Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2008

Bon à manger et bon pour la planète ?

3f23673713517753599fcf60f3f60d46.jpgJe ne suis pas une hystérique du bio ou du développement durable mais quand on peut combiner bon pour soi et bon pour la planète, pourquoi pas ?
Quelques premiers principes pas compliqués à mettre en oeuvre et vous le faites peut-être déjà :

- Donnez la préférence aux aliments de saison, qu'il s'agisse des fruits, des légumes, des poissons, des fromages, etc. C'est le moment où ils sont les meilleurs, les moins chers et on évite de leur faire parcourir des milliers de kilomètres très peu écologiques. Donc, regardez d'où viennent les aliments que vous achetez.

- Comme cela se fait de plus en plus, économisez les sacs en plastique très polluants en faisant vos courses avec un cabas, un panier, etc. En plus, ils sont de plus en plus beaux.

- Essayez d'éviter les poissons qui risquent de disparaître car trop pêchés. Privilégiez les poissons les plus disponibles. Pour plus d'infos, vous pouvez par exemple consulter le site "Pour une pêche durable"
http://www.pourunepechedurable.fr/

- Ce n'est pas très drôle de lire en détail les étiquettes des produits qu'on achète mais, si possible, faites la chasse à l'huile de palme. Non seulement, ce n'est pas vraiment ce qu'il y a de mieux pour la santé en termes de matière grasse mais il semble que sa culture soit dramatique pour la planète : la plantation des palmiers à huile serait responsable d'une très importante déforestation notamment en Indonésie et on serait ainsi en train de faire disparaitre les orangs-outans qui vivaient perchés dans les arbres.

Pour information, l'huile de palme se trouve dans les barres chocolatées, biscuits, confiseries, chips, sauces, etc.

17:25 Publié dans Pistes pour bien manger | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer

Diététicienne ou nutritionniste ?

a46aa33b804e15530210b15e3b162994.jpgSouvent, quand je dis que je suis diététicienne, on me demande quelle est la différence avec les nutritionnistes. Je vais essayer d'éclaircir un peu le sujet ici.

La diététicienne (désolée, Messieurs, j'emploierai le féminin car nous sommes vraiment très très majoritaires dans cette profession) a obtenu un dîplôme de diététique, et cela par le biais d'un BTS ou d'un DUT. C'est une profession paramédicale dont la pratique est strictement réglementée. Personne ne peut pratiquer ce métier sans ce diplôme et tout exercice illégal doit être poursuivi et sanctionné. C'est donc assez simple.

C'est nettement plus compliqué du côté des nutritionnistes.

D'abord, il y a des médecins nutritionnistes. Certains ont suivi des études dans ce domaine, acquis une grande expérience, ils sont donc tout à fait compétents, mais d'autres, avec le même titre, ont seulement un vernis assez léger.

Il y a par ailleurs des personnes qui s'appellent nutritionnistes car elles ont suivi des études universitaires dans ce domaine. Elles connaissent la nutrition mais en revanche, n'ont rien à voir avec le domaine médical ou paramédical.

Et enfin, il y a toutes sortes de personnes qui n'ont aucune formation particulière dans le domaine de la nutrition mais qui surfent sur une vague très à la mode.

En effet, l'appellation n'est pas du tout réglementée. Donc, si vous voyez un nutritionniste, creusez un peu pour savoir à qui vous avez affaire.

10:41 Publié dans Fondamentaux | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : diétitique, diététicienne, nutritionniste, nutrition | |  Facebook | |  Imprimer

Bien manger : une question d'argent, de temps ou de culture culinaire ?

4ac79b554fb671f35a635beae5ee5025.jpgOn sait aujourd'hui qu'il y a une rupture économique dans les problèmes de surpoids et d'obésité : il est plus difficile d'avoir une alimentation adaptée à ses besoins lorsqu'on n'a pas beaucoup de moyens, toutes les études le montrent.

Mais en fait, je me demande, et je livre cela au débat, si c'est principalement une question d'argent. Est-ce que ce ne serait pas plutôt une question à la fois de temps disponible et d'éducation culinaire ?

Par exemple, comparons le prix d'une pizza surgelée, plat usuel, qu'on a juste à mettre au micro-ondes, et celui d'un repas simple avec un tout petit peu de préparation maison.

Pizza surgelée 1er prix : environ 2 euros, à partager en 2 (200g de pizza par personne), soit 1 euro par personne.

En face, prenons par exemple un repas composé d'un oeuf (poché ou brouillé ou au plat) et d'une ratatouille, même pas forcément faite maison (je reconnais que c'est très long de découper les légumes) mais à base d'un mélange de légumes tout prêt surgelé de chez P...d (avec 250 g de ratatouille par personne). On accompagne cela d'un peu de pain et cela revient à 0,90 euro par personne.

Et à votre avis, lequel est le plus savoureux et le plus intéressant nutritivement ?!

04/06/2008

Pas de régimes !

843deabf824d1d72ba126b34ac294865.jpgEn tant que diététicienne, je ne donne pas de régime. En effet, comme je l'ai déjà dit, les études montrent qu'environ 90 % des régimes se soldent par un échec à moyen terme. Je ne veux donc pas contribuer à cette démarche.

Mais les gens sont souvent étonnés quand ils apprennent cela et, du coup, ils se demandent ce que je fais !

Je leur explique que je suis là pour les aider à comprendre leur comportement alimentaire et à le faire évoluer pour trouver une manière de manger avec laquelle ils se sentent en harmonie, qui leur permet de se sentir bien et qui va leur permettre d'atteindre leur poids d'équilibre, qu'ils conserveront.

Il peut s'agir par exemple :
- de retrouver des sensations de faim et de satiété oubliées,
- de comprendre pourquoi, parfois, on mange sans avoir faim,
- de retrouver le plaisir de manger tous les aliments sans culpabilité,
- de manger de façon plus détendue et attentive pour apprécier pleinement la saveur des aliments.

Très souvent, les personnes ont en fait une alimentation qui ne correspond pas à leurs vrais besoins physiologiques et, en particulier, dans notre société d'abondance, elles mangent trop. Retrouver une alimentation correspondant à sa faim permet d'atteindre ce poids d'équilibre.

11:05 Publié dans Fondamentaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : diététique, régime, alimentation, nutrition | |  Facebook | |  Imprimer

01/06/2008

Un livre de recettes très facile d'accès

J'adore la bonne cuisine maison et j'ai une tendance à accumuler les livres de recettes, à la fois pour les réaliser et pour donner quelques conseils et idées à mes patient(e)s.

Parmi mes récents achats, j'en recommande un particulièrement : Chocolat & Zucchini, de Clotilde Dusoulier. Peut-être connaissez-vous déjà le blog du même nom. J'ai testé plusieurs recettes et elles sont faciles, très bien expliquées, en détail, avec quelques astuces et le résultat est à chaque fois délicieux.
b6e93cce5d74747cc85d1958654f0ce4.jpg

Pour vous mettre l'eau à la bouche, j'ai par exemple testé :
- une savoureuse mousse de thon à la pomme verte, légèrement pimentée,
- une frittata (omelette italienne) fève et menthe, tout à fait de saison,
- des courgettes farcies au quinoa,
- une ratatouille au four, d'une parfaite simplicité
etc.

Quand on se plonge dans ce livre plein d'anecdotes et de saveurs, on n'a qu'une envie, foncer dans sa cuisine !