Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2013

J'ai testé pour vous : manger pendant une semaine pour 45 euros !

Si vous lisez ce blog, vous devez vous dire (et vous n'avez pas tort) que je consacre un bon budget pour me nourrir. Certes mais je sais que tout le monde ne peut pas en faire autant. Toutefois, je suis souvent agacée quand j'entends répéter que bien manger est une question d'argent, qu'on ne peut pas manger bon et sain avec un petit budget. J'explique, quand j'en ai l'occasion, que si les gens ne le font pas, c'est plus compliqué que cela, que ce n'est pas qu'une question d'argent, qu'il y a des facteurs multiples, l'envie, le savoir-faire, les choix d'utilisation du temps disponible, l'attrait de certains produits industriels... Et qu'on peut quand même bien manger sans se ruiner.

J'avais eu ainsi l'occasion de faire l'expérience de repas à petit budget quand j'avais animé des ateliers de cuisine pour des hommes en cours de réinsertion. On faisait des repas pour 2-3 euros.

Dans ce cadre, on cuisinait en quantité et pour un repas ponctuel. Alors, j'ai eu envie de faire l'expérience d'un budget limité pour mes propres repas sur plusieurs jours. J'ai profité d'une absence de Monsieur car il n'est pas toujours très chaud pour participer à mes expériences bloguesques...

J'avais tablé sur un budget de 50 euros pour la semaine. Finalement, je suis à 44-45 euros. Bien sûr, cela paraîtra beaucoup d'argent à certains qui ont des revenus très modestes. Les plus démunis ont souvent besoin de s'appuyer sur des aides et je salue le travail de ceux qui interviennent dans ce domaine, notamment celui des épiceries solidaires de l'Andes que je trouve vraiment remarquable.

J'aurais pu d'ailleurs moi-même dépenser nettement moins : je n'ai pas fait d'efforts particuliers en terme de lieu d'achat, je suis allée dans les endroits habituels, pas particulièrement économiques, je ne me suis pas limitée aux aliments les moins chers (je me suis offert du saumon fumé Label Rouge !), je n'ai pas acheté en quantité importante, ce qui souvent réduit les coûts et j'ai été attirée le week-end, gourmande et paresseuse, par une choucroute de la belle maison Pou en promotion, qui a un peu augmenté mon budget repas (tout en restant raisonnable, 5,30 euros la part).

P1080732.JPG

P1080733_bis.jpg

J'ai mangé de tout, je me suis fait plaisir, j'ai cuisiné, très simplement. Voilà ce que j'ai mangé :
une sorte de tagine de poulet aux légumes (carotte, courgette, champignons) avec de la semoule, chaud à la maison et froid dans mon bento, délicieux les deux fois (coût du repas 3,25 euros), de la soupe de potiron (pour un repas, 1,15 euro), une savoureuse choucroute donc, qui a permis aussi, avec le reste de chou, de préparer une salade de choucroute aux raisins secs et pomme, une excellente salade lentilles-saumon fumé-pomme granny (budget 2,50 euros), de la compote de pommes accompagnée de biscuits, un gratin de chou-fleur et brocoli (1,20 euro), le reste du saumon fumé avec des épinards, un sandwich au jambon, une "quichelette" (mi quiche-mi omelette) aux champignons (coût 2,10 euros), ... Mes petits déjeuners ont consistté soit en céréales, laitage et fruit, soit en smoothie le week-end (cela fait 1,20-1,30 euro par petit déjeuner).

P1080756_recap.jpg

Comme je vous le disais, il y a des marges et je pourrai rééditer l'expérience en étant plus raisonnable. Mais je trouve que cela montre qu'en achetant des aliments bruts, plutôt de saison, on peut vraiment avoir une alimentation variée et plaisante sans se ruiner.

Et vous, êtes-vous particulièrement attentif(ve) à votre budget nourriture ?

Hasard du calendrier, c'était aussi le thème de l'émission On va déguster hier sur France Inter

27/01/2011

Un livre pour (ré)apprendre à cuisiner

P1030126.JPGGrâce au site Oh my Food, qui le mentionnait récemment, j'ai découvert le Manuel de Cuisine Populaire. Un petit livre édité par l'ANDES (réseau d'Epiceries Solidaires) très sympathique et dont on peut faire bon usage même si l'on n'a pas besoin de fréquenter ces épiceries. C'est un livre qui veut remettre la cuisine simple à la portée de tous, et cela, des gens de tous milieux en ont besoin...

Il y a des recettes, des techniques de base (la soupe, la tarte, le rôti, le braisé, ...), des idées d'associations ou de déclinaisons, des infos sur les aliments, les saisons, les restes, des conseils spécial débutants, des histoires "autour d'un frigo et d'un placard" ... Tout cela sur un ton plaisant et accessible.

Voilà un achat sûrement bien plus utile qu'un livre de cuisine de chef qui prendra tranquillement la poussière sur une étagère...

Manuel de cuisine populaire, par Eric Roux - Editions Menu Fretin. 10 euros et 1 euro est reversé à l'ANDES.