faire.

Et vous, vous pensez à prendre du temps pour vous ?

God Save the Kitchen, 301 rue du Faubourg St Antoine, Paris 11e

27/07/2012

Et le gagnant catégorie magazines est.... NEON !

En train, souvent, j'aime lire des magazines plutôt que me plonger dans un livre. Plus facile de s'interrompre pour regarder le paysage qui défile ou converser, moins d'attention nécessaire en général. Mais à chaque fois que je me rends chez un marchand de journaux, je soupire car l'offre ne me réjouit vraiment pas. Bon, je m'équipe quand même, en pensant aussi à vous car dorénavant ce type de lectures me permet de partager quelques astuces, jolies phrases ou bêtises...

Dans ma besace, Elle (que j'achète rarement et en général pour le critiquer), Neon magazine (un magazine pour trentenaires ), Psychologies (que je lis parfois), Clés (pour le dossier sur la "méditation laïque", sujet qui me concerne professionnellement...). En voiture !

magazines_jul12.jpg

Elle ne dérogera pas à sa règle, ce n'est vraiment pas un magazine pour moi ! Bon, comme d'hab, je repère quelques idées pour la cuisine sur le thème tutti frutti : des crevettes au melon ou des haricots verts aux pêches, par Elisabeth Scotto. Et je vous conseille de faire comme l'actrice Alice Taglioni qui "savoure l'instant présent" plutôt que vivre dans le passé ou dans l'avenir.

Psychologies est carrément ennuyeux, ce magazine commence à me fatiguer sérieusement. A part apprendre que Valérie Lemercier voyage surtout en Italie ou au Japon comme moi (passionnant !), rien ne m'a marquée...

Clés, c'est un magazine assez chic lancé à destination me semble-t-il de personnes mûres et éduquées qui veulent "donner du sens à leur vie, des sortes de "bobos" chics. Un dossier sur la méditation, un article sur la sieste qui ne m'apprend rien à moi qui en suis une ancienne adepte, un article sur le toucher pas inintéressant où on parle de manger avec les doigts. Pas sûr que j'en ai vraiment pour mon argent... Et je suis un peu choquée par un encart à la gloire de Ferrero qui ne dit pas son nom (aucune mention de publi-rédactionnel).

Neon magazine, étonnamment, c'est le magazine le plus plaisant à lire, avec plein d'articles fantaisistes ou instructifs, qu'il s'agisse de retrouver de vieux baba cool pas du tout fans de David Guetta à Ibiza, de revoir quelques principes pour bien se tenir à table, de suivre la balade en compagnie d'un âne sur les pas de Stevenson, de s'intéresser aux intersexués ou de comprendre les motivations des gens qui vivent dans le désordre, ...

Bref, en théorie, je fais sûrement typiquement partie de la cible de Clés et je suis trop vieille pour lire Neon magazine. Le problème, c'est que, malgré quelques tentatives via des dessins ou citations, Clés, ce n'est vraiment pas drôle, ça se prend au sérieux ! Alors que dans Neon, je trouve des sujets d'articles improbables, des angles amusants, des reportages agréables à lire sur des sujets qui ne me concernent pas du tout, et ça, c'est une vraie détente ! Bien sûr, je ne lis pas tout et je suis assez loin de leurs goûts musicaux mais quelle importance !

Et vous, vous en lisez des magazines en voyage ? Est-ce que vous découvrez des nouveaux de temps en temps ?

PS : article non sponsorisé bien sûr, j'ai tout payé et c'est cher, les magazines d'ailleurs !

08:45 Publié dans Livres & medias | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : lecture, magazines, elle, neon magazine, clés, psychologies magazine | |  Facebook | |  Imprimer