Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2017

Elle court, elle court, la gourmandise... !

Suite à la sortie de mon livre, il y a eu quelques événements à Paris et j'ai été sollicitée deci-delà par des lecteurs/lectrices, contacts sur les réseaux sociaux pour venir parler de mon livre et le dédicacer. Oh, je ferais bien le tour de France mais temps et budget risquent de manquer un peu pour cela ! Je compte quand même saisir quelques opportunités d'aller parler de mon livre et d'alimentation au fil des mois.

dédicace,la gourmandise ne fait pas grossir,lyon,bordeaxu,femmes 3000 gironde,olio nuovo day,huile d'olive nouvellePour l'instant, il n'y a pas de dédicace programmée à Paris prochainement sauf changement de dernière minute mais on peut toutefois en imaginer une de façon informelle si vous, lecteur-lectrice parisien le souhaitez. En effet, samedi 21, de 16h30 à 17h00, je serai sur l'espace La Cornue de la Grande Epicerie du Bon Marché à Paris, pour parler d'huile d'olive nouvelle, donc pas vraiment de mon livre. Mais, si vous passez juste après, et souhaitez me voir ou avoir une dédicace, ce sera avec grand plaisir. Et mon livre est disponible au Bon Marché (si vous ne l'avez pas encore !). Cela se passe dans le cadre d'un bel événement, les Olio Nuovo Days, une semaine destinée à mettre en valeur des huiles d'olive nouvelles (récolte récente) de multiples origines et de haute qualité. Je vous invite à regarder le programme, il y a de multiples événements prévus, soit de découverte-dégustation, soit dans des restaurants.

Quittons un peu Paris... Chaque dédicace est l'occasion de rencontres et échanges fort sympathiques et intéressants. Et il y en aura une une dans quelques jours, à Bordeaux. En effet, je suis invitée par l'association Femmes 3000 de Gironde à parler alimentation autour de mon livre. Et je compte bien profiter aussi de l'occasion pour rencontrer/revoir quelques sympathiques personnes installées là-bas.

J'ai évoqué mes "virées" à Brest et Périgueux, j'avais oublié Lyon. Je suis en effet partie fin octobre à Lyon pour rencontrer quelques personnes qui me suivent depuis longtemps ou moins longtemps avec fidélité. Ce fut une rencontre en fin de journée, fort chaleureuse et plaisante, dans un lieu agréable, un salon de thé-librairie, le Tasse-Livre.

20161027_170421_lyon.jpg

J'en ai profité pour me balader une demi-journée dans Lyon, il faisait un temps froid et lumineux et j'ai beaucoup marché. J'avais sollicité quelques gourmets locaux sur les réseaux sociaux pour savoir où diriger mes pas.

Je suis arrivée à l'heure du déjeuner et me suis lancée dans une longue marche pour atteindre un restaurant largement vanté par la très gourmande Sonia Ezgulian, le Kitchen Café. Après avoir failli repartir faute de table, j'ai pu y déjeuner d'un plaisant et original plat (oie du Périgord, polenta crémeuse, choux de Bruxelles à la sauce soja)  et d'un fort délicieux dessert à base de pommes "feuille à feuille". Tout cela, pas typiquement lyonnais !

20161027_131932.jpg

20161027_133353.jpg

Juste à côté, je suis tombée par hasard sur une boulangerie récemment ouverte, Antoinette Pain et Brioche, où j'ai été accueillie très sympathiquement. Une boulangerie qui ne fait que des pains et des brioches (déclinées à différents parfums). J'ai pris un pain de seigle (à la farine fournie par un vieux Monsieur) et une brioche, non pas aux pralines mais au café, qui fut un bonne part de mon dîner dans le train retour.

dédicace, la gourmandise ne fait pas grossir, lyon, bordeaxu, femmes 3000 gironde, olio nuovo day, huile d'olive nouvelle

Laurence de Chocolatitudes m'avait recommandé de faire une visite à l'artisan chocolatier bio Guillaume Daix. Là aussi, j'ai eu un accueil adorable, j'ai discuté avec le chocolatier, goûté divers chocolats et suis repartie avec quelques achats.

dédicace, la gourmandise ne fait pas grossir, lyon, bordeaxu, femmes 3000 gironde, olio nuovo day, huile d'olive nouvelle

Je suis aussi allée visiter les Halles de Lyon, pas aussi emballantes qu'on me l'avait promis, peut-être à cause du calme d'une heure creuse. J'en aurais bien rapporté quelques quenelles (j'ai le souvenir d'enfance que je mangeais cela avec délectation quand nous faisions un stop dans une brasserie lyonnaise sur la route des vacances) mais je n'avais pas le bon timing pour garder des produits au frais.

J'apprécie vraiment beaucoup ces petites escapades, mix de rencontres, de balades et de gourmandise, tout ce que j'aime !

 

09/05/2010

Goûtons les spécialités locales : la praline rose de Lyon (plaisir gourmand du 8 mai)

P1010702.JPGCe week end, j'étais à Lyon pour cause de séminaire de travail avec l'association dont je fais partie, le G.R.O.S. (Groupe de Réflexion sur l'Obésité et le Surpoids). Pas trop l'occasion de flâner à la découverte des spécialités lyonnaises mais quand même un petit plaisir gourmand offert par une de mes gentilles collègues : une véritable praline lyonnaise, bien rose, bien croquante. Elle avait un petit goût d'enfance car cela ressemble aux "pralines" ou autres "chouchous" (qui contiennent en général une cacahuète) qu'on mangeait sur la plage. La différence, c'est que c'est une amande au milieu. La vraie praline de Lyon est toute rose car l'amande est recouverte d'une couche de sucre coloré avec un colorant naturel, la cochenille (nous a-t-on dit). Les bonnes pralines ont une petite couche de sucre pas trop épaisse pour préserver l'équilibre gustatif entre le sucre et l'amande. Donc, il vaut mieux se méfier si les pralines sont très grosses... C'est vraiment une spécialité et on trouve dans toutes les boulangeries-pâtisseries des brioches aux pralines, des tartes aux pralines toutes roses, ... J'étais contente de goûter et une a suffi à me faire plaisir.