Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2008

On parle de moi !

Je ne résiste pas à un peu d'autopub ! Je suis aujourd'hui à la Une de Daily Neuvième, un journal en ligne de proximité qui donne plein de petites infos sur le neuvième arrondissement de Paris, où je suis installée.
Vous pouvez le lire en cliquant ici :

27/08/2008

Malheurs avec l'informatique au restaurant !

A bas l'informatique source de rigidité au restaurant !

Cela deux fois que la même mésaventure m'arrive : je suis attentive à mes sensations alimentaires, notamment le fait d'être rassasiée, comme je le recommande à mes patients. Donc, je ne sais pas forcément en début de repas si j'aurai envie d'un dessert. Or, il semble que cela doive me priver des formules souvent proposées au déjeuner.

9a92d26ff3ba26ee6e3316c2f4038c09.jpg
En effet, par deux fois, j'ai commandé un plat de la formule sans dire expressément que je choisissais cette formule plat+dessert. Et qu'arriva-t-il ? Au moment du dessert, je demande le dessert de la formule et là, je me fais "engueuler" : "il fallait le dire plus tôt, on ne peut plus changer" ! (c'est la faute à l'informatique !). Dans un des cas, le serveur a finalement fait la modification en rechignant, dans l'autre cas, il n'y a rien eu à faire, il fallait faire son choix en début de repas. Et tout ça s'est passé de façon très peu aimable !

Quelle rigidité, quel non-sens du service ! C'est dans ces moments-là que je comprends encore mieux le succès des chaînes de type Cojean où tout est libre, où on peut prendre une entrée et deux desserts si on a envie, ou le fait que les gens rechignent de plus en plus à aller au restaurant (cf les vacances des Français cet été !)

19:35 Publié dans Restaurants & Shopping | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : restaurant, déjeuner, service | |  Facebook | |  Imprimer

25/08/2008

"Moi, je travaille beaucoup, pas le temps de m'occuper d'alimentation !"

Les personnes qui travaillent en entreprise, les cadres, les businesmen et women, ont un emploi de temps très occupé et beaucoup de contraintes qui pèsent sur leur alimentation : déjeuner sur le pouce en vitesse ou au contraire repas d'affaires copieux, réunions plateaux-repas, pots et cocktails, voyages, ...

986dfc6127ebc6e80a973e09919e18d2.jpg

Je connais tout ça car j'ai passé 20 ans en entreprise avant de devenir diététicienne.
Tout cela serait incompatible avec un régime. certes, mais justement, je ne propose pas de régime !

Et au contraire, mon approche est tout à fait compatible avec les contraintes des personnes qui travaillent beaucoup.

On garde toute liberté de manger ce qu'on veut où on veut.

On réapprend à écouter ses sensations de faim et de satiété, à savourer les aliments, à manger ce qu'on aime vraiment et donc à ne pas manger machinalement, sans faire attention.

Et on apprend à gérer concrètement les situations de repas d'affaires, les buffets, les apéritifs, et toutes les situations où l'alimentation joue un rôle.

Ce n'est pas parce qu'on travaille beaucoup qu'on ne doit pas faire attention à cette chose si importante et si agréable, manger !