Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2010

Le Fooding et la Bigarrade nous régalent (plaisir gourmand du 1er octobre)

Dans la nuit de vendredi à samedi, sur le coup de 1 heure du matin, nous nous sommes vaillamment rendus à la galerie W rue Lepic, pour participer aux Ebullitions Perpétuelles une opération montée par l'équipe du Fooding pour fêter ses dix ans. Le principe : pendant 72 heures, dix-huit chefs représentatifs de l'époque se succèdent pour concocter un menu personnel, comprenant obligatoirement un bouillon. Mon emploi du temps chargé du week end et l'ouverture des réservations avant la date prévue avaient restreint les possibilités de choix et on a donc opté pour un repas préparé par Christophe Pelé, le chef doublement étoilé de la Bigarrade à cette heure indue. On n'a pas été déçus !

P1020653.JPG
L'équipe de la Bigarrade en plein "coup de  feu" (Christophe Pelé -à gauche- et son second)

Après plusieurs savoureux amuse-bouche, le premier plat était un bouillon avec canard et coques qui a délicieusement empli la bouche tout en douceur enveloppante et parfumée. Puis on a dégusté un cabillaud à la poutargue de thon intense relevé par l'acidité d'un condiment citron vert et accompagné par quelques épinards très goûteux. Après un intermède au jus de poire, nous avons conclu avec une fantastique petite dacquoise à la vanille légère et craquante, assortie d'un gâteau fort en chocolat et d'une étonnante feuille de sucrine à la mousse de mangue. Chaque plat était un mélange subtil et raffiné de saveurs qui nous a fait très plaisir. 

P1020652.JPG
Le bouillon ultra-parfumé
P1020655.JPG
Le cabillaud présenté de façon raffinée et minimale
P1020657.JPG
Des desserts décentrés et délicieux, on en aurait bien repris un peu !

Différents vins blancs des Côtes du Rhône ont joliment accompagné ce repas. Et comme la convivialité est un ingrédient important du plaisir de manger, nous étions ravis de partager ce repas aux côtés de convives fort sympathiques, la gourmandise créant rapidement un lien. Ajoutons que nous faisions une bonne action puisque les bénéfices des repas (le prix était de 30 euros par personne) sont reversés à Action contre la Faim.