Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2011

Japon, quand tu nous tiens...

Envie de Japon en ce moment ? Après le tofu, les sushis, nous voici attablés devant une série de yakitori (brochettes). Comme c'est peut-être le cas pour vous, ce fut notre première découverte de la cuisine nipponne. Les restaurants de yakitori furent présents à Paris il y a bien longtemps et je me souviens y avoir goûté il y a une vingtaine d'années (waouh, le temps passe !) du côté de Montparnasse.

Depuis, on a découvert bien d'autres facettes de la cuisine japonaise et on n'en mange plus si souvent que ça. Il y a bien le restaurant Yasube, rue Ste Anne, mais ce n'est pas de la grande cuisine. Et il peut y avoir de délicieuses brochettes maison quand le courage du cuisinier nippophile est là. Pour notre grand plaisir, il s'est mis au travail devant son grill dimanche. alimentation,cuisine,japon,poulet,yakitori,brochettes,yasube

La cuisson se prépare

Ce fut un assortiment traditionnel, à base de poulet, sous trois formes : cuisse (avec de jeunes oignons), blanc et boulettes maison. Plus des champignons shitake et des champignons de Paris, qui sont particulièrement goûteux grillés ainsi. Les brochettes sont trempées dans une sauce qui semble proche d'une sauce teriyaki. Tout cela fit un déjeuner vraiment délicieux.

alimentation,cuisine,japon,poulet,yakitori,brochettes,yasube

Si vous voulez en savoir un peu plus sur les yakitori, lisez l'article que leur a consacré le très nippo-compétent Nipponia, malheureusement maintenant en sommeil.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne régulièrement un plaisir gourmand personnel. Je serai ravie que vous postiez un commentaire si vous voulez plus d'informations ou faire une suggestion gourmande.

08:10 Publié dans Plaisirs gourmands | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : alimentation, cuisine, japon, poulet, yakitori, brochettes, yasube | |  Facebook | |  Imprimer

20/02/2010

Shu : plaisir gourmand du 19 février

La cuisine japonaise est très variée et loin de se limiter aux sushis et brochettes. D'autres spécialités sont présentes depuis longtemps à Paris ou s'y installent depuis quelque temps : anguille, tempura, tonkatsu, soba, udon, ... Et aussi, grâce à Shu, restaurant discrètement installé du côté de St Michel, les kushiage. Il s'agit de sortes de bouchées panées de toutes sortes piquées sur des petites brochettes en bambou, à déguster avec des sauces.

Donc, vendredi soir, direction Shu. On y était déjà allés pour déjeuner peu après l'ouverture mais le restaurant est maintenant seulement ouvert le soir. Le cadre est plein de sérénité. Tout est beau, du menu aux assiettes, des plateaux en bambou aux théières.

Tout est préparé à la minute par le chef. Les kushiage se succèdent : pas moins de 15 à déguster, servis trois par trois sur un joli plateau de bambou. A chaque "service", il y a une diversité de saveurs et de textures. Multiples ingrédients : viande (magret de canard, boeuf haché, ...), légumes (brocoli, champignons, racine de lotus, ...) crustacés (crevette, crabe, huitre délicieuse, ...), à accompagner d'une sauce "bulldog" maison, de sel ou de citron vert. C'est plein de croquant et de goûts variés, c'est un plaisir d'avoir une telle diversité plutôt qu'un grand plat, aucune lassitude et à la fin, on est bien rassasiés !

Seul regret, ce n'est pas donné ! Menus de 38 à 56 euros.
Restaurant Shu, 8 rue Suger, Paris 6ème, 01 46 34 25 88.
SHU8bis.jpg
3 kushiage sur un joli plateau : de droite à gauche, champignon de Paris, oeuf de caille, magret de canard