Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2010

Incursion africaine (plaisir gourmand du 8 octobre)

Vendredi, dans le cadre de la Fête des Vendanges de Montmartre, était organisée la première Journée mondiale de la Boulette à l'initiative du collège de Boulettologie moderne dont je vous ai déjà parlé et pour qui j'avais écrit un article "Boulettologie et diététique". Prise par d'autres engagements, je n'ai pas pu rester toute la journée mais j'ai eu le plaisir de participer à une visite découverte des saveurs d'Afrique de l'Ouest au travers des marchés de la Goutte d'Or (Paris 18eme). J'étais curieuse de découvrir ces produits car je connais assez peu la cuisine africaine à part quelques rares incursions dans des restaurants africains ou discussions autour de la cuisine avec des femmes africaines. Je la connais en tout cas beaucoup moins que la japonaise !

P1020682.JPG

Cette visite était animée par la fort sympathique et compétente Hélène Tavera, de l'association Mea Gusta, passionnée de cuisine. Elle nous a présenté (et parfois fait goûter) de nombreux ingrédients de la cuisine africaine et leurs usages (le mil, le manioc, ...), expliqué certaines pratiques culinaires, fait des recommandations d'utilisation. On a ainsi goûté un savoureux et nourrissant dessert, le "dègué", fait à base de graines de mil, de yaourt, de lait fermenté et de sucre vanillé. C'était très bon mais bien dense, quelques cuillères suffisent. Il y a peu de desserts en Afrique mais elle nous disait que quand celui-ci est proposé, on prévient à l'avance les convives pour qu'ils lui gardernt une place !

P1020684.JPG
On goûte le dessert avec curiosité et gourmandise

Comme beaucoup de plats, il est maintenant plus souvent acheté tout fait que préparé à la maison. On a aussi goûté du "pain de singe", le fruit du baobab, qu'on peut faire macérer pour obtenir une boisson fraîche acidulée. On a découvert des fruits et légumes particuliers, qu'on n'utilise pas dans notre cuisine : la banane plantain dont l'usage varie selon son stade de mûrissement, des petites aubergines vertes, différents légumes-feuilles issus de la patate douce, du baobab, du manioc, ... qu'on fait cuire avec de l'ail, de l'oignon,du gingembre.

P1020688.JPG

Dommage, la visite était un peu rapide mais néanmoins instructive et gourmande. Merci à Hélène pour sa passion.

03/02/2010

Mafé au poulet : plaisir gourmand du 2 février

mafé.jpgMardi midi, déjeuner sympathique et intéressant organisé par Myriam Keita-Brunet "training angel" qui accompagne les créateurs et dirigeants d'organismes de formation (j'anime moi-même des formations autour de l'alimentation). Myriam avait concocté un délicieux mafé au poulet, servi avec du riz. Le mafé est un plat très répandu dans plusieurs pays d'Afrique. Elle m'a révélé sa recette, très simple : faire revenir dans une cocotte des oignons émincés, ajouter les morceaux de poulet, les dorer, ajouter du concentré de tomates et du beurre de cacahuètes (donc, un world mafé à tendance US : le beurre de cacahuètes, c'est de la pâte d'arachide !). Laisser mijoter jusqu'à ce que la sauce épaisisse. Cela embaumait dans la pièce et c'était délicieux. Bien sûr, le beurre de cacahuètes, il ne faut pas en abuser mais c'est meilleur ici que sur des tartines comme le mangent souvent les écoliers américains ! Et, comme tout aliment dense en énergie, il nous rassasie de toute façon très vite, pas besoin d'en manger beaucoup.

NB : afin de vous encourager à prendre plaisir à manger le plus souvent possible, je vous donne chaque jour un plaisir gourmand personnel. N'hésitez pas à poster un commentaire si vous voulez une recette détaillée, une adresse,... ou faire une suggestion gourmande.

 

09:18 Publié dans Plaisirs gourmands | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alimentation, cuisine, diététique, nutrition, mafé, poulet, afrique | |  Facebook | |  Imprimer