Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2010

Fromages : plaisir gourmand du 17 mars

Mercredi soir, le Daily Neuvième, le journal en ligne du 9ème arrondissement (auquel je contribue avec le "Plat du Jour"), invitait ses fidèles lecteurs à une dégustation de vins et fromages dans un lieu sympathique, le Petit Creux du Faubourg. Il s'agissait de goûter 4 fromages avec 4 vins associés. Les accords vin/fromage et la progression des saveurs avaient été très finement définis. Il s'agissait d'excellents fromages, très divers, à savourer :

- deux fromages de Savoie : le Persillé de Tignes (vache et chèvre, une rareté) et une Tomme au marc,

- un Langres de Haute-Marne,

- un Roquefort, qui s'accordait délicieusement avec un Grenache surmûri, vengeances tardives, quasi-sucré.

17 mars 004.jpgEn l'occurence, il était agréable de les goûter avec des vins mais le fromage peut tout à fait se suffire à lui-même. Bien sûr, c'est un aliment riche mais aucune raison de s'en priver dans une alimentation normale : justement parce qu'il est riche et dense en saveurs, pas besoin d'en manger beaucoup pour avoir beaucoup de plaisir gustatif et être rassasié. Mais cela suppose de le manger avec attention.

Je suggère de couper le morceau de fromage qu'on souhaite et de le mettre dans une assiette puis de prendre le temps de le savourer. Si on se sert des petits morceaux successifs et qu'on les mange directement, on finit souvent par manger un peu machinalement et on ne sait plus du tout la quantité qu'on a mangée. Prenez le temps d'apprécier !