Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2016

Au Salon du Livre Gourmand de Périgueux, plaisir des échanges

Le week-end dernier, je suis partie à Périgueux, pour prendre part au Salon du Livre Gourmand, un événement qui rassemble un grand nombre d'auteurs culinaires. Ce furent deux jours vraiment très agréables, pour de multiples raisons :

20161125_220336.jpg

- j'ai passé la majeure partie de mon temps à parler de mon livre, échanger avec des personnes très diverses, souvent étonnées par le titre, leur expliquer ma vision de la gourmandise et de l'alimentation, des régimes, .... Certains étaient tout à fait d'accord, d'autres pas du tout, on a discuté. J'ai beaucoup aimé qu'un monsieur qui avait acheté le livre le samedi soit revenu le dimanche en prendre deux autres à offrir car il l'avait entre-temps feuilleté avec intérêt.

- J'ai aussi participé à deux tables rondes où j'ai essayé de faire valoir mon point de vue tout en étant attentive aux autres arguments. J'ai aimé que l'animatrice pertinente de ces tables rondes dise à propos de mon livre : "on pense à un mot, culpabilité, étiquetage, ... on ouvre le livre, le mot y est et on a une réponse".

20161126_092449_bis.jpg

- j'ai eu le grand plaisir de revoir et d'échanger avec des personnes passionnantes et sympathiques que j'avais déjà croisées comme Marie-Claire Frédéric, LA spécialiste française de la fermentation, Florence Arnaud, très pointue sur la question complexe des intolérances et allergies, Mathilda Motte, en plein dans la folie du lancement à succès de la Maison du Mochi, Agathe S, fine gastronome, Geneviève Hofman, auteure d'un superbe livre sur le pain ou de recroiser Camille Labro, qui a gagné le premier prix Les Savoureuses remis à un livre culinaire écrit par une femme, la très active RP Elise venue accompagner Luana Belmondo, la tranquille Clea, la nippophile Laure Kié.

20161126_154959.jpg

Mes voisines de dédicace, des éditions La Plage, Clémence Catz, Linda Louis, Clea (assises), Marie Laforêt (debout)

- j'ai aussi fait la connaissance de personnes que je connaissais virtuellement ou sur papier, comme l'auteure multi-talentueuse Sophie Brissaud, la tonique et responsable Marie Kerouedan, la très pêchue Linda Louis qui était ma voisine de dédicace, la charmante Marie Cochard, très engagée dans l'anti-gaspi alimentaire, et croisé des tas d'autres personnes passionnées de bonne nourriture et de bons vins.

- j'ai échangé quelques mots avec le chef Michel Guérard, éphémère voisin de dédicace et il a feuilleté avec intérêt mon livre (mais il ne s'est pas attardé).

salon du livre gourmand de périgueux, silg, SILG 2016, périgueux, la gourmandise ne fait pas grossir, perigord, rencontres culinaires

- j'ai apprécié l'ambiance animée du salon et été impressionnée par la diversité des activités proposées, conférences, tables rondes, ateliers, démos, visites, ... même si j'en ai peu profité.

- j'ai été impressionnée par l'organisation professionnelle et attentive et notamment j'ai trouvé fantastique l'implication d'une équipe d'étudiants en management hôtelier, vraiment aux petits soins pour les auteurs.

- j'ai apprécié la gentillesse générale, comme celle de cette dame du stand AOP, qui, voyant ma déception de ne pas pouvoir acheter quelques noix, m'en a offert un gros paquet.

20161127_130242.jpg

- j'ai mis la main sur une série de très plaisantes petites monographies culinaro-légumières des éditions Rue de l'Echiquier "Tout est bon dans..." en lien avec le réseau Cocagne (8 euros pièce). C'est l'intérêt d'un salon de pouvoir tomber sur des livres qui ne sont pas forcément les plus visibles en librairie. Ce fut mon seul achat, ce qui représente un certain exploit dans un salon si bien garni !

20161127_184500.jpg

- j'ai découvert avec bonheur la ville de Périgueux qui a un centre ancien vraiment très beau où j'aurais aimé me promener plus longuement. L'hôtel Ibis où je séjournais avec d'autres était joliment situé en bord de rivière, juste à côté de cette partie de la ville. J'y reviendrai volontiers mais c'est un peu loin de Paris pour un week-end...

20161127_092412_perigueux.jpg

- Le temps fut magnifique et propice aux plaisantes petites balades matinales.

- Je n'ai pas eu le temps de profiter largement de l'offre gastronomique locale car je donnais la priorité à la dédicace. Toutefois, j'ai apprécié un délicieux toast à l'omelette aux cèpes, un plaisant pavé d'esturgeon dans un restaurant plutôt traditionnel, la Ferme St Louis, différents types de gâteau aux noix, qui est vraiment une spécialité (bien dense...) locale.

 20161126_192010.jpg

20161126_204544.jpg

20161127_103123.jpg

Bon, "yapluka" écrire un autre livre pour y retourner !!!

30/03/2010

Foie gras-haricots verts : plaisir gourmand du 29 mars

004.JPGLundi, plaisir festif avec du foie gras accompagné d'haricots verts. Des haricots verts croquants et du foie gras de canard à l'Armagnac, absolument succulent, parfaitement assaisonné, un régal. Il faut dire qu'il était en provenance directe du Périgord et réalisée par une spécialiste en la matière, ma collègue sophrologue-nutritionniste Françoise Surot, qui propose des stages "Manger mieux manger moins" dans le Périgord. Dans ces stages, on apprend justement à faire (et bien sûr déguster) du foie gras et se rendre compte que si on le mange avec attention, en conscience, en le savourant pleinement, on en mange finalement peu pour avoir un grand plaisir gustatif. Il n'y a donc aucune raison de se priver de ce type d'aliments, ils ne feront pas prendre de poids.

De plus, pas de raison de réserver les mets festifs au moment des fêtes où ils s'accumulent et finalement on les apprécie moins. Pourquoi ne pas se faire plaisir de temps en temps avec ce type de mets à un autre moment si on en a envie ? Et faut-il absolument manger du chocolat à Pâques ?! Si possible, écoutez vos envies plutôt que les dates obligées.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire, donner vos propres plaisirs gourmands, faire une suggestion ou demander une recette détaillée, une adresse,...

25/01/2010

Périgord : plaisirs gourmand des 22-24 janvier

Pas de plaisirs gourmands quotidiens vendredi, samedi et dimanche mais un plaisir gourmand global du week-end qui en fut bien rempli. Je participais à titre professionnel au prototype d'un stage qu'une collègue sophrologue installée à Sarlat dans le Périgord devrait lancer prochainement. Ce stage porte sur le thème "Manger moins, manger mieux". Cela peut paraître provocant en terre périgourdine bonne vivante. Pas du tout !

Le stage comprenait réflexions sur le rapport de chacun à l'alimentation, temps de relaxation, exercices pratiques notamment bien sûr autour des aliments : réalisation (et dégustation) de terrines de foie gras, dégustation de foie gras poêlé, de fines lamelles de truffe (quel parfum !), de fromages locaux, d'une savoureuse omelette aux cèpes, ... Les dégustations de ces mets délicieux lors des repas ont bien montré que l'important, c'est d'être pleinement attentif à ce qu'on mange, avec tous ses sens en éveil : alors, on a un plaisir gustatif qui permet d'atteindre le rassasiement avec quelques bouchées, ce qui fait qu'aucun aliment ne doit être banni : on n'a pas envie d'en manger trop. Je suis certaine qu'avec tout cela, nous n'avons pas pris un gramme !

perigord 011.jpg

Une savoureuse omelette aux cèpes se prépare

perigord 008.jpg
Prendre le temps de déguster avec attention, c'est possible au restaurant aussi !
perigord 014.jpg

 Outre le plaisir gustatif, la fierté de dire "c'est moi qui l'ai fait !"

perigord 009.jpg
Curiosité et concentration pour découvrir un aliment encore inconnu : la truffe